Page 11 sur 54

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Ven 19 Sep 2014 11:38
de MiniM
ploumploum a écrit:
Eco92 a écrit:Cameron a d'ors et déjà promis de nouvelles dévolutions, notamment fiscale, chose promise durant la campagne.



Et point intéressant, il promet de faire des dévolutions aux 4 entités : l’Écosse mais aussi le Pays de Galles, l'Irlande du Nord et l'Angleterre.

Va t-il y avoir la création de parlements anglais et nord-irlandais ? Réponse dans les prochains mois.


Il y a déjà un parlement nord-irlandais, avec une grande autonomie. Le reste n'est pas surprenant. Le pays de Galles réclame plus d'autonomie depuis un moment (c'était sur la glace en attendant le résultat en Écosse) et toute réforme en Angleterre était gelée aussi (l'indépendance de l'Écosse aurait rendu l'autonomie peu intéressante).

Pour l'Angleterre, l'hypothèse du "English MPs for English laws" est souvent évoquée. Pas de parlement anglais, mais seul les députés anglais pourraient voter sur les lois affectant uniquement l'Angleterre. Ou alors, des parlements régionaux plutôt qu'un seul parlement anglais.

Cela aurait pour bénéfice de régler certains problèmes.

1. La formule Barnett. Moyen de financement de l'Écosse et le Pays de Galles par le gouvernement central. Les régions frontalières anglaises disent qu'elles sont défavorisées par rapport à l'Écosse/Pays de Galles. Ceux-ci disent que loi ne protège pas la formule assez. Une dévolution fiscale pourrait régler le problème.

2. La Question de West Lothian. Posée il y a quelques décennies par le député de West Lothian. Dans sa forme moderne, c'est à propos de l'inégalité du fait que les députés écossais votent les lois anglaises même si elles ne s'appliquent pas. L'exemple le plus voyant des derniers mois a été le mariage gay. Légalisé en Angleterre et Pays de Galles par le Parlement britannique (avec des votes de députés écossais, alors que la loi ne s'appliquait pas en Écosse, car c'est un pouvoir dévolu). Quelques mois plus tard, le Parlement écossais l'a légalisé. Le système judiciaire, la procédure des tribunaux, beaucoup de lois civiles et criminelles sont aussi différentes (les systèmes anglais et écossais n'ont jamais été fusionnés ou harmonisés après l'Union en 1801, ce qui a causé la question avant même que l'Écosse soit autonome).

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Ven 19 Sep 2014 16:32
de Eco92
Alex Salmond a annoncé sa démission du poste de premier ministre.

C'est un gros coup dur pour le SNP, Salmond le dirigeant depuis 1990 (avec une pause de 200 à 2004) et étant un élément essentiel de la stratégie ayant mené le parti au pouvoir et le référendum à un résultat inespéré six mois plus tôt mais, en l'état, forcément décevant.

Pas forcément une surprise mais ce n'était pas si attendu pour autant, car il reste un leader très populaire.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/ecosse-le-premier-ministre-ecossais-alex-salmond-annonce-qu-il-va-demissionner_1577532.html

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Sam 27 Sep 2014 21:43
de ploumploum
Après Douglas Carswell fin août, un autre député tory rejoint UKIP : Mark Reckless (43 ans), élu dans la circonscription de Rochester and Strood dans le Kent. Il a aussi démissionné de son mandat de député. Une élection partielle aura lieu d'ici quelques semaines.

Autre coup dur pour David Cameron, c'est la démission de Brooks Newmark, qui était membre du Gvt depuis le dernier remaniement (mi-juillet) comme sous-secrétaire d'Etat à la Société civile.

http://www.theguardian.com/politics/201 ... il-society

http://www.theguardian.com/politics/201 ... fects-ukip

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/ ... photos.php

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Sam 27 Sep 2014 22:56
de jean24
ploumploum a écrit:Après Douglas Carswell fin août, un autre député tory rejoint UKIP : Mark Reckless (43 ans), élu dans la circonscription de Rochester and Strood dans le Kent. Il a aussi démissionné de son mandat de député. Une élection partielle aura lieu d'ici quelques semaines.

