Page 19 sur 24

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Ven 28 Nov 2014 15:09
de Corondar
La véritable question est : existe-t-il un espace idéologique et électoral en France pour un centre tel que vous le décrivez (empruntant aussi bien à droite qu'à gauche, et se situant à équidistance entre les deux) ? Bayrou a tenté la chose, et n'a pas réussi. Tant que le suffrage majoritaire à deux tours perdure, je répondrais non à la question...
On notera d'ailleurs, que tous les hommes politiques qui ont tenté la chose ont soit échoué à conquérir ou à conserver le pouvoir sur cette ligne, soit ils ont fini par basculer d'un côté ou de l'autre.

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Ven 28 Nov 2014 15:22
de jean24
Corondar a écrit:La véritable question est : existe-t-il un espace idéologique et électoral en France pour un centre tel que vous le décrivez (empruntant aussi bien à droite qu'à gauche, et se situant à équidistance entre les deux) ? Bayrou a tenté la chose, et n'a pas réussi. Tant que le suffrage majoritaire à deux tours perdure, je répondrais non à la question...
On notera d'ailleurs, que tous les hommes politiques qui ont tenté la chose ont soit échoué à conquérir ou à conserver le pouvoir sur cette ligne, soit ils ont fini par basculer d'un côté ou de l'autre.

C'est du à la théorie de l'électeur médian : tout le monde se positionne par rapport à lui car c'est l'électeur qui permet de rassembler le plus large possible n'étant ni à droite ni à gauche, mais comme tout le monde le veut et qu'ils ne peuvent pas être tous sur lui les candidats se positionnent soit à droite soit à gauche de lui pour essayer de ratisser de la façon la plus large possible ce qui cantonne le candidat médian à être cantonné à de petits scores.
C'est une théorie de sciences politiques très utilisées par les politologues ou autres chercheurs dans ces domaines avec notamment la notion de "public-choice".
Elle est ici très résumée.

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Ven 28 Nov 2014 15:46
de ligerien
De toute façon, quel que ce soit le mode de scrutin, quel que ce soit le pays, on en revient toujours à l'alternative : est-ce que je fais partie du gouvernement ou est-ce que je n'en fais pas partie ? Ce qui tend toujours à couper l'espace politique en 2 parties, pas nécessairement homogènes.
Avec des modes de scrutins différents, voir ce qu'il advient des libéraux en Allemagne et au Royaume-Uni, mais aussi aux centristes italiens. L'issue de ces 3èmes forces de gouvernement ne peut être que : soit devenir une force d'appoint politiquement insignifiante lorsque la stratégie d'alliance est à sens unique (l'UDI, le PRG, le FDP en Allemagne...), soit végéter et péricliter par illisibilité liée aux alliances à géométrie variable ou à des positions trop équilibristes (le Modem, les Libdems anglais), soit devenir calife à la place du calife d'un des côtés du Rubicon (Syriza aux dépends du Pasok en Grèce, ou les nationalistes aux dépends des conservateurs en Belgique).

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Ven 28 Nov 2014 15:53
de GrandVoyageur
Fabien a écrit:
alamo a écrit:Au passage, ce matin, Chantal Jouanno a souhaité la démission (ou l'exclusion) de l'UDI de JC Fromentin suite au vote purement symbolique de confirmation de la loi Veil sur l'IVG, où il a fait partie des 7 (sur 151 présents) ayant voté contre.

sûr que comme symbole c'est fort : le Maire de Neuilly aux côtés, entre autres, d'un baron d'extrême droite (Bompard), d'un Vendéen et du bras droit de Christine Boutin, c'est la France qui avance...

pas fute-fute quand même (sauf s'il estime que ça va rapporter des voix à Neuilly, ce qui n'est pas certain) et assez provocateur, alors qu'il suffisait de s'absenter pour aller pisser, ou de s'abstenir avec le même discours que Collard («le parlement n'est pas un rendez-vous des anniversaires historiques mais le lieu où doit se faire la loi». inattaquable).

bref, encore du bordel...


Jouanno fait tout de même preuve d'une certaine hypocrisie. Que Fromentin soit un réac de première, ce n'est pas vraiment le scoop de l'année. Ils savaient à quoi ils s'exposaient en acceptant son adhésion!
S'agissant de ce vote, on notera l'absence de l'autre député FN, Marion Maréchal-Le Pen. Partie opportunément se remaquiller, ou tout simplement pas en séance ce jour-là?


Je vous invite à lire l'explication de vote de Jean-Christophe Fromantin sur ce texte ci-dessous :

http://www.fromantin.com/2014/11/resolu ... confusion/

Et de rappeler ce que disait Simone Veil à l'époque sur la loi sur l'IVG :

"À ceux-ci [nldr : qui hésitent encore sur leur vote] je veux dire que, si la loi est générale et donc abstraite, elle est faite pour s’appliquer à des situations individuelles souvent angoissantes ; que si elle n’interdit plus, elle ne crée aucun droit à l’avortement". (Simone Veil, 26 novembre 1974, à la tribune de l'Assemblée nationale).

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Sam 29 Nov 2014 10:23
de sequanais
Sur le vote de JC Fromentin relatif à l'IVG, n'oublions pas que Neuilly sur seine est une ville où la religion chrétienne tient une place très importante ; à titre d'exemple c'est cette commune qui génère le plus de vocation de jeunes prêtes dans les Hauts de seine (et de très loin). rien à voir avec sa voisine Levallois.

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Jeu 4 Déc 2014 17:48
de ploumploum
Le nouvel organigramme du parti est presque complet. Sans surprise, Lagarde a verrouillé la direction.

- Laurent Hénart, maire de Nancy et président du PRV, obtient la présidence du Conseil national (le «parlement» du parti).
- Michel Zumkeller, député du Territoire de Belfort, pilotera les fédérations au sein d’un secrétariat général chargé des fédérations dédié.
- Chantal Jouanno, sénatrice de Paris : porte-parole
- Franck Reynier, député-maire de Montélimar : délégué général

Hervé Marseille (sénateur des Hauts-de-Seine) et Didier Bariani (ancien maire du 20ème arrondissement de Paris, ancien député de Paris et de ...Seine-Saint-Denis) sont vice-présidents de la commission d'investiture.


Les pro-Morin n'ont que 2 vice-présidences (sur une dizaine) : la sénatrice Catherine Morin Desailly et le député Yannick Favennec

Sur les vingt-et-un fauteuils de cette instance [Conseil de la Présidence], véritable organe exécutif de l’UDI qui se réunit chaque semaine, une quinzaine sont occupés par des soutiens de Jean-Christophe Lagarde lors de la campagne interne (Yves Jégo, candidat en tandem avec Jouanno lors de l’élection et par ailleurs premier vice-président, Valérie Létard, Hervé Marseille, Jean-Marie Bockel, François Sauvadet, pour n’en citer que quelques-uns).


http://www.parismatch.com/Actu/Politiqu ... ipe-662172

La nouvelle direction comprend donc en majorité des pro-Lagarde (pur jus ou ralliement : Jégo-Jouanno) et quelques pro-Morin.
Fromantin, lui, est de plus en isolé.
Lagarde s'intéresse notamment à la hausse importante du nombre d'adhérents centristes à Neuilly-sur-Seine (mais rien sur la Seine-Saint-Denis, bizarre...)

http://lelab.europe1.fr/Apres-l-electio ... illy-19184

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Jeu 4 Déc 2014 17:53
de Eco92
ploumploum a écrit:Fromantin, lui, est de plus en isolé.


Favennec, avant d'être un pro-Morin, était un des parlementaires qui soutenait Fromantin. Morin me semble plus mal servi, alors qu'il était au second tour, que Fromantin, qui ne représente "que" (entre guillemet car pas si mal) 10% du mouvement.

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Jeu 21 Mai 2015 19:08
de Nico
L'UDI devrait connaître de fortes turbulences à l'approche de ces élections régionales.

Avec la création de Les Républicains, François Sauvadet devrait quitter l'UDI et les rejoindre, pouvant ainsi se présenter comme tête de liste pour ce nouveau parti en région Bourgogne-Franche-Comté.

L'UDI ne devrait avoir que 2 têtes de liste : Hervé Morin (Normandie) et Philippe Vigier (Centre Val de Loire) ainsi que 2 têtes de liste en Outre-Mer. Néanmoins, l'UDI ne présentera aucune autre liste, ni en région Auvergne-Rhône-Alpes comme cela a pourtant été annoncé, ni en région PACA où Christian Estrosi est pourtant contesté par nombre de militants centristes. Même Chantal Jouanno en Île-de-France est en passe d'être sacrifiée.

http://www.lepoint.fr/politique/emmanue ... 1_1897.php

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Jeu 21 Mai 2015 20:11
de ploumploum
Nico a écrit:L'UDI devrait connaître de fortes turbulences à l'approche de ces élections régionales.

Avec la création de Les Républicains, François Sauvadet devrait quitter l'UDI et les rejoindre, pouvant ainsi se présenter comme tête de liste pour ce nouveau parti en région Bourgogne-Franche-Comté.

L'UDI ne devrait avoir que 2 têtes de liste : Hervé Morin (Normandie) et Philippe Vigier (Centre Val de Loire) ainsi que 2 têtes de liste en Outre-Mer. Néanmoins, l'UDI ne présentera aucune autre liste, ni en région Auvergne-Rhône-Alpes comme cela a pourtant été annoncé, ni en région PACA où Christian Estrosi est pourtant contesté par nombre de militants centristes. Même Chantal Jouanno en Île-de-France est en passe d'être sacrifiée.

http://www.lepoint.fr/politique/emmanue ... 1_1897.php


Cela sert à quoi de baptiser le parti comme "Indépendant" dans ce cas ? Où est la cohérence ?

Ce serait étonnant l'abandon de la candidature UDI en Ile-de-France qui est une des rares régions où les centristes peuvent faire un bon score (plus de 10 %) et ainsi peser sur les négociations d'entre-deux tours.
Je ne suis pas sûr que Philippe Vigier obtienne la tête de liste UD dans la bien nommée région Centre-Val-de-Loire. Si on en croit le dernier sondage, il est distancé par Peltier qui ne vas pas lâcher le morceau et il fait jeu égal avec la liste Modem

Ce serait assez ironique que la seule tête UD accordée à l'UDI soit Hervé Morin, ennemi de Lagarde.

Re: Création de l'Union des Démocrates et Indépendants (UDI)

MessagePosté: Dim 31 Mai 2015 17:27
de cevenol30
Dire que ce parti est censé être "indépendant" est disons inexact.
Ce "indépendants" dans le nom est une reprise du nom du CNI, formation depuis exclue depuis suite aux propos racistes de Bourdouleix (sans pour autant que le parti s'appelle UD... quand un nom est lancé il est lancé). Et pour le CNI, parti créé sous la 4e République, "indépendants" ne signifie pas tant "centriste" (même si ça pouvait impliquer une volonté de se démarquer des autres, plus souvent à la droite extrême qu'au centre en fait) que "professions indépendantes" (artisans, paysans,...).
D'autre part, l'UDI fait suite au "Nouveau Centre" et aux radicaux valoisiens sortis de l'UMP, qui s'ils en sont distincts en sont néanmoins des alliés indéfectibles, contrairement au Modem qui a voulu tenir un rôle de centre purement indépendant ou alternant (s'alliant ou appelant à voter parfois à droite mais parfois à gauche).

Une union entre UDI et UMP au second tour d'une élection n'a donc rien d'une surprise, c'est plutôt le cas normal.

Ceci dit, qu'il y ait ralliement dès le premier tour sans commencer par défendre une ligne plus centriste devant les électeurs en décevra certains (et ouvre grand la voie à des listes Modem indépendantes). La vassalité de l'UDI est patente. Les têtes de liste en régions ont certainement été obtenues précisément en échange des renoncements à l'autonomie des listes en Ile-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes.

Quant aux ralliements-adhésions de certains au nouveau RPR... je ne vois pas ce qui a changé. Certes, un congrès fondateur est une occasion de se placer. Si, l'absence de courants et de droit de tendance contrairement à l'UMP où ça n'a été effectif qu'une fois au dernier congrès. Absence de tendance qui noie un peu les centristes semble-t-il mais leur évite peut-être de se faire avoir au jeu, symétrique de ce qui a longtemps existé au PS, du "plus à droite que moi tu meurs" qui a mis la motion de G.Peltier en tête.