Page 4 sur 39

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Dim 4 Sep 2016 23:58
de cevenol30
Son de cloche différent si on lit un compte-rendu du départ de Macron:
http://www.rtl.fr/actu/politique/emmanu ... 7784727424
"Je te soutiens, je ne ferai rien contre toi", assure Emmanuel Macron à son président. Mais ce dernier en est convaincu : son protégé démissionne "pour l’empêcher d’être candidat"

Sapin aussi lors de la passation de pouvoirs au ministère affirmait croire (espérer?) que Macron ne ferait pas défaut à la gauche... quitte à se lancer puis à affirmer un ralliement à Hollande au moins au second tour?
En tous cas, les alliances sont un talon d'Achille du centre qui peut générer une désorientation des électeurs et militants (le Modem en sait quelque chose).

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Mar 6 Sep 2016 13:16
de ploumploum
Eco92 a écrit:Et pour compléter, Lagarde ce matin sur Europe1 : "Au mois de mars, Hervé Morin appelait à une recomposition, notamment avec Macron. Et il avait raison."


Ce soutien de Lagarde est assez drôle puisqu'on a toujours la guéguerre Morin-Lagarde.
Ne pouvant accepter que son meilleur adversaire soutienne désormais une alliance avec Macron, Morin s'est senti obligé de faire un énorme revirement 6 mois après avoir soutenu "un rassemblement qui irait de Macron à Juppé"

Mars 2016 :
http://www.lemonde.fr/election-presiden ... 54003.html

Septembre 2016 :
« Discuter avec Macron, une faute »
http://www.normandie-actu.fr/rapprochem ... se_229076/

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Sam 24 Sep 2016 22:00
de lostinthemiddle
En Marche! va présenter des candidats aux législatives. Vous pensez que ce sera défavorable à la droite étant donné que c'est de la que vient la popularité de Macron?

http://www.leparisien.fr/politique/comment-macron-prepare-son-big-bang-24-09-2016-6145987.php.

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Sam 24 Sep 2016 22:58
de cevenol30
C'est assez logique, il y a déjà eu à tout le moins des tentatives de candidature (je pense à la législative partielle de l'Ain).
De plus et surtout, ces législatives sont un moyen d'exister pour tout parti politique, surtout nouveau, avec le financement public.
Accessible à partir de 1% dans 50 circonscriptions, autant dire qu'en partant d'un hypothétique candidat présidentiel promis parfois à la 3e place, même avec beaucoup de déperdition c'est très jouable. De quoi laisser l'adhésion gratuite...

Quand je parle de déperdition, elle peut être importante. Comment les candidats dameraient-ils le pion à des élus locaux de droite ou, pire, du centre-droit UDI ou Modem? Ou à des élus PS débarrassés du boulet hollandien? Le vote à l'étiquette ne fait pas tout...

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Jeu 27 Oct 2016 10:42
de Eco92
Emmanuel Macron nomme un secrétaire général (le député PS du Finistère Richard Ferrant) et neuf délégués "ambassadeurs" de son parti. Beaucoup de politiques mais pas que, et toujours la volonté d'être varié en orientation et en symboles. Ils sont chargés de relayer la parole d'En Marche et de coordonner leur diffusion sur le territoire.

- Bariza Khiari, sénatrice (PS) de Paris,cofondatrice du Club XXIe siècle. Réputée proche de Laurent Fabius, elle s'était fait remarquer en déposant en février un amendement contre l’inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution ;
- Stéphane Travert, député (PS) de la Manche, qui s’était opposé à la loi sur la sécurisation de l’emploi adoptée en 2013 ;
- Caroline Saudemont, maire (divers droite) d’Arques (Pas-de-Calais), ville qui avait vu ses cristalleries sauvées par un repreneur américain après intervention de Bercy ;
- Françoise Holder,cofondatrice des boulangeries Paul ,présidente du comité sur l’égalité hommes-femmes du MEDEF ;
- Jean-Marc Borello, PDG d'SOS, n°1 français de l’économie sociale et solidaire
- Axelle Tessandier, startupeuse ;
- Catherine Barbaroux, ancienne dirigeante de l’Adie, première association de microcrédit en France. Ancienne collaboratrice de Michel Crépeau et Martine Aubry, ex-DRH du PPR (François Pinault) ;
- Patrick Toulmet, ex-conseiller régional (UDI) d’Ile-de-France, président de la chambre des métiers et de l'artisanat de Seine-Saint-Denis ;
- Sacha Houlié, avocat, cofondateur des Jeunes avec Macron.

Benjamin Griveaux, ancien vice président (PS) de l'agglo du Grand Chalon (200/-2014) et du conseil général de Saône et Loire (2008-2015), est confirmé comme porte-parole du mouvement.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/10/26/emmanuel-macron-nomme-ses-ambassadeurs_5020554_4854003.html

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Ven 28 Oct 2016 15:22
de cevenol30
Tout cela dessine un espace, des orientations. On notera qu'on a quelqu'un qui vient du Medef (sûrement pas la pire vu son thème de travail) et plusieurs autres qu'on pourrait étiqueter "patrons sympas" ou issus du monde patronal et des dirigeants de l'ESS mais personne issu du syndicalisme; des politiques issus surtout du PS, avec une DVD histoire de donner le change.

La question qu'on peut se poser est celle de la double appartenance: être au PS tout en étant non seulement adhérent mais carrément membre de la direction d'un autre parti (une association qui prévoit de présenter des candidats aux législatives, c'est un parti politique, il faut assumer). Il me semble que l'application des statuts du PS devrait mener à leur exclusion de celui-ci (quant à l'appartenance au groupe PS et apparentés, elle reste possible).

La structuration ne descend toutefois pas encore au niveau local semble-t-il (Rama Yade par exemple, pour rester pas très loin politiquement, est beaucoup plus avancée là-dessus), or il en faut pour faire campagne aux législatives.

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Dim 30 Oct 2016 18:23
de pierrep
Très intéressant de noter que les deux députés PS( Travert et Ferrand ) mis en avant par Macron sont tous d'anciens " supporters " d'Henri Emmanuelli .

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 00:34
de cevenol30
Macron lui-même est un ancien chevènementiste.... dans tous les cas, on se demande ce qu'il en reste. Pas tout, c'est sûr.

Sur la structuration locale, il semble qu'il y en a bien une avec 100 "référents" locaux (départementaux, plus ou moins), qui auront sûrement la tâche ardue de transformer des adhérents virtuels en groupes militants locaux... Ceci dit, le mouvement doit par endroits avoir plus d'adhérents que certains partis connus (je pense surtout au FN qui peut parfois n'avoir aucun candidat local sur toute une circonscription).
Le référent du Gard par exemple est directeur de cabinet à la mairie de Bagnols-sur-Cèze (toujours pas tellement de quoi inverser le portrait sociologique des dirigeants du mouvement).
http://www.objectifgard.com/2016/10/30/ ... emaine-59/

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 08:25
de Eco92
je viens de regarder le pedigree des délégués de mon coin (PDL & Bretagne, Normandie), ce qui représente 6 personnes.

Finistère : Pierre-Karleskind, 33 ans, PS, conseiller municipal de Brest, vice-président de Brest métropole (chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche), vice-président de la région (chargé de la mer et des infrastructures portuaires).
Un profil de jeune élu (plus jeune élu régional) bardé de diplômes (il est polytechnicien)
Côte d'Armor : Eric Bothorel, 49 ans, PS, ex-conseiller général de Paimpol et conseiller municipal de la ville. Il se décrit comme Business Manager et a fondé l'entreprise d'économie mixte liée à la mer Semarmor.
On notera que battu en 2015 (de moins de trente voix) il avait annoncé son retrait de la politique hors municipale (ça ne veut pas dire qu'il y revient de manière forte ou sera candidat, mais je le signale)
Ille-et-Vilaine : Florian Bachelier, président de la société d'avocats Avoxa.
Non-élu et faisant jeune (pas d'âge donné).
Sarthe : Marlène Schiappa, 33 ans, DVG. Adjointe au Maire du Mans (égalité), conseillère communautaire, c'est aussi une auteure/chroniqueuse assez connue pour son blog "Maman travaille" (bientôt adapté au cinéma) et entrepreneuse.
On est dans le profil entrepreneur, dans une ville dont le sénateur-maire est pro-Macron ce soutien à le mérite d'être plus jeune et venu hors de la politique.
Loire-Atlantique : Valérie Oppelt-de Kerever, co-gérante d'ENNOIA, ex de la Direction industrielle RADIAN, membre de Business au Féminin à Nantes.
Vendée : Stéphane Buchou, 41 ans, conseiller municipal de Notre Dame de Monts, directeur adjoint d’une société de communication. Il 'est également vice-président du club des Écureuils de Pays de Monts et a été président de l’office du tourisme de Notre-Dame de Monts.

Le portrait de des six représentants est assez proche de ce que j'ai pu voir en sondant au hasard dans les 94 autres : des gens relativement jeunes en politiques (moins de 50 ans, grosse représentation des moins de 40), pour une grosse partie proche du PS et tous liés au monde de l'entreprise. Ce n'est pas un défaut en soit Macron jouant beaucoup la dessus, et ce profil étant peu représenté en politique, mais là il fait vraiment "candidat des entrepreneurs et uniquement". Étonnant d'ailleurs de voir des gens s'engager derrière ce qui n'est à ce jour que très flou, le goût des marques et des plans com j'imagine. En tous cas ils savent ce que c'est d'investir malgré les risques...

Re: Création de "En marche!" (Macron)

MessagePosté: Lun 31 Oct 2016 08:46
de Marco35
Eco92 a écrit:je viens de regarder le pedigree des délégués de mon coin (PDL & Bretagne, Normandie), ce qui représente 6 personnes.

Finistère : Pierre-Karleskind, 33 ans, PS, conseiller municipal de Brest, vice-président de Brest métropole (chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche), vice-président de la région (chargé de la mer et des infrastructures portuaires).
Un profil de jeune élu (plus jeune élu régional) bardé de diplômes (il est polytechnicien)

Plus jeune élu régional ? Au Conseil régional de Bretagne le benjamin n'est pas Pierre Karleskind mais Martin Meyrier (26 ans).