Autre coup dur pour David Cameron, c'est la démission de Brooks Newmark, qui était membre du Gvt depuis le dernier remaniement (mi-juillet) comme sous-secrétaire d'Etat à la Société civile.

http://www.theguardian.com/politics/201 ... il-society

http://www.theguardian.com/politics/201 ... fects-ukip

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/ ... photos.php

Est ce obligatoire qu'un député anglais démissionne de son mandat quand il change de parti ? Pour la deuxième fois un député conservateur rejoint l'UKIP et pour ces deux fois ils ont démissionné. Je n'arrive pas à bien comprendre pourquoi. En France les personnalités politiques changent de parti comme de chemise sans que ça les dérange eux et leur mandat, j'avoue être admiratif, ça c'est de la moral politique.

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Dim 28 Sep 2014 23:18
de MiniM
jean24 a écrit:
ploumploum a écrit:Après Douglas Carswell fin août, un autre député tory rejoint UKIP : Mark Reckless (43 ans), élu dans la circonscription de Rochester and Strood dans le Kent. Il a aussi démissionné de son mandat de député. Une élection partielle aura lieu d'ici quelques semaines.

Autre coup dur pour David Cameron, c'est la démission de Brooks Newmark, qui était membre du Gvt depuis le dernier remaniement (mi-juillet) comme sous-secrétaire d'Etat à la Société civile.

http://www.theguardian.com/politics/201 ... il-society

http://www.theguardian.com/politics/201 ... fects-ukip

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/ ... photos.php

Est ce obligatoire qu'un député anglais démissionne de son mandat quand il change de parti ? Pour la deuxième fois un député conservateur rejoint l'UKIP et pour ces deux fois ils ont démissionné. Je n'arrive pas à bien comprendre pourquoi. En France les personnalités politiques changent de parti comme de chemise sans que ça les dérange eux et leur mandat, j'avoue être admiratif, ça c'est de la moral politique.


Non, mais le premier est dans ce qui est, sur le papier, une des meilleures circonscriptions du pays pour l'UKIP. Il a démissionné afin de causer une partielle (très probablement gagnée par l'UKIP), ce qui va leur donner un gros coup d'éclat juste avant l'élection de 2015. Comme le premier l'a fait, il serait complexe pour les autres de ne pas le faire. Il a mis la barre haute.

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Lun 29 Sep 2014 09:29
de Eco92
Oui, il créé un précédent quoi. Il reste que c'est très bien de faire ça, dommage que ce soit l'UKIP qui montre l'exemple...

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Lun 29 Sep 2014 13:51
de manudu83
Il me semble que le SDP avait fait la même chose au début des années 80 en accueillant les transfuges du labour.

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Lun 29 Sep 2014 13:59
de manudu83
ma mémoire était presque juste c'était en 1973, c'était le démocratic labour (ancêtre du SDP) :

The Lincoln by-election of 1 March 1973 saw the re-election of Dick Taverne as Member of Parliament for Lincoln as a Democratic Labour representative, after Taverne's pro-Common Market views saw him repudiated by the Lincoln Constituency Labour Party. It is the most recent example of a sitting Member of Parliament successfully standing for re-election when they change political allegiances during a Parliament. The by-election led to considerable speculation, stoked by Taverne, about the formation of a new centre party, but Taverne was unable to make his victory last.

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Mer 1 Oct 2014 05:48
de Maskim82
jean24 a écrit:Est ce obligatoire qu'un député anglais démissionne de son mandat quand il change de parti ? Pour la deuxième fois un député conservateur rejoint l'UKIP et pour ces deux fois ils ont démissionné. Je n'arrive pas à bien comprendre pourquoi. En France les personnalités politiques changent de parti comme de chemise sans que ça les dérange eux et leur mandat, j'avoue être admiratif, ça c'est de la moral politique.


Les changements de parti en France sont quand même très rares... On peut critiquer notre classe politique sur beaucoup de choses mais là, c'est un peu injuste.

Re: La vie politique au Royaume-Uni

MessagePosté: Mer 1 Oct 2014 07:39
de Eco92
Oui, je n'avais pas relevé mais par comparaison c'est bien plus fréquent au Québec.

Du point de vue des députés je n'en vois qu'un dans cette mandature : Yannick Favennec, passé de l'UMP à l'UDI. Je ne parle pas de ceux qui sont exclus des partis bien sûr. Il y a eu le cas Besson en 2006 bien sûr.

Un sujet sur les transfuges en France ne serait pas inintéressant. Après il y a plus régulièrement ce genre de modif au niveau régional/municipal mais il y a aussi en France tellement plus d'élus qu'ailleurs...