Page 1 sur 15

Élections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Lun 11 Juin 2018 12:33
de Républicain67
Les prochaines élections législatives fédérales belges se tiendront le 26 mai 2019. Les citoyens belges éliront les 150 députés de la Chambre des représentants. Le même jours se tiendront les élections régionales (Régions et Communautés): Parlement flamand (régional et communautaire, y compris pour les Flamands de Bruxelles), Parlement wallon, Parlement de Bruxelles-Capitale et Parlement de la Communauté germanophone. Le Parlement de la Communauté française n'est pas élu directement par les citoyens, mais est composé des députés du Parlement wallon (uniquement les élus francophones, à l'exclusion des germanophones de l'arrondissement de Verviers) et d'une partie des députés francophones du Parlement bruxellois (les députés régionaux bruxellois étant élus sur deux listes séparées : une francophone et une néerlandophone). Et oui en Belgique tout est compliqué vu les divisions entre Flamands et francophones.

Les députés fédéraux belges sont élus à la proportionnelle (seuil de 5%%) dans le cadre de circonscriptions correspondant aux dix provinces et à la région de Bruxelles-Capitale. Le Parti du travail de Belgique (PTB) est le dernier grand parti national belge qui se présente des deux côtés de la frontière linguistique. Concernant les représentants de la petite communauté germanophone de Belgique, certains députés de langue allemande sont élus sur des listes francophones dans la province de Liège (une députée du PFF a ainsi élu sur la liste du MR en). Les députés fédéraux sont ensuite divisés en deux groupes linguistiques: un groupe néerlandophone et un groupe francophone (dans lequel siègent les un ou deux députés germanophones de la province de Liège).

Lors des élections fédérales de 2014, 87 députés flamands et 63 députés francophones (Wallons et Bruxellois francophones) avaient été élus.

Le gouvernement actuel du Premier ministre Charles Michel est formé par une coalition de trois partis flamands, la N-VA (nationalistes, 31 députés), le CD&V (démocrates-chrétiens, 18 députés) et l'OPEN VLD (libéraux, 14 députés) et d'un seul parti francophone, dont est issu le Premier ministre, le MR (libéraux, 20 députés).

L'opposition est formée des sociaux-démocrates francophones (PS, 23 députés) et flamands (SPA, 13 députés), des démocrates-chrétiens francophones (CDH, 9 députés), des écologistes francophones (ECOLO, 6 députés) et flamands (Groen, 6 députés), du Vlaams Belang, l'extrême droite indépendantiste flamande (3 députés), du Parti du travail de Belgique (PTB, marxiste, unitaire, billingue, 2 députés), des sociaux-libéraux régionalistes francophones de DéFi (2 députés), de la droite populiste francophone du Parti populaire (PP, 1 député) et de deux indépendants.

Même si les élections fédérales et régionales belges n'auront lieu que dans un an, plusieurs sondages sont déjà sortis. Je publie le dernier, sorti il y a quelques jours, qui est aussi le premier à donner une répartition des sièges au niveau des provinces pour les élections fédérales et régionales. https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_selon-un-sondage-la-n-va-perd-du-terrain-en-flandre?id=9940415 http://fr.newsmonkey.be/article/24747 Pour rappel, la région de Bruxelles-Capitale est billingue français-néelandais, même si 85% des habitants sont francophones. Les Flamands de Bruxelles sont très minoritaires. Bruxelles appartenant à deux communautés linguistiques, les partis francophones et flamands s'y présentent.

Flandre :

Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA): nationalistes flamands, libéraux-conservateurs, régionalistes (avant indépendantistes): 26,5%
Christen-Democratisch & Vlaams (CD&V): démocrates-chrétiens, centre-droit: 15,3%
Open Vlaamse Liberalen en Democraten (Open VLD): libéraux, centre droit: 13,9%
Groen: écologistes: 12,4%
Socialistische Partij Anders (sp.a): sociaux-démocrates: 11,7%
Vlaams Belang (VB): nationalistes flamands, extrême droite, indépendantistes: 9,7%
Partij van de Arbeid van België (PVDA): marxistes, branche flamande du PTB: 6,2%
Autres: 4,3%

Wallonie :

Parti socialiste (PS): sociaux-démocrates: 23,4%
Mouvement réformateur (MR): libéraux, centre droit: 20%
Ecolo: écologistes: 13,2%
Parti du travail de Belgique (PTB): marxistes: 12,8%
Centre démocrate humaniste (CDH): démocrates-chrétiens, centristes, humanistes: 9%
Parti populaire (PP): droite populiste: 7,3%
Démocrate fédéraliste indépendant: sociaux-libéraux, centristes, régionalistes, défense des francophones: 5,9%
Droite citoyenne: droite populiste: 2,1%
Autres: 6,3%

Bruxelles-Capitale :

Mouvement réformateur (MR): 17,8%
Démocrate fédéraliste indépendant (DéFi): 15,4%
Parti socialiste (PS): 14,2%
Ecolo: 11,9%
Parti du travail de Belgique (PTB-PVDA): 9,5%
Centre démocrate humaniste (CDH): 7,4%
Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA): 6,7%

Ce qui donne:

N-VA: 29 sièges
PS: 17
MR: 15
CD&V: 14
PTB/PVDA: 12
Open VLD: 12
Groen: 11
SP.A: 11
Ecolo: 9
VB: 8
CDH: 5
DéFi: 5
PP: 2

Soit par circonscription électorale:

Flandre:
Anvers (24 sièges): N-VA: 9, CD&V: 3, Groen: 3, VB: 3, SP.A: 2, Open VLD: 2, PVDA: 2
Brabant flamand (15 sièges): N-VA: 4, Open VLD: 4, CD&V: 2, Groen: 2, SP.A: 2, VB: 1
Flandre Occidentale (16 sièges): N-VA: 5, CD&V: 3, SP.A: 3, Open VLD: 2, Groen: 2, VB: 1
Flandre Orientale (20 sièges): N-VA: 6, CD&V: 3, Open VLD: 3, Groen: 3, SP.A: 2, VB: 2, PVDA: 1
Limbourg (12 sièges): N-VA: 4, CD&V: 3, SP.A: 2, Open VLD: 1, Groen: 1, VB: 1

Bruxelles-Capitale (15 sièges): MR: 3, DéFi: 3, PS: 3, Ecolo: 2, PTB/PVDA: 2, CDH: 1, N-VA: 1

Wallonie
Brabant wallon (5 sièges): MR: 2, PS: 1, Ecolo: 1, DéFi: 1
Hainaut (18 sièges): PS: 7, MR: 4, PTB: 3, Ecolo: 2, CDH: 1, PP: 1
Liège (15 sièges): PS: 4, MR: 3, PTB: 3, Ecolo: 2, CDH: 1, PP: 1, DéFi: 1
Luxembourg (4 sièges): CDH: 1, MR: 1, PS: 1, Ecolo: 1
Namur (6 sièges): MR: 2, PS: 1, CDH: 1, Ecolo: 1, PTB: 1

Re: Elections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Dim 22 Juil 2018 12:27
de metre3
Bonjour

Je trouve selon les projections en siège 70 députés pour la coalition au pouvoir contre 75 actuellement.
Mais je suppose que comme il est de tradition en Belgique, les négociations partent de 0 en fonction des résultats définitifs et que la future coalition ne sera connue qu'après négociation.

Y a t-il néanmoins une tendance qui se dégage déjà (changement de coalition, élargissement, rétrécissement, PM potentiel...)?

