Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales en Mayenne

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Les cantonales en Mayenne

Messagede Jean-Philippe » Dim 10 Oct 2010 10:05

La gauche est à son plus haut historique avec 8 sièges sur 32 depuis 2006.
En 1992, elle n'en avait qu'un, à Mayenne. En 1998, elle en gagne 2 à Laval (dont Laval-Sud-Ouest de 10 voix) et en 2004, elle fait carton plein dans les cantons renouvelables de Laval et Mayenne, gagnant 3 sièges supplémentaires.
En 2005 et 2006, dans deux partielles, des DVG proches du PS l'emportent à la surprise générale (grâce à de mauvais reports à droite) à Argentré et à Evron et sont réélus en 2008 (de peu moins de 100 voix à chaque fois pour le premier). Ces victoires dans la circonscription de François d'Aubert (UDF PR puis DL puis UMP), maire de Laval depuis 1995 et député réélu depuis 1978, annoncent ses défaites aux législatives et aux municipales face au socialiste Guillaume Garot.

L'une des spécificités politiques de ce département traditionnellement conservateur, mais de moins en moins (60% pour Chirac en 1995, mais 55% pour Sarkozy, gauche majoritaire aux régionales de 2010, une première historique), c'est l'union de la gauche depuis 2004. Aux élections locales, celle-ci se présente sous l'étiquette Gauche Unie qui regroupe le PS, le PRG, les Verts et les DVG depuis 2004 et le PC depuis 2008 (cas unique en France à ma connaissance). C'est ainsi que les Verts ont un conseiller général à Laval, élu avec le soutien du PS en 2004.
En 2008, dans tous les cantons renouvelables (sauf un suite à un drame familial), la gauche avait un seul représentant qui a réalisé des scores souvent historiques dans des fiefs de droite.
Seul le MRC incarné par l'ancien maire (1990-2001) de Saint-Berthevin (5e commune du département), ancien n°1 du PS local qui a atteint le second tour aux législatives de 1997, reste en marge.


En 2004, la gauche avait perdu de 34 voix à Saint-Berthevin, commune où elle est divisée depuis 2000. En 2011, le sortant centriste ne se représente pas. L'ancien maire MRC sera à nouveau candidat (comme aux scrutins de 1992 1998 et 2004), mais il sera encore devancé par le candidat de la gauche unie qui sera confronter probablement au maire DVD du chef-lieu.
La gauche peut espérer l'emporter à Chailland grâce au maire d'une petite commune DVG proche des Verts (9e sur la liste EE aux régionales) qui avait atteint 46,83% face au sortant DVD en 2004.
La droite conserve de peu le siège de Loiron, la DVD élue bat en triangulaire le sortant DVD de 55 voix et la candidate du PS de 59 voix. En 2011, si la droite ne se divise pas à nouveau, la gauche aura plus de mal à l'emporter.
La gauche ne l'a emporté que de 80 voix à Laval-Nord-Est. La sortante PS ne se représentant pas et le défait de 2004 étant devenu maire de sa commune (Changé, 5000 habitants) après en avoir été l'adjoint, ce canton devrait logiquement repassé à droite. Elle peut aussi être menacée à Mayenne-Est, où les reports à droite avaient été mauvais en 2004.

En tout cas, la majorité de Jean Arthuis, sénateur depuis 1983 et président de l'assemblée depuis 1992, n'est pas menacée.
A noter que l'UMP n'a que 4 sièges (autant que le PS) dont un à Laval qui est à DLR : elle n'a aucun canton renouvelable. L'AC d'Arthuis a 4 sortants et les DVD 7.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8979
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Mayenne

Messagede Jean-Philippe » Lun 29 Nov 2010 23:49

Socialistes, Verts et radicaux seront unis dès le premier tour. Leur objectif : « prendre la Mayenne ».


A quatre mois des élections cantonales, la Gauche unie part en campagne. Le PS, Europe écologie et le Parti radical présenteront un candidat unique dès le premier tour, dans les dix-sept cantons renouvelables.

Tous étaient réunis, hier soir, au Cref (Centre régional éducation formation sport et jeunesse) de Laval, pour former le « G2M, le groupe de mobilisation pour la Mayenne », annonce Michel Rose, secrétaire fédéral du PS. Tous, sauf le Parti communiste qui doit encore se prononcer sur cette alliance. Avec ou sans le PC, la Gauche unie se montrera « offensive », promet Michel Neveu, président du Parti radical de gauche (PRG).

L'objectif est clair : « prendre la Mayenne » embraye Jean-Michel Braud (Europe écologie). Ce « combat » que la Gauche unie veut « mener avec des femmes. » Elle « ouvre en grand » les portes aux candidates.

Reste à bâtir un projet. « Les Mayennais attendent que nous leur présentions une vraie vision d'avenir pour leur département », argumente Guillaume Garot, premier secrétaire fédéral du PS. Les militants, les représentants des syndicats, et des associations, ont un mois pour plancher sur la question. Et pour remettre « des propositions concrètes » en matière de « de santé, d'emploi, de petite enfance, de vieillesse, de développement économique et culturel. » La gauche unie veut se démarquer « face aux réponses comptables de la majorité de Jean Arthuis », insiste Guillaume Garot.

Six élus sortants de la Gauche unie repartiront en campagne. Les onze autres devraient être désignés en fin d'année, début 2011 au plus tard.

http://www.ouest-france.fr/2010/11/16/mayenne/Cantonales-la-Gauche-unie-en-ordre-de-marche--59364161.html


Apparemment, les 6 sortants de gauche se représentent. L'élue PS de Laval-Nord-Est a peut-être accepté de repartir de peur de voir le canton repasser à droite (dans tous les cas, c'est celui qui est le plus menacé, devant celui de Mayenne-Est).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8979
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Mayenne

Messagede Zimmer » Sam 25 Déc 2010 09:28

Élections cantonales en Mayenne : les candidats du Parti de Gauche
mercredi 22 décembre 2010

Le Parti de Gauche présentera des candidats en Mayenne dans cinq cantons : Laval Saint-Nicolas, Laval Nord-Ouest (Hilard-Grenoux), Loiron, Gorron et Château-Gontier-Est. Dans les cantons où sera présent le Parti de gauche, il n’y aura pas de candidats communistes en vertu d’un accord qui sera conclu avec le Parti Communiste dans la dynamique du Front de Gauche qui regroupe les deux formations.

Sont candidats Michel Maignan et Isabelle Bijou pour Laval Nord-Ouest, Johan Garry et Michèle Ody pour Loiron, Hervé Eon et Hélène Barrier pour Laval Saint-Nicolas, Manuel Doumeau pour Château-Gontier-Est et Morgan Legay pour le canton de Gorron. Les noms des suppléants ne sont pas connus.

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-elections-cantonales-en-Mayenne-les-candidats-du-Parti-de-Gauche_40771-1633211-pere-pdl_filDMA.Htm
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales en Mayenne

Messagede Zimmer » Sam 25 Déc 2010 10:08

Jean-Philippe a écrit:La gauche peut espérer l'emporter à Chailland grâce au maire d'une petite commune DVG proche des Verts (9e sur la liste EE aux régionales) qui avait atteint 46,83% face au sortant DVD en 2004.


Le conseiller général sortant de ce canton, Gérard Lemonnier (divers droite), élu depuis 1998, également maire de Juvigné (1 400 habitants), ne se représentera pas. Claude Tarlevé (divers droite), maire de La Bigottière (400 habitants), sera le candidat de la majorité départementale.

Le candidat "divers gauche" de 2004 (et sans doute de 2011 avec l'étiquette EELV et le soutien du PS), dont parle Jean-Philippe, est le maire de Saint-Hilaire-du-Maine (800 habitants), Christian Quinton.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Claude-Tarleve-candidat-dans-le-canton-de-Chailland-_53048-avd-20101223-59610366_actuLocale.Htm
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales en Mayenne

Messagede Zimmer » Sam 8 Jan 2011 13:53

Cantonales : les premiers candidats se dévoilent
Vendredi 07 janvier 2011

Image

La période des voeux est propice aux annonces. À 72 jours du premier tour, prévu le 20 mars, état des lieux dans les 17 cantons renouvelables.

Ambrières-les-Vallées

Selon nos informations, le conseiller général sortant, le maire d'Ambrières-les-Vallées, Dominique Collet (majorité départementale), ne se représenterait pas. Il devrait annoncer sa décision ce vendredi soir, lors de la cérémonie des voeux d'Ambrières. Son premier adjoint, Guy Ménard, pourrait se porter candidat sous les couleurs de la majorité départementale. La gauche unie n'a pas encore révélé le nom de son candidat. Marie-Louise Plai, candidate en 2004, annonce qu'elle prendra sa décision d'ici une quinzaine de jours.

Craon

Le conseiller général sortant, le maire de Craon, Paul Chaineau (majorité départementale), doit annoncer sa décision lors des voeux de sa commune vendredi 14 janvier. Sans attendre, son adjointe Linda Bruneau (PS) a annoncé sa candidature au nom de la Gauche unie. Guillaume Chevrollier (UMP), conseiller municipal de l'opposition à Château-Gontier, s'est déclaré dans la foulée.

Chailland

Le conseiller général sortant, le maire de Juvigné, Gérard Lemonnier (majorité départementale), jette l'éponge après deux mandats. Le maire de La Bigottière, Claude Tarlevé, sera le candidat de la majorité départementale. Le maire de Saint-Hilaire-du-Maine, Christian Quinton, portera les couleurs de la Gauche unie.

Château-Gontier Est

Le conseiller général sortant, le maire de Château-Gontier, Philippe Henry (majorité départementale), se représente. Il devrait officialiser sa candidature après la session budgétaire du Département, d'ici à la fin du mois. Delphine Subileau sera la candidate de la Gauche unie. Manuel Doumeau représentera le Parti de gauche, avec le soutien du PCF.

Cossé-le-Vivien

Sauf coup de théâtre de dernière minute, le conseiller général sortant Claude Boiteux (majorité départementale) devrait se représenter. Il devrait l'annoncer officiellement ce vendredi soir, lors de la cérémonie des voeux de Quelaines-Saint-Gault, dont sa suppléante est originaire.

Ernée

Le conseiller général sortant, Gilbert Dutertre (Alliance centriste, majorité départementale), brigue un nouveau mandat. Il devrait officialiser sa candidature dans une quinzaine de jours. La Gauche unie n'a pas encore dévoilé son candidat.

Gorron

Le conseiller général sortant, maire de Gorron, Jean-Marc Allain (majorité départementale), devrait briguer un second mandat. Il devrait confirmer sa décision lundi 10 janvier, lors de la cérémonie des voeux à la population de Gorron. La Gauche unie n'a pas encore présenté son candidat. Morgan Legay représentera le Parti de gauche, avec le soutien du PCF.

Landivy

Le conseiller général sortant, le maire de Landivy Jean-Pierre Dupuis (majorité départementale), devrait briguer un nouveau mandat. Il rendra officielle sa décision lors de la cérémonie des voeux de Landivy à la fin du mois. Début octobre, Jean-Pierre Guillouët, candidat en 2004, affirmait attendre le soutien de la Gauche unie. Il était injoignable ces derniers jours. Annoncé ici et là, le maire de Fougerolles-du-Plessis, Stéphane Sicot, doutait lundi de sa candidature mais se réserve le droit de changer d'avis.

Laval Nord-Est

La conseillère générale sortante, l'adjointe au maire de Laval Nicole Peu (PS, Gauche unie) annonce qu'elle prendra sa décision d'ici à quinze jours. À droite, deux scénarios sont annoncés : si Nicole Peu renonce, le maire de Changé, Olivier Richefou (Alliance centriste), tentera de reconquérir son siège perdu en 2004 avec le soutien de la majorité départementale. Si Nicole Peu repart en campagne, elle aura en face d'elle l'UMP Xavier Dubourg, conseiller municipal d'opposition à Laval. Aurélien Guillot, secrétaire départemental du Parti communiste français, sera le candidat du PCF, soutenu par le Parti de gauche.

Laval Nord-Ouest

Le conseiller général sortant, le Vert Claude Gourvil, devrait briguer un second mandat sous l'étiquette Gauche unie. La majorité départementale n'a pas encore présenté son candidat. Michel Maignan sera le candidat du Parti de gauche, avec le soutien du PCF.

Laval Saint-Nicolas

Le conseiller général socialiste Yan Kiessling, premier adjoint au maire de Laval, devrait à nouveau porter les couleurs de la Gauche unie. Hervé Éon sera le candidat du Parti de gauche, avec le soutien du PCF. La majorité départementale n'a pas encore présenté son candidat.

Laval Sud-Ouest

Le conseiller général sortant, Jean-Christophe Boyer (PS), brigue un second mandat sous l'étiquette Gauche unie. Florian Derouet sera le candidat du PCF, avec le soutien du Parti de gauche. La majorité départementale n'a pas encore révélé le nom de son candidat.

Loiron

La conseillère générale sortante, Nicole Bouillon, hésite encore : « J'observe autour de moi et j'attends de voir quels candidats vont se déclarer avant d'annoncer quoi que ce soit. » La majorité départementale n'a pas encore présenté son candidat. Yohann Gary représentera le Parti de gauche, avec le soutien du PCF.

Mayenne Est

Le conseiller général sortant, Jean-Pierre Bernard-Hervé (PS), brigue un second mandat sous l'étiquette Gauche unie. À droite, deux candidats sont déclarés : le maire de Belgeard, Jean-Pierre Chouzy (UMP), et le maire de La Bazoge-Montpinçon, Grégory Heurtebize (sans étiquette). Aucun n'a pour l'instant reçu le soutien officiel de la « majorité départementale », c'est-à-dire la double estampille UMP/Alliance centriste.

Mayenne Ouest

Le conseiller général sortant, le maire divers gauche de Mayenne Michel Angot, brigue un second mandat sous l'étiquette Gauche unie. Il est pour l'instant le seul candidat en lice. « Nous avons toutes les peines du monde à trouver un candidat crédible », reconnaît, sans fard, le président départemental de l'UMP, Yannick Favennec.

Saint-Aignan-sur-Roë

Élisabeth Doineau (Alliance centriste, majorité départementale) se représente. Elle dévoilera son suppléant et son programme à la fin du mois de janvier. Quant à l'ancien maire de Renazé, Richard Flament (UMP), il laisse planer le doute. Mais aurait déjà dit à certains de ses anciens administrés qu'il faudrait compter sur lui...

Saint-Berthevin

Marcel Rousseau (Alliance centriste, majorité départementale) passe la main après deux mandats. Ce qui laisse le champ libre au maire de Saint-Berthevin, Yannick Borde (sans étiquette), qui sera le candidat de la majorité départementale. Jérôme Celerier (Parti radical de Gauche), conseiller municipal d'opposition à Saint-Berthevin, représentera la Gauche unie. Gaëlle Renaud défendra les couleurs du Parti communiste français, avec le soutien du Parti de gauche.

Ouest-France

http://www.laval.maville.com/actu/actudet_-Cantonales-les-premiers-candidats-se-devoilent_dep-1645949_actu.Htm
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales en Mayenne

Messagede Jean-Philippe » Sam 8 Jan 2011 14:59

Je suis étonné par la stratégie de la droite sur Laval-Nord-Est. En gros, elle s'adapterait à la décision de la sortante PS (une adjointe, qui a un âge (la soixantaine) où on peut choisir entre le retrait et une dernière candidature). Si c'est un conseiller municipal d'oppostion UMP qui est candidat, la droite a davantage de chance de perdre qui si c'est le maire centriste de Changé qui y va (d'autant plus que c'est un proche d'Arthuis et qu'il a déjà été l'élu de ce canton entre 2001 et 2004).

La division de la droite à Mayenne-Est favorise les chances du sortant PS qui devrait être candidat aux sénatoriales.

Le retrait des sortants à Chailland et Saint-Berthevin et celui possible de la sortante à Loiron peut permettre à la gauche d'élargir le nombre de ses élus. Ailleurs, elle ne fera que permettre aux électeurs d'avoir le choix, tout en pouvant atteindre les 40% dans certains cantons.

A noter que le PG est "relativement" bien implanté en Mayenne avec la maire de Longuefuye près de Château-Gontier (secrétaire de section jusqu'en 2008, 4e sur la liste du FG aux régionales), dont le mari est le candidat dans ce canton, mais aussi avec l'ancien conseiller général de Laval-Sud-Ouest (1998-2004) qui est candidat à Laval-Saint-Nicolas, fief de gauche où celle-ci peut se permettre de se diviser. Ces deux candidats devraient tourner autour de 5%.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8979
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Mayenne

Messagede Zimmer » Sam 8 Jan 2011 17:14

Jean-Philippe a écrit:Je suis étonné par la stratégie de la droite sur Laval-Nord-Est. En gros, elle s'adapterait à la décision de la sortante PS (une adjointe, qui a un âge (la soixantaine) où on peut choisir entre le retrait et une dernière candidature). Si c'est un conseiller municipal d'oppostion UMP qui est candidat, la droite a davantage de chance de perdre qui si c'est le maire centriste de Changé qui y va (d'autant plus que c'est un proche d'Arthuis et qu'il a déjà été l'élu de ce canton entre 2001 et 2004).


Finalement, la conseillère générale sortante du canton de Laval-Nord-Est, Nicole Peu, ne se représentera pas.

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Laval-Nord-est-Nicole-Peu-PS-Gauche-unie-ne-se-represente-pas-aux-cantonales_40771-1646739-pere-pdl_filDMA.Htm
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales en Mayenne

Messagede maxxx » Mar 11 Jan 2011 20:33

Cantonales : Samia Soultani-Vigneron candidate à Laval nord-ouest
Politique mardi 11 janvier 2011

Samia Soultani-Vigneron est candidate de la « majorité départementale » pour le canton de Laval nord-ouest. Ce canton, délimité par les rues du Général-de-Gaulle et Bernard Le Pecq, comprend les quartiers d’Hilard, Sainte-Catherine et Grenoux : soit 9 000 habitants environ. Dominique Le Roy, 57 ans, retraité, ancien directeur de l’association d’accompagnement personnalisé et d’insertion, est son suppléant.

Âgée de 38 ans, maman de trois filles, Samia-Soultani-Vigneron est enseignant-chercheur depuis 2005 à l’IUT de Laval. Porte-parole de l’opposition et conseillère municipale à Laval, elle est entrée en politique en 2008 dans l’équipe de François d’Aubert. Samia Soultani-Vigneron est aujourd’hui secrétaire départementale de la fédération UMP de la Mayenne et secrétaire nationale en charge de la parité et de l’égalité professionnelle.

La candidate place la reconversion du site du 42e RT au cœur de ses priorités. Les créations « d’une cité de l’entreprise et de l’emploi sur place » et « d’une Maison des services de la vie étudiante à Laval » sont deux autres projets qu’elle défendra.


http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Cantonales-Samia-Soultani-Vigneron-candidate-a-Laval-nord-ouest_40771-1651382-pere-pdl_filDMA.Htm

La jeune pousse de l'opposition municipale, pressentie pour affronter la gauche en 2014 et tenter de reprendre la ville de son mentor, François d'Aubert, se lance donc dans le bain dans un canton difficile...Cette stratégie vise probablement à se positionner pour les prochaines municipales en essayant de réaliser dans ce canton un bon score.

Le scrutin de 2004 avait tourné au fiasco pour la droite : alors que le sortant UDF, qui avait obtenu 54.2% au second tour de 1998, ne se représentait pas, la division du premier tour entre UMP et UDF avait conduit à la très large victoire de l'élu Vert avec plus de 58.5% des voix (alors que l'UMP et l'UDF cumulaient 44% des voix au premier tour avec un FN à 8%)...Si la majorité départementale part unie derrière Samia Soultani, celle-ci pourrait cette fois laver l'échec en réalisant un bon score (certainement pas reprendre le canton - sauf grosse surprise - mais du moins franchir les 45-46%)...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales en Mayenne

Messagede Jean-Philippe » Mar 11 Jan 2011 20:49

D'accord avec le pronostic sur ce canton.
A noter que la candidate UDF de 2004 (16,1%), alors conseillère municipale dans la majorité de droite est aujourd'hui adjointe Modem dans une municipalité de gauche.
Quant à cette jeune candidate, elle a échoué à se faire élire aux régionales, malgré sa 3e place sur la liste UMP (éligible en 2004, mais plus en 2010).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8979
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Mayenne

Messagede stephed » Mer 12 Jan 2011 16:37

je suis un peu étonné des statégies du PS et de l'UMP dans ce département. Au PS, on a pas de candidats dans beaucoup de cantons ruraux: il est vrai que dans ces terres trés ancrés à droite, c'est sans doute difficile de trouver des Kamikazes! et à l'UMP, on arrete le choix de ses candidats en fonctions du nom des candidats PS sur Laval et Mayenne. Dans tous les cas de figures, sans doute que les sortants ont un bilan apprécié et donc ceci explique cela mais cela donne l'impression d'un "partage" des roles et des fiefs!
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2224
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Suivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Mémento du président du bureau de vote

Joël Clérembaux

Ce mémento a été conçu et réalisé pour permettre aux présidents des bureaux de vote de disposer d'outils pratiques à mettre en oeuvre avant, pendant et après le scrutin. Il expose les principales tâches qui incombent au président du bureau de vote pour...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron