Page 5 sur 39

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 08:50
de Eco92
Figurez vous que ça m'étonnait quand j'ai lu ça (car en effet les benjamin sont très souvent au FN et en tous cas rarement au dessus de trente ans), j'ai pris l'info dans un article d'Ouest-France sans la vérifier, eux non plus apparemment. Ici c'est en plus un autre socialiste, j'imagine que le journal ne ciblait alors que les VP ? Merci de la correction (qui ne change rien au truc global cependant).

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 08:56
de Marco35
Eco92 a écrit:Figurez vous que ça m'étonnait quand j'ai lu ça (car en effet les benjamin sont très souvent au FN et en tous cas rarement au dessus de trente ans), j'ai pris l'info dans un article d'Ouest-France sans la vérifier, eux non plus apparemment. Ici c'est en plus un autre socialiste, j'imagine que le journal ne ciblait alors que les VP ? Merci de la correction (qui ne change rien au truc global cependant).

Ce qui change un peu c'est l'athmosphère au sein du Conseil régional de Bretagne d'ici quelques semaines avec un président (Le Drian) très "Hollandais", un président du groupe socialiste (Richard Ferrand) qui se retrouve Secrétaire Général de "En Marche !" et un des vices-président délégué départemental de "En Marche !".
Si il devait y avoir une double candidature de Hollande et de Macron, je pense que cela va créer quelques tensions dans l'hémicycle régional. Peut être la création d'un groupe de plus dans la majorité de gauche. Un groupe "En Marche !" ?

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 09:39
de pierrep
Marco35 a écrit:
Eco92 a écrit:Figurez vous que ça m'étonnait quand j'ai lu ça (car en effet les benjamin sont très souvent au FN et en tous cas rarement au dessus de trente ans), j'ai pris l'info dans un article d'Ouest-France sans la vérifier, eux non plus apparemment. Ici c'est en plus un autre socialiste, j'imagine que le journal ne ciblait alors que les VP ? Merci de la correction (qui ne change rien au truc global cependant).

Ce qui change un peu c'est l'athmosphère au sein du Conseil régional de Bretagne d'ici quelques semaines avec un président (Le Drian) très "Hollandais", un président du groupe socialiste (Richard Ferrand) qui se retrouve Secrétaire Général de "En Marche !" et un des vices-président délégué départemental de "En Marche !".
Si il devait y avoir une double candidature de Hollande et de Macron, je pense que cela va créer quelques tensions dans l'hémicycle régional. Peut être la création d'un groupe de plus dans la majorité de gauche. Un groupe "En Marche !" ?

Je constate que Marco35 imagine pour le moins une sorte de chaos régional dans le contexte de la présidentielle .
Cependant on notera que JY Le Drian a une majorité très nette et et que son leadership est bien établi , ne serait ce que du fait de son élection clairement majoritaire ( 20 points d'avance sur son suivant ..) alors même qu'il était Ministre en exercice, au sein d'un gouvernement pas particulièrement populaire . On a là la preuve que les circonstances , voir les soubresauts nationaux n’ont qu’un impact mineur pour Le Drian .

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 15:23
de cevenol30
(pour revenir en arrière, le maire dont le directeur de cabinet est responsable "En marche" pour le Gard -avec son accord tacite peut-on présumer- est DVG)

La question des doubles appartenances PS/En marche va se poser un peu partout et en particulier au conseil régional breton, surtout si Le Drian ne suit pas le mouvement (sinon, ça se poserait avec d'autres conseillers restés dans leur parti de départ).
Sachant avec les statuts du PS d'une part que les élus PS sont engagés à démissionner s'ils quittent le parti (ce qui est rare en pratique) et d'autre part que la double appartenance est impossible (plus facile puisqu'il est alors possible de faire perdre à la personne concernée sa qualité d'adhérent du parti de départ).
Par contre, il n'est pas forcément nécessaire de scinder les groupes, surtout quand leur intitulé (ex. "groupe socialiste et républicain") prévoit la présence d'apparentés (ce devrait être le cas en Bretagne puisque les listes incluaient par exemple Paul Molac, député venu de l'UDB et probablement pas encarté PS).

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 16:38
de Eco92
cevenol30 a écrit: Par contre, il n'est pas forcément nécessaire de scinder les groupes, surtout quand leur intitulé (ex. "groupe socialiste et républicain") prévoit la présence d'apparentés (ce devrait être le cas en Bretagne puisque les listes incluaient par exemple Paul Molac, député venu de l'UDB et probablement pas encarté PS).


Sur le principe oui mais Paul Molac est dans un groupe à part avec deux autres régionaliste, une ex-élue UDB ayant rejoins la liste au premier tour et Léna Louarn, VP dans l'ancienne mandature toujours proche des régionalistes.

Quand Marco35 dit "Peut être la création d'un groupe de plus dans la majorité de gauche." il souligne les nombreux petits groupes dans la majorité de Le Drian, souvent liés à des débauchages ici ou là.

Ainsi, il y a quatre groupes issus de la liste le Drian. Un groupe "socialiste et apparentés" (et non républicains) très large (43 élus) et trois groupes composés pour l'un de 4 membres (PRG et apparentés) et pour les régionalistes et les ex-PCF venus au 1er tour de 3 membres.

Il n'y a pas de groupe écolo ni d'écolos ayant rejoins au premier tour comme en 2010 ("Bretagne écologie", créé pour l'occasion avec des dissidents EELV en 2010 ayant... rejoins les listes EELV en 2016 !).

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 16:52
de Marco35
Eco92 a écrit:
cevenol30 a écrit: Par contre, il n'est pas forcément nécessaire de scinder les groupes, surtout quand leur intitulé (ex. "groupe socialiste et républicain") prévoit la présence d'apparentés (ce devrait être le cas en Bretagne puisque les listes incluaient par exemple Paul Molac, député venu de l'UDB et probablement pas encarté PS).


Sur le principe oui mais Paul Molac est dans un groupe à part avec deux autres régionaliste, une ex-élue UDB ayant rejoins la liste au premier tour et Léna Louarn, VP dans l'ancienne mandature toujours proche des régionalistes.

Quand Marco35 dit "Peut être la création d'un groupe de plus dans la majorité de gauche." il souligne les nombreux petits groupes dans la majorité de Le Drian, souvent liés à des débauchages ici ou là.

Ainsi, il y a quatre groupes issus de la liste le Drian. Un groupe "socialiste et apparentés" (et non républicains) très large (43 élus) et trois groupes composés pour l'un de 4 membres (PRG et apparentés) et pour les régionalistes et les ex-PCF venus au 1er tour de 3 membres.

Il n'y a pas de groupe écolo ni d'écolos ayant rejoins au premier tour comme en 2010 ("Bretagne écologie", créé pour l'occasion avec des dissidents EELV en 2010 ayant... rejoins les listes EELV en 2016 !).


Petite erreur, le groupe de 4 de la majorité est le groupe Communiste, le groupe radicaux de gauche et apparenté n'est composé que de 3 membres !

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 19:48
de Eco92
Merci pour le correctif, je me demande bien qui sont les apparentés PRG quand même... (mais là on dévie un peu)

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Mer 16 Nov 2016 16:56
de pmf
Je m'interrogeais sur l'origine des affiliés de En Marche et leur sortie de l'ombre dans l'Eure m'a apporté une réponse.
Un triumvirat se présente comme le fer de lance eurois du mouvement et leur annonce d'activité professionnelle est très éclairante puisque il s'agit d'un communicant consultant, d'un ingénieur dans la finance et d'un fonctionnaire affecté à Paris certainement navetteur ferroviaire entre Évreux et Saint Lazare.
Quel enseignement ai je tire de la présentation de ce triumvirat ?
Que ces brillants représentants eurois sont certainement représentatifs des populations euroises, que leur engagement associatif doit se situer hors département car je ne les ai jamais rencontrés dans les manifestations associatives euroises ni d'ailleurs dans les mouvements sociaux et d'ailleurs ils ne se réclament pas d'une appartenance syndicale.
En clair, ils me paraissent très au fait des questions du quotidien des employés et des ouvriers eurois, des commerçants, des chefs d'entreprise du bâtiment, des employés de Sanofi Pasteur, de ceux de Glaxo, des travailleurs des industries mecaniques, siderurgiques et electriques de la Vallée de l'Andelle et de ceux des sucreries d'Etrepagny et de Nassandres.
Si je les rencontre lors d'une de leur longue marche, je leur conseillerai d'éviter les costumes grisâtres pour les photographies à l'appui des articles de journaux car l'image donnée est très glabre et ne donne pas envie de lire l'article en dessous.
Ami communicant, il faut être quelque peu seyant aux yeux des électeurs eurois pour entreprendre de les séduire.

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Mer 16 Nov 2016 19:15
de l'Aindien
Dans l'Ain la référente En Marche est Olga Givernet, 35 ans, ex Modem, élue régionale sur une liste PS-PRG, candidate centriste à la législative partielle de juin dernier, où elle a fait un score honorable. Et comme ailleurs, un profil CSP+, ingénieure dans l'aéronautique à Genève. Probablement une nouvelle représentante "anti-système de la France d'en bas".
De plus en plus je trouve dans la galaxie Macron une envie de revanche de la part d'une jeune génération, diplômée, très bien insérée, sans souci de fin de mois, ambitieuse. Ce qui n'est pas un problème en soi. Ils semblent estimer être au moins aussi compétents que bon nombre de dirigeants au pouvoir, ce qui n'est pas nécessairement faux. Mais est ce que la mobilisation de cette faune CSP+ répond réellement à la crise actuelle de représentation du personnel politique ? Remplacer des médecins, avocats, énarques, par des ingénieurs, chef d'entreprise, cadres sup, c'est tout changer pour que rien ne change.

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Mer 16 Nov 2016 20:43
de pmf
Votre remarque sur une soif de revanche en réaction politique me paraît fort pertinente et j'y souscris car c'est ce que j'ai ressenti dans l'Eure avec deux responsables membres du PS ebroicien secoue par des dissenssions et frustrations lors des investitures régionales.