Bonne journée

Re: Elections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Mer 12 Déc 2018 14:12
de Républicain67
Sondage Le Grand Baromètre RTL TVI, Le Soir, VTM Nieuws, Laatse Nieuws (27-30 novembre 2018, soit avant la crise gouvernementale

Wallonie

PS: 24,9%
MR: 20,7%
Ecolo: 13,5%
PTB: 13,1%
CDH: 11,3%
PP: 6,2%
DéFI: 4,2%
Droite citoyenne: 2,3%
Autres: 3,8%
Marge d'erreur: +-3,1%

Bruxelles-Capitale

Ecolo: 18,3%
MR: 18,2%
PS: 15,4%
DéFI: 14,4%
PTB-PVDA: 5,8%
N-VA: 5,3%
CDH: 4,5%
PP: 3,7%
Autres (dont les autres partis flamands): 14,4%
Marge d'erreur: +-4,3%

Flandre

N-VA: 28%
CD&V: 14,6%
Open VLD: 13,4%
SP.A: 12,3%
Groen: 12,2%
Vlaams Belang: 11,7%
PVDA: 6,2%
Autres: 1,6%
Marge d'erreur: +-3,1%

Projections en sièges

Chambre des représentants (150 sièges)

N-VA: 29
PS: 17
MR: 16
CD&V: 13
Open VLD: 12
SP.A: 11
Groen: 11
Ecolo: 10
PTB-PVDA: 10
Vlaams Belang: 9
CDH: 7
DéFI: 3
PP: 2

Anvers: N-VA: 9, CD&V: 3, Groen: 3, VB: 3, SP.A: 2, Open VLD: 2, PVDA: 2
Brabant flamand: N-VA: 4, Open VLD: 4, CD&V: 2, SP.A: 2, Groen: 2, VB: 1
Brabant wallon: MR: 3, Ecolo: 1, PS: 1
Bruxelles-Capitale: Ecolo: 4, MR: 3, PS: 3, DéFI: 3, PTB-PVDA: 1, N-VA: 1
Flandre-Occidentale: N-VA: 5, CD&V: 3, SP.A: 3, Open VLD: 2, Groen: 2, VB: 1
Flandre-Orientale: N-VA: 6, CD&V: 3, Open VLD: 3, Groen: 3, SP.A: 2, VB: 2, PVDA: 1
Hainaut: PS: 7, MR: 4, Ecolo: 2, PTB: 2, CDH: 2, PP: 1
Liège: PS: 4, MR: 3, PTB: 3, Ecolo: 2, CDH: 2, PP: 1
Limbourg: N-VA: 4, CD&V: 2, SP.A: 2, VB: 2, Open VLD: 1, Groen: 1

Parlement wallon (75 sièges)

PS: 21
MR: 19
Ecolo: 12
CDH: 10
PTB: 10
PP: 3

Brabant wallon: MR: 4, Ecolo: 2, PS: 1, CDH: 1
Hainaut: PS: 10, MR: 5, PTB: 4, Ecolo: 3, CDH: 3, PP: 2
Liège: PS: 6, MR: 5, PTB: 5, Ecolo: 4, CDH: 2, PP: 1
Luxembourg: CDH: 2, MR: 2, PS: 1, Ecolo: 1
Namur: MR: 3, PS: 3, Ecolo: 2, CDH: 2, PTB: 1

Parlement flamand (118 sièges, 124 avec les 6 sièges bruxellois)

N-VA: 37
CD&V: 19
Open VLD: 17
SP.A: 13
Groen: 13
VB: 13
PVDA: 5
UF: 1

Anvers: N-VA: 11, CD&V: 5, Groen: 4, VB: 4, Open VLD: 3, SP.A: 3, PVDA: 3
Brabant flamand: N-VA: 6, Open VLD: 4, Groen: 3, CD&V: 2, SP.A: 2, VB: 2, UF: 1
Flandre-Occidentale: N-VA: 7, CD&V: 5, Open VLD: 3, SP.A: 3, Groen: 2, VB: 2
Flandre-Orientale: N-VA: 7, Open VLD: 5, CD&V: 4, Groen: 3, SP.A: 3, VB: 3, PVDA: 1
Limbourg: N-VA: 5, CD&V: 3, SP.A: 2, Open VLD: 2, VB: 2, Groen: 1, PVDA: 1

Sources

http://fr.newsmonkey.be/article/26753
https://twitter.com/PDelwit/with_replies?lang=fr
https://twitter.com/PDelwit/with_replies?lang=fr
https://twitter.com/PDelwit/with_replies?lang=fr

Il est plus difficile de faire des pronostics/projections pour les Parlements bruxellois et de la Communauté germanophone, vu que pour la Région de Bruxelles-Capitale, il y a de groupes d'électeurs (francophones et néerlandophones) qui élisent chacuns leurs députés (environ 80% de sièges francophones et 20% de sièges néerlandophones/flamands) et que pour la Communauté germanophone, il y a des partis différents (sauf Ecolo billingue français-allemand) et que ces élections ne concernent que les neuf communes de la région de langue allemande. Celles-ci sont comprises dans la circonscription de Liège pour la Chambre (il y a actuellement une députée libérale germanophone du PFF, élue sur la liste du MR) et celle de Verviers le Parlement wallon. Si le Parlement flamand (régional et communautaire) est élu au suffrage universel (Flamands et Bruxellois flamands), le Parlement de la Communauté française (ou Fédération Wallonie-Bruxelles) est lui composé des députés régionaux wallons (moins les élus germanophones) et des délégués du groupe linguistique bruxellois du Parlement bruxellois.

Re: Elections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Dim 3 Fév 2019 12:49
de Républicain67
Je poste ici les résultats des dernières élections législatives fédérales belges. Celle de 2014. Les élections à la Chambre des députés ont lieu à la proportionnelle (méthode d'Hondt), avec un seuil de 5% des suffrages exprimés pour la répartition des sièges. Les circonscriptions correspondent depuis 2012 (et la suppression de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde) aux dix provinces et à la région de Bruxelles-Capitale.

Elections législatives fédérales belges de 2014

Niveau national
N-VA : 20,3% : 33 sièges
PS : 11,7% : 23
CD&V : 11,6% : 18
Open VLD : 9,8% : 14
MR : 9,6% : 20
SP.A : 8,6% : 13
Groen : 5,3% : 6
CDH : 5,0% : 9
PTB-PVDA : 3,7% : 2
VB : 3,7% : 3
Ecolo : 3,3% : 6
FDF : 1,8% : 2
PP : 1,5% : 1
LDD : 0,4% : 0
Autres : 3,5% : 0

Listes néerlandophones
N-VA : 32,5% : 33
CD&V : 18,6% : 18
Open VLD : 15,7% : 14
SP.A : 14,2% : 13
Groen : 8,5% : 6
VB : 5,9% : 3
PVDA : 2,8% : 0
LDD : 0,7% : 0
Autres : 1,2% : 0


Listes francophones
PS : 31,0% : 23
MR : 25,6% : 20
CDH : 13,2% : 9
Ecolo : 8,8% : 6
PTB : 5,2% : 2
FDF : 4,8% : 2
PP : 4,0% : 1
Autres : 7,3% : 0

Région flamande
N-VA : 32,4% : 33
CD&V : 18,6% : 18
Open VLD : 15,5% : 14
SP.A : 14,0% : 13
Groen : 8,6% : 6
VB : 5,8% : 3
PVDA : 2,8% : 0
LDD : 0,7% : 0

Région wallonne
PS : 32,0% : 18
MR : 25,8% : 16
CDH : 14,0% : 7
Ecolo : 8,2% : 4
PTB : 5,5% : 2
PP : 4,5% : 1
FDF : 2,4% : 0
Autres : 7,6% : 0

Région de Bruxelles-Capitale
PS : 24,9% : 5
MR : 23,1% : 4
FDF : 11,1% : 2
Ecolo (candidats de Groen sur la liste) : 10,4% : 2
CDH : 9,3% : 2
PTB-PVDA : 3,8% : 0
Open VLD : 2,7% : 0
N-VA : 2,7% : 0
SP.A : 1,9% : 0
PP : 1,7% : 0
CD&V : 1,6% : 0
VB : 1,0% : 0
Autres : 5,7% : 0

Province d’Anvers
N-VA : 39,38% : 11
CD&V : 16,09% : 4
SP.A : 11,57% : 3
Open VLD : 10,24% : 2
Groen : 9,85% : 2
VB : 7,00% : 2
PVDA : 4,52% : 0
Autres : 1,35% : 0

Province du Brabant flamand
N-VA : 28,37% : 5
Open VLD : 25,05% : 4
CD&V : 16,53% : 3
SP.A : 11,96/ 2
Groen : 8,70% : 1
VB : 4,25% : 0
PVDA : 1,86% : 0
Autres : 3,28% : 0

Province du Brabant wallon
MR : 40,75% : 3
PS : 21,41% : 1
Ecolo : 11,40% : 1
CDH : 10,98% : 0
FDF : 4,67% : 0
PP : 3,98% : 0
PTB : 2,69% : 0
Autres : 4,12% : 0

Province de Flandre-Occidentale
N-VA : 28,50% : 6
CD&V : 21,74% : 4
SP.A : 17,63% : 3
Open VLD : 13,79% : 2
Groen : 7,88% : 1
VB : 4,73% : 0
LDD : 3,52% : 0
PVDA : 1,66% : 0
Autres : 0,55% : 0

Province de Flandre-Orientale
N-VA : 31,01% : 6
Open VLD : 18,12% : 4
CD&V : 17,49% : 4
SP.A : 13,34% : 3
Groen : 9,15% : 2
VB : 6,23% : 1
PVDA : 2,67% : 0
Autres : 1,99% : 0

Province de Hainaut
PS : 41,04% : 9
MR : 20,76% : 5
CDH : 10,40% : 2
Ecolo : 5,89% : 1
PTB : 5,17% : 1
PP : 4,35% : 0
FDF : 1,95% : 0
Autres : 10,44% : 0

Province de Liège
PS : 30,00% : 5
MR : 25,23% : 5
CDH : 13,05% : 2
Ecolo : 9,08% : 1
PTB : 8,08% : 1
PP : 5,15% : 1
FDF : 2,22% : 0
Autres : 7,19% : 0

Province de Limbourg
N-VA : 31,39% : 5
CD&V : 22,72% : 3
SP.A : 17,71% : 2
Open VLD : 12,39% : 2
VB : 6,14% : 0
Groen : 6,00% : 0
PVDA : 2,57% : 0
Autres : 1,08% : 0

Province de Luxembourg
CDH : 33,41% : 2
MR : 24,36% : 1
PS : 22,02% : 1
Ecolo : 7,94% : 0
PP : 4,11% : 0
PTB : 2,36% : 0
FDF : 1,66% : 0
Autres : 4,14% : 0

Province de Namur
MR : 28,31% : 2
PS : 27,83% : 2
CDH : 16,07% : 1
Ecolo : 9,74% : 1
PTB : 4,86% : 0
PP : 4,35% : 0
FDF : 2,79% : 0
Autres : 6,05% : 0

D'après les résultats des derniers sondages et des élections communales et provinciales d'octobre 2018, il devrait y avoir une importante reconfiguration de l’échiquier politique belge. La N-VA (qui a quitté le gouvernement fédéral) est toujours donnée en tête en Flandre, mais en deçà de son score canon de 2014. Des deux côtés de la frontière linguistique, les écologistes (Groen, Ecolo) ont le vent en poupe. Côté flamand, le Vlaams Belang devrait faire un retour en force, alors qu'en Belgique francophone (et surtout en Wallonie) les communistes du PTB devraient être parmi les grands vainqueurs du scrutin.

Re: Elections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Mar 5 Fév 2019 11:41
de Républicain67
Le PTB réalise un beau coup en désignant la syndicaliste Maria Vindevoghel comme tête de liste pour les élections fédérales dans la Région de Bruxelles-Capitale. Une candidate ouvrière et néerlandophone c'est significatif. Mme Vindevoghel est une ancienne syndicaliste CSC (syndicat chrétien) de la Sabena (l'ancienne compagnie nationale d'aviation), à l'aéroport de Zaventem. Etant tête de liste du PTB-PVDA à Bruxelles, elle devrait être élu à la Chambre et devenir une des rares représentantes des classes populaires à sièger au Parlement. De plus, envoyer une députée néerlandophone bruxelloise à la Chambre est courageux, alors que le Flamands sont très minoritaires dans la région bruxelloise et qu'il reste un fond anti-flamand chez les francophones de Bruxelles. Depuis la scission de la circonscription de Bruxelles-Hal-Vivorde, il est en effet très difficile (vu le faible poids des néerlandophones) pour les partis flamands de faire élire des députés fédéraux à Bruxelles. https://www.ptb.be/le_ptb_veut_envoyer_maria_vindevoghel_une_ouvri_re_n_erlandophone_bruxelloise_au_parlement_f_d_ral https://www.lesoir.be/204676/article/2019-02-04/la-syndicaliste-maria-vindevoghel-tirera-la-liste-bruxelloise-du-ptb-la-chambre

Re: Elections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Sam 16 Fév 2019 14:13
de ploumploum
Précisons que le seuil des 5 % s'applique au niveau de chaque circonscription, ce qui restreint un peu la proportionnelle pour les circonscriptions d'Anvers (24 sièges), de Flandre-Orientale (20 sièges) ou encore celle de Hainaut (18 sièges)

Sinon, un nouveau sondage Ipsos-Le Soir-RTL-TVI-Het Laatste Nieuws-VTM a été publié hier.
Dans cette enquête, les verts font une percée par rapport au baromètre de décembre. Ils progressent de plus de 3 pts en Wallonie et Flandre (où ils passent en 2nde position) et consolident leur 1ère place sur Bruxelles (liste Ecolo) malgré la présence d'une liste Groen (contrairement à 2014)
Le Mouvement Réformateur de C.MIchel se tasse tout comme la gauche PTB-PVDA qui perd près de 2,5 pts en Wallonie et 1,3 pt en Flandre. Seule satisfaction pour elle, une progression de 1,7 pt sur Bruxelles.

Wallonie
PS : 24,3 % / -0,6 pt par rapport à décembre / -7,7 pts par rapport à 2014
MR : 19,4 % / - 1,3 pt/ -6,4 pts
Ecolo : 16,8 % / + 3,3 pts / +8,6 pts
cdH : 10,8 % / -0,5 pt / -3,2 pts
PTB : 10,7 % / -2,4 pts / +5,2 pts
Parti populaire : 5,4 % / -0,8 pt / +0,9 pt
DéFI : 4,3 % / + 0,1 pt / +1,9 pt



Flandre
N-VA : 27,4 % / -0,6 pt par rapport à décembre / -5,0 pts par rapport à 2014
Groen : 15,6 % / +3,4 pts / + 7 pts
CD&V : 15 % /+ 0,4 pt / -3,6 pts
Open Vld : 12,7 % / -0,7 pt / -2,8 pts
Vlaams Belang : 11,1 % / -0,6 pt / +5,3 pts
Sp.a : 11,0% / -1,3 pt / - 3 pts
PVDA : 4,9 %/ -1,3 pt / +2,1 pts



Bruxelles
Ecolo : 19,9 % / +1,6 pt par rapport à décembre / +9,4 pts par rapport à 2014
PS : 15,9 % / + 0,5 pt / - 9,0 pts
MR : 15,3 % / -2,9 pts / -7,8 pts
DéFI : 12,5 % / -1,9 pt / +1,4 pt
PTB-PVDA : 7,5 % / +1,7 pt / +3,7 pts
N-VA : 6,4 % / +1,1 pt / +3,8 pts
cdH : 4,3 % / -0,2 pt / -5,0 pts
Droite Citoyenne : 2,8 % / 1,4 pt
Groen : 2,7 % / 0,3 pt (présent sur la liste Ecolo en 2014)


Par rapport à 2014, Socialistes (wallons et flamands), libéraux (idem) et démocrates-chrétiens (idem) chutent nettement, grosses progressions pour les verts (wallons et flamands), la gauche PTB-PVDA ou encore le Vlaams Belang.
La NV-A se tasserait en Flandre mais progresserait un peu sur Bruxelles.

Résultat, le bloc vert pourrait être le 1er à la Chambre, devant la NV-A

Projection en sièges à la Chambre (150 députés)

Verts : 29 sièges (+17 par rapport à 2014) dont :
-- 15 Groen (+9)
--14 Ecolo (+8)

NV-A : 28 sièges (-5)
Socialistes : 27 (-9) dont :
-- 18 PS (-5)
-- 9 Sp.a (-4)

Libéraux : 26 (-8) dont :
-- 14 MR (-6)
-- 12 Open Vld (-2)

Démocrates-Chrétiens : 19 (-8) dont :
-- 14 CD&V (-4)
-- 5 CDH (-4)

Vlaams Belang : 8 (+5)
PTB-PVDA : 8 (+6)
Défi : 3 (+1)
Parti Populaire : 2 (+1)
https://www.rtl.be/info/belgique/politi ... 00482.aspx
https://www.lesoir.be/206986/article/20 ... -en-baisse

Re: Elections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Lun 18 Fév 2019 11:51
de Fabien
Si ce rapport de force se confirme, la coalition issue des élections de 2014 et qui a récemment éclaté ne serait plus majoritaire. Vers un retour probable des socialistes et/ou une entrée des écolos au gouvernement? Arithmétiquement, la seule alternative serait une coalition droite/extrême-droite à l'espagnole, chose que j'imagine tout de même assez mal transposée au plat pays...

Re: Elections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Lun 18 Fév 2019 17:41
de Républicain67
Fabien a écrit:Si ce rapport de force se confirme, la coalition issue des élections de 2014 et qui a récemment éclaté ne serait plus majoritaire. Vers un retour probable des socialistes et/ou une entrée des écolos au gouvernement? Arithmétiquement, la seule alternative serait une coalition droite/extrême-droite à l'espagnole, chose que j'imagine tout de même assez mal transposée au plat pays...


Une coalition droite/extrême droite est quasiment impossible en Belgique, vu que les partis refusent de s"allier aux mouvements extrémistes. Cf. le refus de coalition avec le Vlaams Belang après les dernières élections communales à Ninove et Denderleeuw.

On parle de plus en plus d'une possible coalition alternative N-VA-socialistes-libéraux en Flandre. Une telle coalition "bourguignonne" a été mise en place à Anvers par Bart De Wever après les communales de 2018.

Re: Elections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Lun 18 Fév 2019 18:10
de Eco92
Bon après ça dépend où on place l'extrême droite, a mon sens la NVA y est totalement...

Re: Elections fédérales et régionales belges de 2019

MessagePosté: Lun 18 Fév 2019 18:24
de Républicain67
Côté francophone, je ne sais pas s'il faut classer le Parti populaire à l'extrême droite. Je le classerai plutôt à la droite populiste et ultra-libérale. L'extrême droite francophone est devenue groupusculaire depuis la disparition du Front national belge en 2012. Il subsiste le minuscule Mouvement Nation d'Hervé Van Laethem (national-solidariste et identitaire). L'extrême droite francophone faisait des scores assez honorables dans les années 1990 et 2000, d'abord en Région bruxelloise, puis dans le Hainaut (une province particulièrement touchée par la crise industrielle).