Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales à Paris

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Re: Les sénatoriales à Paris

Messagede plafay » Lun 26 Sep 2011 09:32

Bonjour à tous,

une question concernant le mode de calcul des sièges.
Voici les résultats de Paris (source ministère de l'intérieur) :

Liste conduite par / Voix
Mme Chantal JOUANNO (LMAJ) / 542
M. Jean-Pierre CAFFET (LUG) / 1 449
M. Alain DUMAIT (LEXD) / 6
M. Pierre CHARON (LDVD) / 189
M. Yves POZZO DI BORGO (LMAJ) / 181

Pour le 3eme siège de l'UMP, le calcul est 542/3=180,67 à comparer avec 181 pour la liste Pozzo, 1449/8=181,125 pour la liste Caffet et 189 pour la liste Charron. Donc ça ne se joue pas à grand chose. Est-ce bien ça ?

Question subsidiaire : la droite aurait-il pu conserver ses 5 sièges dans, par exemple, la config suivante :
- UMP : 544 voix /3=> 181,33
- Pozzo : 182 voix
- Charron : 186 voix
- Gauche : 1449 voix /8 => 181,125

En tout cas merci à ce site qui permet d'avoir des informations politique dans un climat apaisé comme on le rencontre rarement.
plafay
 
Messages: 1
Inscription: Lun 12 Sep 2011 17:07

Re: Les sénatoriales à Paris

Messagede vudeloin » Lun 26 Sep 2011 16:59

C'est sûr que cela s'est joué à un cheveu pour Yves Pozzo di Borgo, puisque ses 181 voix sont juste supérieures d'un tiers de voix à la moyenne de la liste Jouanno qui fait 542 voix ( soit 180,67 voix ) pour la troisième élue, Catherine Dumas, sénatrice sortante et élue du 17e arrondissement, M. Lafay, tandis que Leila Aichi est élue avec, effectivement une moyenne de 181,125 voix.

Ceci dit, outre les 6 voix de la liste Dumait - Contribuables associés - FN, nous avons aussi 39 abstentions, blancs et nuls sur Paris.
Je n'ose pas imaginer ce que le résultat aurait pu donner.
En dernière instance, j'indique tout de même que nous étions plutôt sur l'hypothèse du 7,5 - 4,5 avec un écart minimal pour le dernier siège.

Une ventilation différente de la droite, majorant par exemple à 600 voix le nombre de votes de la liste Jouanno ( je rappelle que l'Elysée et l'UMP ont fait pression sur les élus parisiens pour qu'ils se désolidarisent de la liste Charon ) et réduisant à 155 la liste Charon et à 157 la liste Pozzo aurait donné un résultat ainsi conformé :

Gauche 7 élus au premier partage
Jouanno 3 élus.

Le 8e de gauche à 181,125 comme nous l'avons vu et le 9e à 161.
Vous voyez le résultat ?
Encore heureux que Philippe Goujon a eu l'intelligence d'organiser un repas des grands électeurs de droite parisiens au Sénat ( cela ressemblait un peu à un repas de club du 3e âge ) et de ne pas céder aux injonctions élyséennes qui lui demandaient de faire revenir dans le droit chemin les partisans de Pierre Charon !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales à Paris

Messagede Jean-Philippe » Lun 26 Sep 2011 22:55

Si je comprends bien, la droite a failli sauver son 5e siège d'une voix. Je ne l'aurais jamais cru.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les sénatoriales à Paris

Messagede vudeloin » Mar 27 Sep 2011 17:56

Il semble surtout que la droite se soit un peu faite peur toute seule quant au neuvième siège que la gauche pouvait conquérir.

Notamment parce que, si vous avez bien remarqué, Paris a aussi compté 12 abstentionnistes ( qui seront réprimandés comme tels, sauf cas de force majeure ) et 27 bulletins nuls.
Autant dire que le résultat de la sénatoriale parisienne aurait pu être tout à fait différent.
Et pour être plus précis ( puisque tout s'est joué à un cheveu comme nous l'avons vu ), les abstentionnistes seraient plutôt à gauche et les nuls relativement partagés.

Je vous laisse juge de penser ce qu'il aurait pu en être et l'UMP de remercier Marielle de Sarnez de ne pas avoir fait constituer de liste Modem Paris qui aurait encore bouleversé le jeu mais n'aurait servi que de candidature de témoignage.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales à Paris

Messagede pierrot » Mar 24 Juil 2012 15:36

Comme nous en avions parlé au moment des sénatoriales (me semble t'il), la démission de Nicole Borvo Cohen-Seat pour laisser une place de sénateur à Pierre Laurent (9ème de liste et premier non élu) se précise.
D'après cet article du blog du monde, elle pourrait intervenir dès fin septembre. Le principe n'est plus démenti par les principaux intéressés, seule la date n'est pas encore tout à fait confirmée.
La sénatrice, élue depuis 1995, ne souhaitait pas se représenter en 2011. Elle a visiblement été poussée à occuper la 6ème place (laissée au PCF par ses alliés pour une candidate) afin de permettre ce petit arrangement entre camarades. Comme quoi en Ile de France, quoi qu'en disent certains ici, le PS et les Verts n'ont pas le monopole du chœur pour les chaises musicales.
pierrot
 
Messages: 1637
Inscription: Ven 7 Mai 2010 19:44
Messages : 3 (détails)

Re: Les sénatoriales à Paris

Messagede stephed » Mar 24 Juil 2012 19:56

il est vrai que ces petits arrangements se font au détriment de la parité qui est pourtant revendiquée par les intéréssés eux mêmes.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2008
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Messagede vudeloin » Lun 30 Juil 2012 14:33

je pense qu'il serait trop long de citer le nombre de sénateurs, de toutes obédiences, qui ont laissé leur mandat en cours de route au suivant de leur liste (ou à la suivante, dans certains cas).
Ne serait ce que pour le PS, cette année, qui, par les nominations ministérielles de Nicole Bricq et d'Hélène Conway Mouret, a permis au groupe Ecologiste du Sénat de compter deux élues de plus avec Hélène Lipietz et Ana Kalliopi Ango Ela née Pavlopoulos, situation que l'influence des Verts dans les deux collèges électoraux respectifs ne semblait pas pour autant devoir assurer...
Quant au choix de Nicole Borvo Cohen Seat, peut être peut il aussi se comprendre, non pour ce qui serait un "arrangement" entre camarades, mais par le simple fait que, pour l'intéressée, dix sept ans de mandat ou presque et près de soixante dix ans au compteur du temps, cela peut suffire à vouloir arrêter un peu la politique.

PS au demeurant, si tous les sénateurs âgés d'au moins soixante dix ans décidaient d'arrêter les frais, ce ne serait pas forcément un mal !
Outre de changer l'image de la Haute Assemblée, cela montrerait aussi que le fait de s'accrocher à un mandat de cette nature n'est pas forcément indispensable.
(je ne sais pas ce qu'en pense Christian Poncelet, parlementaire depuis 1962 et Sénateur des Vosges depuis 1977...)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les sénatoriales à Paris

Messagede phénicien » Mar 31 Juil 2012 09:26

Rien à déclarer sur le fond de cette histoire, une élue démissionne, elle est remplacée, c'est aussi simple que cela.

En revanche, quelle argumentation que celle qui consiste à fustiger le voisin pour excuser ses propres égarements ... A vouloir toujours tout justifier sans aucune objectivité, on en arrive à utiliser les pires méthodes...
phénicien
 
Messages: 44
Inscription: Mar 6 Mar 2012 12:13

Re:

Messagede Oskial » Jeu 2 Aoû 2012 08:39

vudeloin a écrit:Quant au choix de Nicole Borvo Cohen Seat, peut être peut il aussi se comprendre, non pour ce qui serait un "arrangement" entre camarades, mais par le simple fait que, pour l'intéressée, dix sept ans de mandat ou presque et près de soixante dix ans au compteur du temps, cela peut suffire à vouloir arrêter un peu la politique.


Certes mais, sauf erreur de ma part, Nicole Borvo ne souhaitait pas rempiler et ne l'a fait que pour permettre à son camarade Pierre Laurent de se faire élire. Les communistes auraient pu proposer une autre femme plus jeune à sa place mais il est probable que celle-ci n'aurait pas démissionné aussi facilement...
Oskial
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 336
Inscription: Mer 24 Fév 2010 15:40
Messages : 2 (détails)

Re: Les sénatoriales à Paris

Messagede vudeloin » Jeu 2 Aoû 2012 10:25

Question : sauf erreur, connaissais tu les intentions de Nicole Borvo Cohen Seat, Oskial ?
Pour avoir été plus ou moins informé des conditions de négociation de la liste d'Union de la Gauche sur Paris (où, soit dit en passant, la représentation des Verts est relativement majorée au regard de leur influence au Conseil de Paris), l'hypothèse évoquée par certains (sur la foi de quelles informations ?) ne me semble pas avoir été envisagée.
Voilà.
Ensuite, considérons qu'une parlementaire ayant près de dix sept années de mandat ininterrompu, dans des conditions d'exposition assez fortes (Présidente de Groupe, cela impose un certain nombre de contraintes), et qui souhaite passer à "autre chose", ce n'est finalement qu'un rappel simple pour nous tous, celui qui veut qu'un mandat électif n'est pas un patrimoine inviolable ni exclusif.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

PrécédenteSuivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité