Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede Zimmer » Sam 4 Déc 2010 10:22

Sénatoriales 2011 : Les socialistes choisissent le ticket Richard - Gillot
(3/12/2010 12:03)

La liste conduite par l'ancien ministre de la Défense et maire de Saint-Ouen-l'Aumône Alain Richard a totalisé près de 60% des suffrages, devançant la liste du sénateur sortant et maire d'Ecouen Bernard Angels (24,73%) et celle du vice-président du conseil général Hussein Mokhtari (15,45%).
L'ancienne Secrétaire d'Etat et maire d'Eragny-sur-Oise, Dominique Gillot, est en deuxième position sur la liste Richard. Un ticket d'anciens ministre "capable de parler aux grands électeurs", déclare le patron du PS-95. Voir l'interview de Dominique Lefebvre.




http://www.vonews.fr/article_11698


Il va s'agir là d'un retour pour Alain Richard, qui avait déjà siégé au Sénat de 1995 à 1997, année de son entrée dans le gouvernement Jospin. Egalement candidat pour l'investiture du PS en vue des élections sénatoriales de 2004, il avait alors été devancé (de 9 voix) par le maire d'Ecouen, Bernard Angels, qui lui avait succédé au Sénat en juillet 1997. Ce scrutin interne constitue donc aussi, pour l'ancien ministre de la Défense et maire de Saint-Ouen-l'Aumône, une sorte de revanche.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede Zimmer » Sam 4 Déc 2010 10:45

Les résultats de septembre 2004 dans le département :
Inscrits : 2 136
Votants : 2 120 (99,25 %)
Exprimés : 2 098

5 sièges à pourvoir - Représentation proportionnelle

Liste UMP : 694 (33,08 %) - 2 élus - Nelly Olin (UMP)*, Hugues Portelli (UMP)
Liste PS : 550 (26,22 %) - 2 élus - Bernard Angels (PS), Raymonde Le Texier (PS)
Liste PCF : 305 (14,54 %) - 1 élu - Robert Hue (PCF)
Liste Divers droite : 268 (12,77 %)
Liste UDF : 227 (10,82 %)
3 autres listes se partageaient, au total, 54 voix (2,57 %)

* Restée membre du gouvernement Raffarin, elle a été remplacée par Lucienne Malovry (UMP).
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede Jean-Philippe » Sam 4 Déc 2010 11:35

Si la droite part unie, cela va être très dur pour la gauche de conserver ses 3 sièges, même en partant unie.
Le sortant PS a 66 ans et sa réélection à Ecouen en 2008 n'a pas été aussi facile que prévu avec une liste DVG à 26,37%. Son retrait forcé est peut-être aussi en partie lié à ce déclin électoral dans sa commune.
L'autre sortante a 71 ans, c'est l'ancienne maire de Villiers-le-Bel, suppléante de DSK en 1997. Son retrait est logique.

Alain Richard a 65 ans a un long passé de parlementaire (élu député en 1978). Quant à la maire d'Eragny, elle est élu depuis 1979 au conseil général et 2001 comme maire (de 3 voix alors), après avoir été députée en 1997 et ministre en 1999. Je ne sais pas si Robert Hue sera candidat à un autre mandat : à 64 ans, il peut y prétendre. Il a abandonné sa mairie de Montigny-lès-Cormeilles en 2009 après 32 ans de mandat. Un écologiste en 4e position est envisageable, même s'il a peut de chance de siéger.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9132
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede marcel sembat » Sam 4 Déc 2010 13:27

La gauche a cependant sensiblement plus de grands électeurs en 2010 qu'en 2004 avec les succès municipaux à Argenteuil, Courdimanche, Jouy le Moutier puis Goussainville en 2009. Quelques rares pertes néanmoins (notamment Saint-Leu mais l'équipe de Le Gac était assez oecuménique).
On se dirige en plus vers une liste de gauche unie avec Robert Hue en 3ème position (même si le PCF départemental y est farouchement hostile) et une place pour EELV en 5ème, la 4ème place devant revenir à Chantal Colin maire-adjoint PS d'Argenteuil.
Personnellement je crois bien à un maintien des équilibres dans le département
marcel sembat
 
Messages: 6
Inscription: Jeu 2 Déc 2010 11:36

Re: Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede marcel sembat » Sam 4 Déc 2010 13:29

Et j'oublie Montmorency dans les victoires de la gauche en 2008 grâce à une quadrangulaire je crois
marcel sembat
 
Messages: 6
Inscription: Jeu 2 Déc 2010 11:36

Re: Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede maxxx » Sam 4 Déc 2010 13:34

Comme Jean-Philippe, je pense qu'il sera très difficile pour la gauche de conserver ses 3 sièges.

L'espoir de voir la droite fortement désunie s'est globalement envolé. François Scellier, le député UMP et ancien président du conseil général jusqu'en 2008, qui avait conduit une liste dissidente en 2004 (celle qui avait finit 4ème avec 12.77%), a annoncé qu'il ne repartirait pas en 2011 et qu'il soutenait le sénateur sortant UMP Hugues Portelli : ce dernier, élu pour la 1ère fois en 2004, est parvenu depuis cette date à rassembler la droite autour de lui et beaucoup de grands édiles locaux de l'UMP-NC le soutiennent. Les dissidences, si elles se produisent, ne devraient venir en plus que de petits élus, qui ne récolteront pas autant que François Scellier en 2004, qui était à l'époque encore président du CG.

L'horizon est bien dégagé à droite pour offrir des postes aux plus ambitieux : 3 sièges seront atteignables par la droite et seul un siège est naturellement occupé, celui de Hugues Portelli, qui conduira logiquement la liste. L'autre siège de droite est actuellement occupée par Lucienne Malovry, qui aura 80 ans en avril prochain : l'ancienne maire UMP de Cormeilles ne se repartira pas, après avoir quitté sa mairie en 2008...

A droite, chez les femmes, la maire UMP de Saint Gratien et conseillère régionale depuis 2004, Jacqueline Eustache-Brinio, 54 ans, tient la corde pour la deuxième place derrière le sénateur Portelli et parait bien partie pour obtenir le siège : elle n'a pas de concurrence parmi les femmes de poids dans l'appareil UMP local depuis les retraits plus ou moins forcés de Nelly Olin ou Elisabeth Hermanville...Les jeunes pousses de la droite locale comme Stéphanie Von Euw me semblent encore trop peu implantées pour la concurrencer...

Pour la 3ème place, on peut envisager que le siège qui a de fortes probabilités d'être gagné sera octroyé à un centriste comme l'ancien challenger des sénatoriales de Portelli en 2004, le maire DVD-ex-UDF d'Enghien-les-Bains, Philippe Sueur, 63 ans...Ca permettrait d'éviter que ce dernier monte de nouveau une liste comme en 2004. Sinon, nombre d'intéressés seront sur les rangs : le conseiller général et municipal de Cergy, Thierry Sibieude, 4ème sur la liste Portelli de 2004, les frères ennemis-élus de Garges-les-Gonesse Michel Montaldo (CG) et Maurice Lefebvre (maire), le maire DVD de Persan et président de l'UVO, Arnaud Bazin, le conseiller général UMP de Luzarches, Patrice Decolin....

Pour ce qui concerne la liste de gauche :

Le tandem investi des anciens ministres de Jospin n'est encore une fois, selon moi, pas très judicieux au niveau des équilibres géographiques : le PS a investi deux élus issus de la même circonscription, maires de deux villes voisines de surcroit...
En plus, encore une fois, le Sénat passe pour une maison de retraite d'anciens ministres ou députés voulant rebondir : Alain Richard cherche desespéremment, depuis qu'il a quitté le gouvernement en 2002, à revenir au Parlement ou se faire élire à Strasbourg (cf. sa 5ème place sur la liste PS de 2009), et a enfin réussi à reprendre la main sur Bernard Angels, qui l'a remplacé au Sénat en 1997 lorsqu'il fut nommé au gouvernement...Dominique Gillot est dans le même scenario, à la différence près que tant Alain Richard a été loué pour son travail au ministère de la Défense, tant Mme Gillot n'a pas laissé de bons souvenirs lors de ses passages aux secrétariats d'Etat sociaux : mais elle cherche aussi depuis 2002 a rejoindre le Parlement : elle s'est inclinée face à Axel Poniatowski en 2002 aux législatives et a été écartée en 2007 au profit du maire PS de Cergy Dominique Lefebvre pour les législatives...

Je ne sais pas ce que fera Robert Hue non plus : c'est stratégiquement difficile pour lui depuis qu'il a quitté le PC pour fonder le MUP : les deux partis n'ont pas du tout la même stratégie dans la mesure où le PC-PG a mené aux régionales sa propre liste avec Pierre Laurent quand Robert Hue et ses amis rejoignaient dès le premier tour le PS : le MUP s'est d'ailleurs allié au PRG pour constituer un groupe.
Or, Robert Hue pourrait figurer en 3ème place sur la liste Richard mais son succès est très précaire dans la mesure où sa réélection ne dépend pas de la gauche mais de l'union de la droite : si cette dernière s'unit, c'est quasiment foutu...
En plus, étant donné leurs relations, le PC-PG voudra peut être revendiquer le siège du sénateur et si ce dernier par avec le PS, le PC tentera probablement de monter une liste...

Tout cela reste à décanter...C'est très compliqué, d'autant qu'il faut intégrer les revendications d'Europe écologie : les écolos ne devraient pas obtenir de siège ici, une 4ème place étant totalement ingagnable par la gauche...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede maxxx » Sam 4 Déc 2010 13:42

Pour rebondir sur le poste de marcel semblat paru en même temps que j'écrivais le mien, je pense que la droite a quand même plus de chance de gagner un siège que de faire du surplace dans ce département...

Certes, quelques villes ont été perdues depuis les précédentes sénatoriales mais on était à cette époque en proportions dans du 57-43% entre droite et gauche...les quelques villes perdues exactement mentionnées (Montmorency a bien été perdue mais comme Saint-Leu a été prise, on peut annuler réciproquement cet échange) contribuant à rééquilibrer le rapport de forces à la louche dans du 53-54% contre 47%-46%. Sans compter que la droite compte cette fois-ci le seul sortant tête de liste qui se représente, qui a donc un réseau et sa position de sortant, tandis que l'on a, comme je le mentionnais, deux élus PS issus du même territoire (deux communes voisines!).

En plus, si Robert Hue est troisième, on risque en effet de voir se monter une liste PC-PG qui ne le verra pas ainsi ou sinon une grogne certaine des élus de l'Est du département, totalement zappés dans la représentation sénatoriale...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede pierrep » Sam 4 Déc 2010 14:10

En se forçant un peu la gauche du Val d'Oise pourrait présenter le gouvernement Jospin au grand complet aux sénatoriales ... Sinon ce vote Richard/Gillot est vraiment un retour en arrière ...deux ex piliers du courant Rocard à ses grandes heures, devenus si je ne m'abuse des " Strauskahniens" de choc mais aussi de géographie ( Sarcelles est dans le 95 ..) . !
Ce qui est moins drole c'est qu'ils ne font rien pour que le Sénat perde son surnom de maison de retraite .
pierrep
 
Messages: 1449
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede SALVAT » Sam 4 Déc 2010 17:53

Le différentiel en grands électeurs au profit de la gauche s'établit d'après mes calculs au minimum à 130 voix : je vais affiner.Ce qui fait que les deux "blocs" se sont rapprochés à 1060 pour l'ensemble de la droite et 1000 pour la gauche, peut-être avec une marge un peu moins large. C'est dire si la "discipline" va devoir prévaloir au niveau de la présentation des listes (si un camp en présente deux il est mort pour le 3 ème siège) et au niveau des votes individuels des grands électeurs.
Dans ce type de scrutin où les grands électeurs ont une tendance politique affirmée, qu'il y ait un candidat de tel ou tel secteur ne change rien à la donne ni en plus, ni en moins. Quelques unités peuvent manquer à l'appel au moment du résultat : cela provient de réactions très personnelles et isolées ; le bulletin blanc sert d'exutoire plus que le vote pour la liste adverse.Sur 2136 électeurs inscrits, il y eut 2120 votants et 22 bulletins blancs en 2004 et cependant il y avait du "choix" entre 8 listes ! La présence de Robert HUE ne dissuadera pas ses ex-camarades de voter pour la liste d'union car s'il est réélu il siègera dans le groupe du PCF et lui permettra de continuer à exister.
Où y aura-t-il vraisemblablement deux listes ? Poser la question c'est y répondre : d'où mon pronostic du maintien de la situation actuelle.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4922
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les sénatoriales dans le Val-d'Oise

Messagede vudeloin » Sam 8 Jan 2011 16:00

un beau sujet que celui des sénatoriales de 2011 dans ce département, un sujet aussi beau que celui des cantonales !

le maintien de la situation actuelle serait tout de même assez surprenant, quand bien même on en a vu d'autres dans le passé.
En 1995, Marie Claude Beaudeau a été réélue sénatrice PCF avec 4 voix d'avance sur Gilvert Claudel, qui a du attendre dix ans de plus ou presque et le départ de Nelly Olin pour venir au Sénat.

Et sur le papier, le compte n'y était pas pour elle...

Les deux candidats socialistes ne sont pas forcément le meilleur choix (ils sont du même canton) pour assurer le succès d'une liste d'union de la gauche, même s'il me semble évident que les électeurs communistes n'auront que peu de retenue à voter pour Robert Hue, malgré tout ce qui a pu être.

A droite, ceci dit, il y a pléthore de candidats et comme seule la première est garantie élue pour un homme de droite, le risque existe qu'il y ait d'autres candidats. N'oublions pas par exemple Paternotte, qui sait pertinemment qu'il ne gagnera pas le prochain coup la circonscription du Val d'Oise est, où les plus grandes villes sont à gauche.

Et le courant centriste, toujours présent dans le département, peut avoir besoin de se manifester.

Allors...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Suivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité