Page 16 sur 54

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Dim 12 Avr 2015 21:52
de Eco92
Selon les calculs du Times, me SNP pourrait obtenir 53 des 59 sièges écossais, s'imposant comme un partenaire absolument incontournable pour quiconque.

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Mer 29 Avr 2015 22:35
de Eco92
Eco92 a écrit:Selon les calculs du Times, me SNP pourrait obtenir 53 des 59 sièges écossais, s'imposant comme un partenaire absolument incontournable pour quiconque.


La dernière projection en date donne d'ailleurs carrément 59 sièges sur 59 au SNP. Même s'ils ne vont pas jusque là, le soutien au parti indépendantiste après l'échec du référendum est assez impressionnant.

http://www.dailymail.co.uk/wires/pa/article-3060565/Poll-suggests-SNP-seats-clean-sweep.html

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Mer 22 Juil 2015 12:57
de manudu83
En septembre aura lieu l'élection du nouveau chef du parti travailliste les candidats sont au nombre de 4 :

-Andy Burnham
-Yvette Cooper
-Liz Kendall
-Jeremy Corbyn

Les trois premiers sont de profil blairiste, ils ont d'ailleurs annoncé leur intention de seulement s'abstenir pour le vote de la loi sur la loi "welfare reform and work bill" un projet qui détruit un peu plus les acquis sociaux du Royaume-Uni.
Jeremy Corbyn comme 47 autres députés travaillistes a annoncé qu'il voterait contre.

A noter que le DUP, SNP, les LibDem et le green party voteront contre.

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Sam 25 Juil 2015 16:50
de Rouge81
manudu83 a écrit:En septembre aura lieu l'élection du nouveau chef du parti travailliste les candidats sont au nombre de 4 :

-Andy Burnham
-Yvette Cooper
-Liz Kendall
-Jeremy Corbyn

Les trois premiers sont de profil blairiste, ils ont d'ailleurs annoncé leur intention de seulement s'abstenir pour le vote de la loi sur la loi "welfare reform and work bill" un projet qui détruit un peu plus les acquis sociaux du Royaume-Uni.
Jeremy Corbyn comme 47 autres députés travaillistes a annoncé qu'il voterait contre.

A noter que le DUP, SNP, les LibDem et le green party voteront contre.


Image

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Mer 5 Aoû 2015 16:56
de Eco92
La très forte avance de Corbyn dans différents sondages effraient pas mal les cadres du parti travailliste qui avait vite fait d'analyser la défaite du Labour par une campagne "trop à gauche". En ce moment c'est le déferlement : les parlementaires ayant parrainés Corbyn pour "enrichir le débat" sont traités de crétins, un député affirme pour effrayer qu'il est "ce qu'il y a de plus proche de Syriza au Royaume-Uni", Blair lui-même est entrée dans le débat en déclarant "Si votre coeur bat pour Jeremy Corbyn, vous devriez vous faire transplanter"... Les journaux sont aussi dans la danse, certains dénonçant des "taupes d'extrême gauche", des conservateurs appellant à voter Corbyn pour achever le parti, d'autres appelant simplement à un putsch interne en cas de victoire.

J'ai comme dans l'idée que ce déferlement de haines de politiques et de médias pourrait totalement servir la campagne et l'élection de Corbyn - décrit par l'express comme à la gauche du parti, anti-monarchie et pro-Sin Fein.

Bon vu le mode de scrutin pas sur que ça permettrait au Labour de sortir la tête de l'eau dans les 3 ans, en effet, mais enfin, ça aurai une certaine gueule.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/royaume-uni-la-popularite-du-gauchiste-jeremy-corbyn-affole-le-parti-travailliste_1702720.html

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Ven 11 Sep 2015 11:32
de ploumploum
L'Irlande du Nord subit une importante crise politique. Dernier évènement en date : la démission de son Premier Ministre (First Minister) Peter Robinson (DUP-Democratic Unionist Party ) qui a vu ses demandes d'ajournement des travaux de l'assemblée régionale et de suspension des institutions politiques régionales rejetées.

Il estimait que l’institution parlementaire ne peut plus fonctionner depuis que George Hamilton, le chef de la police d’Irlande du Nord, a affirmé que des membres de l’IRA, censée être dissoute, étaient impliqués dans un meurtre.

Le 13 août, un ancien militant de l’Armée républicaine, Kevin McGuigan, a été tué selon un mode opératoire rappelant les assassinats punitifs commis autrefois par l’IRA. Selon le chef de la police, une partie de l’organisation, qui avait annoncé en 2005 avoir définitivement déposé les armes, est « toujours largement en place », bien que ses activités soient liées au crime organisé et non au terrorisme.

Le meurtre et le déni par Sinn Fein, l’ancienne branche politique de l’IRA devenu parti parlementaire, de la survivance de cette dernière, avaient déjà causé le départ de l’assemblée, le 29 août, du petit parti unioniste d’Ulster (UUP). Mais la crise s’est aggravée, mercredi 9 septembre, avec l’arrestation de trois hommes, dont Bobby Storey, président du Sinn Fein en Irlande du Nord, dans le cadre de l’enquête sur le même meurtre. La crise a alors atteint le parti unioniste démocrate (DUP) du premier ministre. Pour les partis unionistes, l’assassinat de McGuigan est la preuve que, contrairement aux affirmations du Sinn Fein, l’IRA est toujours active.


http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Sam 12 Sep 2015 11:57
de Eco92
"Jeremy Corbyn a recueilli 59,5 % des quelque 550.000 membres et sympathisants du Parti travailliste appelés à choisir leur nouveau chef."

Voilà qui a le mérite d'être net et sans appel. Reste à voir l'évolution du Labour après ça, notamment de ses parlementaires. C'est pour le moins une révolution dans l'approche.


http://www.lesechos.fr/monde/europe/021322607677-jeremy-corbyn-nouveau-leader-du-parti-travailliste-britannique-1154843.php

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Sam 12 Sep 2015 12:53
de Corondar
Eco92 a écrit:"Jeremy Corbyn a recueilli 59,5 % des quelque 550.000 membres et sympathisants du Parti travailliste appelés à choisir leur nouveau chef."

Voilà qui a le mérite d'être net et sans appel. Reste à voir l'évolution du Labour après ça, notamment de ses parlementaires. C'est pour le moins une révolution dans l'approche.


http://www.lesechos.fr/monde/europe/021322607677-jeremy-corbyn-nouveau-leader-du-parti-travailliste-britannique-1154843.php


En même temps, au niveau des parlementaires, Corbyn a déjà prévenu qu'il comptait couper des têtes : il a déjà annoncé qu'il refuserait l'investiture aux parlementaires ne le soutenant pas et souhaitant se représenter (ce qui représente à l'heure actuelle l'immense majorité du groupe parlementaire travailliste).
J'avoue être perplexe face à ce coup de barre à gauche du parti travailliste : si Corbyn peut certainement rafler la mise auprès du cœur de cible travailliste et de la base, je suis sceptique sur la capacité d'un leader aussi âgé, républicain et très à gauche de rafler une majorité de suffrages dans un pays comme le Royaume-Uni.
Ce profil révolutionnaire et atypique me parait un peu trop "original" pour le peuple de Grande-Bretagne, après, je peux me tromper.

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Sam 12 Sep 2015 23:40
de MiniM
Corondar a écrit:
Eco92 a écrit:"Jeremy Corbyn a recueilli 59,5 % des quelque 550.000 membres et sympathisants du Parti travailliste appelés à choisir leur nouveau chef."

Voilà qui a le mérite d'être net et sans appel. Reste à voir l'évolution du Labour après ça, notamment de ses parlementaires. C'est pour le moins une révolution dans l'approche.


http://www.lesechos.fr/monde/europe/021322607677-jeremy-corbyn-nouveau-leader-du-parti-travailliste-britannique-1154843.php


En même temps, au niveau des parlementaires, Corbyn a déjà prévenu qu'il comptait couper des têtes : il a déjà annoncé qu'il refuserait l'investiture aux parlementaires ne le soutenant pas et souhaitant se représenter (ce qui représente à l'heure actuelle l'immense majorité du groupe parlementaire travailliste).
J'avoue être perplexe face à ce coup de barre à gauche du parti travailliste : si Corbyn peut certainement rafler la mise auprès du cœur de cible travailliste et de la base, je suis sceptique sur la capacité d'un leader aussi âgé, républicain et très à gauche de rafler une majorité de suffrages dans un pays comme le Royaume-Uni.
Ce profil révolutionnaire et atypique me parait un peu trop "original" pour le peuple de Grande-Bretagne, après, je peux me tromper.


Très mauvais article, le leader n'a pas le pouvoir de refuser l'investiture, ce pouvoir appartient à d'autres.

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Dim 13 Sep 2015 00:33
de Corondar
MiniM a écrit:
Corondar a écrit:
Eco92 a écrit:"Jeremy Corbyn a recueilli 59,5 % des quelque 550.000 membres et sympathisants du Parti travailliste appelés à choisir leur nouveau chef."

Voilà qui a le mérite d'être net et sans appel. Reste à voir l'évolution du Labour après ça, notamment de ses parlementaires. C'est pour le moins une révolution dans l'approche.


http://www.lesechos.fr/monde/europe/021322607677-jeremy-corbyn-nouveau-leader-du-parti-travailliste-britannique-1154843.php


En même temps, au niveau des parlementaires, Corbyn a déjà prévenu qu'il comptait couper des têtes : il a déjà annoncé qu'il refuserait l'investiture aux parlementaires ne le soutenant pas et souhaitant se représenter (ce qui représente à l'heure actuelle l'immense majorité du groupe parlementaire travailliste).
J'avoue être perplexe face à ce coup de barre à gauche du parti travailliste : si Corbyn peut certainement rafler la mise auprès du cœur de cible travailliste et de la base, je suis sceptique sur la capacité d'un leader aussi âgé, républicain et très à gauche de rafler une majorité de suffrages dans un pays comme le Royaume-Uni.
Ce profil révolutionnaire et atypique me parait un peu trop "original" pour le peuple de Grande-Bretagne, après, je peux me tromper.


Très mauvais article, le leader n'a pas le pouvoir de refuser l'investiture, ce pouvoir appartient à d'autres.


La réforme des statuts et du fonctionnement du parti sont aussi des éléments du programme de Corbyn. Pour être honnête je n'en connais pas le détail, mais son discours était très clair : renouveler la hiérarchie du parti et ses élus au profit de la société civile, faire émerger une nouvelle génération...
Cela dit, ses derniers jours, avec la concrétisation imminente de la victoire, et aujourd'hui dans son discours de victoire, il a semblé mettre un peu d'eau dans son vin en appelant tous les dirigeants travaillistes à travailler avec lui.