Page 14 sur 30

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Ven 2 Fév 2018 10:28
de pierrep
SALVAT a écrit:pba, je vais te faire de la peine mais, décidément, l'actualité alimente mon argumentation sur la forme de pouvoir que je définissais de "fascisme doux", c'est-à-dire insidieux...mais effectif.

Car, enfin, la République, c'est la séparation des pouvoirs et deux réactions de type totalitaire ont fait l'actualité d'aujourd'hui :
--celle de Mme SCHIAPPA tout d'abord....
en tant que citoyenne, elle peut penser ce qu'elle veut des déclarations de deux avocats qui cherchent - c'est leur métier - à trouver une parade pour leur client inculpé du meurtre de sa femme.
en tant que Ministre, donc relevant du pouvoir exécutif, elle n'a pas à commenter, en quelque manière que ce soit, une affaire qui est dans les mains de la justice : c'est aux juges de peser et de tenir compte ou non du contenu des déclarations des avocats.
Ministre, elle a le devoir de se taire, car elle est investie d'une fonction qui la dépasse
La séparation des pouvoirs est bafouée.
--le CSA a manifestement été orienté par des déclarations intempestives d'une autre ministre, alors qu'Autorité Indépendante, il n'a pas à subir de pression à quelque niveau que ce soit.
Là aussi, cette ministre aurait dû se taire et attendre plutôt que de se répandre dans les médias.
Supprimons cette instance indépendante et qu'elle revendique, publiquement, le pouvoir de nomination des responsables de chaînes et les choses seront claires.
Ici encore, il y a atteinte à la séparation des pouvoirs et à l'indépendance d'une instance censée pouvoir délibérer sereinement

Cela fait beaucoup en 24 heures. Avec mes regrets.
Bertrand SALVAT

Pourquoi ne pas carrément dire que nous sommes passés sous le régime de la dictature pendant que vous y êtes.....

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Ven 2 Fév 2018 12:13
de SALVAT
Les principes essentiels de la République étant bafoués ou écornés, nous y glissons. Il y faut du temps.
L'Information diffusée par des chaînes en continu sous influence en est l'autre aspect.
Bertrand SALVAT

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Lun 5 Fév 2018 16:40
de pba
SALVAT a écrit:Les principes essentiels de la République étant bafoués ou écornés, nous y glissons. Il y faut du temps.
L'Information diffusée par des chaînes en continu sous influence en est l'autre aspect.
Bertrand SALVAT


Reprenez -vous cher B.Salvat: vous valez mieux que ces affirmations outrancières à l'emporte -pièces ....je crois savoir ce qu'est le fascisme, et celà n'a pas ni l'air, ni les apparences, ni la réalité de ce que vous décrivez .

pba

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Lun 5 Fév 2018 23:56
de cevenol30
Le respect en discours de la séparation des pouvoirs par les ministres LREM peut certes laisser à désirer, même si cela n'a aucune conséquence juridique concrète.

Cependant, cela n'a pas de commune mesure avec la pression du SAC et le verrouillage de l'ORTF qui ont pu avoir lieu dans les débuts de la Ve République (en fait de débuts, c'est jusqu'en 1981). Ni avec les consignes hiérarchiques à l'appareil judiciaire qui ont encore plus longtemps limité la sortie d'"affaires".

Toutefois, inversement, quand il y a des abus policiers manifestes envers des personnes dormant dehors et qu'on voit l'exécutif les nier et se draper dans de grands principes tout théoriques, ce n'est pas sans rappeler les situations que lesdites personnes fuient et il y a de quoi s'interroger...
http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Ven 23 Fév 2018 11:37
de SALVAT
LREM dans le Puy-de-Dôme
la Montagne de Jeudi poursuit son auscultation des partis politiques de notre département.
Laurence COUPERIER a peu d'éléments concrets à citer, hormis la députée Valérie THOMAS comme ses deux collègues du MODEM et note que le sénateur Eric GOLD a préféré s'inscrire au groupe RDSE du Sénat. A part ces parlementaires, "une poignée d'élus locaux" et de ne pouvoir citer que les maires de Ceyrat et de Volvic, 4 élus municipaux de Clermont et le président départemental Jean-Yves GOUTTEBEL. Le référent LREM confie qu'il y a des "élus sympathisants"....sans préciser davantage.
Les adhérents ? 4000** adhérents...un chiffre rond pour chiffrer ceux qui ne sont pas tenus de payer une cotisation et ont cliqué sur internet...mais qui se retrouveraient dans 25 comités locaux...
La feuille de route ? "Mailler le territoire et gagner des élus"... certes ..."voir si les valeurs des maires(rencontrés) rejoignent les nôtres". Bref...

Dans un encart, il est question du MODEM et de ses deux députés, Laurence Vichnievsky et Michel Fanget , par ailleurs conseillers régionaux (élus sur la liste de Laurent Wauquiez) : 300 adhérents fidèles ("pas d'hémorragie" est-il indiqué, et tant mieux pour le Dr Fanget qui aurait été submergé !) sont revendiqués, "quelques maires et élus municipaux" (imprécis, 5, 6, 10 ?)
Projet : viser" les élections municipales avec nos propres candidats quand ce sera possible ou en apportant notre soutien à des candidats partageant nos valeurs, et ce, en cohésion avec La République En Marche" (sic). Vaste programme !

L'indépendance dans l'interdépendance...
Bertrand SALVAT

**le mode original d'adhésion à LREM conduit à des "accidents" de calcul : ainsi, dans la Haute Garonne, le chiffre des adhérents est revu à la baisse (10.000 au lieu de 12.000) : des militants enthousiastes ont...cliqué plusieurs fois...et des doublons sont apparus, d'où les soustractions en cours

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Mar 13 Mar 2018 17:23
de SALVAT
Arnaud Devilliers maire de Penne d'Agenais (47), commune de 2350 habitants, rejoint La République en marche (LREM).
Antérieurement radical, puis adhérent de l'UDI, le voilà engagé dans le parti du Président de la République.
Un exemple, parmi d'autres, du reversement UDI / LREM.
Bertrand SALVAT

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Mar 10 Avr 2018 18:34
de SALVAT
De la démocratie....

Benjamin Griveaux, invité par le député LREM Anthony Celllier, s'est rendu à Nîmes pour mener son porte-parolat décentralisé.
Sur le papier et comme prévu initialement, une centaine de Gardois de tous les territoires se voyait proposer l'occasion d'interpeller le représentant du gouvernement sur toutes les questions d'actualité.
Or, comme nous l'a soufflé une source proche de la République en Marche, "ce rendez-vous à Nîmes est une honte. Il n'y a dans la salle que des militants pro-Macron et de notre parti.".
source : objectif Gard

Macronisme et pluralisme démocratique ne font pas bon ménage avec Benjamin GRIVEAUX !
Bertrand SALVAT

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Mer 11 Avr 2018 20:23
de PhB
Trois élus nantais proches de François de Rugy, dont Benoît Blineau (Modem), tous issus de la liste "écologiste et citoyenne" de Pascale Chiron (EELV), quittent leur groupe pour former un nouveau groupe municipal intitulé "Les écologistes en Marche".

Les 12 élus nantais qui restent au sein du groupe "Ecologiste et Citoyen" réagissent par un communiqué de presse qui prend acte de ces départs et souligne que : "Cette clarification de leur part était nécessaire. Elle redonne de la cohérence à notre groupe en total désaccord avec la politique gouvernementale(...)".

Je remarque que les transfuges manifestent un grand sens de l'à-propos en rejoignant LREM au moment même où les opérations d'évacuation du site emblématique de Notre-Dame-Des-Landes dégénèrent...

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Ven 13 Avr 2018 10:26
de stephed
SALVAT a écrit:De la démocratie....

Benjamin Griveaux, invité par le député LREM Anthony Celllier, s'est rendu à Nîmes pour mener son porte-parolat décentralisé.
Sur le papier et comme prévu initialement, une centaine de Gardois de tous les territoires se voyait proposer l'occasion d'interpeller le représentant du gouvernement sur toutes les questions d'actualité.
Or, comme nous l'a soufflé une source proche de la République en Marche, "ce rendez-vous à Nîmes est une honte. Il n'y a dans la salle que des militants pro-Macron et de notre parti.".
source : objectif Gard

Macronisme et pluralisme démocratique ne font pas bon ménage avec Benjamin GRIVEAUX !
Bertrand SALVAT


C'est la aussi la limite de la démocratie participative, de proximité, etc.; lors des comptes rendus d'élus locaux et nationaux: soit l'élu s'exprime devant une salle "verrouillé" par des militants et sympathisants, l'exercice tourne alors souvent à une séance de congratulations.

soit la salle est plus "ouverte" et ceux qui vont avoir tendance a se déplacer plus nombreux sont ceux qui ont des "choses a dire" à l'élu.

Re: En Marche ! / La République en marche.

MessagePosté: Mar 17 Avr 2018 19:05
de SALVAT
Parmi les initiateurs d'En marche ! dans les Alpes-Maritimes, Khaled Ben Abderrahmane quitte aujourd'hui le mouvement. Il dit « ne plus se reconnaître dans ce qu'il est devenu localement »

Ancien du PS, investi LREM aux législatives à Antibes, mais battu (40,55 % au 2°tour).
Il ne renie rien de ce parcours. "...une expérience exaltante."..." Je suis fier d'avoir été de ceux qui ont mené le combat.. Les réformes sont là et l'action gouvernementale commence à donner des résultats."
MAIS
" Nous sommes loin des valeurs qui ont fondé mon engagement: une nouvelle offre comme alternative aux barons et aux professionnels de la politique en place depuis trop longtemps, dans la bienveillance et le rassemblement au-delà des clivages".

il soutiendra ceux" qui resteront fidèles aux idéaux du mouvement, en espérant que LREM demeure un mouvement citoyen et arrive un jour à s'installer dans le paysage politique dans la durée, sans céder aux opportunistes, mercenaires et professionnels de la politique qui veulent l'accaparer, par calcul, pour servir les mêmes ambitions et intérêts de ceux qui sont en place depuis trop longtemps".
"Je m'éloigne du tumulte des combinazione et manipulations que j'espérais ne jamais devoir subir en rejoignant En marche"

Dans son collimateur, "un idéal faussé, un flou artistique où les marcheurs sincères soucieux d'un engagement clair se sentent aujourd'hui un peu perdus"....et de citer "la proximité de fait entre Christian Estrosi et LREM (qui) place le mouvement dans une forme de subordination passive au maire de Nice" .

tiré de nicematin du 22/03/2018

Il n'est pas question pour l'intéressé de retourner au PS, ni d'aller ailleurs : il se met sur la touche.
Sa forme d'expression devrait inquiéter Casta et Macron davantage qu'un revirement en vue d'en découdre, suite à sa déception : LREM s'est flattée de réunir des sensibilités différentes voire jadis opposées : une fiction dont profiteraient ici, à Nice, ESTROSI et son clan ... là, en Bretagne et dans le lyonnais, LE DRIAN ou COLLOMB et les leurs...un rêve brisé localement au quotidien.

Bertrand SALVAT