Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales dans la Meuse

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Les cantonales dans la Meuse

Messagede Robespierre » Mar 26 Oct 2010 13:36

31 cantons
15 renouvelables

Président : Christian Namy, PR* depuis 2004 – canton de Pierrefitte-sur-Aire depuis 85

Succède à Bertrand Pancher, UMP, Pdt de 2001 à 2004 où il est battu à Bar-le-Duc Nord.
Lui-même successeur de Roger Dumez, Pdt de 98 à 2001

Principales villes :

Bar-le-Duc : PS depuis 2008
Commercy : PS depuis 1977
Verdun : DVD depuis 1995

2 députés : 1 PS 1 UMP
2 sénateurs : 2 UMP – série 2011, dont Gérard Longuet, Pdt du groupe UMP

Majorité : 18 (11 DVD, 6 UMP, 1 MPF)
Opposition : 13 (9 PS, 1 PC, 1 PRG) + 1 Modem et 1 DVD

Renouvelables : 12 de la majorité et 3 de l'opposition

- 3 PS (Bar-le-Duc-Nord, Gondrecourt-le-Château et Vavincourt)
- 7 DVD (Ancerville, Dun-sur-Meuse, Pierrefitte-sur-Aire, Spincourt, Vaubecourt, Vaucouleurs et Verdun-Ouest)
- 4 UMP (Varennes-en-Argonne, Seuil-d'Argonne, Saint-Mihiel et Montfaucon-d'Argonne)
- 1 MPF (Charny-sur-Meuse)

* suite à la correction de SB
Dernière édition par Robespierre le Mar 26 Oct 2010 14:40, édité 1 fois.
Robespierre
 
Messages: 484
Inscription: Lun 25 Jan 2010 09:26
Localisation: Lille

Re: Les cantonales dans la Meuse

Messagede Sergent Bauchat » Mar 26 Oct 2010 14:14

Le président du conseil général est adhérent du Parti Radical de Jean-Louis Borloo. Par contre, je ne sais pas s'il est à l'UMP...

(Je crois que tous les radicaux ne sont pas automatiquement affiliés à l'UMP...)

Le conseiller général de St-Mihiel est également radical, ainsi que celui de Vigneulles-lès-Hattonchatel (non renouvelable je crois...)
Sergent Bauchat
 
Messages: 318
Inscription: Ven 15 Oct 2010 21:44
Localisation: Paris

Re: Les cantonales dans la Meuse

Messagede vincent » Mar 26 Oct 2010 14:23

Les interrogations concernant les étiquettes politiques de différents élus sont décidément au coeur de nombreuses discussions.

Concernant Christian Namy, Sergent Bauchat voit juste, il est bien adhérent au Parti radical valoisien.
Le site le propose comme DVD (conseillers généraux de la Meuse élus en 2004), c'est une "erreur", une mise à jour du site dans la journée la corrigera.

En complément, voir la liste des élus révandiqués par le Parti radical sur le site du mouvement.
vincent
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 2683
Inscription: Ven 12 Déc 2008 21:37

Re: Les cantonales dans la Meuse

Messagede Jean-Philippe » Mar 26 Oct 2010 14:40

Dans ce fief de la droite, la gauche est en progrès depuis une dizaine d'années.
Sur cette série où la gauche n'a que 3 élus (PS), ce n'est pas flagrant (sur l'autre série, la gauche a progressé d'un siège en 2001 et de 4 en 2008.
En 1998, le PC perd son fief de Spincourt, seul siège de gauche de la série en 1992, où le sortant depuis 1967 se retire. Mais le PS gagne Gondrecourt-le-Château. En 2004, il gagne Bar-le-Duc-Nord et Vavincourt.

Aucun siège de droite ne semble susceptible de basculer d'après les résultats de 2004 (moins de 55% pour la droite en duel avec la gauche). A Verdun, le maire, élu en 2004 en battant le sortant UMP en place depuis 1979, sera peut-être contesté à sa droite, ce qui pourrait donner lieu à une nouvelle triangulaire.
Les quadrangulaires d'Ancerville (avec 2 candidats DVD face à un PS et un FN) et de Dun-sur-Meuse (sans FN), remportées par la droite, ne devraient pas se reproduire.

Bar-le-Duc Nord est à la portée de la droite, mais la prise du chef-lieu par le PS en 2008 devrait conforter le sortant. A Vavincourt, ce sont les mauvais reports à droite qui ont favorisé l'élection du PS. C'est donc le siège le plus menacé.

Je voudrais savoir quel est le DVD placé dans l'opposition par Robespierre : est-ce celui de Montiers-sur-Saulx ?
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8979
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans la Meuse

Messagede maxxx » Mar 2 Nov 2010 18:47

Il sera intéressant de suivre, dans les prochaines semaines, le positionnement de Bertrand Pancher, député UMP et ancien maire de Bar-le-duc de 1995 à 2001...

Je dirais ironiquement : savoir, s'il se présente, quel canton il fera perdre à la droite...En effet, il avait été, de manière inattendue, battu en 2004 dans son canton de Bar-Nord, le canton sur lequel il s'était appuyé pour faire basculer, en 1995, à droite la ville de Bar le Duc, à l'époque solidement tenue par la gauche...Président sortant, depuis 2001, du conseil général, son échec avait conduit à l'élection de Christian Namy...

Ragaillardi par son succès aux législatives de 2007 (aidé par le retraité du sortant PS et à contre courant du national, mais les législatives de 2002 avaient été mauvaises pour la droite dans la Meuse, laissant les deux circonscriptions dans les mains du PS dans un département où la droite domine...), il avait cru pouvoir faire son come back à la tête de l'assemblée départementale : pari un peu audacieux, car il aurait fallu que Christian Namy laisse un fauteuil dans lequel il s'était confortablement installé en 4 ans...Mais fiasco total : il avait cru pouvoir l'emporter dans un canton rural de sa circonscription (Revigny-sur-Ornain), en profitant du retrait de son sortant DVD ; il fut battu dès le premier tour par le maire PS de Revigny...

Je pense que cette nouvelle défaite en 2008 a sonné le glas de ses ambitions cantonales : surtout que Christian Namy est désormais beaucoup plus légitime, mène la barque depuis deux mandats et serait intéressé par le poste de sénateur de Claude Biwer (UC), 74 ans, que la sagesse conduira probablement au retrait (il est sous le coup d'une condamnation pour prise illégale d'intérêts depuis mars 2010, il est atteint par l'âge et a été largement défait au premier tour, aux cantonales de 2008, dans son canton-fief de Montmédy, en arrivant troisième derrière un candidat DVD-MAJ (qui l'a emporté au final) et le candidat de gauche ).
Une nuance à mon propos toutefois : Monsieur Namy vient de fêter ses 72 ans...La réduction du mandat sénatorial a 6 ans ne devrait pas l'handicaper pour le Sénat mais il ne devrait pas rester des années président du CG.

Ces 72 ans peuvent aussi conduire au retrait de la présidence de Christian Namy : je crois qu'il voudrait aller jusqu'en 2014, mais il peut aussi renoncer dès 2011 : il faudrait donc un successeur. Peut être alors que Bertrand Pancher souhaitera retenter sa chance : il pourrait dans ce cas être le plus utile dans son ancien canton de Bar-le-duc-Nord : sa notoriété dans cette ville qu'il a dirigé reste indéniable et constitue un atout - une candidature sans envergure de la droite dans ce canton conduira certainement à la réélection du sortant PS : si Pancher ne part pas, et si la droite veut reprendre un siège (bouffée d'oxygène dans une majorité qui a perdu du terrain en 2008), elle pourrait aligner l'ancienne maire UMP de Bar, qui a remplacé Pancher à la mairie à son élection à la PCG de 2001 à 2008, Martine Hurault (battue aux municipales mais son score n'avait rien d'humiliant) ou l'ancien conseiller général UMP de Bar-Sud, Gérard Abbas, battu dans ce canton en 2008 mais qui est maire d'une des trois villes du canton de Bar-Nord...

Pour rebondir sur le post de Jean-Philippe, je ne suis pas certain que Verdun-Ouest donnera lieu à un réel conflit à droite : après avoir été des années en guerre avec le RPR puis l'UMP, le maire DVD de Verdun Arsène Lux (maire depuis 1995, élu en battant le député PS Jean-Louis Dumont, ce dernier ayant échoué en 2001 et 2008 à reprendre sa ville mais a en retour battu Arsène Lux aux législatives de 1997 et 2002 : on a l'habitude des duels entre ces deux hommes) est rentré localement dans le rang en s'alliant à l'UMP et à sa représentante sur Verdun, Claudine Becq-Vinci, conseillère générale UMP de Verdun-centre (élue dans ce canton de gauche en 2001 et réélue dans un fauteuil, avec un écart plus large, en 2008) : cette alliance avait été surprenante, étant donné que Claudine Becq-Vinci s'était présentée aux législatives de 2007 avec le soutien de l'UMP et avait évincé Arsène Lux au premier tour (alors que ce dernier avait devancé au premier tour en 2002 le candidat UMP officiel, Patrick François, son challenger malheureux des municipales de 2001) - Comme en 2002, le député PS Jean-Louis Dumont avait profité de cette division pour se faire réélire...Cette alliance avait permis de garder la ville à droite, mais l'usure s'était fait sentir dans la population, la liste dissidente de droite s'étant alliée à la liste PS de Jean-Louis Dumont (qui avait encore échoué : l'avantage d'Arsène Lux était que la gauche présente toujours le même candidat depuis 1995 et que la lassitude se fait sentir dans les deux camps).

Je ne pense donc pas que l'UMP mettrait un candidat contre Arsène Lux : seulement, je suis loin d'être certain que ce dernier reparte au combat en 2011 : il aura alors 76 ans et pourrait raccrocher. Dans ce cas, reste à voir s'il trouvera un terrain d'entente avec l'UMP pour un candidat unique ou si l'UMP souhaite se passer de son avis en mettant en avant un nouveau candidat (primaire ou non à droite), sachant qu'Arsène Lux a perdu de sa superbe depuis 2007 avec son éviction au premier tour des législatives (environ 14% alors qu'il faisait encore 23% en 2002 - il n'avait jamais obtenu moins de 20% depuis 1993, que ce soit en tant que candidat officiel de la droite face au dissident de l'époque Claude Biwer (1993 et 1997) ou en tant que dissident en 2002) et son obligation de s'allier avec l'UMP pour sa reconduction difficile en 2008 (52.8% au final au second tour contre 47.2% pour le PS).
Sur Verdun, les électeurs commencent à se lasser de ce combat entre des personnalités vieillisantes : Arsène Lux (76 ans donc), Jean Louis Dumont (66 ans) et Claudine Becq Vinci (65 ans : cette dernière a renoncé à siéger au conseil municipal de Verdun en 2008 mais la défaite de la droite aux régionales l'a empêchée de siéger à la région, la liste UMP dans la Meuse, dont elle était numéro 2, n'ayant obtenu qu'un seul élu, Gérard Longuet).
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Les cantonales dans la Meuse

Messagede vudeloin » Mer 5 Jan 2011 14:53

Ceci dit, pas impossible que le scrutin cantonal n'entraîne quelques modifications à la composition de l'assemblée départementale.

Quelques motifs à cela : le vieillissement de la classe politique locale - même si cela va de pair avec la situation de la population du département lui même - mais surtout une situation économique et sociale qui n'a pas forcément été en s'arrangeant depuis plusieurs années.

Le département n'a pas énormément de moyens et doit faire face à des dépenses importantes pour lesquelles ses capacités sont insuffisantes.

Et comme la situation économique est loin d'être florissante, les électeurs peuvent être tentés de sanctionner une bonne partie des sortants.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales dans la Meuse

Messagede vudeloin » Jeu 20 Jan 2011 20:07

Pour aller un peu plus loin dans mon opinion, je vous indique tout de même pour info que Gérard Longuet et Claude Biwer, sénateurs du département ( l'un UMP d'essence giscardienne et l'autre UC ) ont connu des carrières presque parallèles.
Ils ont été élus députés de la Meuse la première fois en 1978 tous les deux, ont été battus tous les deux en 1981 par les candidats PS et ont connu la même mésaventure en 1997, à la différence qu'Arsène Lux était le sortant du siège de Verdun.

Ils ont été candidats aux sénatoriales de 2001, et élus ensemble, avant de conduire une liste aux élections régionales de 2004 ( Gérard Longuet était le président sortant du conseil régional de Lorraine ), et d'être tous les deux battus par la liste de gauche de Jean Pierre Masseret, ancien Ministre et sénateur de Moselle.

Leur parcours personnel va peut être connaitre un nouveau stade en 2011 mais cela fait donc plus de 30 ans que l'un et l'autre représentent ce département marqué, entre autres, par le déclin de sa population...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales dans la Meuse

Messagede vudeloin » Lun 24 Jan 2011 18:58

Quelques premiers éléments sur ce département lorrain, où le conseil général reste attaché à la droite, même si la gauche commence peu à peu à faire son trou dans un terrain qui ne lui est pas historiquement favorable.

La Meuse a connu, en 2008, des municipales marquées par une relative progression de la gauche, et le fait est que plusieurs villes importantes du département ont désormais une municipalité de gauche.

C’est le cas de Bar le Duc, revenu au PS, avec 240 voix d’avance pour la liste de gauche face à l’UMP, d’Etain confirmé au PCF ( plus de 71 % des votes ), de Ligny en Barrois ( 64,5 % pour la liste de gauche ), de Revigny sur Ornain ( 64,7 % pour la gauche ) ou encore de Commercy ( plus de 74 % ).

Sans compter le cas de Bouligny, fief historique du PCF dans le canton de Spincourt, où les colistiers du maire Eric Bernardi ont obtenu de 86 à 94 % des suffrages exprimés.

La droite a conservé quelques positions : Saint Mihiel, Vigneulles les Hattonchâtel, mais surtout Verdun où Arsène Lux a battu Jean Louis Dumont de 397 voix au second tour, écart nettement réduit par rapport au premier tour.

Cependant, la Meuse, ce sont 500 communes et 80 communes associées et un grand nombre de cantons ruraux de faible population.

Le mot rural est d’ailleurs légèrement impropre puisque le département, à l’instar de son voisin de la Haute Marne, est largement couvert de massifs forestiers importants ( Argonne, Woevre entre autres )…

La population du département se situe aux alentours de 200 000 habitants, ayant tendance à stagner, voire à régresser, puisque le département dépassait les 200 000 habitants dans les années 70.

Il semble en fait que la région ne se soit jamais tout à fait remise d’un traumatisme majeur, celui de l’épuisante bataille de Verdun durant la Première Guerre Mondiale.

14 des 31 cantons meusiens comptent aujourd’hui moins de 5 000 habitants, parmi lesquels les moins peuplés sont celui de Seuil d’Argonne, qui abrite un peu plus de 1 900 habitants et celui de Varennes en Argonne, qui en compte un peu plus de 1 500.

Seul le canton de Seuil d’Argonne est renouvelable cette année mais il ne devrait pas fuir à la droite, étant durablement acquis aux forces de l’actuelle majorité parlementaire et départementale.

Ce fut, pour l’anecdote, le premier canton d’élection de Gérard Longuet.

4 cantons seulement dépassent 10 000 habitants : celui de Bar le Duc Nord ( PS sortant renouvelable cette année ), celui de Commercy ( PS non renouvelable ), celui de Ligny en Barrois ( PS élu en 2008 ) et celui de Verdun Ouest ( siège d’Arsène Lux, en course cette année ).

Structuré sur Verdun et la petite commune de Sivry la Perche, ce canton est l’un des principaux enjeux du scrutin, d’autant que la gauche est arrivée en tête, lors des régionales, sur l’ensemble de la ville de Verdun en approchant – d’une voix ! – la majorité absolue.

La gauche est donc plutôt en position de force sur les cantons les plus peuplés du département et c’est là un élément essentiel pour le futur, notamment en cas de découpage du département en nouvelles circonscriptions destinées à élire des conseillers territoriaux.

La Meuse n’aura en effet que 20 conseillers de ce type, soit 16 « cantons « à découper au milieu des 31 actuels en dosant représentation des territoires et équilibre démographique.

Sur les premières impressions données par cette série renouvelable, la gauche ne peut pas espérer grand-chose a priori dans les trois cantons de l’Argonne.

Même si, en 2008, à la surprise générale, un conseiller général socialiste a été élu dans le canton de Clermont en Argonne, tirant parti des divisions de la droite.

Pour le reste, préserver les positions acquises sera déjà très bien et envisager quelques succès sur Spincourt ou peut être Charny sur Meuse – où la seconde commune en importance est gérée par la gauche – pourrait constituer un objectif raisonnable pour la gauche.

On suivra aussi avec intérêt le canton d’Ancerville – Cousances les Forges, où le sortant de droite n’avait été élu qu’au bout qu’une quadrangulaire en 2004, et une droite concurrencée par le FN alors.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales dans la Meuse

Messagede Nico » Dim 13 Fév 2011 00:36

*Candidats PS :
Ancerville : Bernard Henrionnet
Bar-le-Duc nord : Roland Corrier (conseiller général sortant)
Charny : Jean-François Thomas
Dun : Alain Boulanger
Gondrecourt : Daniel Lhuillier (conseiller général sortant)
Montfaucon : Pierre Jacquinot
Pierrefitte : Jean-Luc Egly
Saint Mihiel : Eve Sismondini
Seuil d’Argonne : Annie Pérot
Spincourt : Christophe Caput
Varennes : Jean-Marc DeFinance
Vaucouleurs : Arnaud Dessaint
Vavincourt : Jean-Claude Salziger (conseiller général sortant)
Verdun ouest : Samuel Hazard

*Candidats EELV :
Gondrecourt : Jean-Marc Fleury
Verdun-ouest : Dominique Ronga
Bar-le-Duc-nord : Didier Aynes
Nico
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3293
Inscription: Dim 3 Oct 2010 16:34
Localisation: Corrèze

Re: Les cantonales dans la Meuse

Messagede vudeloin » Dim 13 Fév 2011 02:31

Dans la liste, nous avons Gondrecourt le Château, étonnament de gauche après avoir été pendant de longues années le siège de Louis Jacquinot, l'une des figures historiques de la droite en Meuse, de chef de cabinet de Raymont Poincaré à Ministre de l'Outre Mer dans un gouvernement Pompidou des années 60...
Dans le canton de Charny sur Meuse, le sortant MPF a été réélu dans sa commune de Belleville sur Meuse avec 1 435 voix sur 2 521 inscrits tandis que la municipalité de gauche était reconduite sur Thierville, seconde commune du canton, avec 1 019 à 1 097 voix pour les différents candidats parmi 1 945 inscrits.
Le canton comprend aussi les huit villages aujourd'hui inhabités et inhabitables du champ de bataille de Verdun ( dont Douaumont, Vaux près Damloup, Bezonvaux ou encore Cumières le Mort Homme ) dont le sol fut si raviné par les combats de l'année 1916 qu'ils sont restés sans population...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Suivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité