Page 1 sur 1

Elections Départementales 2021 - 38 Isère

MessagePosté: Mer 17 Juin 2020 12:16
de Relique
J'ouvre ce fil de discussion pour ces élections théoriquement prévues en mars 2021.

Re: Elections Départementales 2021 - 38 Isère

MessagePosté: Mer 26 Aoû 2020 08:48
de K.V
A priori ces départementales en Isère devraient / auraient dû être à enjeu. En effet les résultats de 2015, en pleine vague bleue sous présidence Hollande, ne donnent que 17 cantons à la droite, pour 12 à gauche. La bascule de la majorité se ferait avec la bascule de seulement 3 cantons.

Dans ces trois cantons potentiels, il faut compter Pont de Claix, où la gauche très divisée laisse la place en 2015 à un duel LR-FN, alors que son total de premier tour est à 47%. Il y a ensuite le Haut Grésivaudan, qui termine à 53-47 au deuxième tour, et pourrait basculer dans un environnement national favorable. Ce qui fait déjà 2 bascules possibles.

Il y a ensuite les cantons où une gauche unie aurait pu passer devant la droite pour affronter le FN arrivé en tête en duel ou triangulaire. Il y en avait 6 (Chartreuse, Charvieux, L'Isle d'Abeau, Roussillon, La Verpillère, Vienne 2), il en suffirait d'un.

Tout cela dépend évidemment du niveau du FN, du score de LR et de LREM et de leur stratégie respective, mais sur le papier, il y a match.

Sauf que cela suppose une union de la gauche dans ces 6 cantons du Nord Isère. Et déjà que c'était compliqué entre les écologistes et le PS tendance Vallini au niveau départemental, avec l'alliance à droite du PS-Ferrari dans la Métro, j'ai du mal à croire qu'une union de la gauche soit possible d'ici quelques mois...

A défaut, cela peut se jouer à Fontaine-Vercors où les sortants de droite ont été en difficulté aux municipales, voire à Meylan avec les bascules à gauche aux municipales, mais ça faisait quand même 56-44 pour LR en 2015. On notera toutefois un report parfait des voix FN vers LR en 2015 pour battre les candidats socialistes, ce ne sera peut-être pas le cas cette fois-ci?

Globalement, Barbier ne devrait pas trop s'inquiéter...

Sur les enjeux restants:

Sur le niveau du désormais RN, si on suit les européennes qui ont lieu un an avant les départementales, il y a une baisse légère à attendre (Euro 2019: 21.9%, Euro 2014: 24.3% en Isère, tendance plus baissière qu'au national), mais pas un effondrement.

Quid de LREM? Les nouveaux cantons sont de grande taille, et les nouveaux élus pas forcément très connus de leur territoire. Va-t-on aller vers une élection nationalisée/politisée comme les européennes ou une élection locale/personnalisée comme aux municipales, où LREM a eu du mal ?

Et surtout, quelle évolution du paysage à gauche ? Le PC renversera-t-il son alliance comme il vient de le faire à la Métro, pour faire avec EELV là où il faisait avec le PS? Quel score pour un PS en déconfiture au niveau national, des alliances à droite localement qui brouille le message (Crolles, Métro), mais quelques belles prises aux municipales (Meylan, Seyssinet) ?