Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Forum de discussion dédié aux élections sénatoriales de septembre 2011 et au renouvellement pour la première fois d'une moitié du Sénat français.

Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede maxxx » Jeu 16 Déc 2010 20:54

Pour le moment, rien ne semble véritablement filtrer dans ce département, qui présente l'originalité d'être le seul département exclusivement représenté par deux sénateurs centristes (siégeant dans le groupe UC mais pas dans le même parti) et dans lequel l'enjeu se concentrera probablement sur un seul siège, à savoir celui de Pierre Fauchon. Le sénateur NC, qui restera célèbre dans l'histoire politique à travers la fameuse loi de 2000 dont il est l'auteur, terminera en effet, à 81 ans, une carrière politique bien remplie en septembre prochain.
Le deuxième siège est actuellement occupé par Jacqueline Gourault, 60 ans, membre du Modem et qui fait partie du dernier carré des fidèles de François Bayrou, qu'elle suivra probablement jusqu'à la fin de sa carrière politique (publiquement, elle l'a toujours soutenu mais en privé, elle s'est quand même parfois interrogée sur la stratégie du Modem), issue de l'UDF...Je ne pense pas que ce soit dans l'intérêt de la majorité présidentielle de se fâcher avec elle, surtout si la majorité sénatoriale doit se jouer à l'arraché - d'ailleurs, l'UMP en a-t-elle vraiment les moyens, tant la sénatrice est appréciée localement chez ses grands électeurs - grands électeurs qui l'ont d'ailleurs suivi dès le premier tour en 2001, alors qu'elle présentait sa candidature face aux deux sortants de son parti. Le Nouveau centre, représenté localement par le Ministre-président du CG Maurice Leroy et le jeune député de Blois, Nicolas Perruchot, qui est un "bébé Gourault" (la sénatrice l'a lancé et les deux ont été très proches, jusqu'à ce que l'un rejoigne la majorité et que l'autre reste au Modem) mais qui a perdu la mairie de Blois et donc par la même occasion un peu de sa superbe, voudraient peut-être la voir moins influente localement mais est-ce dans leur intérêt de se chamailler avec le Modem local ?

Les relations sont compliquées mais je ne doute pas qu'il y ait de fortes chances que Jacqueline Gourault soit reconduite, à moins d'avoir contre elle des élus du centre droit qui veulent la faire chuter coûte que coûte mais je n'y crois pas.

L'enjeu sera donc de savoir qui remplacera l'emblématique Pierre Fauchon. L'intérêt de ne pas se fâcher avec Jacqueline Gourault réside, pour les élus du Nouveau Centre-ALC, de tenter un ticket avec elle, en positionnant un proche du président du CG : cela permettrait de garder le siège de Pierre Fauchon : beaucoup de prétendants potentiels dans ce cas, chez les conseillers généraux proches de Maurice Leroy : une candidature parait sortir du lot, avec Philippe Sartori, CG de Saint-Aignan depuis 2001 et surtout président de l'association des maires du Loir-et-Cher, mais on peut également mentionner Bernard Dutray, CG d'Ozouer-le-Marché, Jean Léger, CG-Maire de Montdoubleau ou Bernard Pillefer, nouveau conseiller général de Morée depuis 2008, président de la communauté de communes.
Car l'UMP voudra peut-être saisir l'opportunité de mettre fin à l'hégémonie centriste : le député UMP Patrice Martin-Lalande a tenté une candidature en 2001, il n'a pas été élu mais peut être aurait-il envie de saisir l'opportunité de l'absence de sortant pour le deuxième siège...Il doit certainement y réfléchir.

En attendant, pour rappel, les résultats de septembre 2001 dans ce département :

Au premier tour :

Sortants: 1 UDF, 1 DVD

Inscrits: 934
Votants: 929
Exprimés: 923

Jean-Benoît Delaporte (PCF) 46 - 4.98%
Jeanine Baye (PS) 211 - 22.86%
Philippe Degeyne (PS) 189 - 20.48%
Martine Marchand (Verts) 26 - 2.82%
Jacques Bimbenet (UDF) 208 - 22.54%
Pierre Fauchon (UDF) 343 - 37.16%
Jacqueline Gourault (UDF) 476 - 51.57% - Elue
Patrice Martin-Lalande (RPR) 232 - 25.14%
Bernard Largueze (Div.) 2 - 0.22%
Laurette Paolini (Div.) 2 - 0.22%
Michel Chassier (FN) 2 - 0.22%
Marilyne Hariti-Corbeau (MNR) 2 - 0.22%
Philippe Le Nagat (MNR) 2 - 0.22%

Au second tour :

Inscrits: 934
Votants: 929
Exprimés: 865

Jeanine Baye (PS) 230 - 26.59%
Jacques Bimbenet (UDF) 72 - 8.32% - Sortant - Battu
Pierre Fauchon (UDF) 333 - 38.50% - Réélu
Patrice Martin-Lalande (RPR) 230 - 26.59%
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede SALVAT » Lun 20 Déc 2010 16:27

quelques compléments au post très documenté de maxxx :
Les élections municipales de 2008 vont faire opérer un transfert de quelques 65/70 voix de la droite vers la gauche (Blois, Lamotte-B, Vineuil, Chissy, St Laurent Nouan, St Ouen et à l'inverse St Aignan)
Les élections cantonales ont un bilan nul par compensations, la gauche n'a plus son siège de député mais elle a gagné 1 siège de conseiller régional.
Elle comptait 236 suffrages elle peut compter sur 300 en 2011
A droite, le total des 420 voix est ramené à 350.
Restent les personnalités en compétition : Jacqueline GOURAULT a déjà débordé les limites de son camp : elle renouvellera et amplifiera son score précédent. Au-delà de son ancrage renforcé par un travail sérieux sur le terrain, le fait que davantage de communes sont, en Loir et Cher, administrées par des femmes depuis 2008 - a-t-elle été un élément catalyseur de ce phénomène ?- ne peut que jouer en sa faveur.
Quant au député Martin-Lalande, je ne le vois pas dépasser les 180 voix s'il décidait de tenter à nouveau cette élection : les gaullistes ont déjà connu cet essai de passage de l'ex-député éphémère (1962-1967) Roger Goemaere au Sénat avec un pic de voix de 259 en 1992 : il semble que cette famille politique rencontre dans ce département radicalo-centriste un "plafond" : Martin-Lalande 232 en 2001. Avec la perte de la mairie centre de son canton et les effets collatéraux des autres échecs cités ci-dessus....il va au devant d'un échec personnel qui fragiliserait davantage sa position de député et précipiterait sa disparition en 2012 car son siège n'est plus aussi assuré en vue de cette échéance.
L'UMP hors-piste, un vice président du CG, issu du vendômois avec comme suppléante une élue du sud serait mieux reçu, l'arrondissement de Blois étant représenté par Jacqueline GOURAULT.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4922
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede stephed » Mar 21 Déc 2010 09:53

Est ce qu'une candidature de Maurice LEROY est envisageable (mème s'il est ministre aujourd'hui) de par sa fonction de président du conseil général et donc de sa notoriété auprés des grands électeurs ruraux?

De même, on a beaucoup parlé sur ce forum de ces députés, dont la circonscription est supprimé ou dont la réélection s'annonce difficile, qui cherche à se recaser au sénat. Dans cet hypothèse, est ce que la candidature de Nicolas PERRUCHOT est envisagée aprés sa cuisante défaite aux municipales de BLOIS?
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3396
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

Re: Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede Jean-Philippe » Mar 21 Déc 2010 10:51

Si je ne crois absolument pas à une candidature de Leroy (son siège n'est pas menacé et Larcher veut éviter les ministres candidats comme un des membres du forum l'a signalé), celle de Perruchot est davantage plausible, même si je ne pense pas qu'elle débouchera sur une candidature et encore moins son élection car il ferait doublon avec Gourault, elle aussi élue de l'agglomération de Blois.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9132
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede maxxx » Mar 21 Déc 2010 13:31

J'abonde dans le sens de Jean-Philippe : très très faible probabilité d'une candidature de Maurice Leroy, qui n'a rien à gagner et je ne doute pas que Gérard Larcher sera écouté quant à son principe de non-candidature des ministres (ou alors, ceux-ci devront probablement démissionner avant le début de la campagne...ce que je n'ose imaginer pour le Ministre de la ville : il attend quand même un poste ministériel depuis 2007, ce n'est pas pour le lâcher au bout de 8 mois...).

Même chose pour Nicolas Perruchot : ce serait une porte de sortie depuis sa défaite calamiteuse des municipales de 2008...Et il serait ici plus à l'abri qu'en se soumettant au vote des électeurs...Mais avec Jacqueline Gourault qui monopolise le terrain sénatorial dans le périmètre de Blois, il n'a selon moi quasiment aucune chance d'être élu : surtout qu'il est affaibli depuis 2008...

Par contre, au-delà de la candidature de Philippe Sartori que je considère comme l'hypothèse la plus sérieuse et probablement la plus crédible (président de l'AMLC, maire de Noyers-sur-Cher, réélu haut la main dans son canton avec en plus une contribution sur le terrain au basculement de gauche à droite de la commune de Saint-Aignan - unique basculement dans ce sens dans les villes de + de 3500 habitants dans ce département), les dernières discussions me font penser à une autre candidature qui pourrait sortir du lot : celle de Pascal Brindeau, nouveau député du Loir-et-Cher depuis 1 semaine.

Le jeune élu du Nouveau centre fait partie de la garde rapprochée du président du conseil général et son élection renforcerait l'emprise de Maurice Leroy sur le département (avec en plus un contrepoids intéressant à l'influence de Jacqueline Gourault, son ancienne amie avec laquelle il lutte désormais pour assurer sa suprématie)...A 36 ans, Pascal Brindeau est élu du Vendomois, secteur où Maurice Leroy fait encore plus la pluie et le beau temps : donc, là, pas de concurrence territoriale avec la sénatrice-maire de La Chaussée-saint-Victor. Il a certes échoué en 2008 à prendre la mairie de Vendome, ville désormais très précaire pour la gauche : cette dernière lutte en effet depuis 2001 pour conserver cette commune, qu'elle détient sans interruption depuis 1953 : le maire PS Daniel Chanet, décédé en aout 2008, a ainsi résisté de justesse aux assauts de Maurice Leroy en 2001 (50.96% contre 49.04%, l'écart le plus réduit enregistré) puis à ceux de son poulain Pascal Brindeau (qui a réalisé, pour sa première candidature, au second tour face à la liste PS, le très prometteur score de 48.57% contre 51.43%). Pascal Brindeau a par ailleurs échoué de très peu à prendre le fief PS de Vendome-1, canton dans lequel la candidate socialiste Catherine Lockhart, devenue maire de la ville depuis le décès de Daniel Chanet, n'a réalisé que 50.24% contre 49.76% au candidat NC - le plus faible écart enregistré depuis belle lurette dans ce canton, le plus à gauche des deux que compte la ville...

Tout ça pour dire que même s'il n'est qu'élu d'opposition à Vendome, ce qui n'est pas la meilleure situation pour se faire élire au Sénat (mais ce n'est pas un handicap insurmontable), le nouveau député est à surveiller et ça ne me surprendrait pas qu'il parvienne, en accomplissant ce challenge historique, au final à donner la ville à la droite et au centre en 2014...

Pour toutes ces raisons, sa candidature aux sénatoriales n'est pas une hypothèse à jeter à la poubelle : il aurait le soutien incontesté du président du conseil général et des proches (une machine puissante - surtout s'il part par exemple avec Philippe Sartori en suppléant - ticket redoutable), il serait renforcé en étant élu pour conquérir la mairie de Vendome et surtout, il n'y a aucun problème électoralement parlant s'il était élu en septembre prochain : il démissionnerait de son mandat de député mais sans avoir à provoquer une partielle, étant donné qu'il y aurait moins d'un an avant la prochaine législative, législative où Maurice Leroy pourrait être reconduit sans regret de reprendre le siège et l'aura qui va avec à son poulain...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede SALVAT » Mar 21 Déc 2010 13:40

bien vu, maxxx
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4922
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede stephed » Mar 21 Déc 2010 13:55

Je partage cet analyse et j'ajouterais que ça donnera une meilleure image du Nouveau Centre de présenter un jeune candidat, surtout au sénat.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3396
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

Re: Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede stephed » Mar 21 Déc 2010 13:56

Et la gauche dans tout ça? va t'elle envoyer des candidatures de témoignage ou envoyer un candidat isolé essayant de déborder sa base électorale classique?
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3396
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47
Localisation: Toulouse

Re: Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede maxxx » Mar 21 Déc 2010 17:45

Du côté de la gauche, ce ne sont pas les candidatures qui manquent mais étant donné les résultats de 2001 et malgré les victoires municipales de 2008 mentionnées par Bertrand Salvat, je ne sais pas qui voudra se mouiller.

- ça me ferait à la fois rire et bondir que le PS investisse le maire de Romorantin-Lanthenay, Jeanny Lorgeoux, pour la simple et même raison que j'ai évoquée pour Dominique Bailly, Dominique Gillot, Yves Rome et autres : c'est un serial looser des législatives, élu certes en 1988 mais ensuite battu pas moins de 4 fois en 1993, 1997, 2002 et 2007 à chaque fois par le député RPR puis UMP Patrice Martin-Lalande. Franchement, niveau renouvellement c'est niet en plus. J'ai un petit espoir qu'un parti qui prône - à raison - le renouvellement ne se contente pas de le déclarer mais l'applique aussi localement : ce n'est pas impossible, comme le montre la Loire-Atlantique...

- la nouvelle maire de Vendome, Catherine Lockhart ? Elle a déjà fort à faire dans sa ville pour faire en sorte qu'elle reste à gauche en 2014 et est par ailleurs conseillère générale : avec le non-cumul, c'est peu probable...Une autre élue du Vendomois : Karine Gloadec-Maurin, la vice-présidente du Conseil régional, qui a repris les rênes du PS local : ouais, bof, elle a quand même peu de chances d'y arriver.

- une conseillère générale de Blois, à savoir les battues des législatives que sont Béatrice Amossé et Geneviève Baraban ? Possible mais elles sont battues probablement dès le premier tour car elles joueraient le siège de Jacqueline Gourault, qui sera quasi-certainement réélue, et ce au premier tour.

- le maire de Blois Marc Gricourt ? Pareil : non-cumul et issu de la même zone que Jacqueline Gourault, il renforce le second candidat de droite-centre partout ailleurs dans le département...

- Un conseiller général DVG ? Un ou une conseiller(e) régional(e) ou municipal(e) d'EELV pour une candidature de témoignage ?

On voit qu'il y a donc plusieurs hypothèses de candidatures mais étant donné les rapports de forces favorables au centre dans ce département, si en plus l'UMP la joue soft et intelligemment, c'est-à-dire en soutenant la sortante et le candidat proposé par Maurice Leroy, ce sera surtout pour prendre date et mesurer le nouveau capital de la gauche...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les sénatoriales dans le Loir-et-Cher

Messagede SALVAT » Mar 21 Déc 2010 17:56

la gauche aurait un candidat : J. LORGEOUX maire de Romorantin qui pourrait faire mal d'autant que la marge est plus étroite...mais ne se réserve-t-il pas pour l'Assemblée Nationale, face à Martin-Lalande ?
Je voudrais préciser à l'appui de mes dires sur le leaderschip de Jacqueline GOURAULT qu'elle dispose d'amis de poids conseillers généraux et/ou maires de chefs lieux de cantons importants, certains ayant émergé lors des municipales de 2008 : je ne vois pas LEROY ni PERRUCHOT ouvrir des hostilités à son encontre qui se retourneraient contre eux. Ils ont intérêt à travailler en parallèle avec elle.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4922
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Suivante

Retourner vers Élections sénatoriales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité