Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede maxxx » Lun 13 Sep 2010 12:50

Plus qu'ailleurs, les sénatoriales de 2001 en Loire-Atlantique avaient été assez houleuses et s'étaient traduites par des divisions assez fortes à droite comme à gauche. A cette époque, le rapport droite-gauche était assez équilibré et la plus forte division à gauche qu'à droite avaient entrainé un statu quo : 3 sièges à droite, 2 sièges à gauche.

Le département élira une nouvelle fois 5 sénateurs l'an prochain. Les sortants sont, dans l'ordre d'élection :
- André Trillard (UMP), 63 ans, conseiller général-maire de Saint-Gildas-des-Bois, ancien président du conseil général et dernier président de droite de l'institution (2001-2004), qui achèvera son premier mandat au sénat.
- Monique Papon (UMP), 76 ans, vice-présidente du Sénat, ancienne députée de Nantes (1986-1997), à l'époque où la droite faisait encore de très jolis scores dans la préfecture, ancienne conseillère générale de Nantes I, battue en 2004.
- Charles Gauthier (PS), 65 ans, maire de Saint-Herblain, ancien conseiller général, qui a également été élu pour la première fois au Sénat en 2001.
- François Autain (PG), 75 ans, ancien secrétaire d'Etat sous le gouvernement Mauroy, élu au Palais du Luxembourg depuis 1983, ancien maire de Bouguenais, oncle de Clémentine. Il a rejoint le Parti de gauche de Mélenchon en 2008.
- Gisèle Gauthier (UMP - ex-UDF), 72 ans, ancienne maire de Carquefou (1989-2003), ancienne vice-présidente du conseil régional à l'époque Guichard et Fillon : elle a quitté tous ses mandats locaux en 2003 pour se consacrer uniquement à sa fonction de sénatrice.

On peut constater l'âge avancé des sortants. Il est à l'heure actuelle certain que Monique Papon et François Autain ne repartiront pas en 2011 : ce qui n'est pas sans réjouir leurs camps respectifs, et pas uniquement parce que cela libère des places. Pour Monique Papon, son départ permet de cloturer définitivement les bisbilles politico-familiales qui avaient émaillées le scrutin de 200, durant lequel le climat avait été délétère avec un conflit opposant à l'époque le puissant député Edouard Landrain (UDF), l'ancienne députée de Nantes et le non moins puissant sénateur sortant et ancien président du conseil général Luc Dejoie (RPR)...La droite avait réussi à garder 3 sièges grâce au retrait de ce dernier. Les deux hommes sont tous les deux décédés en 2006, tournant une page importante de la vie politique du département.
François Autain avait quant à lui refusé de se retirer en 2001 au profit du tandem socialiste Gauthier-Dieulangard - il s'agissait à l'époque pour le député-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault de récompenser le maire de Saint-Herblain pour sa fidélité - le maire de Nantes étant élu au Palais Bourbon dans la circonscription qui contient essentiellement Saint-Herblain. Seulement, François Autain s'est maintenu et c'est l'autre sortante socialiste Marie-Madeleine du Dieulangard, numéro 2 de la liste officielle, qui en avait fait les frais...Ces deux départs font permettre de rabattre certaines cartes.

Pour les autres sortants, il apparait quasi-sûr qu'André Trillard repartira et il conduira très certainement la liste UMP : il constitue un véritable atout pour la droite, par son profil d'homme assez consensuel, discret mais efficace. Charles Gauthier devrait également endosser ce rôle chez les socialistes, dans la mesure où il se représentera probablement pour un second mandat. Par contre, le maintien de Gisèle Gauthier est nettement moins sûr : son âge (73 ans en 2011) ne joue pas en sa faveur, comme le fait qu'elle n'ait plus de mandat donc de faire-valoir politique...Cela dit, la droite doit à tout prix éviter les dissidences et la réduction du mandat à 6 ans comme son ralliement à l'UMP avant la présidentielle de 2007 pourraient la sauver...Je crois quand même moins à cette hypothèse qu'à celle de son retrait...

Pour ce qui est des équilibres politiques, il est clair qu'ils ne jouent désormais plus en faveur de la droite : je crois que la Loire-Atlantique est le département qui a connu la plus forte et rapide érosion de la droite au sein du conseil général ces dernières années : dans un département où la droite détenait encore la majorité au début de l'année 2004, le rapport de forces est désormais catastrophique pour celle-ci : 42 sièges pour la majorité de gauche contre 17 à l'opposition de droite et du centre...Sans le recul historique, on pourrait presque croire que le département est à gauche depuis des générations...Le niveau municipal est moins calamiteux pour la droite mais cette dernière n'est quand même plus majoritaire au global, au-delà du fait qu'elle est arrivée à garder quelques positions solides qu'on aurait pu croire menacées (Guérande, Saint-Sebastien-sur-Loire, Orvault, Carquefou)...L'affaiblissement de la droite est de toute façon facilement observables lors des élections législatives (notamment celles de 2007).

En toute logique, le 5ème siège devrait passer de droite à gauche. La droite, beaucoup moins désunie qu'il y a quelques années, devrait parvenir, le scrutin proportionnel aidant, à garder 2 sièges. Voyons les candidatures potentielles :

- A droite, derrière le sortant André Trillard, dans l'hypothèse où Gisèle Gauthier - par choix ou de force - se retire, le 2ème siège sera accordé à une femme. Il n'y a pas non une pléiade de candidates crédibles sur ce plan : l'hypothèse la plus crédible serait celle de Danielle Rival, maire de Batz-sur-Mer, conseillère régionale depuis 2004 et numéro 2 sur la liste départementale en 2010 : le problème est qu'une telle candidature serait trop proche géographiquement de celle du sénateur sortant, en restant sur le secteur Saint-Nazaire-La-Baule...Pour des raisons d'équilibre géographique, on pourrait donc plutôt penser à la candidature de Marie-Cécile Gesson (DVD-centriste), maire de Sautron (banlieue nantaise) depuis 2008 et ancienne adjointe de la ville pendant 18 ans : le problème c'est qu'elle s'était fâchée avec l'UMP et le maire sortant à ces mêmes municipales. Sinon, la candidature d'une adjointe au maire d'un maire de la banlieue nantaise (d'Orvault ou de Vertou par exemple) voire de Pornic n'est pas inconcevable, au contraire. En 3ème place, certainement non éligible cette fois-ci du fait de l'érosion de la droite, on pourrait retrouver le maire UMP de Chateaubriant, Alain Hunault, celui de Vertou, Laurent Dejoie, fils de Luc, voire celui de Saint-Sebastien, Joel Guerriaut (DVD).

- A gauche, il y aura donc 3 sièges dans le collimateur. Hormis celui du socialiste Charles Gauthier, reste donc les places de numéro 2 et de numéro 3. Le groupe CRC perdra très certainement, avec le départ de François Autain, un siège dans ce département : les communistes et le PG n'ont rien à faire valoir en échange, et même s'ils avaient une candidature féminine toute trouvée en la personne de Sabine Mahé, maire PC de Trignac, cette dernière commune est la seule que possède le PC - avec un unique canton qui est celui-là précisément...C'est beaucoup trop léger et le PS ne sera pas non plus généreux à ce point. Par contre, il faudra certainement que le PS donne ce siège à un écologiste, s'il y a un accord national entre le PS et Europe ecologie là-dessus : ce serait donc soit une femme ou un homme, selon l'accord pour une deuxième ou une troisième place sur la liste : si c'est une numéro 2, ce sera certainement une conseillère régionale ou une adjointe qui n'est pas issue de Nantes et de sa banlieue (au risque d'une forte concentration avec Charles Gauthier)...Si c'est un numéro 3, ce pourrait dans ce cas être un élu EE issu ou non de Nantes (Raphael Romi ou Jean-Philippe Magnen ?). Pour le 3ème poste de sénateur, si le PS prend la deuxième place, il faudra une femme : par exemple la maire PS de Bouguenais Michèle Gressus (candidature pouvant en plus plaire à François Autain) ou la nouvelle maire DVG de Vallet, Nicole Lacoste. Si c'est la 3ème place, l'homme en question pourrait tout simplement être l'ancien député PS René Leroux, 58 ans, maire de la Turballe et conseiller général de Guérande, ou bien, depuis qu'il a réintégré le PS après avoir flirté avec Jean-Pierre Chevènement, le maire de Saint-Nazaire, Joel Batteux, 67 ans : cela dit, les relations entre ce dernier et le PS sont vraiment du "je t'aime, moi non plus" et assez chaotiques selon les périodes, et il pourrait très bien aussi partir seul avec sa propre liste...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede maxxx » Jeu 14 Oct 2010 19:42

Yves Métaireau, 66 ans, maire UMP de La Baule depuis 1995 et président de l'association des maires de Loire-Atlantique vient d'annoncer son intérêt pour les sénatoriales de 2011...Il estime que la présidence de l'AMLA le légitime dans cette candidature, avec en toile de fond les rumeurs annonçant son départ de la mairie en 2014 pour mettre en selle le conseiller de Sarkozy et nouveau conseiller régional, Franck Louvrier...Encore de belles manoeuvres de couloir...

Reste donc à régler sa place : je vois mal André Trillard se retirer (cf. mon précédent post). Le maire de La Baule pourrait donc figurer en numéro 3 sur la liste de la droite unie (si elle part unie...) à moins que cela ne vire à la guerre et qu'il monte sa propre liste (assurant au passage le basculement d'un siège à la gauche à coup sûr!)...S'il figure en numéro 3, géographiquement parlant, Danielle Rival, que j'avais évoquée dans le précédent post, ne sera pas numéro 2 (ça ferait 3 candidats du même secteur...).
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede Jean-Philippe » Jeu 14 Oct 2010 20:42

Dans cette interview, le maire de La Baule affirme que Franck Louvrier ne lui a jamais parlé et qu'il serait probablement candidat à un nouveau mandat en 2014. Louvrier serait plutôt en piste pour Nantes, un gros morceau pour un parachuté.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Yves-Metaireau-tord-le-cou-a-la-rumeur-_-1547704------44055-aud_actu.Htm
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede larmor gwened » Jeu 2 Déc 2010 11:43

Ouest-France annonce le scrutin interne au PS pour la désignation de la composition de sa liste aux sénatoriales 2011: 3 candidats s'affrontent pour la tête de liste. Pour rappel, la droite dispose de 3 sièges et la gauche 2.
http://www.nantes.maville.com/actu/actu ... 5_actu.Htm
larmor gwened
 
Messages: 181
Inscription: Ven 19 Nov 2010 16:36

Re: Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede Jean-Philippe » Jeu 2 Déc 2010 12:11

Voici le contenu de l'article :

Deniaud, Gautier, Vaugrenard ? Les socialistes choisissent aujourd'hui leur tête de liste pour les sénatoriales.

Les trois listes

Les listes proposées aux adhérents PS différent seulement par leurs têtes. La première liste serait menée par Charles Gautier, maire de Saint-Herblain. La seconde par Bernard Deniaud, premier vice-président du conseil général. La troisième par Yannick Vaugrenard, conseiller régional. Derrière eux, et quelle que soit la liste, on trouve Michelle Meunier (PS, vice-présidente du conseil général), Ronan Dantec (Europe écologie-les Verts, vice-président de Nantes Métropole), Michèle Gressus (PS, maire de Bouguenais), Gérard Mauduit (PS, vice-président du conseil général). Et dans le rôle de suppléants : Françoise Lestien et Patrick Mareschal. Plus tard, une place pourrait être faite à un(e) communiste. Le jeu est très ouvert. Faute de majorité absolue ce soir, ce qui est probable, un second tour aura lieu vendredi entre les deux listes arrivées en tête.

Pourquoi cette rivalité ?

Charles Gautier devait repartir, sans souci particulier, pour un second mandat. « Il n'a pas démérité », souligne Jean-Marc Ayrault. Mais Bernard Deniaud veut aussi rejoindre le Sénat après une longue carrière syndicale et politique. Élu d'Aigrefeuille-sur-Maine, il se réclame de la diversité territoriale, et bénéficie du soutien de beaucoup de conseillers généraux de gauche. « Avec Charles Gautier, les trois premiers seraient des urbains, tous de la métropole nantaise », font-ils remarquer. La diversité territoriale, c'est aussi la carte du Nazairien Yannick Vaugrenard, très connu des militants : ancien député européen, il a dirigé la fédération pendant de nombreuses années.

Au regard des élections précédentes, le PS espère trois sièges. Accord national oblige, la troisième position est occupée par un candidat Europe écologie. Du fait de la parité, la seconde va à une femme. D'où cette compétition pour la dernière place éligible. Qui est la première de la liste.


Charles Gautier a 65 ans, Bernard Deniaud 67 et Yannick Vaugrenard 60. Contrairement à 2001, les vaincus du scrutin interne ne devraient pas faire une liste dissidente. Les 3 sièges sont donc quasi assurés pour la gauche.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede pierrep » Jeu 2 Déc 2010 13:39

C'est un cas interessant qui permettra de " tester " le poids , l'influence actuelle de J-M Ayrault au sein de la fédération du PS de Loire Atlantique . En effet si celui-ci est réputé avoir la main sur bien des points dans son département ( désignations, responsabilités au sein du PS ,etc..) il est à noter qu'il a connu un échec notable, au moins , par le passé, c'était en 2001, justement à l'occasion des élections sénatoriales . Il avait en effet cherché à imposer Charles Gauthier comme tête de liste, au détriment du sortant Francois Autain , ancien secrétaire d'Etat, mais sénateur sortant . Ce dernier n'ayant pas accepté d'être mis sur la touche avait présenté sa propore liste, lui permettant de rester au Sénat, rejoignant ensuite le MRC, puis à présent le PG.
L'appui de Ayrault à Gauthier en 2001 avait été considéré comme un retour d'ascenceur suite au soutien de Gauthier au projet de Communauté urbaine que le maire de Nantes mettait en place à cette période. Beaucouop d'élus -et de militants du PS- avaient mal accepté cet "oukase" et avaient soutenu ouvertement ou non , Autain .
Au passage cet épisode avait couté son siège de sénatrice à Marie-Madeleine Dieulangard, ex-suppléante de Caude Evin à l'AN et Sénatrice depuis 1992, mais deuxième sur la liste de Gauthier.
pierrep
 
Messages: 1014
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede maxxx » Jeu 2 Déc 2010 17:31

Jean-Philippe a écrit:Charles Gautier a 65 ans, Bernard Deniaud 67 et Yannick Vaugrenard 60. Contrairement à 2001, les vaincus du scrutin interne ne devraient pas faire une liste dissidente. Les 3 sièges sont donc quasi assurés pour la gauche.


Je vois poindre à risque pour l'union de la gauche : si c'est, comme cela devrait être le cas, Charles Gautier qui est reconduit à la tête de liste, cela fait effectivement une concentration très (trop?) forte des élus sur la seule métropole nantaise : je pense que ça pourrait faire beaucoup.

Ca pourrait être la goûte d'eau qui fait déborder le vase pour le maire PS de Saint Nazaire, Joel Batteux : celui-ci a déjà à digérer la présence en numéro 3 d'un élu issu des rangs d'EELV alors qu'il est de notoriété publique qu'il était très intéressé par le Sénat. A 67 ans, il sait que c'est à coup sûr sa dernière occasion de devenir un jour parlementaire...

