Page 1 sur 1

Gilles BOURDOULEIX maire de Cholet en garde à vue

MessagePosté: Mar 11 Jan 2022 16:18
de Stéphane
Je cite les propos de notre cher pmf que l'on retrouve sur le sujet de septembre dernier sur l'élection municipale partielle de Cholet, afin de resituer le contexte :
Je rectifie certaines de mes écritures précédentes pour indiquer qu'il y a une suspicion de Détournement de Fonds Publics à l'endroit du Maire de Cholet en fonctions encore pour quelques jours. Il existe aussi une suspicion du délit de Concussion à l'endroit d'élus de la Majorité Municipale et d'éventuelles complicités des deux délits en cause au sein des services de la Ville de Cholet.

Le Maire ne pourrait être poursuivi pour Concussion car ses indemnités n'ont pas été supérieures, loin de là, aux taux autorisés pour sa fonction mais il pourrait être recherché pour une complicité de Concussion en sus du Détournement de Fonds Publics qui paraît pouvoir lui être reproché.

Concernant l'enquête préliminaire des chefs de Détournement de Fonds Publics et de Concussion, elle a été ordonnée et diligentée par le Procureur de la République près le Tribunal Judiciaire d'Angers ce qui est bien car le Procureur près le Tribunal Judiciaire de Cholet n'était pas le mieux placé pour suivre une enquête qui va quelque peu chahuter le Pays Choletais.

Concernant l'origine de ce qu'on appellera l'affaire des indemnités des élus de Cholet, c'est une des élues d'opposition qui, en juillet, 2020, lors du Conseil municipal d'installation, s'est étonnée des montants prévus dans le projet de Délibération et qui s'est entendue répondre par le Maire que, si elle ne comprenait pas les calculs, elle n'avait qu'à se rapprocher des Services Financiers de la Commune ce qu'elle a mis en oeuvre puis a constaté l'absence de réponse des services financiers et leur silence parlant à ses demandes d'explications.
S'étant tournée vers les services préfectoraux, elle s'est heurtée au même silence, peut être gêné devant l'irrégularité des montants alloués en indemnités aux élus de la Majorité Municipale Choletaise. Et c'est ainsi que la cheffe de file de l'opposition en est venue à saisir de cette question l'Association Anticor.


Le maire Gilles Bourdouleix (facilement réélu lors de la dernière partielle), le Directeur Général des Services et une Directrice Générale Adjointe ont été placés en garde à vue :
Trois enquêtes préliminaires ont été ouvertes l’an passé concernant la mairie de Cholet pour prise illégale d’intérêts, concussion, infractions à la réglementation sur les armes ainsi que faux et usage de faux.

https://www.lemonde.fr/politique/articl ... 23448.html

Re: Gilles BOURDOULEIX maire de Cholet en garde à vue

MessagePosté: Mar 11 Jan 2022 16:39
de pmf
J'écrirai, cher Stéphane, Enfin.
Je veux bien entendre que les limiers financiers du Service de Police Judiciaire de l'antenne de Angers sont très pris par des enquêtes se rapportant à des détournements de fonds publics, à des abus de biens sociaux portant sur des puisements dans les Caisses d'entreprises ou d'associations, à des escroqueries à la carte bancaire de manière astucieuse comme on dit en langage judiciaire, etc., mais il fallait bien que Monsieur Gilles Bourdouleix et ses Grands Commis Administratifs soient enfin appelés à s'expliquer sur les acrobaties financières quelque peu finaudes qu'ils avaient industrialisées à l'Hôtel de Ville de Cholet.

Certes, ces braves gardés à vue sont présumés innocents, mais je goûte un peu le moment en m'imaginant les deux inspecteurs du SRPJ de l'antenne d'Angers en train de " persécuter " ce pôvre, encore Maire de Cholet.

Suivons attentivement les gardes à vue en cours et goûtons le temps d'accélération de l'enquête sur l'AFFAIRE DE CHOLET, mettant en cause un copain du vicomte du pays chouan. Vive la République et la Vendée bleue, celle de La Roche sur Yon.

Re: Gilles BOURDOULEIX maire de Cholet en garde à vue

MessagePosté: Mar 11 Jan 2022 19:32
de benoit49
en tant que local de l'étape je peux vous dire que cela ne fait que commencer, grosses casseroles volant en escadrille en perspective...

Re: Gilles BOURDOULEIX maire de Cholet en garde à vue

MessagePosté: Mar 11 Jan 2022 20:41
de pmf
Selon un article de France 3, la garde à vue du Sieur Bourdouleix a été décidée dans le cadre de l'enquête préliminaire portant sur le versement d'indemnités de mandats d'élus municipaux de Cholet indues et les enquêteurs ont aussi effectué une nouvelle perquisition dans les bureaux de l'Hôtel de Ville de Cholet pour, selon le Procureur de la République d'Angers, compléter les pièces saisies lors de la perquisition du mois d'août en Mairie.

La garde à vue des trois privés d'aller et de venir a commencé ce matin et je postule qu'elle devrait ne pas durer les 48 heures maximales car le dossier des indemnités est relativement simple et il existe de nombreuses pièces écrites et elles sont en possession des enquêteurs depuis la première perquisition avec en sus le complément de la perquisition de ce jour.

Il suffit à nos limiers financiers d'entendre le Sieur Bourdouleix et les deux fonctionnaires municipaux d'autorité.

Logiquement, le Sieur Bourdouleix devrait être déféré devant le Procureur demain matin avec ouverture d'une information judiciaire et présentation devant le ou les magistrats en charge de l'instruction. Il en ressortirait, selon mon point de vue, avec une mise en examen pour concussion assortie d'un contrôle judiciaire avec notamment interdiction de paraître à l'Hôtel de Ville de Cholet.

Le Premier Maire Adjoint devrait se préparer à faire office de Maire et il serait bien avisé de préparer son entrée en fonction dans la journée de demain.

A suivre pour voir si mes prévisions sur le sort du Sieur Bourdouleix prennent corps demain 12 janvier 2022.

Re: Gilles BOURDOULEIX maire de Cholet en garde à vue

MessagePosté: Dim 16 Jan 2022 17:20
de pmf
Les limiers de la Financière de l'Antenne d'Angers du Service Régional de Police Judiciaire de Nantes m'ont déçu. Je pensais qu'ils parviendraient rapidement à caractériser et à bien documenter au cours de la garde à vue du Sieur Bourdouleix et du Directeur Général des Services et de la Directrice Générale Adjointe des Services les faits présumés de concussion ou de détournements de fonds publics, dont les trois gardés à vue étaient appelés à s'expliquer pendant leur période de privation d'aller et de venir entravée par leur placement en garde à vue. Certes, le Procureur d'Angers a déclaré à la Presse que l'enquête préliminaire des chefs de concussion et de détournements de fonds publics se poursuivait,

Que resterait-il à investiguer alors que les documents comptables devraient se suffire pour attester de faits délictueux ou pas ?

En tout état de cause, les trois gardés à vue n'ont pas répondu aux justes sollicitations de la Presse au sortir de leurs gardes à vue après trente six heures de privation de liberté d'aller et de venir avec une nuit passée dans les geôles du Commissariat de Cholet, des lieux où il doit être difficile de parvenir à s'endormir, même en estimant avoir sa conscience tranquille.

A attendre le prochain épisode de l'Affaire de Cholet.