Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales dans le Val-de-Marne

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede Zimmer » Dim 8 Aoû 2010 12:31

Le conseil général du Val-de-Marne est, avec celui de l’Allier, le dernier en France à avoir un président membre du PCF, le parti aujourd’hui dirigé par Pierre Laurent ayant perdu la Seine-Saint-Denis en mars 2008. Hormis une parenthèse entre 1970 et 1976, ce département a d’ailleurs toujours été détenu par le PCF, depuis sa création en 1967. Le président actuel (depuis 2001) du conseil général est Christian Favier.

Celui-ci comprend actuellement 49 membres, avec 31 élus de gauche (dont 16 PCF, 10 PS, 2 Europe Ecologie, 1 PG, 1 MRC et 1 divers gauche) et 18 élus de droite (dont 17 UMP et 1 divers droite).

Le renouvellement du mois de mars prochain concernera 25 cantons : 10 sont détenus par le PCF (Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne-Centre, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Fontenay-sous-Bois-Est, Ivry-sur-Seine-Est, Ivry-sur-Seine-Ouest, Valenton, Villejuif-Est et Villejuif-Ouest), 5 par le PS (Alfortville-Sud, Cachan, Créteil-Ouest, Créteil-Sud et Villeneuve-Saint-Georges), 1 par Europe Ecologie (Arcueil), 8 par l’UMP (Charenton-le-Pont, Chennevières-sur-Marne, Maisons-Alfort-Nord, Maisons-Alfort-Sud, Nogent-sur-Marne, Le Perreux-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés-Ouest et Vincennes-Est) et 1 par un divers droite (Saint-Maur-des-Fossés-Centre).

Sur la base des résultats électoraux de ces dernières années et en partant du principe que ces prochaines élections devraient à nouveau se traduire par un vote-sanction contre la droite, le PCF devrait, au minimum, conserver ses positions actuelles et, du même coup, la présidence de l’assemblée départementale. En cela, il devrait être aidé par la concurrence nouvelle entre le PS et Europe Ecologie. De son côté, parmi les sièges qu’il détient et qui feront l’objet d’un renouvellement, le PS devrait partout avoir la partie facile, y compris dans le canton de Villeneuve-Saint-Georges où le PCF, bien qu’ayant conquis la ville lors des élections municipales de 2008, ne paraît pas en mesure de l’emporter. Toujours à gauche, le conseiller général sortant et maire d’Arcueil, Daniel Breuiller, qui a rallié Europe Ecologie à l’occasion des dernières élections régionales et qui a déjà annoncé qu’il serait candidat à sa succession, dans ce canton, devrait être réélu même s’il se voit, contrairement au scrutin de 2004, opposer un candidat du PS.

Pour sa part et même si elle devait encore perdre du terrain au niveau national à l'occasion de ce scrutin, la droite ne devrait pas être trop inquiétée non plus, dans les cantons qu’elle détient et qui seront soumis à renouvellement. Il faut toutefois noter que dans un certain nombre de ses "fiefs", elle est très divisée au niveau local et cela, depuis de nombreuses années. C’est notamment le cas à Nogent-sur-Marne, où la députée villepiniste et conseillère municipale Marie-Anne Montchamp est, depuis les élections municipales de 2008, la première opposante au maire UMP (et conseiller général sortant) Jacques J.P. Martin, à Saint-Maur-des-Fossés où le conseiller général "divers droite" Nicolas Clodong, qui avait arraché d’extrême justesse à l’UMP le canton de Saint-Maur-des-Fossés-Centre lors d’une élection cantonale partielle en juin 2009, n’aura sans doute à nouveau pas la partie facile face au parti présidentiel, et à Chennevières-sur-Marne, où bien que la droite soit également largement majoritaire, ses divisions avaient provoqué son élimination à l’issue du premier tour des élections cantonales de 1998 et l’élection au second tour (dans le cadre d’un duel avec le FN) du candidat du PS (ce canton a été repris par l'UMP en 2004) ainsi que la perte de la ville, toujours au profit du PS, à l’occasion d’une triangulaire lors du second tour des élections municipales de 2008 (cette élection ayant ensuite été annulée).

Au total donc et sauf surprise, il devrait y avoir peu de changements dans ce département au printemps prochain.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede Hervé Balle » Sam 2 Oct 2010 15:56

LA DROITE PART DIVISEE AUX ELECTIONS CANTONALES DANS LE VAL DE MARNE.

Aucun accord n'a pu être conclu entre l'UMP et le Nouveau Centre pour les élections cantonales de Mars 2011.
A l'origine de ces tensions, un seul canton celui de Vincennes-Est, car Laurent Lafon maire NC de Vincennes conditionne tout accord avec l'UMP à condition que le titulaire sur le canton de Vincennes-Est soit un centriste.
L'UMP du Val De Marne a refusé cette proposition en le qualifiant de "Diktat" et a décidé de réiterer sa confiance au conseiller général UMP sortant de Vincennes Est c'est à dire Jean-Michel Seux.

Cette division est malvenue pour la droite après leurs déroutes aux élections régionales de Mars 2010 dans le département avec seulement un score de 38,8% au second tour dans le Val De Marne.

Cette division offre une chance historique à la gauche et notamment au parti socialiste de Vincennes qui est très actif et dynamique sur la ville de pouvoir reconquérir ce canton historiquement à droite, après avoir réalisé la surprise en arrivant en tête du second tour des régionales sur la ville de Vincennes avec 50,3% des suffrages.

Ce canton de Vincennes-Est sera certainement très disputé et sera très intéressant à suivre.
Hervé Balle
 
Messages: 31
Inscription: Mar 31 Aoû 2010 19:38

Re: Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede Zimmer » Dim 3 Oct 2010 08:52

Hervé Balle a écrit:LA DROITE PART DIVISEE AUX ELECTIONS CANTONALES DANS LE VAL DE MARNE.

Aucun accord n'a pu être conclu entre l'UMP et le Nouveau Centre pour les élections cantonales de Mars 2011.
A l'origine de ces tensions, un seul canton celui de Vincennes-Est, car Laurent Lafon maire NC de Vincennes conditionne tout accord avec l'UMP à condition que le titulaire sur le canton de Vincennes-Est soit un centriste.
L'UMP du Val De Marne a refusé cette proposition en le qualifiant de "Diktat" et a décidé de réiterer sa confiance au conseiller général UMP sortant de Vincennes Est c'est à dire Jean-Michel Seux.

Cette division est malvenue pour la droite après leurs déroutes aux élections régionales de Mars 2010 dans le département avec seulement un score de 38,8% au second tour dans le Val De Marne.


Le Nouveau Centre présenterait en effet des candidats, ou soutiendrait un candidat centriste, dans les cantons de Charenton-le-Pont, Chennevières-sur-Marne, Valenton, Vincennes-Est, Ivry-sur-Seine-Ouest et Cachan. Il s'agirait là d'une première vague d'investitures.

http://www.nouveaucentre94.com/article-cantonale-2011-premieres-investitures-58163497.html

Hervé Balle a écrit:Cette division offre une chance historique à la gauche et notamment au parti socialiste de Vincennes qui est très actif et dynamique sur la ville de pouvoir reconquérir ce canton historiquement à droite, après avoir réalisé la surprise en arrivant en tête du second tour des régionales sur la ville de Vincennes avec 50,3% des suffrages.

Ce canton de Vincennes-Est sera certainement très disputé et sera très intéressant à suivre.


Vincennes fait partie de ces communes bourgeoises d’Ile-de-France qui ont une importante tendance à se boboïser et qui, à l’instar de Paris il y a 9 ans, pourraient, selon moi, basculer à gauche à moyen terme. A Vincennes comme dans la plupart de ce genre de communes, le PS est quand même fortement concurrencé par Europe Ecologie qui fait désormais pratiquement jeu égal avec lui. Il y a 3 conseillers municipaux verts à Vincennes et ceux-ci sont également très actifs dans cette commune.

Je suis d’accord sur le fait que le prochain scrutin cantonal devrait être très intéressant à observer dans le canton de Vincennes-Est.
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede Jean-Philippe » Ven 15 Oct 2010 23:48

Il devrait y avoir du renouvellement, puisque 3 des 5 sortants socialistes ne se représentent pas. À droite, Nicolas Clodong, élu surprise lors d’un scrutin partiel en 2010 à Saint-Maur-Centre, se sait très menacé.

À Nogent, une compétition à droite paraît inévitable, avec l’entrée en lice de Bruno Morfin, ancien adjoint du maire Estelle Debaecker (UDF, 1995-1999), puis de Jacques Martin (UMP, 2001-2008). Ce dernier, élu du canton depuis 1988, entend se représenter et a obtenu l’investiture du parti Ump. Un autre concurrent viendra de son camp, la liste de Marc Arazi qui avait fait alliance avec lui au second tour en 2008 entendant être présente.


http://www.joinville-le-pont.info/article-les-cantonales-2011-dans-le-val-de-marne-58222208.html

Notre audience est de plus en plus visible sur Internet, puisque cette page y fait référence.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9017
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede Zimmer » Sam 16 Oct 2010 13:40

Les trois conseillers généraux sortants socialistes qui ne se représentent pas sont Jean-Pierre Moranchel (Alfortville-Sud), Christian Fournier (Créteil-Ouest) et Bernard Boutboul (Créteil-Sud). Pour ces trois sièges, le PS devrait présenter Isabelle Santiago à Alfortville-Sud (elle est deuxième adjointe au maire dans cette ville), Josette Sol à Créteil-Ouest et Abraham Johnson à Créteil-Sud (ces deux derniers sont adjoints au maire de Créteil), qui, tous les trois, devraient en principe être élus sans trop de difficultés.

Un article du Parisien.fr, publié le 30 septembre, traitait du positionnement des différentes formations de gauche en vue des élections cantonales dans ce département.

La gauche en quête d’unité aux cantonales

Les grandes manœuvres pour les élections cantonales de mars prochain commencent. Ce soir, les militants socialistes du Val-de-Marne élisent les candidats qui porteront leurs couleurs dans six mois.

http://www.leparisien.fr/alfortville-94140/la-gauche-en-quete-d-unite-aux-cantonales-30-09-2010-1088598.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede Zimmer » Sam 23 Oct 2010 08:42

Zimmer a écrit:
Hervé Balle a écrit:Cette division offre une chance historique à la gauche et notamment au parti socialiste de Vincennes qui est très actif et dynamique sur la ville de pouvoir reconquérir ce canton historiquement à droite, après avoir réalisé la surprise en arrivant en tête du second tour des régionales sur la ville de Vincennes avec 50,3% des suffrages.

Ce canton de Vincennes-Est sera certainement très disputé et sera très intéressant à suivre.


Vincennes fait partie de ces communes bourgeoises d’Ile-de-France qui ont une importante tendance à se boboïser et qui, à l’instar de Paris il y a 9 ans, pourraient, selon moi, basculer à gauche à moyen terme. A Vincennes comme dans la plupart de ce genre de communes, le PS est quand même fortement concurrencé par Europe Ecologie qui fait désormais pratiquement jeu égal avec lui. Il y a 3 conseillers municipaux verts à Vincennes et ceux-ci sont également très actifs dans cette commune.

Je suis d’accord sur le fait que le prochain scrutin cantonal devrait être très intéressant à observer dans le canton de Vincennes-Est.


Les choses se sont précisées, dans le canton de Vincennes-Est, puisque la première adjointe au maire de Vincennes, Dominique Le Bideau, sera la candidate soutenue par le Nouveau Centre et aussi le Modem (elle est présentée par le maire de la ville, Laurent Lafon, comme "candidate de la majorité municipale") face au conseiller général sortant UMP, Jean-Michel Seux. Dans ce canton, le PS a également désigné sa candidate, qui sera Claire Lemeunier.

http://www.vincennes-hebdo.fr/Cantonales-de-Vincennes-Est-Dominique-Le-Bideau-candidate-de-la-Majorite-Municipale_a642.html
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede Zimmer » Lun 1 Nov 2010 23:33

Fin septembre, l'UMP a reconduit six de ses huit conseillers généraux sortants : Jean-Marie Brétillon, maire de Charenton-le-Pont (Charenton-le-Pont), Olivier Capitanio, adjoint au maire de Maisons-Alfort (Maisons-Alfort-Nord), Jacques J.P. Martin, maire de Nogent-sur-Marne (Nogent-sur-Marne), Jacques Loison, adjoint au maire du Perreux-sur-Marne (Le Perreux-sur-Marne), Jacques Leroy, premier adjoint au maire de Saint-Maur-des-Fossés (Saint-Maur-des-Fossés-Ouest) et Jean-Michel Seux (Vincennes-Est).

Dans le canton de Chennevières-sur-Marne, le nouveau maire, Bernard Haemmerlé, qui a reconquis la ville pour la droite lors d'une élection municipale partielle en juin 2009, prend la suite de l'ancien maire, battu en mars 2008, Lucien Lavigne. Dans le canton de Maisons-Alfort-Sud, François Duluc se retire pour "raisons professionnelles" et c'est Mary-France Parrain qui a été investie.

Enfin, dans le canton de Saint-Maur-des-Fossés-Centre perdu à l'occasion d'une élection cantonale partielle en juin 2009, Stéphanie Chupin, directrice de cabinet du maire Henri Plagnol, affrontera, dans le cadre d'une bataille qui s'annonce très disputée, à droite, le sortant "divers droite" Nicolas Clodong, par ailleurs conseiller municipal d'opposition dans la commune.

http://www.leparisien.fr/cachan-94230/la-droite-part-divisee-aux-cantonales-01-10-2010-1090200.php
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede Jean-Philippe » Lun 1 Nov 2010 23:51

Le sortant du canton de Saint-Maur-des-Fossés Centre est un partisan de NDA, n°1 départemental de DLR. Il l'avais emporté de 29 voix sur l'UMP en juin 2009. On pourra voir si le rejet de l'UMP se manifeste à nouveau dans une élection générale avec une meilleure participation.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9017
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede SALVAT » Mar 2 Nov 2010 10:10

Sur l'étiquette de Nicolas CLODONG, je crois pouvoir dire qu'il n'a pas adopté et affiché celle de DLR lors de la partielle qui l'a vu devancer Mme BIGAND la candidate de l'UMP, lors du second tour.
Par contre, son frère, Jacques, est responsable de DLR de St Maur et un autre de ses frères Olivier est un proche collaborateur de Nicolas DUPONT-AIGNAN.
Ceci dit, Nicolas ne doit pas être, sur le fond, très éloigné de Nicolas DUPONT-AIGNAN
Il y avait eu un renversement de situation lors de la partielle entre le 1er tour et le second.Tandis que la candidate UMP voyait fondre son capital de voix ( de 3940 à 2370 !), Nicolas CLODONG progressait de 2134 à 2399 et était proclamé élu. Je crois qu'il y a eu recours (ou velléité de recours (?)) mais qui n'a pas prospéré, l'élection s'étant déroulée de façon très régulière.
La question est de savoir si les 2399 voix constituent pour mars 2011 un acquis ou un plafond ; Nicolas CLODONG avait été élu, en 2008, sur une liste municipale distincte de celle de l'UMP (36,5% contre 45,4% au maire élu qui avait été ministre de 2002 à 2004).
Il est sortant : il aura un bilan, d'un mandat certes écourté, mais qui lui permettra d'étoffer concrètement sa profession de foi. Son mandat d'élu municipal principal d'opposition à H. PLAGNOL dure depuis 2008 : sa notoriété n'a pu qu'y gagner.
Pour l'électorat de ce canton centre très conservateur, il représente une alternative non "dangereuse" face à l'UMP (verts et PS se disputeront la 3 ème place entre 16 et 18 % pour le premier des deux). Enfin, il bénéficiera même, s'il ne s'en réclame pas explicitement, de la notoriété qui tend à s'élargir de Nicolas DUPONT-AIGNAN.
Pour ce dernier, ce sera, indirectement, un test, une indication sur la progression de son influence, d'autant qu'il n'est pas très éloigné, géographiquement parlant, (lui-même avait "fait" 5,53% des voix sur l'ensemble de la ville lors des régionales de 2010).
Un scrutin intéressant à suivre, d'autant que l'UMP change de candidate.....disgrâce pour la perdante ? Vae victis ? Comment l'électorat UMP accueillera-t-il cette mutation ?
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4270
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les cantonales dans le Val-de-Marne

Messagede Hervé Balle » Sam 27 Nov 2010 10:25

La situation dans le Val De Marne se précise car un accord entre le parti socialiste et Europe Ecologie Les Verts vonts être signé en ce qui concerne les élections cantonales et probablement aussi pour les sénatoriales.

En ce qui concerne le canton de Vincennes-Est qui est un canton très important au niveau de la stratégie politique aussi bien pour la droite que pour la gauche.
Les négociations à gauche ont bien avancées et on va vers un accord dès le 1er tour dans ce canton entre le parti socialiste et les Verts.
Les Verts obtiendraient la place de titulaire et le parti socialiste la place de suppléant.
Madame Hauchemaille candidate des verts dans ce canton, sera donc soutenue par le parti socialiste dès le 1er tour.
Cela lui garantit une présence au second tour car à droite il y aura bien 2 candidats :
Monsieur Seux (conseiller général sortant) soutenu par l'UMP et madame Dominique Le Bideau soutenu par la majorité municipale et les partis ( Nouveau Centre et Modem).
Ce canton promet d'être très disputé et les pronostics sont difficiles à faire pour le moment.
Voilà, les négociations concernant les cantonales dans le Val De Marne sont bientôt terminées entre le PS et les Verts.
Hervé Balle
 
Messages: 31
Inscription: Mar 31 Aoû 2010 19:38

Suivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la participation, la démocratie locale et la citoyenneté

Jérôme Dupuis

Du budget participatif à la territorialisation des services municipaux et intercommunaux et aux panels des pratiques participatives, en passant par les repas de quartier, les comités d'engagement au...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités