Page 13 sur 16

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Lun 23 Mar 2020 22:42
de guillaume44
Il est possible que la mise sous surveillance de l'aile d un mouvement au sein de l'AFD par les services de renseignements n'ait plus lieu ou ne puisse plus avoir lieu car celle-ci se sabordera avant le 30 avril.

https://www.lesechos.fr/monde/europe/la ... de-1184903

https://www.rts.ch/info/monde/11185631- ... borde.html

Rappelons que l'AFD est un parti d'opposition sérieux au Bundestag à la politique d'Angela Merkel que ce soit :
- sur l'immigration
- la défense des énergies fossile
- une manière différente de lutter sur les problèmes environnement contre les énergies vertes (éoliennnes, solaires etc...)

https://www.liberation.fr/planete/2020/ ... es_1780506

Actuellement il y a une coalition SPD-CDU-CSU au Bundestag. Par ailleurs, Angela Merkel avait licencié l'ancien chef de service des renseignements Mr Maassen en septembre 2018 qui contrairement à son successeur n'avait rien trouvé à redire sur le supposé extrémisme de l'AFD.

https://www.lepoint.fr/europe/allemagne ... 6_2626.php

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Lun 20 Avr 2020 23:21
de Marcy
Dans un contexte marqué par une gestion plutôt réussie de la pandémie en Allemagne, l'affaire de Thuringe et (de manière déjà un peu plus ancienne) l'élection d'une nouvelle direction à la tête du SPD, les sondages pour les prochaines élections législatives en Allemagne font apparaître un net recul des écologistes, désormais au même niveau - voire légèrement dépassés - par le SPD : en moyenne 16,5% selon les quatre principaux instituts de sondage, contre 16,75 % en moyenne pour le SPD. L'autre élément à observer est le recul de l'AFD (en moyenne 9,6 %), alors que la formation nationaliste faisait jeu égal avec le SPD jusqu'à la mi-février 2020. La CDU-CSU fait toujours largement la course en tête (37,9 %), alors que le FDP n'est qu'à 6 % (à peine au-dessus du seuil requis pour avoir des sièges), et que la gauche radicale de Die Linke est à 7,6 %. Le score des autres formations est globalement assez élevé (5,9 %).

La perspective d'un gouvernement fédéral dirigé par les écologistes, à l'issue des élections générales de 2021, ne semble plus à l'ordre du jour, le total de la gauche restant par ailleurs très en-deçà de la majorité des sièges requise. Mais il n'y aurait pas davantage de majorité CDU-CSU/FDP, faisant de la poursuite de la grande coalition l'hypothèse à ce jour la plus probable à l'issue du scrutin.

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Opinion_p ... l_election

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Dim 26 Avr 2020 21:54
de Eco92
Christian Lüth, porte-parole du groupe parlementaire de l’AfD depuis sa création en 2017 (précisons que c'est un poste salarié et pas électif) et salarié du parti depuis 2013, réputé très proche de la direction du parti, a du démissionner après que des journaux ai révélé que lors d'un échange par messagerie concernant un recrutement il s'était vanté de ses origines « aryennes » et affirmé être « fasciste ».

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/04/26/l-extreme-droite-allemande-suspend-un-de-ses-porte-parole-qui-s-est-dit-fier-d-etre-fasciste_6037816_3210.html

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Sam 20 Juin 2020 16:32
de lostinthemiddle
Le parti SSW (Südschleswigscher Wählerverband, Fédération des électeurs de Schleswig du Sud) qui représente la minorité danoise du Schleswig-Holstein, et qui ne participait aux élections que dans ce Land se dirige vers une participation aux élections fédérales de 2021. La direction du parti l'a déjà accepté et les militants voteront dessus le 19 septembre prochain.

Je me demande si ça aura impact sur les scores du SPD et des Verts allemands.

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Lun 6 Juil 2020 17:37
de Républicain67
lostinthemiddle a écrit:Le parti SSW (Südschleswigscher Wählerverband, Fédération des électeurs de Schleswig du Sud) qui représente la minorité danoise du Schleswig-Holstein, et qui ne participait aux élections que dans ce Land se dirige vers une participation aux élections fédérales de 2021. La direction du parti l'a déjà accepté et les militants voteront dessus le 19 septembre prochain.

Je me demande si ça aura impact sur les scores du SPD et des Verts allemands.


Je ne vois franchement pas l'intérêt de cette annonce. Pour entrer au Bundestag, un parti doit faire 5% au niveau fédéral. La seule fois que le SSW avait obtenu un élu à la Diète fédéral c'était en 1949, lorsque le seuil électoral ne s'appliquait qu'à l'échelle des Länder. Même dans cette hypothèse, il serait aujourd'hui impossible au parti danois de franchir cette barre au Schleswig-Holstein. Et même l'élection d'un candidat dans une circonscription semble fortement compromis, la minorité danoise n'étant majoritaire dans aucune circonscription du Land.

Dans l'après-guerre, le SSW faisait des scores élevés au Schleswig. Le climat n'était alors pas le même. Il existait alors un important sentiment séparatiste chez la minorité danoise (volonté de rattachement au Danemark), qui trouvait même une certaine sympathie chez les "Allemands ethniques" de la région. Une partie d'entre eux profitaient indirectement des aides d'après guerre (y compris alimentaires) que le gouvernement danois distribuait aux populations danoises de la région. Le SSW avait ainsi une mauvaise image chez une partie importante de la population, l'accusant d'être un parti de séparatistes et de profiteurs (les "Speckdänen", terme très péjoratifs, littéralement les "Danois du lard"). Ces préjugés ont disparu par la suite, avec la baisse du poids électoral du SSW.

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Dim 12 Juil 2020 17:42
de Ramdams
Je regardais les sondages pré-électoraux en vue des prochaines élections fédérales qui se tiendront normalement en octobre 2021 et j'ai été assez impressionné par le score de la CDU, qui a fait un bond en mars au plus fort de la crise du coronavirus, et qui frôle maintenant la barre des 40 %. Et ceci au détriment de son principal challenger, les Verts qui s'effondrent et qui font jeu égal avec les sociaux-démocrates. La CDU domine les Verts de près de 20 points dans les sondages.

Image
Source

Globalement, à part la CDU, tous les partis seraient en recul par rapport à l'élection de 2017. Les chrétiens-démocrates semblent donc bénéficier à fond d'un réflexe légitimiste du à la crise sanitaire...

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Mer 12 Aoû 2020 12:23
de Kerxizor
https://www.rfi.fr/fr/europe/20200810-a ... lerie-2021

C'est passé inaperçu mais le SPD vient de désigner Olaf Scholz comme candidat à la Chancellerie. Selon l'article il est le mieux à même de capter une partie des électeurs favorables à la continuité des années Merkel.

Le match ne sera complet que lorsque le successeur de Merkel sera désigné. Soit le Ministre Président de la Rhénanie du Nord-Westphalie Armin Lashit soit le Ministre-Président de la Bavière MarKus Soder. Mais la CDU laissera-t-elle la Chancellerie à la CSU ? Lashet a quand même remporté une énorme victoire dans le plus gros Land et codirige avec le FDP.

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Lun 24 Aoû 2020 13:09
de Républicain67
Le 13 septembre auront lieu les élections communales en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Les électeurs renouvelleront les conseils municipaux et ceux des kreise. https://de.wikipedia.org/wiki/Kommunalwahlen_in_Nordrhein-Westfalen_2020. Pour la première fois, l'assemblée des représentants de la Ruhr (une sorte de conseil métropolitain) seront élus au suffrage universel. Le NRW est le land le plus peuplé d'Allemagne (18 millions d'habitants, près d'un Allemand sur quatre) et comporte plusieurs villes de plus de 500 000 habitants: Cologne, Essen, Düsseldorf, Duisbourg, Dortmund. La conurbation de la Ruhr, traditionnellement un bastion social-démocrate, est avec plus de six millions d'habitants l'une des premières en Europe.

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Mar 25 Aoû 2020 10:04
de Républicain67
Du point de vue politique, les élections communales sont intéressantes en Allemagne. La barre des 5% n'existe pas pour ce type de scrutin, ce qui permet à de petites formations (FW, NPD, Piratenpartei, Pro NRW, DKP, ÖDP...) d'obtenir des sièges dans les assemblées locales.

La ville de Bottrop (118 000 habitants), dans la partie de la Ruhr, est particulièrement intéressante. Deux partis faibles au niveau fédéral y sont bien implantés, les écologistes conservateurs de l'ÖDP et les communistes du DKP (malgré la concurrence de Die Linke). Bottrop, ville ouvrière, où la dernière mine de charbon de la Ruhr a fermé en 2018, est un bastion social-démocrate. Le communisme (KPD puis DKP) y a naguère été fort. Elle demeure la dernière ville d'importance où le DKP dispose d'un groupe au conseil municipal (4% des voix, deux sièges, encore près de 10% en 1989), avec les petites villes de Mörfelden-Walldorf et Reinheim, en Hesse. Les communistes garderont-ils leurs élus le 13 septembre à Bottrop?

Re: La vie politique en Allemagne

MessagePosté: Dim 13 Sep 2020 10:30
de lostinthemiddle
Républicain67 a écrit:
lostinthemiddle a écrit:Le parti SSW (Südschleswigscher Wählerverband, Fédération des électeurs de Schleswig du Sud) qui représente la minorité danoise du Schleswig-Holstein, et qui ne participait aux élections que dans ce Land se dirige vers une participation aux élections fédérales de 2021. La direction du parti l'a déjà accepté et les militants voteront dessus le 19 septembre prochain.

Je me demande si ça aura impact sur les scores du SPD et des Verts allemands.


Je ne vois franchement pas l'intérêt de cette annonce. Pour entrer au Bundestag, un parti doit faire 5% au niveau fédéral. La seule fois que le SSW avait obtenu un élu à la Diète fédéral c'était en 1949, lorsque le seuil électoral ne s'appliquait qu'à l'échelle des Länder. Même dans cette hypothèse, il serait aujourd'hui impossible au parti danois de franchir cette barre au Schleswig-Holstein. Et même l'élection d'un candidat dans une circonscription semble fortement compromis, la minorité danoise n'étant majoritaire dans aucune circonscription du Land.

Dans l'après-guerre, le SSW faisait des scores élevés au Schleswig. Le climat n'était alors pas le même. Il existait alors un important sentiment séparatiste chez la minorité danoise (volonté de rattachement au Danemark), qui trouvait même une certaine sympathie chez les "Allemands ethniques" de la région. Une partie d'entre eux profitaient indirectement des aides d'après guerre (y compris alimentaires) que le gouvernement danois distribuait aux populations danoises de la région. Le SSW avait ainsi une mauvaise image chez une partie importante de la population, l'accusant d'être un parti de séparatistes et de profiteurs (les "Speckdänen", terme très péjoratifs, littéralement les "Danois du lard"). Ces préjugés ont disparu par la suite, avec la baisse du poids électoral du SSW.



Bonjour, cet article (dernier paragraphe) semble indiquer que le seuil de 5 % n'est pas nécessaire au niveau fédéral pour un parti représentant une minorité ethnique (comme le SSW). Mais la suite de l'article n'étais pas claire (je n'arrive toujours pas à comprendre comment la répartitions des siège au Bundestag, se fait après les élections, et j'ai dû utliser Google Traduction pour pouvoir lire l'article, ce qui n'aide pas).