Surtout, il n'a pas hésité par le passé à lâcher le PS : il a rejoint JP Chevènement du temps de la création du MDC et s'est présenté en 1997 aux législatives contre l'ancien ministre PS Claude Evin.

Au-delà d'une éventuelle dissidence, je ne sais pas si c'est très intelligent de positionner 3 élus du même secteur, un secteur urbain de surcroit, à savoir la métropole nantaise, surtout pour les petits élus SE qui se sentiront probablement plus écoutés par André Trillard, le sénateur UMP sortant.
Si ça se réalise, je serais un peu déçu par les choix du PS dans ce département, additionné à celui fait dans d'autres départements au premier rang desquels le Nord : le Sénat est quand même censé représenter la diversité des territoires ce qui implique dans chaque département de trouver un équilibre entre ruraux et urbains en faveur des premiers : les élus urbains sont de toute façon généralement avantagés, poids démographique oblige, pour l'élection des députés - et avec les victoires de 2008, on ne va pas me dire qu'il n'y a pas des élus ruraux de gauche crédibles, bien implantés, pouvant incarner cette diversité...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede stephed » Ven 3 Déc 2010 10:23

ouest france:

"Charles Gautier, sénateur sortant et maire de Saint-Herlbain, est le grand perdant de la primaire socialiste qui s’est déroulé jeudi en soirée pour désigner la tête de liste aux élections sénatoriales en Loire-Atlantique. En effet, Bernard Deniaud et Yannick Vaugrenard, dans un mouchoir de poche, le devancent de 200 voix. Charles Gautier est éliminé. Les socialistes revotent aujourd’hui vendredi pour départager les deux candidats arrivés en tête. Hier soir, jeudi, Jean-Marc Ayrault appelait à voter pour Yannick Vaugrenard. De son côté, Patriick Mareschal, président du Conseil général devrait appeler à voter pour son premier vice-président Bernard Deniaud"

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLoc ... filDMA.Htm

Edit Vincent le 12/12/2010 à 16:16 -> Ajout de la source
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2008
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede larmor gwened » Dim 12 Déc 2010 08:58

stephed a écrit:ouest france:

"Charles Gautier, sénateur sortant et maire de Saint-Herlbain, est le grand perdant de la primaire socialiste qui s’est déroulé jeudi en soirée pour désigner la tête de liste aux élections sénatoriales en Loire-Atlantique. En effet, Bernard Deniaud et Yannick Vaugrenard, dans un mouchoir de poche, le devancent de 200 voix. Charles Gautier est éliminé. Les socialistes revotent aujourd’hui vendredi pour départager les deux candidats arrivés en tête. Hier soir, jeudi, Jean-Marc Ayrault appelait à voter pour Yannick Vaugrenard. De son côté, Patriick Mareschal, président du Conseil général devrait appeler à voter pour son premier vice-président Bernard Deniaud"

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLoc ... filDMA.Htm


Qu'en est-il du résultat?
larmor gwened
 
Messages: 181
Inscription: Ven 19 Nov 2010 16:36

Re: Les sénatoriales en Loire-Atlantique

Messagede vincent » Dim 12 Déc 2010 16:27

larmor gwened a écrit:Qu'en est-il du résultat?

1er tour :


Participation : 49,1%

Yannick Vaugrenard, 577 voix (40,13%)
Bernard Deniaud, 513 voix (35,67%)
Charles Gautier, 348 voix (24,2%)


2nd tour :


Participation : 45,8%

Yannick Vaugrenard, 726 voix (55,04%)
Bernard Deniaud, 593 voix (44,96%)

Source : http://www.ps44.fr/
vincent
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 2683
Inscription: Ven 12 Déc 2008 21:37

Suivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Comprendre la TVA et ses évolutions pour maîtriser son impact et sécuriser sa récupération

Jean-Claude Chocque et Anne Lise Rodier

L'ouvrage expose les différentes catégories d'EPCI à fiscalité propre et de structures syndicales, les procédures de fusion et de modification de périmètre des EPCI à fiscalité propre et des...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité