Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales en Martinique

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Les cantonales en Martinique

Messagede Jean-Philippe » Ven 5 Nov 2010 20:58

Dans ce département aujourd'hui solidement détenu par la gauche, la droite a été laminée en une vingtaine d'années après avoir dirigé le conseil général pendant des décennies (avec un progressiste, Émile Maurice qui rallie les gaullistes dans les années 60 et préside de 1970 à 1992).
En 1998, la gauche gagne 3 sièges (Le Robert 2, Schoelcher 2 et Le Marigot, où le sortant gaulliste, élu depuis 1949 et député en 1986, ne se représentait pas) mais le sortant PS perd au Lorrain.
En 2004, la gauche gagne 3 sièges, reprenant le Lorrain (reprise par un DVD lors d'une partielle en mai dernier) et gagnant Fort-de-France 3 (où le sortant Miguel Laventure, l'un des leaders de la droite (conseiller régional de 1983 à 2010 et tête de liste aux municipales de 2001 et 2008, est battu) et Le Prêcheur (autre fief de droite).

Sur l'autre série, la tendance est la même : 4 sièges gagnés en 2001 et 2 en 2008.

Le seul enjeu du scrutin est le rapport de force entre PPM et RDM. Claude Lise, à la tête du département depuis 1992, sénateur depuis 1996 et 70 ans en janvier prochain, sera peut-être affaibli par la lourde défaite de la liste qu'il soutenait aux régionales, remportées largement par le PPM et ses alliés. A Fort-de-France notamment, le canton 8 pourrait voir un duel entre le RDM sortant et un candidat du PPM.
La droite garde 8 sièges sur 45 dont 4 renouvelables : Macouba, Rivière-Salée (ancien fief du député de 1993 Lesueur, battu aux dernières régionales), Le Lorrain et Schoelcher 1. Sur les 4 autres sièges, un, celui du parti local Osons Oser, a rallié la majorité de gauche, comme aux régionales.
Aucun ne semble hors de portée de la gauche, surtout avec les succès de la gauche aux municipales à Schoelcher et au Lorrain et le retrait de Lesueur cette année.

A gauche, 32 sièges se partagent entre 10 RDM et apparentés (parti de Claude Lise, président du conseil général, dissident du PPM depuis 2006, 10 PPM (parti de Césaire et de Letchimy), 3 du BPM (ex PC) et 8 autres élus de gauche.
6 RDM, 3 PPM, 1 BPM et 6 autres élus de gauche sont renouvelables. Aucun ne me semble menacé.
Les 5 indépendantistes penchent à gauche (2 du MIM, 2 du Modemas et un du Palima) : un de chaque est renouvelable, respectivement à Rivière-Pilote (fief du MIM), Le Prêcheur (le sortant, vainqueur du maire de l'époque avec 15 voix d'avance, est maire du chef-lieu depuis 2008) et Fort-de-France 4 où le sortant du PPM est battu de 11 voix en 2004. Ce dernier est le plus menacé, mais surtout par le PPM.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Martinique

Messagede Zimmer » Mar 18 Jan 2011 22:58

DERNIÈRES CANTONALES DE L’HISTOIRE
Un tremplin pour gagner sa place…
Dossier Gabriel Gallion franceantilles.fr 18.01.2011

Image
Les 23 conseillers généraux qui seront élus le 20 et 27 mars 2011 prochain, formeront la dernière liste des élus du département de la Martinique.

À quelques semaines de l’échéance, les formations politiques affûtent leurs armes en vue de la campagne des cantonales de mars prochain. 23 cantons sont en lice pour la dernière fois dans l’histoire du conseil général avant la collectivité unique.

Ce seront les dernières élections cantonales. Un événement qui clôturera plus d’un siècle de l’histoire politique de la Martinique. Héritier du conseil colonial, le conseil général a été installé en mai 1854, devenant depuis l’assemblée où siègent les grandes figures politiques, scellant les débats majeurs de la vie politique. Les 23 conseillers généraux qui seront élus le 20 et 27 mars 2011 prochain, formeront la dernière liste des élus du département de la Martinique.
Si le RDM et ses alliés du MIM, du Palima, du Modemas ont une douzaine de conseillers sortants, le PPM, qui a deux conseillers sortants, visera essentiellement les cantons de Fort-de-France qui ne sont pas dans son escarcelle. Pour la droite, il s’agira de maintenir les deux sièges sortants, voire en accueillir d’autres, notamment Chantal Maignan qui vise le canton de Belfort Birota. Tous ces facteurs dessineront la dernière majorité de l’assemblée départementale. Une assemblée qui a notamment porté sur les fonts baptismaux la départementalisation en 1946, tout en accueillant des hommes de la stature de Joseph Lagrosillière, Victor Sévère, Aimé Césaire, Emile Maurice et bien d’autres. Elle cessera de l’être qu’à l’avènement de la collectivité unique qui aura alors, compétence des deux collectivités actuelles, conseil général et conseil régional.

Qui vote et pour qui ?

Ce sont le 20 et 27 mars qu’auront lieu les deux tours de scrutin des élections cantonales. Pour élire un candidat, les électeurs avaient jusqu’au 31 décembre dernier pour s’inscrire sur les listes électorales. Néanmoins pourront s’inscrire jusqu’à quelques jours du vote, les électeurs pouvant faire valoir les dispositions d’exception inscrites au code électoral. Cela concerne plus précisément les fonctionnaires mutés, et les nouveaux majeurs, en fonction des conditions de résidence et d’accès à la majorité civile.
Quant au mode de scrutin, c’est le mode uninominal qui prévaut. Et pour être élu, le candidat devra réunir la majorité des suffrages exprimés au premier tour, et dans le cas échéant, au second. Une nouveauté inscrite dans la loi depuis les élections de 2008, les candidats ne sont plus seuls. Un remplaçant est obligatoirement inscrit sur le bulletin de vote, lequel a vocation à suppléer le titulaire du siège en cas de démission pour cumul de mandat, ou décès. Dans ce cas, la parité s’applique de droit. Pour un candidat, il faut obligatoirement une remplaçante et inversement.

Quid de la majorité départementale ?

Président du conseil général depuis 1992, Claude Lise remettra son siège au jeu, comme à chaque élection cantonale. Réélu en mars 2008 avec 27 voix contre Maurice Antiste qui avait obtenu 16 suffrages, il peut espérer se maintenir à l’issue des élections de mars prochain. Mais il ne faudrait pas qu’il perde plus de 4 voix de majorité, sachant que la majorité absolue est de 23 voix. Il peut compter sur le RDM qui est composé de 11 élus et des voix de ses alliés du Modemas, du MIM, de Bâtir le pays Martinique. En revanche, le groupe Ensemble pour une Martinique nouvelle qui compte aujourd’hui 16 élus (12 PPM et 4 alliés) devra donc passer la surmultipliée pour réunir la majorité absolue. La droite qui compta actuellement 6 élus, pourrait jouer les arbitres. À la condition de ne pas perdre les 3 cantons (Macouba, Schoelcher, Rivière-Salée) qui sont en jeu.

Le point sur les candidats

Voici un tour d'horizon de la situation dans les cantons renouvelables et un point sur les candidats en lice à ce jour. Un point sur les candidatures bien entendu non exhaustif.

• Ducos
Charles-André Mencé, maire de la commune, aura face à lui la plupart des candidats qu’il a déjà affronté aux municipales de 2008. Philippe Petit (MLP) et Louis Marie-Sainte (PPM) tenteront de lui barrer la route. Jean-Claude Petit (ancien conseiller municipal) s’est également mis sur les rangs, tandis que Daniel Gauchet (sans étiquette), tente de réveiller une nouvelle frange de l’électorat ducossais. La seule inconnue de cette équation électorale est le MIM. Y aura-t-il un candidat soutenu par les patriotes, sachant que le camp de partisans du 74 a érigé une règle qui consiste à ne pas présenter de candidats sur les cantons détenus par l’un d’eux.

• François 2
Marie-France Tinot, qui a été élue lors des élections partielles du 6 juin dernier, devra maintenir le mandat que Maurice Antiste détenait avant de rejoindre le conseil régional. Mais la partie s’annonce plutôt serrée pour la favorite de la majorité municipale puisque son principal challenger, Samuel Tavernier avait réussi à la pousser à un second tour sur un canton qui semblait acquis à l’adjointe au maire du François. Il faudra également compter avec la candidature du camp des Patriotes avec Marie-Hélène Léotin.

• Lorrain
Guy Annonay avait créé la surprise en battant le candidat de la majorité municipale, chargée de récupérer le mandat détenu jusque-là par Justin Pamphile. L’ancien premier adjoint de Michel Thalmency avait réussi à prendre une belle revanche, lui qui avait subi une lourde défaite aux municipales de 2008. Une élection qui déterminera l’équilibre politique de la commune, sachant que les amis de Claude Lise soutiendront sans doute, Guy Annonay. C'est Robin Zoror, adjoint au maire qui a été désigné pour reconquérir le canton.

• Trois-Îlets
Arnaud René-Corail, qui a été élu au conseil général en mars 2004, joue une partie importante de sa vie politique. Maire de la commune depuis plus d’une dizaine d’années, c’est non seulement son avenir à la tête de la commune qui serait en jeu, mais ce serait aussi une défaite pour le PPM dont il est très proche. Une perspective qui réjouirait alors sa principale adversaire, Line N' Guela, égérie du MIM sur la commune et chef de file de l’opposition municipale. Quoi qu’il en soit, l’UMP pourrait être représenté par Raphaëlle Rosalie dont la performance aux dernières municipales suscite un certain espoir.

• Lamentin 2
Claire Tunorfé, deuxième femme à avoir été élue au conseil général, n'est pas prétendante à sa succession. Elle se retire pour ne se consacrer qu’aux activités municipales. C’est David Zobda, secrétaire national de Bâtir le Pays Martinique qui portera les couleurs du parti du maire Pierre Samot. Une candidature qui ne devrait susciter pas d’affrontement avec le PPM. Les deux partis jouant la carte du pacte de non-agression. Par contre, le MIM, pourrait être présent pour marquer leur différence.

• Macouba/Grand-Rivière
Sainte-Rose Cakin ne risque pas d’être réélu sans opposition. Maire de Macouba, il devrait avoir pour principal adversaire son homologue de Grand-Rivière Joachim Bouquety. Un duel habituel entre les édiles des deux communes composant le canton et original car il risque d’être le seul entre un représentant de l’UMP.
Ce siège détenu par Sainte-Rose Cakin depuis plus d’une dizaine d’années revêt une importance majeure pour la droite.

• Rivière-Salée
Après la partielle de juin 2010, ce sera sans doute, un affrontement entre les trois principales représentations politiques. Sylvia Saithsoothane, adjointe au maire, sait qu’elle affrontera non seulement Daniel Robin, représentant du rassemblement démocratique saléen (PPM), mais également un représentant du MIM, plus précisément du RPS (Rassemblement populaire saléen). Georges-Emmanuel Germany, prend le relais de Louis-Félix Duville et portera les couleurs saléenne du MIM.

• Marigot
Maire et conseiller général sortant, Ange Lavenaire est à chaque consultation annoncé comme fragilisé. Pour l'heure, il reste aux adversaires à se déclarer.

• Rivière-Pilote
Deux candidats sont actuellement connus. Lucien Adenet qui a été élu pour suppléer Alfred Marie-Jeanne, aura en face de lui une nouvelle figure dans le paysage politique de la commune, Jean-Claude Filin. Il est la figure de proue du MPR (mouvement du peuple pour la responsabilité) qui entend faire une entrée remarquée dans le monde politique. Jean-François Beaunol qui a porté les couleurs de l’opposition pilotine lors des dernières municipales ne s’est pas encore prononcé.

• Vauclin
Georges Cléon, qui a remplacé Raymond Occolier, se présente toujours comme socialiste mais pas sous l'investiture de la fédération socialiste. Une nuance qui ouvre la perspective d’une candidature de Lucien Odonat, soutenue par le PPM et une partie de la section vauclinoise de la fédération socialiste. Autre changement sur ce canton : l’attitude du MIM. Devra-t-il sacrifier la candidature de Frantz Zozor, au nom du soutien à la majorité de Claude Lise ? Georges Cléon est dans la majorité du conseil général.

• Trinité
Frédéric Buval devra affronter Alain Rapon, ex-conseiller régional MIM. Mais ce duel pourrait être arbitré par une candidature de la droite locale, que ce soit avec une étiquette UMP ou FMP.

• Schoelcher 1
Lucien Nolbas, conseiller sortant est l’un des rares élus UMP du conseil général. Ancien adjoint chargé des finances sous la mandature d’Alfred Almont, il n’entend pas solliciter les suffrages des électeurs du canton Sud de Schoelcher. Cela n’implique nullement que la candidate investie par la majorité municipale, Yolène Largen, aura la victoire aisée. Mariette Torpille qui est élue municipale d’opposition pourrait créer la surprise. C’est pour le moment, le duel attendu sur ce canton. À moins que Max Orville, président du MoDem Martinique, par ailleurs conseiller municipal de Case-Pilote, arrive à créer la surprise.

• Schoelcher 2
Fred Derné, premier adjoint au maire de Schoelcher a été largement élu lors de la cantonale partielle de juin 2010. Il succéda à Luc-Louison Clémenté. Il devrait également affronter des candidats du MIM et de l’UMP.

• Sainte-Marie 2
Proche de Claude Lise, Bruno Nestor Azerot a le soutien des formations comme le MIM et le RDM. Face à lui, la perspective d’une candidature du PPM ou apparentée est réelle sans que la décision du candidat n’ait été arrêtée jusqu’à ce jour. Quant à la droite, aucun nom n’est avancé pour le moment.

• Sainte-Marie 1
Fred Lordinot, qui a intégré le conseil régional en mars dernier n’aura pas la vie facile. Adversaire de la majorité municipale, il aura comme principal adversaire, Éric Courset, adjoint au maire. La droite n’est pas totalement exclue de la bataille à venir. Ce pourrait être un candidat FMP qui porte son étendard sur ce canton.

• Robert 1
Maire et conseiller général sortant, Fred Monthieux ne craint pas grand monde sur son canton. Une candidature liée au PPM lui sera opposée, sans écarter une soutenue par la droite locale. Membre du RDM, il sait déjà que le MIM ou le CNCP ne lui opposeront de candidatures.

• Robert 2
Premier vice-président du conseil général, Belfort Birota sait que Chantal Maignan, conseillère régionale et membre de l’opposition municipale entend lui complique la vie. Mais ce duel devra être arbitré par le PPM qui investira un candidat afin de ne pas laisser croire à une alliance avec la présidente du Parti régionaliste.

• Prêcheur
Élu en mars 2004, Marcellin Nadeau entamait alors sa marche vers la mairie. Le duel avec Roger Nadeau domine toujours la vie de cette petite commune du nord caraïbe. Pour le rendez-vous de mars prochain, le PPM se mêlera à la bataille, comme partout ou les soutiens de Claude Lise sollicitent les suffrages des électeurs. Jean-Marie Clovis, pourtant 1er adjoint de Marcelin Nadeau à la mairie, se présente à nouveau, face aux Nadeau.

Image
Les conseillers généraux sortants

Les conseillers sortants
Ducos : Charles-André Mencé (RDM)
François 2: Marie-France Tinot (MPF)
Fort-de-France 3: Johnny Hajjar ( PPM)
Fort-de-France: 4: Noé Malouda (Palima),
Fort-de-France 6: Jean-Claude Jabol (PPM)
Fort-de-France 8: Geneviève Chanteur ( RDM)
Fort-de-France 9 : Yves-André Joseph (divers gauche)
Le Lamentin 2: Claire Tunorfé (Bâtir le pays Martinique)
Le Lorrain : Guy Annonay (divers droite)
Macouba/Grand Rivière : Sainte-Rose Cakin (UMP)
Marigot : Ange Lavenaire (RDM)
Prêcheur : Marcellin Nadeau (Modemas)
Rivière-Salée : Sylvia Saithsoothane (FMP)
Rivière-Pilote : Lucien Adenet (MIM)
Robert 1: Alfred Monthieux (RDM)
Robert 2: Belfort Birota ( RDM)
Sainte-Marie 1 : Fred Lordinot (PPM)
Sainte-Marie 2: Bruno Nestor Azerot (RDM)
Schoelcher 1 : Lucien Nolbas (UMP)
Schoelcher 2: Fred Derné (Vivre à Schoelcher)
La Trinité: Frédéric Buval ( FSM)
Trois-Ilets : Arnaud René-Corail (app. PPM)
Vauclin : Georges Cléon (FSM)

Le point sur les enjeux à Fort-de-France

• Fort de France 3
Johnny Hajjar avait créé la surprise des cantonales de mars 2004, en battant Miguel Laventure. Jeune cadre du PPM, il offrait ainsi au Parti progressiste le seul canton, celui du centre-ville, qu’il n’avait jamais pu gagner. Sept ans plus tard, le benjamin du conseil général devra confirmer. Pour cela, il lui faudra battre non seulement le représentant de la droite, mais également celui que le RDM désignera pour le contrer. Et il n’est pas exclu de voir une candidature du MIM, dans le cas où les amis de Claude Lise ne pourraient pas désigner un challenger.

• Fort-de-France 4
Vainqueur de Renaud de Grandmaison en 2004, Noë Malouda offrait au Palima un deuxième canton, après celui que Francis Carole avait gagné en 2001. Cette année, retour d'un autre de Grandmaison. C’est Luc, le fils, conseiller municipal de Fort-de-France, qui a obtenu l’investiture du parti pour ravir le siège que son père avait perdu. Ce duel attendu, pourrait être arbitré par un candidat de la droite.

• Fort-de-France 6
Jean-Claude Jabol, qui a été élu en juin 2010 après la démission de Catherine Conconne pour cause de cumul de mandat, devra confirmer. Vainqueur au second tour —parce que la participation était trop faible au premier— la tâche ne devrait pas être insurmontable. Ce que compte démentir notamment, Alain Limery, candidat du CNCP qui avait déjà essayé en juin dernier.

• Fort-de-France 8
C’est certainement le canton ou l’enjeu est plus fort que pour les autres cantonales. Regroupant les quartiers de Trénelle, Citron, Langellier-Bellevue, Ravine-Vilaine, et une partie de Redoute, il est celui que le PPM entend reconquérir à tout prix. Geneviève Chanteur qui a été élue sous l’étiquette PPM en mars 2004, défendra les couleurs du RDM. Pour la contrer, le PPM a investi Jocelyn Régina. Claude Lise ne manquera pas faire campagne sur ce canton avec ardeur et détermination pour maintenir le sceau du RDM sur une partie de Fort-de-France.

• Fort-de-France 9
Yves-André Joseph sollicitera les suffrages des électeurs pour la troisième fois depuis son élection en 1998. Il a toujours réussi à jouer sa carte d’électron libre au conseil général. Tantôt procureur implacable de la politique de Claude Lise, tantôt distributeur de tableaux d’honneur sur les efforts de la collectivité pour la préservation du patrimoine et autres. George Arnaud, présidente de l’Union des femmes et soutenue par le GRS, lui était opposée lors des dernières élections. Autre élément à prendre en compte sur ce secteur, que décidera le PPM ?

http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/politique/un-tremplin-pour-gagner-sa-place-18-01-2011-99135.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les cantonales en Martinique

Messagede Nico » Dim 6 Fév 2011 18:28

LISTE DES CANDIDATS DU MIM (Mouvement Indépendantiste de Martinique) AUX CANTONALES DE MARS 2011 EN MARTINIQUE (Validée le 21 janvier 2011):
-Canton de Rivière-Pilote : Lucien ADENET
-Canton du Lamentin Nord- 2 : Daniel MARIE-SAINTE
-Canton de Trinité : Alain RAPON
-Canton de Sainte Marie-1 :Lionel DESROSES
-Canton du Lorrain : Alex DORFÉANS
-Canton de Schœlcher-2 : Léone BARDURY
-Canton des Trois-Ilets : Lise N'GUÉLA
-Canton de Fort de France 3 : Marie-Line LESDÉMA
http://www.bondamanjak.com/martinique/2 ... nique.html
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3231
Inscription: Dim 3 Oct 2010 17:34
Localisation: Corrèze

Re: Les cantonales en Martinique

Messagede Jean-Philippe » Dim 20 Fév 2011 17:01

L'UMP soutient 14 candidats et espère 3 victoires, soit ne perdre aucun de ceux que la droite remet en jeu.
UMP et FMP ne devrait pas se faire concurrence.

Francioli Dancrade : Rivière-Pilote
Gilbert Claudant : Robert 1
Jean-Guy Nezelien : Marigot
Edith Capitaine : Sainte-Marie 1
Doroté Bonnialy : Sainte-Marie 2
Renaud Saint-Albin : Schoelcher 1
Roger Nadeau : Prêcheur
Guy Gulliver : Fort-de-France 4
Marc Séfil : Fort-de-France 6
Margaret Tanger : Fort-de-France 3
Raphaëlle Rosalie : Trois-Ilets
Cakin : Macouba/Grand-Rivière
Guy Annonay : Lorrain
Emilie Joncard : Vauclin


http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/une/14-candidats-pour-le-renouvellement-de-la-droite-07-02-2011-101385.php

Les sortants de Macouba et de Lorrain sont les sortants, mais ils ne sont pas membres de l'UMP qui les soutient, de même que Joncard à Vauclin. Le suppléant de Margaret Tanger à F-d-F 3, Michel Chalono, est un ancien conseiller régional (avant 2004) et municipal.
D'après le lien ci-dessous, Guy Annonay, élu comme DVD en mai dernier au Lorrain aurait le soutien implicite du MIM et de RDM et soutiendrait, en siègeant avec la majorité, le président sortant du conseil général.
http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/politique/debut-de-campagne-pour-les-dernieres-cantonales-14-02-2011-102197.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Martinique

Messagede Jean-Philippe » Dim 20 Mar 2011 02:28

Le combat n'est ici pas droite/gauche, mais PPM/RDM, régionalistes et droite ne faisant que compter les points et à faire pencher la balance en faveur du RDM, surtout pour le camp des "Patriotes".

On compte 80 candidats (19 femmes) pour 23 cantons (3,5 de moyenne) :
46 de gauche : 38 DVG (9 investis par le PPM, 4 soutenus par le PPM, 10 RDM et apparentés, 1 MPF, 1 BPM, 1 soutenu par le Modemas, 1 probablement de droite), 4 socialistes (mais sous 3 étiquettes différentes : 1 soutenu par le PPM, 1 par le RDM), 2 PG, 2 PPM dissidents et 1 soutenu par le PPM (ces 3 derniers sont classés "autres" par le ministère)
11 régionalistes (7 MIM, 1 Modemas, 1 CNCP, 1 MLP, 1 PALIMA)
8 divers : 6 autres, 1 ECO, 1 Modem
15 de droite : 3 M-NC (1 FMP), 10 UMP, 1 soutenu par l'UMP et le RDM, 1 soutenu par l'UMP (ces deux derniers sont classés autres par le ministère)

Ducos
M. Louis MARIE-SAINTE (DVG), investi par le PPM
M. Charles-André MENCE (DVG), RDM
M. Philippe PETIT (REG MLP)
M. Guy MAXIMIN-TARTARE (AUT)
M. Jean-Claude PETIT (AUT), ex CM et adjoint

Fort-de-France 3
M. Johnny HAJJAR (DVG), sortant, investi par le PPM
Mme Margaret TANGER (M-NC)
Mme Jocelyne SABINE (DVG) RDM
Mme Marie-Line LESDEMA (REG MIM)

Fort-de-France 4 (sortant PALIMA)
M. Luc DE GRANDMAISON (DVG), investi par le PPM, fils du sortant battu de 11 voix en 2004
Mme Rolande GRUBO (REG PALIMA)
M. Kenneth JOSEPH (AUT), PPM dissident
M. Raphaël MONTET (AUT)
M. Guy GULLIVER (UMP)

Fort-de-France 6
M. Joël BARDET (DVG RDM)
M. Marc SÉFIL (UMP)
M. Jean-Claude JABOL (DVG), sortant, investi par le PPM
Mme Jacqueline TALLY (SOC GRS)

Fort-de-France 8
Mme Marie-Jeanne JEANVILLE (AUT) PPM dissident
Mme Geneviève CHANTEUR (DVG RDM), sortante
M. Jocelyn RÉGINA (DVG), investi par le PPM
Mme Liliane BILAN (DVG)

Fort-de-France 9
M. Yves-André JOSEPH (DVG), sortant, écologiste, soutenu par le Modemas
Mme George ARNAULD (SOC GRS)

Le François 2 (Sud)
Mme Marie-Frantz TINOT (DVG MPF)
Mme Marie-Hélène LEOTIN (REG CNCP)
M. Samuel TAVERNIER (DVG SE)

Le Lamentin 2 (nord) (sortant BPM)
M. Daniel MARIE-SAINTE (REG MIM)
M. Erick VALERE (DVG)
M. Richard GUIGNÉ (UMP)
M. David ZOBDA (DVG BPM), soutenu par le PPM

Le Lorrain
M. Guy ANNONAY (AUT), UMP selon France-Antilles le 18/03/11, soutenu par l'UMP et le RDM, siège avec le RDM au conseil général
M. Bertin ZOROR (DVG), soutenu par le maire et le PPM

Macouba
M. Joachim BOUQUETY (DVG RDM),maire de Grand-Rivière
M. Sainte-Rose CAKIN (UMP), sortant, maire
M. Arthur TREBEAU (AUT)
M. Elie BORVAL (DVG)

Le Marigot
M. Ange LAVENAIRE (DVG RDM), sortant, maire
M. Frantz MICHALON (PG)
Mme Julie GROS-DESIRS (DVG), CMO, soutenue par le PPM
M. Joseph PERASTE (DVG selon le ministère, PRM), soutenu par l'ex maire de droite

Le Prêcheur
M. Marcellin NADEAU (REG Modemas), sortant, maire
M. Roger NADEAU (AUT), UMP pour France-Antilles
Le PPM avait prévu d'investir un autre candidat (J-M Clovis), 1e adjoint de Marcellin Nadeau

Rivière-Pilote
M. Francioli DANCRADE (UMP)
M. Jean-Claude FILIN (PG)
M. Lucien ADENET (REG MIM)

Rivière-Salée (à noter l'absence du MIM)
M. Georges-Emmanuel GERMANY (DVG), RPS (rassemblement populaire Saléen)
Mme Sylvia SAITHSOOTHANE (FMP), sortante, adjointe
M. Joseph VIRASSAMY (AUT)
M. Daniel ROBIN (DVG), investi par le PPM

Le Robert 1 (Sud)
M. Alfred MONTHIEUX (DVG RDM), maire, sortant

Le Robert 2 (Nord)
Mme Chantal MAIGNAN (M-NC), PRM (parti régionaliste martiniquais), CMO et CR
M. José LOUTOBY (DVG), investi par le PPM
M. Belfort BIROTA (DVG), sortant, RDM

Sainte-Marie 1 (Nord)
M. Eric COURSET (DVG), adjoint, soutenu par le RDM
M. Claude BELLANCE (DVG), CM
M. Luc VERT-PRE (DVG), Renouveau
M. Fred LORDINOT (DVG), CR 2010-, investi par le PPM
M. Emile TROBRILLANT (ECO)
M. Lionel DESROSES (REG MIM)
M. Edith CAPITAINE (UMP)

Sainte-Marie 2 (Sud)
M. Christian LAPOUSSINIERE (DVG), investi par le PPM
M. Dorothe BONNIALY (UMP)
M. Bruno Nestor AZEROT (DVG), sortant, maire, soutenu par le MIM et le RDM
M. Ludovic CAUVER (DVG), Renouveau

Schoelcher 1 (sortant UMP)
Mme Yolène LARGEN-MARINE (DVG), soutenu par le maire et le PPM
M. Max ORVILLE (MODM)
M. Renaud SAINT-ALBIN (UMP)

Schoelcher 2
Mme Léone VAILLANT-BARDURY (REG), MIM
M. Fred DERNÉ (DVG), sortant, 1e adjoint
M. Jean-Luc MAVILLE (UMP)

La Trinité
M. Philippe COUTA (DVG)
M. Alain RAPON (DVG pour le ministère), MIM, ex conseiller régional
M. Frédéric BUVAL (SOC FSM), sortant, adjoint, soutenu par le PPM

Les Trois-Ilets
Mme Raphaëlle ROSALIE (UMP)
M. Arnaud RENE-CORAIL (DVG app PPM), sortant, maire
Mme Lise N'GUELA (REG MIM), CMO

Le Vauclin
M. Fernand ODONNAT (AUT), soutenu par le PPM
M. Georges CLEON (SOC), soutenu par le RDM
Mme Emilie JONCART (AUT)

http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/une/tour-d-horizon-sur-les-23-cantons-170-000-electeurs-pour-80-candidats-18-03-2011-105605.php

http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/politique/une-bataille-rdm-et-ppm-07-03-2011-104507.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Martinique

Messagede Jean-Philippe » Sam 16 Avr 2011 15:40

Voici un rapide bilan du scrutin qui a vu le RDM et Claude Lise perdre (de peu) la majorité au profit du PPM et de ses alliés.

Bilan par canton la droite UMP perd Macouba (sortant battu de 10 voix par un RDM malgré le maintien du candidat du PPM) et Schoelcher 1 (sortant NSRP, le nouvel élu est pro PPM). Les FMP conservent Rivière-Salée et un DVD pro RDM Le Lorrain (gagné en 2010). L'UMP n'a plus aucun conseiller général.

Le PPM gagne sur Palima Fort-de-France 4 (le sortant se retirait, sa dauphine est battue par le fils du sortant vaincu de 2004) et Fort-de-France 8 sur la RDM sortante, largement battue.
Par contre il perd Sainte-Marie 1 où le sortant est battu au 1e tour avec 11,2% au profit d'un adjoint soutenu par le RDM.

Lors du scrutin pour la présidence, le suspense était total puisqu'aucun camp n'avait la majorité absolue (23 sièges sur 45) :
les 12 élus du PPM peuvent s'appuyer sur 10 autres élus à savoir ceux de Schoelcher, du MPF, de 2 des 3 élus de BPM, d'un DVG (Fort-de-France), de 2 socialistes et 2 élus de droite alors que les 13 élus du RDM ont comme alliés élus : les 2 MIM, les 2 Modemas, d'un socialiste (élu du Vauclin), d'un BPM et d'un DVD (du Lorrain).
le 31 mars 2011, lors de l'élection à la présidence du Conseil général de la Martinique, Claude Lise obtient au 1er tour 22 voix et son adversaire Josette Manin de Bâtir le pays Martinique [canton du Lamentin 3] obtient 22 voix. Au deuxième tour, Claude Lise obtient à nouveau 22 voix et Josette Manin 22 voix. A l'issue du 2ème tour, Claude Lise retire sa candidature et son groupe propose pour le 3ème tour, le doyen d'âge de l'assemblée, Alfred Sinosa, membre de sa majorité [membre aussi de BPM, élu du 1e canton du Lamentin]. Mais Alfred Sinosa est battu au 3ème tour par Josette Manin d'une voix (23/22). La candidate du groupe "Ensemble, pour une Martinique nouvelle" est élue présidente du Conseil général de la Martinique et succède à Claude Lise.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_g%C3%A9n%C3%A9ral_de_la_Martinique
Lors du vote, c'est un élu des FMP qui, après s'être abstenu au 2 premiers tours, a voté pour la candidate du PPM alors que les 2 autres soutenaient la majorité sortante.

Dans la perspective des élections sénatoriales, la position de Lise est affaiblie (de même que celle de l'autre élu RDM qui pourrait se retirer à 66 ans environ car il n'a plus aucun mandat local). A noter que le PPM a eu l'intelligence de présenter la candidature d'un allié, afin d'éviter l'accusation de contrôler tous les leviers du pouvoirs (CR, CG, mairie de Fort-de-France).
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Martinique

Messagede vudeloin » Sam 16 Avr 2011 19:40

C'"est effectivement la question des sénatoriales qui est en jeu désormais, attendu que les deux sénateurs Claude Lise et Serge Larcher sont de chaque côté des DVG locaux...
A noter aussi que BPM, sur le fond, c'est le PC martiniquais encore transformé puisque le Lamentin est le foyer communiste par excellence...
A suivre donc, et à constater que la droite est totalement hors jeu dans ce département, son seul recours étant de s'associer à l'un des deux mouvements issus du PPM - lui même issu d'une scission du PC en 1956 - singulièrement dans la perspective de l'Assemblée unique version article 73 tel que prévue aux termes du referendum institutionnel et de l'adoption prochaine de la loi organique et de la loi ordinaire relatives à ses conséquences.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 12:39
Avertissements: 3


Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'enfance et à la jeunesse

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques en faveur de l'enfance et de la jeunesse : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de cette...

Découvrir l'ouvrage

Petit guide du protocole local

Fabrice Jobard

Ce « Petit guide du protocole local » s'appuie sur les formations animées depuis plus de dix ans par Fabrice Jobard, qui est reconnu comme un des plus grands spécialistes français des questions protocolaires. Accessible et opérationnel, l'ouvrage...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités