Page 1 sur 1

Affaire Duhamel

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2021 15:33
de Abeille89
https://www.lepoint.fr/societe/affaire- ... 406_23.php

Bonjour,
Je dois être benêt mais j'aimerais bien comprendre cette cascade de démissions suite à l'affaire Olivier Duhamel et au livre de Camille Kouchner.
Si je récapitule l'hécatombe :
- Olivier Duhamel, bon vu les accusations, c'est clair.
- Frédéric Mion, s'il était au courant et qu'il n'a rien dit, je comprends qu'il soit mal à l'aise et se range des voitures.
Soit, pour ces deux-là.

Mais quid de ?
- Elisabeth Guigou, c'est pas parce que l'on fréquente les gens que l'on est au courant de ce genre d'intimité inavouable. A-t-elle quelque chose à se reprocher ? (même si évidemment, vu la mission du moment, être celle qui n'a rien vu ne contribue pas à la crédibiliser).
- Marc Guillaume, un peu le même cas que Guigou ... il connait un gugus qui aurait pu lui en parler mais qui ne lui a finalement rien dit. Bon OK, il cotoie au sein de différentes organisations celui qui est mis en cause. Cela ne le rend pas pour autant comptable des crimes de l'autre ? ... et du coup, même question que pour Guigou.

A force, on finit par se poser la question : Olivier Duhamel n'est-il pas que la partie émergée d'un iceberg plus vaste ?
Si d'aventure les contributeurs avisés de ce forum avaient quelques explications sur un tel cirque politico-médiatique, je suis preneur.

Re: Affaire Duhamel

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2021 15:40
de Relique
Je vous avoue que quand j'ai vu Sandrine Rousseau (revenue chez les Verts pour participer à leur primaire présidentielle) demander la démission d'Elisabeth Guigou, je me suis demandé si elle avait demandé la démission de tout l'appareil des Verts après avoir "outé" Denis Baupin...

Re: Affaire Duhamel

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2021 16:20
de daequin
La lecture des derniers articles de Libération et de Médiapart semble laisser penser que beaucoup de gens parmi les proches savaient, voire pour certains ont protégé. Or Marc Guillaume était un très proche.

Pour Guigou, j'ai l'impression qu'après sa défense de DSK, elle commençait à avoir trop dossiers de complaisance sur ces sujets.

Re: Affaire Duhamel

MessagePosté: Jeu 14 Jan 2021 19:24
de pmf
Je pense que vous oubliez l'existence de l'article 40 du Code de Procédure Pénale lequel manifestement s'appliquait au Directeur de Sciences Po, informé du crime, même si il pensait que la prescription trentenaire avait effectué ses effets au jour où les faits lui auraient été révélés.

Ceci étant dit, ce n'était pas à lui de juger de l'application ou non de la prescription trentenaire.
Exercer des responsabilités publiques d'un certain niveau nécessité d'être conscient de ses obligations et les fonctionnaires dits d'autorité le savent car cela leur est seriné au cours de leur formation.