Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales dans la Manche

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Les cantonales dans la Manche

Messagede Jean-Philippe » Lun 18 Oct 2010 22:41

Dans ce département conservateur où la gauche a longtemps été cantonnée à l'agglomération cherbourgeoise, la droite est en retrait sur cette série depuis 1998 avec la perte de 2 cantons (Barneville-Carteret et Pontorson) cette année-là, celle de Saint-James lors d'une partielle en 2001 et avec 4 autres pertes en 2004 (Saint-Jean-de-Daye, Carantan, mais surtout Coutances et Valognes où les députés UMP, conseillers sortants, sont battus), à peine compensées par le gain de Périers, gagné par la gauche en 1998 à cause de la division de la droite.

Les sièges de gauche semblent les plus menacés, notamment Carentan et Coutances. A Valognes, la gauche peut être affaiblie par la perte de la mairie en 2008. Mais la droite doit être prudente, notamment à Saint-Lô-ouest et Sainte-Mère-Église.

La majorité départementale est tranquille avec 36 sièges (dont un Modem) contre 16 (dont un Modem aussi).

Les 26 conseillers sortants se répartissent ainsi : 9 de gauche (contre 2 en 1992) dont 6 PS et 17 de droite (environ la moitié d'UMP).

Et de quatre candidats pour Saint-Lô-ouest (Manche). Le premier adjoint saint-lois, Ugo Paris, part en campagne, sans étiquette politique.
Marié, âgé de 36 ans, ce Granvillais de naissance, est passé par l’Institut d’études politiques, a travaillé dans des conseils généraux, et dit vouloir s’impliquer davantage dans un territoire qu’il connaît bien.
Trois autres candidats se sont déjà annoncés dans ce canton. François Brière, le conseiller général sortant divers droite qui siège dans l’opposition de droite à Saint-Lô. Un autre divers-droite, Claude Duguey, conseiller municipal d’opposition à Agneaux. Et le socialiste Hervé Legendre, élu dans l’opposition de gauche à Saint-Lô.


http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-elections-cantonales-2011-Ugo-Paris-candidat-a-Saint-Lo-ouest_42314-1554396-pere-bno_filDMA.Htm
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales dans la Manche

Messagede Robespierre » Mer 20 Oct 2010 13:31

Canton de Coutences :

Jean-Dominique Bourdin candidat divers droite aux élections cantonales.Actuel maire-adjoint de Coutances aux affaires sociales, Jean-Dominique Bourdin a annoncé cet après-midi sa candidature aux élections cantonales, en mars prochain. Non encarté, il se présentera sous l’étiquette divers droite. Il se positionne lui-même au centre droit sur l’échiquier politique. Jean-Dominique Bourdin sera donc opposé à Claude Périer, conseiller général socialiste sortant et candidat à sa succession.


http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-J ... filDMA.Htm
Robespierre
 
Messages: 482
Inscription: Lun 25 Jan 2010 10:26
Localisation: Lille

Re: Les cantonales dans la Manche

Messagede maxxx » Mer 20 Oct 2010 18:54

Je partage les constats de Jean-Philippe, mais en mettant Valognes dans le même lot que Coutances ou Carentan.

Valognes et Coutances ont la particularité d'avoir été perdus en 2004 par les deux députés UMP Alain Cousin, 63 ans, et Claude Gatignol, 72 ans, qui ont eu aussi l'habitude de réaliser de très bons scores aux législatives. Alain Cousin avait été sorti d'assez peu en 2004, avec 48.1% contre 51.9% à son adversaire socialiste, devenu conseiller général, alors qu'il siégeait au conseil général depuis 1985. Il avait depuis cette date obtenu des scores souvent serrés mais face à un candidat DVD. Claude Gatignol avait quant à lui subi un très sévère camouflet sur le canton Valognes, ville dont il fut par ailleurs adjoint au maire du temps où la sénatrice Anne Heinis dirigeait la ville (1983-1995) : mauvais score au premier tour (38% en étant candidat unique de la droite) et chute au second tour (43.6% contre 56.4% au candidat PS).
Deux cantons qui avaient donc plutôt sanctionné leurs sortants, du fait de l'usure des députés, auquel on peut rajouter Carentan : le conseiller général DVD Jean-François Landry avait été battu d'extrême justesse (49.7% contre 50.3% au candidat PS Houel) ; il n'était élu que depuis 1998 certes mais l'usure venait pour lui du fait qu'il était maire de Carentan depuis 1978 - il était en tête sur sa ville mais avec à peine 50.5% au second tour.

En 2011, ces configurations vont changer du tout au tout : la droite s'est largement maintenue, dès le premier tour, dans sa ville de Coutances, tout en conservant de justesse (51.8 contre 48.2% à la liste PS-MODEM du conseiller général) à Carentan en 2008. Cependant, même sur Carentan, le fait que le maire sortant DVD depuis 30 ans se soit retiré rabat pas mal les cartes, surtout si le nouveau maire, Jean-Pierre Lhonneur (UMP), part au combat. Il a depuis 2008 eut le temps de se construire politiquement en tant que maire.
C'est encore plus vrai sur Valognes : il faut surtout comprendre l'écart important au profit du PS en 2004 du fait de l'usure de Claude Gatignol - ce qui avait d'ailleurs conduit à des débats importants et des pressions sur l'option d'un retrait du député en 2007 - il avait au final été réinvesti par l'UMP mais avait réaliser un score en-deçà des résultats triomphants habituels (un petit 55% au second tour dans une circonscription où il obtenait généralement des scores supérieurs à 60%). La mairie de Valognes a en plus basculé à droite en 2008, après avoir été détenue par le PC pendant deux mandats (1995-2008) : en quadrangulaire, la liste de Jacques Coquelin, soutenue par l'UMP et sur laquelle figurait Jean-Louis Valentin, 46 ans, énarque ambitieux et qui a récemment démissionné de la Fédération française de football (FFF), de laquelle il était directeur délégué. Il est par ailleurs président de la communauté de communes et en piste pour les sénatoriales de 2011...Il ne devrait donc pas partir au combat aux cantonales mais le nouveau maire UMP Jacques Coquelin pourrait quant à lui être un très sérieux concurrent...Le sortant PS aura en tout cas probablement plus de mal qu'en 2004 à se faire élire.

A droite, le canton le plus menacé est certainement le canton de Saint-Lo-Ouest : le maire UMP de la ville, élu depuis 1995 et la prise de la ville, qui vote structurellement à gauche, François Digard, n'a été réélu en 2008 qu'avec 53% des voix, après avoir triomphé avec 62% en 2001 et le canton est de la ville a été arraché par la gauche. Le contexte local est donc moins évident pour la droite. François Brière, conseiller général DVD sortant, élu d'assez peu en 2004 (51.7%), est contesté à sa droite depuis son conflit avec François Digard : il n'a pas digéré le fait que ce dernier place son ancien directeur de cabinet, Ugo Paris (SE), au poste de 1er adjoint, que le maire lui aurait promis en échange d'une participation dès le premier tour sur sa liste (François Brière s'étant habitué à la dissidence en se présentant aux législatives face au candidat UMP désigné, soutenu par Jean-François Le Grand, président du conseil général, Philippe Gosselin : il avait obtenu un peu plus de 10% contre 38% à ce dernier.
Deux points jouent cependant en faveur de la droite même si ces divisions seront difficiles à surmonter : la droite était déjà très divisée en 2004, avec 4 candidats UMP ou DVD donc ce n'est pas une nouveauté et ces divisions n'avaient pas empêché François Brière de passer. Par ailleurs, la ville d'Agneaux est restée à l'UMP et subsiste comme fief de droite dans ce canton, ce qui lui apporte des réserves de voix.
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 21:20

Re: Les cantonales dans la Manche

Messagede Robespierre » Dim 31 Oct 2010 11:39

Canton de La Haye-du-Puits, présentation du candidat du Parti Chrétien Démocrate.

Élections cantonales : Laurent Leclerc se déclare candidat - La Haye-du-Puits
Trois questions à...

Laurent Leclerc, qui se déclare candidat aux élections cantonales qui auront lieu les 20 et 27 mars prochains. Laurent Leclerc habite la cité haytillonne depuis 2007. Marié, âgé de 38 ans, bientôt père de deux enfants, il est assistant parlementaire du député Claude Gatignol, dont il est également le suppléant.

Comment voyez-vous le rôle d'un futur conseiller général ?

En premier lieu, il devra être plus que jamais celui qui accompagne la population au quotidien, en particulier les plus fragiles... Cette mission demande de la disponibilité mais aussi une parfaite maîtrise des politiques et aides. En second lieu, le futur conseiller général devra être le premier soutien des communes de notre canton, aussi bien sur le plan départemental que régional, national et européen pour apporter aides, conseils et financements : de même, il devra être le porte-parole des communes dans le futur projet de réforme pour 2014.

Ce rôle impose de disposer d'un bon réseau institutionnel. Je pense être l'un des seuls dans notre canton à disposer de l'ensemble des nouveaux critères qui s'imposent à un conseiller général, en travaillant quotidiennement avec l'ensemble des services de l'état.

Quelle est votre mouvance politique et quelle sera votre disponibilité ?

Je suis délégué du parti chrétien-démocrate, parti créé par Christine Boutin. J'ai commencé la vie politique en 1988, en étant jeune Barriste à l'époque. Ma disponibilité est renforcée car je n'ai pas de mandat de maire : c'est un gage d'efficacité dans l'avenir, car je crois que ce non-cumul est la garantie d'un traitement équitable entre les différentes communes, de Denneville à Appeville en passant par La Haye-du-Puits ou Vindefontaine.

Quelles actions envisagez-vous pour le canton ?

Je pense que la communauté de communes va éclater, je souhaiterai que l'on reste uni et que l'on se projette vers Carentan, dont le potentiel est énorme : gare SNCF, à 40 minutes de Caen, c'est la que tout devrait se passer, même si politiquement ce sera plus compliqué. Ma priorité est d'être auprès de la population, au coeur de la circonscription. Ce qui manque dans le canton aujourd'hui, ce serait de désenclaver La Haye-du-Puits, car par exemple la route de Carentan est difficile. Notre canton vieillit et se paupérise, il est le plus pauvre de tout le Nord-Cotentin.


http://www.ouest-france.fr/actu/actuLoc ... Locale.Htm
Robespierre
 
Messages: 482
Inscription: Lun 25 Jan 2010 10:26
Localisation: Lille

Re: Les cantonales dans la Manche

Messagede Zimmer » Mar 4 Jan 2011 02:23

Jean-Philippe a écrit:Les sièges de gauche semblent les plus menacés, notamment Carentan et Coutances.


maxxx a écrit:le conseiller général DVD Jean-François Landry avait été battu d'extrême justesse (49.7% contre 50.3% au candidat PS Houel) ; il n'était élu que depuis 1998 certes mais l'usure venait pour lui du fait qu'il était maire de Carentan depuis 1978 - il était en tête sur sa ville mais avec à peine 50.5% au second tour.


maxxx a écrit:Cependant, même sur Carentan, le fait que le maire sortant DVD depuis 30 ans se soit retiré rabat pas mal les cartes, surtout si le nouveau maire, Jean-Pierre Lhonneur (UMP), part au combat. Il a depuis 2008 eut le temps de se construire politiquement en tant que maire.


Louis Regnault (divers droite), premier adjoint au maire de Carentan, sera candidat dans ce canton.

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Louis-Regnault-candidat-aux-cantonales-a-Carentan_40771-1642110-pere-bno_filDMA.Htm
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 22:10

Re: Les cantonales dans la Manche

Messagede maxxx » Dim 23 Jan 2011 15:50

Élections cantonales : Albert Bazire candidat à sa succession à Sourdeval

Albert Bazire, maire et conseiller général UMP de Sourdeval, annonce sa candidature pour un nouveau mandat. Âgé de 67 ans, il est élu conseiller général depuis 1992. Il est vice-président du conseil général chargé des infrastructures du département et du Sdis (Service départemental d’incendie et de secours).

Sa suppléante est Frédérique Manach, âgée de 51 ans, membre du conseil municipal de Sourdeval depuis 2007.


http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-elections-cantonales-Albert-Bazire-candidat-a-sa-succession-a-Sourdeval_40771-1665231-pere-bno_filDMA.Htm
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 21:20

Re: Les cantonales dans la Manche

Messagede maxxx » Dim 23 Jan 2011 15:53

Dominique Verdé, 54 ans, ingénieur systèmes à la DCNS à Cherbourg, sera le candidat de l'UMP sur le canton d'Equeurdreville-Hainneville. Sa suppléante est Marie-Claire Bouard, 72 ans, ancienne maire adjoint à Querqueville.


David Margueritte, 30 ans, avocat, Cherbourgeois, sera le candidat de l'UMP sur le canton de Cherbourg-Octeville sud-est, détenu par le socialiste Michel Louiset depuis 1992. Sa suppléante est Françoise Hamon, 61 ans, orthophoniste dans le quartier de l'Amont-Quentin, situé dans le canton à renouveler.


http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Cantonales-a-Cherbourg-David-Margueritte-candidat-de-l-UMP_40771-1665199-pere-bno_filDMA.Htm
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 21:20

Re: Les cantonales dans la Manche

Messagede maxxx » Dim 23 Jan 2011 15:55

Pour ces deux derniers cantons, de véritables terres de mission pour les candidats de l'UMP...dont l'objectif premier sera de faire en sorte que les candidats de gauche se retrouvent en ballotage...

A noter d'ailleurs que David Margueritte était le candidat de l'UMP dans le canton d'Equeurdreville en 2004.
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 21:20

Re: Les cantonales dans la Manche

Messagede maxxx » Mer 26 Jan 2011 23:48

Conseiller municipal de Vessey depuis 1995, Jacques Gromellon va solliciter les suffrages des citoyens du canton de Pontorson pour les élections cantonales en mars prochain sous étiquette UMP, dont il est d’ailleurs le délégué pour la circonscription d’Avranches. Âgé de 57 ans, père de deux enfants, Jacques Gromellon a débuté comme exploitant agricole. Aujourd’hui, il est salarié dans l’hôtellerie. Vice-président de la communauté de communes depuis 2008, il a la conviction que le canton « est en souffrance et manque d’une politique sociale et économique ambitieuse ».


http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-elections-cantonales-Jacques-Gromellon-UMP-est-candidat-a-Pontorson_40771-1669431-pere-bno_filDMA.Htm
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 21:20

Re: Les cantonales dans la Manche

Messagede maxxx » Jeu 27 Jan 2011 18:05

Élections cantonales : Yves Néel (PS) candidat à sa succession à Valognes

Yves Néel, conseiller général PS du canton de Valognes, est candidat à sa succession aux élections de mars 2011. En 2004, il avait provoqué la surprise en battant l’UMP Claude Gatignol. Âgé de 56 ans, marié, trois enfants, Yves Néel est conseiller municipal à Saint-Joseph. En mars 2011, il espère bien garder son siège : « A la tête du département, le changement de majorité est à la portée de main avec une continuité dans le canton », estime-t-il.


http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-elections-cantonales-Yves-Neel-PS-candidat-a-sa-succession-a-Valognes_40771-1670940-pere-bno_filDMA.Htm
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 21:20

Suivante

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité