Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique en Colombie

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

La vie politique en Colombie

Messagede Jean-Philippe » Lun 16 Juin 2014 22:49

Dimanche 15 juin, le président sortant Juan Manuel Santos (62 ans) a été réélu pour un 2e mandat de 4 ans avec 50,95 % face à Oscar Ivan Zuluaga (45,02 %, le reste ayant été comptabilisé en vote blanc), détracteur des pourparlers en cours depuis 19 mois à Cuba avec les rébellions des FARC et de l'Armée de libération nationale (ELN). Le sortant avait bénéficié du soutien plus ou moins affiché des leaders des partis de gauche (historiquement faibles dans ce pays) dans l'entre deux tours alors que son prédécesseur Alvaro Uribe, désormais sénateur à la tête du principal parti d'opposition, le Centre démocratique, après avoir quitté le parti de Santos en janvier 2014) soutenait Oscar Ivan Zuluaga qui est comme Santos un ancien ministre d'Uribe.

Au 1e tour, le sortant est devancé par son challenger (25,69 % contre 29,25%). Il avait pourtant le soutien des trois partis de la coalition gouvernementale Unidad Nacional : le parti social d'unité nationale ( plus souvent appelé Parti de la U) dont il fait partie, le parti libéral colombien et Changement Radical.

Les partis présents au 1e tour et éliminé au second sont le parti conservateur (15,52%), le Pôle démocratique alternatif (gauche, 15,23%) et le parti Vert (dont l'ancien candidat était au 2e tour en 2010 et dont le candidat actuel, ancien maire de la capitale, a obtenu 8,28%). Le premier soutient logiquement le candidat d'Uribe.
Le vainqueur l'emporte grâce aux régions littorales et à la capitale, gérée par la gauche depuis plusieurs mandats.
http://www.lepoint.fr/monde/colombie-santos-reelu-avec-50-9-des-voix-16-06-2014-1836510_24.php

En mars dernier, lors des élections parlementaires, le président Santos ne dispose que d'une majorité relative au Sénat, avec 21 sièges pour son parti et 26 pour ses deux alliés, soit 47 élus sur 102. En revanche, à la Chambre des Représentants, sur 166 sièges, cette coalition dispose de 91 sièges. Le Centre démocratique d'Uribe détient 19 sénateurs et 12 députés.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9285
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Colombie

Messagede Hashemite » Lun 23 Mai 2016 00:28

Les negotiations de paix avec la guerrilla des FARC à la Havane (Cuba) semblent être sur le point de se conclure avec la signature d'un accord final, qui devrait être ensuite ratifié par l'électoral lors d'un plébiscite. Il y a un peu plus d'une semaine, les équipes du gouvernement et des FARC ont annoncés un accord sur la protection juridique et constitutionnelle d'un futur accord final - qui, selon les termes de ce recent accord, devrait être inscrit dans le texte de la constitution colombienne après ratification du Congrès et tiendra le statut d'un accord spécial selon l'article 3 des conventions de Genève. Entre autres choses, cet accord sur la protection juridique de l'accord final exclut donc la tenue d'une assemblée constituante, vieille demande des Farc.

Entre temps, la popularité du président Juan Manuel Santos presque deux ans après sa réélection durement acquise en 2014 est au plus bas: 21% selon un sondage début mai, avec un puissant sentiment de pessimisme qui règne sur la direction du pays. La classe politique ne semble guère inquiète, car elle continue avec sa politicaillerie habituelle et préparent déjà les élections présidentielles de 2018.
Hashemite
 
Messages: 367
Inscription: Dim 6 Sep 2009 23:16

Re: La vie politique en Colombie

Messagede Eco92 » Jeu 25 Aoû 2016 11:10

Les accords de paix sont conclus, en attente d'être ratifié par le président et le chef des FARC, puis par référendum.

Le référendum est loin d'être gagné, l'ex-président Uribe en est un grand combattant, n'acceptant pas la part d'amnistie réservée aux soldats des FARC. Le mouvement guerrier va se transformer en parti politique, se démilitariser, et certains chef pourront être condamnés par la justice transitionnelle (comme certains dans l'armée régulière) mais la grand majorité des ex-combattants seront amnistiés. L'ONU devrait superviser la démobilisation. Le parti FARC sera de droit membre des deux chambres, quels que soient ses résultats électoraux (avec 5 députés et 5 sénateurs),durant deux législatures.

Deux conseils seront mis en place pour assurer le suivi d'accord, le « Conseil national de réincorporation » (suivi du processus de réintégration des guérilleros démobilisés à la vie civile) et la « Commission de suivi et de vérification de l’accord national de paix et de résolution des différends », avec trois membres désignés par le gouvernement et trois par les FARC.

L’accord ne prétend pas seulement mettre fin au conflit, il veut en éradiquer les causes et construire un nouveau pays, selon le gouvernement et les FARC.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/08/25/apres-52-ans-de-guerre-civile-un-accord-de-paix-conclu-avec-les-farc_4987556_3222.html#3K6yxWYJoU3eURvE.99
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 7943
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Colombie

Messagede ploumploum » Lun 3 Oct 2016 10:06

Eco92 a écrit:Les accords de paix sont conclus, en attente d'être ratifié par le président et le chef des FARC, puis par référendum.

Le référendum est loin d'être gagné, l'ex-président Uribe en est un grand combattant, n'acceptant pas la part d'amnistie réservée aux soldats des FARC. Le mouvement guerrier va se transformer en parti politique, se démilitariser, et certains chef pourront être condamnés par la justice transitionnelle (comme certains dans l'armée régulière) mais la grand majorité des ex-combattants seront amnistiés. L'ONU devrait superviser la démobilisation. Le parti FARC sera de droit membre des deux chambres, quels que soient ses résultats électoraux (avec 5 députés et 5 sénateurs),durant deux législatures.


Uribe a gagné. Sur fond de forte abstention (62,58 %), le NON (à l'accord) l'emporte de justesse : 50,2 % et 54 000 voix d'avance sur le Oui.
Malgré cette défaite, le Président Santos a indiqué
« Je ne me rendrai pas et continuerai à rechercher la paix. »


http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
ploumploum
 
Messages: 15700
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Colombie

Messagede Corondar » Mar 4 Oct 2016 02:07

Il semble que ça fait une onde de choc en Colombie. Personne n'avait anticipé la victoire du non. Cela en dit long sur le niveau de rancune au sein de la société colombienne envers les FARC, même si l'abstention limite un peu la portée de l'analyse (cela dit: qui ne dit mot consent).
http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
La conséquence la plus immédiate c'est que la Colombie, qui faisait office de favorite, vient sans doute de perdre le prix nobel de la paix.
http://www.ouest-france.fr/monde/colomb ... te-4533977
Sur le fond et le long terme, je ne connais pas assez le paysage politique du pays, mais du coup, on peut craindre la fin du processus de paix et un retour de la guerre civile ou pas ?
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4800
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique en Colombie

Messagede Herimene » Mar 4 Oct 2016 04:55

Personnellement, j'avais envisagé la victoire du non, et les FARC aussi d'ailleurs, ce pourquoi ils ont été longtemps très réticents à l'idée de valider l'accord de paix par un référendum.

La société colombienne est très divisée, et de longue date. Les partisans d'Uribe et de sa doctrine de "sécurité démocratique" restent extrêmement influents, ils ont d'ailleurs failli avoir la peau de Santos à la Présidentielle de 2014 en présentant pourtant un total inconnu face à lui, une remobilisation notamment de l'électorat de gauche ayant sauvé Santos entre les deux tours.

Santos a fait un choix très difficile de soutenir jusqu'au bout une solution politique au conflit colombien, en faisant partie d'une majorité de centre-droit. Il est clair que son électorat naturel était majoritairement opposé à une telle initiative. Ca lui a beaucoup coûté personnellement, sa popularité a énormément baissé, il a failli être battu en 2014.

Les très bons sondages du oui m'ont rassuré ces dernières semaines, je me suis presque dit que c'était plié en faveur du oui alors que j'étais très méfiant il y a encore un mois. Sans doute beaucoup de Colombiens qui ne se sont pas déplacés se sont dit la même chose que moi. Le problème est qu'a minima 40% de la population colombienne est hostile aux accords de paix et en accord avec la majorité des positions d'Uribe. Ce n'est pas une nouveauté, on l'a vu et revu à chaque élection depuis 15 ans dans le pays. Or, les uribistes se sont surmobilisés dimanche dernier. D'où ce bien triste échec...

Cela étant dit, l'uribisme ne fonctionne aujourd'hui presque plus que par opposition, et très peu par construction. Il a avant tout une capacité de nuisance qu'il a démontré magistralement ce dimanche, bien plus qu'il ne symbolise une réelle alternative politique. Je crois que la société colombienne est suffisamment forte pour surmonter cette épreuve inattendue... les réactions de Santos et du chef des FARC juste après le référendum sont à cet égard plutôt rassurantes... chacun veut faire un pas en avant pour que la paix soit irrémédiable malgré tout, même s'il faut tout recommencer... le cessez-le-feu en tous les cas devrait être maintenu... sur le court terme il y aura une volonté de limiter les dégâts des deux côtés. Le souci c'est le risque d'enlisement, car si toutes les négociations devaient recommencer, ce serait reparti pour 3 ou 4 ans... et pendant une si longue période beaucoup de choses peuvent se passer et la situation se ré-envenimer (d'autant que d'ici 2 ans Santos aura été remplacé à la Présidence).
Herimene
 
Messages: 1927
Inscription: Ven 6 Jan 2012 17:37
Localisation: Saône-et-Loire

Re: La vie politique en Colombie

Messagede Eco92 » Ven 7 Oct 2016 11:15

Prix Nobel de la paix pour Santos et ses efforts en vue de la paix avec les FARC.

A noter que contrairement à d'autres grandes réconciliations (Irlande, Afrique du Sud ou - certes assez amer - Israël/Palestine) seule une des parties est récompensées, sans doute une manière de soutenir Santos dans le processus qui reste à mettre en oeuvre sans lui rajouter une casquette "castro-farquiste" que les Uribistes n'ont jamais hésité à souligner.

http://www.lemonde.fr/prix-nobel/article/2016/10/07/le-prix-nobel-de-la-paix-attribue-au-president-colombien-juan-manuel-santos_5009781_1772031.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 7943
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Colombie

Messagede cevenol30 » Sam 8 Oct 2016 22:46

Il y a aussi que le désarmement des FARC et la destruction de leur arsenam a déjà commencé, c'est donc plus compliqué pour recommencer la guérilla. Notons aussi qu'il y a eu 3 mouvements de guérilla en Colombie: le M-19 qui a déposé les armes et a réintégré la vie politique (le maire de Bogota en vient), les FARC et l'ELN guévariste, moins importante, qui est toujours en activité.
cevenol30
 
Messages: 2780
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: La vie politique en Colombie

Messagede Eco92 » Sam 8 Oct 2016 23:05

L'ELN a souhaité ouvrir un processus de paix suite aux négociations Colombie/FARC, cependant Santos refuse toute négo tant que l'ELN garde des otages. Ils en avaient quatre et en ont libéré deux. Cette semaine l'ELN avait annoncé un cessé le feu afin de ne pas perturber le référendum, son échec a aussi une incidence sur leur processus (à noter, le 2e otage libéré l'a été après l'échec référendaire).
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 7943
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Colombie

Messagede ploumploum » Lun 14 Nov 2016 15:33

Un nouvel accord entre Gvt et FARC a été trouvé.

Il reprend une partie des mesures réclamées par la plupart des Nonistes.
Extrait :
Certaines des modifications sont pourtant substantielles. L’accord de paix ne sera finalement pas inclus dans le « bloc de constitutionnalité ». Inspirée du droit français, la formule aurait permis de donner rang de norme constitutionnelle à l’ensemble des dispositions de l’accord. Les FARC souhaitaient ainsi protéger la paix contre les aléas politiques futurs. Les juristes d’opposition avaient dénoncé une « réforme constitutionnelle taillée à la mesure de la guérilla ».


Reste à savoir comment le nouveau texte sera adopté ou non. (voie parlementaire ou nouveau référendum ?)

Quelques détails supplémentaires :
http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
ploumploum
 
Messages: 15700
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Suivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités