Page 29 sur 29

Re: la vie politique italienne

MessagePosté: Jeu 11 Fév 2021 19:05
de Eco92
Vote en ligne du M5S sur la participation au nouveau gouvernement dirigé par Mario Draghi :
Pour: 59,3%
Opposés: 40,7%
Taux de participation: 62,4%
Membres du blog enregistrés: 119544

Re: la vie politique italienne

MessagePosté: Ven 12 Fév 2021 23:28
de Eco92
Draghi a donc accepté le poste de premier ministre.

Comme d'autres ici je suis plus que surpris de la manière dont un ultra-technocrate banquier très pro-européen et libre échange reçois un soutien massif. Des socio-démocrates (Parti démocrate, le parti de Renzi) et de la droite (Forza Italia, parti de Berlusconi) pourquoi pas. Soutenu par un petit parti de gauche (Libres et égaux, oscillant au parlement européen entre S&D et GUE) pourquoi pas. Que s'y ajoutent le M5S, parti antisystème populiste plutôt de gauche qui a été dans le gouvernement le plus eurosceptique de l'histoire puis quasi le plus pro-européen (bon j'exagère) c'est plus bizarre mais enfin ce n'est pas leur premier revirement. Que s'y ajoute la Ligue, soit l'extrême droite anti-européenne alors là. La coalition ne sera peut-être pas toute dans le gouvernement (d'ailleurs Conte pourrait rester ministre) mais c'est quand même très surréaliste transposé ici où on aura dans le même gouvernement LFI (bon le M5S n'est pas vraiment transposable), EELV, PS, LREM, LR, DLF et FN... pour soutenir Christine Lagarde (la BCE).

Re: la vie politique italienne

MessagePosté: Ven 12 Fév 2021 23:45
de jojomarg
Le seul grand parti d'opposition au gouvernement Draghi sera donc Fratelli d'Italia, le mouvement d'extrême droite de Giorgia Meloni. Ce parti monte dans les sondages depuis quelques mois en profitant de la baisse de la Lega. Il récolterait 16 à 17% des suffrages selon les dernières enquêtes, soit 2 à 3 points de moins que le PD.

Re: la vie politique italienne

MessagePosté: Sam 13 Fév 2021 12:52
de conservateur88
Ça fait un bout de temps que la Lega s'est recentrée.
Sur l'immigration déjà , Salvini réclamant qu'un immigré voulant s'intégrer serait son frère. Sur l'économie, il a pris un tournant libéral pas étonnant c'est le cœur de son électorat du nord.
Sur l'Europe, il est devenu clairement pro européen, voulant même rejoindre le PPE.
Bref, Salvini est devenu le leader d'un parti de droite classique et Meloni a pris le relais à à droite. Sur une ligne plus populaire et plus conservatrice .

Re: la vie politique italienne

MessagePosté: Sam 13 Fév 2021 22:35
de Corondar
conservateur88 a écrit:Ça fait un bout de temps que la Lega s'est recentrée.
Sur l'immigration déjà , Salvini réclamant qu'un immigré voulant s'intégrer serait son frère. Sur l'économie, il a pris un tournant libéral pas étonnant c'est le cœur de son électorat du nord.
Sur l'Europe, il est devenu clairement pro européen, voulant même rejoindre le PPE.
Bref, Salvini est devenu le leader d'un parti de droite classique et Meloni a pris le relais à à droite. Sur une ligne plus populaire et plus conservatrice .


Note de la modération :
Serait-il possible que vous fassiez un effort, même minimal, pour vous relire ? Même sur des posts de 5 lignes, vous arrivez à nous faire des fautes comme s'il en pleuvait. Deux ou trois par ci par là je dis pas, ça arrive à tout le monde, moi le premier. Trois ou quatre par phrase par contre, ça fait beaucoup trop. Si au moins vous pouviez déjà faire un effort sur les majuscules (début de phrase, noms propres...) et la ponctuation, ce serait au moins plus lisible.
Merci d'en tenir compte si vous ne voulez pas que vos messages finissent par être supprimés purement et simplement, la modération n'étant pas votre correcteur orthographique.

Re: la vie politique italienne

MessagePosté: Dim 14 Fév 2021 09:46
de Républicain67
Le virage à 180° de Salvini est révélateur de la faiblesse des convictions qui animent les soi-disant "souverainistes" et "populistes" européens. C'est comme assez osé de passer en trois ans de la critique de l'Union européenne à un européisme béat. Je pense que cela peut avoir des répercutions politiques en France. Le RN doit être très mal à l'aise avec les reniements de Salvini. Ou bien il s'en félicite et adoptera le revirement léghiste vers le centre-droit? Je suis persuadé que Marine Le Pen sera la prochaine à suivre son camarade italien dans la mue de son parti vers une formation de centre-droit, quitte à perdre tout l'aspect contestataire et anti-système qui faisait l'attrait de son parti. Affaire à suivre