Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede Corondar » Jeu 4 Juil 2019 01:38

Pour ne pas polluer les sujets de l'élection présidentielle et de la vie politique US (qui sont déjà fort chargés), je crée ce sujet afin de recenser les informations concernant les élections pour le Congrès, ainsi que celles pour les postes de gouverneur.
Ces élections seront forcément impactées par le résultat présidentiel. Les démocrates espèrent conserver leur majorité à la Chambre (pas impossible, voire probable ?), et récupérer la majorité sénatoriale (nettement plus difficile ?).
Pour le Sénat, la carte de 2020 sera nettement moins difficile pour les démocrates que celle de 2018.
Un petit panorama (non exhaustif, car on a encore beaucoup d'incertitudes sur les candidatures) des courses sénatoriales...
*Les démocrates n'ont théoriquement qu'un seul siège en danger, voire déjà perdu, c'est celui de l'Alabama. Ce siège avait basculé à la surprise générale lors d'une partielle : Doug Jones, sur fond d'impopularité présidentielle, s'était imposé face à Roy Moore, un candidat très à droite, suspecté d'attouchements sur mineurs. Normalement ce siège devrait être une cause perdue pour les démocrates. Mais il y a une petite lueur d'espoir pour Jones : outre son statut de sortant, Moore a décidé de rempiler et vient de se lancer pour les primaires républicaines. Il avait déjà réussi l'exploit de battre lors des précédentes primaires le candidat adoubé officiellement par Trump. Reproduira t il la chose ? Pas sur, mais pas impossible, il semble toujours ardemment soutenu par la droite religieuse d'Alabama, malgré ses casseroles. Pour l'heure pas de poids lourds déclarés face à lui. Si il obtient de nouveau l'investiture républicaine, je mettrai le siège en toss-up. Dans tous les autres cas de figure, je pense que le siège est perdu pour les démocrates.
Sur le papier, deux autres sièges démocrates pourraient être à suivre : le Nouveau Mexique et le Michigan. Au Nouveau Mexique, le sortant démocrate Tom Udall, ne se représente pas, le siège est donc ouvert. Cependant il en faudra plus pour rendre le siège compétitif je pense : l'état est désormais bleu horizon, sans doute aussi solidement démocrate que certains états côtiers, les scrutins de 2016 et 2018 l'ont encore prouvé. Pour le Michigan, si le sortant démocrate, Gary Peters se représente et part avec l'avantage, il devra affronter un candidat potentiellement très dangereux, John James. Ce dernier (un afro-américain) était déjà candidat pour le GOP sur la sénatoriale de 2018. Il a échoué de relativement peu face à la (populaire) sortante démocrate Debbie Stabenow (à peine 6 points de retard). Il rempile pour essayer de faire chuter Peters cette fois, lequel est moins populaire que Stabenow. C'est à surveiller (il faudra voir si James est contesté en interne par une ou plusieurs autres candidatures), mais ici le résultat présidentiel devrait être déterminant : je ne vois pas l'état spliter son vote entre présidentielle et sénatoriale.
* Côté républicains, leur carte est plus dangereuse. Deux sièges sont clairement menacés : le Colorado et l'Arizona. Les deux états ne sont plus les bastions républicains qu'ils furent jadis, le Colorado devenant même de plus en plus bleu là où l'Arizona peut désormais être considéré comme un swing state. Au Colorado, le sortant Cory Gardner se représente. Plutôt à droite, on sent qu'il tente de se recentrer pour cette prochaine campagne afin de s'aligner sur le nouveau contexte politique de son état (où là aussi les élections de 2016 et 2018 ont confirmé l'ascension démocrate). Côté démocrates, on ne sait pas encore qui va se lancer (l'état regorge de profils connus et potentiellement dangereux, trop peut-être ?). A suivre en fonction des primaires démocrates assurément. Là aussi le résultat présidentiel jouera.
Pour l'Arizona, la "sortante" n'en est pas vraiment une : il s'agit de McSally, qui a perdu face à Synema en 2018, et qui ne doit son siège (l'ancien de John McCain) que par la grâce d'une nomination du gouverneur. McSally n'est pas assurée de récupérer la nomination républicaine d'ailleurs : beaucoup de républicains locaux voient en elle un cheval boiteux au positionnement flou (ils n'ont peut-être pas tort ?) et veulent lui contester l'investiture. Côté démocrate, un candidat potentiellement redoutable s'est déjà déclaré et fait figure de grandissime favori pour l'investiture : l'ex astronaute Mark Kelly. Si il est le candidat démocrate et McSally la candidate républicaine, j'aurais peut-être tendance à voir le démocrate légèrement favori ?
D'autres sièges républicains peuvent être dans le viseur démocrate, mais c'est nettement plus incertain, et dépendra grandement des primaires, des candidats et de la présidentielle : le Maine, l'Iowa, la Caroline du Nord, voire la Géorgie (je suis moins convaincu pour ce dernier siège).
Pour espérer faire basculer le Sénat, les démocrates doivent engranger un gain net de 3 (si ils remportent aussi la présidence, le VP cassant les égalités) ou 4 sièges. C'est faisable, mais loin d'être évident (cela parait en tout cas nettement moins infaisable qu'avec la carte de 2018). Encore une fois, les primaires, l'identité des candidats, et la présidentielle seront déterminants dans plusieurs états.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2770
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede aurelien.plaisant » Jeu 4 Juil 2019 11:52

Bonne idée de créer un sujet distinct !
Ces élections s'annoncent également très intéressantes et je souscris à vos analyses notamment sur l'Arizona qui sera une des élections les plus intéressantes à suivre.
J'aurais tendance à penser que pour le Maine, les démocrates ont une chance au moins aussi importante qu'en Arizona de remporter le siège, en effet, Collins a beau être une des républicaines les plus anti-Trump, les démocrates vont sans doute préférer voter pour un des leurs en ces temps d'extrême polarisation de la vie politique US. Par ailleurs, même si je n'ai pas d'info là-dessus, il y a toutes les chances que le GOP local lui oppose un candidat beaucoup plus Trump-compatible lors des primaires.
Si les démocrates gagnent le siège de Géorgie, alors Trump vivra une très mauvaise soirée et les USA connaîtront, pour moi à coup sûr, un nouveau président.
aurelien.plaisant
 
Messages: 7
Inscription: Dim 28 Oct 2012 23:32

Re: Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede Eco92 » Jeu 4 Juil 2019 20:17

Je l'avais posté dans le sujet général mais c'est finalement plutôt là :

C'était certes une sorte de RINO (même si pas vraiment, il est très anti-Trump mais d'abord libertarien et assez cohérent avec une tradition classique d'une part du GOP, c'est juste qu'il suit ses convictions affichées contrairement à la plupart des autres élus qui sont devenus Trumpistes de manière parfois surprenante), et il s'était prononcé pour l'impeachment de Trump donc sa décision ne bouleverse pas le jeu politique, mais Justin Amash quitte le parti Républicain. Il est représentant du Michigan depuis 2011. L'article semble indiquer une candidature indépendante à la présidentielle de 2020 sur l'aspect libertarien, ce qui a quand même très peu de chance d'avoir un quelconque impact (peut-être pourrait-il être le candidat du parti libertarien qui en a toujours un).

https://www.washingtonpost.com/opinions/justin-amash-our-politics-is-in-a-partisan-death-spiral-thats-why-im-leaving-the-gop/2019/07/04/afbe0480-9e3d-11e9-b27f-ed2942f73d70_story.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 5616
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede Corondar » Sam 6 Juil 2019 15:45

aurelien.plaisant a écrit:J'aurais tendance à penser que pour le Maine, les démocrates ont une chance au moins aussi importante qu'en Arizona de remporter le siège, en effet, Collins a beau être une des républicaines les plus anti-Trump, les démocrates vont sans doute préférer voter pour un des leurs en ces temps d'extrême polarisation de la vie politique US. Par ailleurs, même si je n'ai pas d'info là-dessus, il y a toutes les chances que le GOP local lui oppose un candidat beaucoup plus Trump-compatible lors des primaires.
Si les démocrates gagnent le siège de Géorgie, alors Trump vivra une très mauvaise soirée et les USA connaîtront, pour moi à coup sûr, un nouveau président.


Concernant le siège du Maine, oui, en théorie il devrait être aussi menacé que celui de l'Arizona ou du Colorado. Mais pour moi il reste tout de même un peu moins accessible aux démocrates car, contrairement à l'Arizona et le Colorado, la sortante est solide et plutôt populaire dans son état. Dans le cas de Collins, son vote pour Kavanaugh est un boulet qu'elle va devoir assumer : son image centriste et féministe en a pris un coup, ça peut lui faire perdre des voix. Côté démocrates il semble qu'ils se soient trouvés une bonne candidate : Sara Gideons, la speaker de la Chambre du Maine vient de se porter candidate. Elle a ses chances. D'autant qu'on l'a vu en 2016 : c'était la première fois que tous les états avaient voté pour la même couleur politique à la présidentielle et à la sénatoriale (pour les états dont le siège était à renouveler). De même en 2018, lors des midterms, on a vu que le statut de sortant n'était plus un bouclier aussi solide qu'avant face à la division partisane des états.
Donc oui, Collins peut avoir du souci à se faire, mais elle a tout de même ses chances. Il faudra voir en effet si elle doit passer par des primaires difficiles face à un candidat plus à droite ou pas...
Pour la Géorgie, même si les démocrates sont en constante progression dans cet état, ça me parait par contre très difficile. Il faudrait vraiment un excellent candidat démocrate face à un candidat républicain affaibli, avec un Trump qui décroche sérieusement. Pour l'heure, c'est pas le scénario que je privilégie. L'Iowa et la Caroline du Nord me semblent plus accessibles aux démocrates...
https://www.cbsnews.com/news/national-d ... n-collins/
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2770
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede manudu83 » Sam 6 Juil 2019 17:10

Georgie et Iowa, je n'y crois guère pour les démocrates par contre la Caroline du Nord, ça me parait très jouable.
manudu83
 
Messages: 4147
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede Tirnam » Mar 9 Juil 2019 09:48

Assez d'accord avec vos analyses sur le Sénat. Dans tous les cas reprendre la chambre haute risque d'être assez difficile pour les démocrates, arriver à un 50-50 avec le vote du Vice-Président me semble, à l'heure actuelle, le scénario réaliste le plus optimiste pour eux.

Les démocrates essayeront également de conserver la chambre. Là aussi ça va être très lié aux résultats de la présidentielle. Même si les démocrates ont désormais l'avantage de défendre, une élection serrée risque de signifier le retour d'une majorité républicaine.
Tirnam
 
Messages: 275
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede Corondar » Mer 10 Juil 2019 02:05

Tirnam a écrit:Assez d'accord avec vos analyses sur le Sénat. Dans tous les cas reprendre la chambre haute risque d'être assez difficile pour les démocrates, arriver à un 50-50 avec le vote du Vice-Président me semble, à l'heure actuelle, le scénario réaliste le plus optimiste pour eux.

Les démocrates essayeront également de conserver la chambre. Là aussi ça va être très lié aux résultats de la présidentielle. Même si les démocrates ont désormais l'avantage de défendre, une élection serrée risque de signifier le retour d'une majorité républicaine.


Je crois qu'on est tous d'accord : la présidentielle aura un impact majeur sur les élections pour le Congrès. C'est à mon avis tôt pour les pronostics.
Continuons le panorama sur les sénatoriales, où d'autres sièges, théoriquement sans enjeu, pourraient l'être dans certaines circonstances (a longshot, comme on dit outre Atlantique) :
1) le Kansas. Etat normalement très rouge, sans suspens. Et pourtant...Déjà, le sortant républicain, Pat Roberts, ne se représente pas. Ensuite, l'état a prouvé au cours des dernières années que les démocrates y enregistraient un petit frémissement (quelques succès dans des élections locales, hausse des scores démocrates dans les aires urbaines), avec, lors des midterms de 2018 quelques résultats étonnants : bascule du siège 03 à la Chambre, résultat serré dans le 02, et, surtout, bascule du poste de gouverneur avec la défaite de Kris Kobach, secrétaire d'état du Kansas, qui avait battu lors des primaires le gouverneur républicain sortant.
Autre originalité ici : malgré un état solidement républicain, l'indice de popularité de Trump est très faible : un maigre +2 dans le dernier baromètre. Plus grave pour les républicains, Kobach vient de lancer sa campagne pour les primaires républicaines pour le poste de sénateur. Tous les républicains locaux (et sans doute nationaux qui se penchent sur la question) font grise mine : le gars leur a déjà fait perdre le poste de gouverneur, si on pouvait éviter qu'il ne perde aussi un siège sénatorial normalement imperdable. Problème : il est ultra populaire auprès de la base républicaine de l'état, et le favori de l'establishement, Pompeo (un ex de l'administration Trump), souffle le chaud et le froid (il est difficile de dire si il va se lancer ou non). Beaucoup craignent que Kobach ne parvienne à gagner les primaires encore une fois. Côté démocrates, le parti de l'âne fait les yeux doux à Kathleen Sebelius, ancienne gouverneur démocrate de l'état (de 2003 à 2009) et ancienne secrétaire à la santé sous Obama (de 2009 à 2014). Si elle se lance et que Kobach obtient bien l'investiture républicaine, je pense que le siège pourrait être disputé.
https://thehill.com/homenews/campaign/4 ... -in-kansas
https://www.politico.com/story/2019/07/ ... un-1573348
2) dans le Montana, le sortant républicain Steve Daine se représente. Normalement une promenade de santé. Sauf que le Montana est loin d'être aussi rouge vif que les états qui l'entourent (Idaho, Wyoming et les Dakota). Ici c'est au gouverneur en poste, Bullock, que les démocrates font les yeux doux. Pour l'heure il concourt aux primaires démocrates pour la présidentielle (sur un créneau assez centriste), sans grand succès, il faut l'avouer. SI jamais il devait abandonner sa course présidentielle et se lancer sur la sénatoriale (son mandat de gouverneur se termine en 2020, et il ne peut se représenter puisque c'est le deuxième), alors là aussi je pense que le siège serait en jeu. Dans tous les autres cas de figure, les républicains n'auraient aucun souci à se faire.
Beaucoup de démocrates souhaiteraient voir le gouverneur du Colorado, Hickenlooper (qui est dans l'exacte même situation que Bullock : course présidentielle, sans grand succès, et impossibilité de se représenter pour un nouveau mandat de gouverneur en 2020) faire de même avec le poste sénatorial de son état. Dans son cas, cela aurait l'avantage de tuer la concurrence entre les démocrates intéressés par le poste (qui sont nombreux dans l'état à vouloir tenter leurs chances, mais face au gouverneur sortant très populaire, ils seraient sans doute moins emballés à l'idée de tenter le coup sur les primaires).
3) le siège du New Hampshire. Sur le papier ça devrait être serré, cet état étant un traditionnel swing state. Mais, toute proportion gardée, c'est un peu comme la Floride : pour cette dernière les républicains ont un (très) léger avantage, pour le New Hampshire ce sont les démocrates qui ont un (très) léger avantage. Surtout, la sortante démocrate, Jeann Shaheen se représente : ancienne gouverneur (très populaire) de l'état (de 1997 à 2003), elle est sénatrice depuis 2009, et est très populaire et connue dans son état. Du coup côté républicains, ça ne se bouscule pas du tout pour tenter de lui contester son siège. En fonction de qui sortira des primaires républicaines, c'est à surveiller. Pour l'heure Shaheen est largement favorite.

Bref, là aussi, beaucoup d'incertitudes dans pas mal d'états sur les candidatures.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2770
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede Corondar » Jeu 22 Aoû 2019 23:41

Après avoir abandonné la course aux primaires démocrates pour la présidentielle, Hickenlooper, l'ex gouverneur du Colorado (et ex maire de Denver), se lance officiellement dans la course au poste sénatorial de son état.
https://edition.cnn.com/2019/08/22/poli ... index.html
Cela devrait avoir pour effet de raréfier grandement les velléités de candidatures de la douzaine de démocrates qui se disaient intéressés par les primaires. Je pense qu'il fait office de favori pour les primaires mais aussi pour la générale. Le sortant républicain Gardner va avoir beaucoup de mal à s'imposer face à ce candidat redoutablement populaire dans son état, d'autant que ce dernier n'est pas non plus à l'abri de devoir affronter un candidat issu de l'aile droite du GOP lors des primaires républicaines.
Si je devais classer les sièges républicains les plus potentiellement à la portée des démocrates sur la série de 2020, je les classerai ainsi pour l'heure, du plus en danger au moins en danger :
1) Colorado
2) Arizona
3) Maine
4) Caroline du Nord
5) Iowa
Je pense qu'on peut également surveiller les sièges du Kansas et du Montana, susceptibles de devenir compétitifs dans certains cas. Concernant le Kansas d'ailleurs, il semblerait que Mike Pompeo aurait décidé de ne pas participer aux primaires républicaines.
https://www.washingtonexaminer.com/opin ... -interview
Si cela se confirme c'est une très bonne nouvelle pour Kris Kobach, qui lui est déjà officiellement candidat pour l'investiture républicaine. Si il la remporte, étant donné qu'il a déjà perdu le poste de gouverneur face à une démocrate l'année dernière, il est possible qu'il ne soit pas un candidat génial non plus pour le Sénat. A voir qui sortira des primaires démocrates...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2770
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede Corondar » Mer 28 Aoû 2019 02:08

Petit focus également sur les élections au niveau des états à venir, avec l'enjeu primordial des trifecta.
Déjà, il semblerait que les démocrates soient enfin arrivés à la même conclusion que les républicains : les élections au niveau des chambres des états, en fait c'est important :). Il leur aura fallu une dizaine d'années pour arriver à cette conclusion :).
En effet, les démocrates semblent bien décidés à investir (financièrement et politiquement) cet échelon politique.
https://www.pbs.org/newshour/politics/d ... gislatures
Et Obama s'y met aussi en décidant de faire de la lutte contre le gerrymandering un objectif affiché.
https://thehill.com/homenews/campaign/4 ... ymandering
Avant 2020, les démocrates se sont fixés quelques objectifs sur des scrutins de 2019 :
1) En Virginie, les deux assemblées seront renouvelées à l'automne. Dans les deux cas, les démocrates sont à un siège de la majorité (sur un total de 100 sièges pour la chambre basse, et sur un total de 40 sièges pour la chambre haute). Si ils s'emparent des deux majorités dans les deux chambres, ils rafleraient le trifecta dans cet état. Personnellement, si ils y parviennent, alors je retirerais sans aucun remords la Virginie de la liste des swing states pour la présidentielle de 2020.
2) en Louisiane, les démocrates disent (officiellement) viser la chambre basse de l'état. Pour se faire ils devraient basculer entre 12 et 16 sièges (il y a pour l'heure des sièges inoccupés...) sur les 105. A mon avis c'est du bluff :). Si déjà ils réussissent l'exploit de faire réélire le gouverneur démocrate sortant sortant John Edwards, ils pourront déjà sabrer le champagne :). Ici le but est bien d'empêcher les républicains de gagner un trifecta.
Sur les scrutins de 2020 :
1) dans le Minnesota, les démocrates doivent conquérir 3 sièges au sénat (sur 67) et 9 à la chambre (sur 203). Là aussi, le but est le trifecta puisque les démocrates possèdent la maison du gouverneur.
2) en Pennsylvanie, les démocrates doivent conquérir 3 sièges au sénat (sur 50) et 9 à la chambre (sur 203). là aussi le trifecta est le but puisque le gouverneur est démocrate.
3) au Wisconsin, les démocrates doivent conquérir 2 sièges au sénat (sur 33) et 14 ou 15 à la chambre (sur 99, là aussi il y a un siège vacant). Les démocrates ont fait basculer la maison du gouverneur l'année dernière. Faire basculer le sénat c'est faisable, par contre la chambre ça me parait très difficile.
4) en Caroline du Nord, les démocrates doivent faire basculer 4 sièges au sénat (sur 50) et 5 à la chambre (sur 120). Là aussi le trifecta est en jeu puisque le gouverneur est démocrate.
5) au New Hampshire les démocrates espèrent conserver leurs majorités dans les deux chambres, ici est l'espoir est donc de battre le gouverneur sortant (qui lors des midterms de l'année dernière avait 7 points d'avance sur son concurrent démocrate). Là aussi le trifecta est possible.
6) en Floride, les démocrates doivent faire basculer 4 sièges au sénat (sur 40) et 14 à la chambre (sur 120) à la chambre. Ici le but est de faire perdre leur trifecta aux républicains (qui ont la maison du gouverneur depuis plus de 25 ans désormais).
7) au Texas, c'est assez incroyable, mais suite à la poussée démocrate (inattendue) dans cet état lors des midterms de 2018, les démocrates peuvent espérer rendre les élections locales compétitives. Au sénat ils doivent basculer 4 sièges (sur 31), à la chambre ils doivent basculer 9 sièges sur 150. Il y a encore un an j'aurais considéré ça comme un mirage pour les démocrates, mais j'avoue que les résultats de 2018 au Texas ont ébranlé pas mal des certitudes que je pouvais avoir concernant cet état.
Ici aussi le but est de faire perdre un trifecta aux républicains.
Pour l'heure les démocrates controlent le trifecta dans 14 états, les républicains dans 22, les 14 autres états ont un pouvoir partagé entre les 2 partis. Comme pour le sénat, l'élection présidentielle aura un gros impact sur les élections locales dans tous ces états.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2770
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: Etats-Unis : élections au Congrès de 2020

Messagede jean24 » Mer 28 Aoû 2019 10:17

Corondar a écrit:2) en Louisiane, les démocrates disent (officiellement) viser la chambre basse de l'état. Pour se faire ils devraient basculer entre 12 et 16 sièges (il y a pour l'heure des sièges inoccupés...) sur les 105. A mon avis c'est du bluff :). Si déjà ils réussissent l'exploit de faire réélire le gouverneur démocrate sortant sortant John Edwards, ils pourront déjà sabrer le champagne :). Ici le but est bien d'empêcher les républicains de gagner un trifecta.


Je ne suis pas sur que les républicains soient en mesure d’empêcher la réélection de John Bel Edwards. Il a l'image d'un centriste comme la Louisiane sait si bien les faire (comme avec des John Breaux ou Mary Landrieux, John Kennedy n'est pas non plus le républicain le plus fanatique). Sa popularité est plutôt bonne et il n'a pas de candidats très solide face à lui. Je pense qu'il est légèrement favori pour se faire réélire.

Cette nuit avait lieu le second tour de la primaire républicaine pour l'élection au poste de gouverneur du Mississippi, c'est Tate Reeves, le lieutenant-gouverneur de l'Etat, qui remporte la nomination avec 54.2% des voix. Il fera face à Jim Hood avocat général démocrate de cet Etat qui s'est toujours fait élire avec plus de 55% des voix dans cet Etat très républicain.
jean24
 
Messages: 610
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 12:05

Suivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité