Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Décès de Jacques Lafleur, ex président de Nouvelle-Calédonie

Forum axé sur les modifications du paysage politique français. Commentez les nominations dans la fonction publique ou les changements d'élus au parlement ou au niveau local.

Décès de Jacques Lafleur, ex président de Nouvelle-Calédonie

Messagede Jean-Philippe » Dim 5 Déc 2010 01:04

L'ancien député de Nouvelle-Calédonie, Jacques Lafleur, signataire des Accords de Matignon en 1988 avec le kanak Jean-Marie Tjibaou, est décédé en Australie, à l'âge de 78 ans, a-t-on appris dimanche auprès de son entourage.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/05/97001-20101205FILWWW00002-noumea-mort-de-jacques-lafleur.php

Il a été député en 1978-2007 (battu alors comme dissident de l'UMP par le 1e adjoint de Nouméa) et élu de 1972 à avril 2010 (démission) au Congrès, président du RPCR de 1977 à 2005, président de la Province Sud de 1988-2004. C'est l'équivalent de LMC en Guadeloupe et de Flosse en Polynésie : un leader qui n'accepte pas de raccrocher.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9198
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Décès de Jacques Lafleur, ex président de Nouvelle-Calédonie

Messagede pierrep » Dim 5 Déc 2010 15:32

Comparer Lafleur à Michaux-Chevry et Flosse est je trouve assez dur et injuste . Car meme si la gestion du territoire de Nouvelle Caédonie par certains caldoches est très critiquable , on ne peut reprocher à Lafleur les graves malvserastions des deux autres ...qui ont gravement mélangé interèts privés et publics , fonds publics et campagne électoral ...et j'en passe .
pierrep
 
Messages: 1630
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Décès de Jacques Lafleur, ex président de Nouvelle-Calédonie

Messagede maxxx » Dim 5 Déc 2010 17:58

Je ne sais pas si on peut dire que Jacques Lafleur n'ait pas été, lui aussi, touché par des "affaires", dans la mesure où il était aussi très influent dans le système médiatique et entrepreneurial néo-calédonien et que cela a pu à certains moments passer pour du conflit d'intérêts. Comparer Gaston Flosse et Lucette Michaux-Chevry serait tout aussi excessif, car, si les deux sont loin d'avoir été blancs comme neige, le premier a quand même poussé plus loin certaines façons de procéder et est plus inquiété par la justice que l'ex-femme de fer de la Guadeloupe.

Je ne trouve pas l'analogie faite entre les 3 personnages excessive : tous les trois ont dominé la vie politique de leur île ou archipel pendant une bonne vingtaine d'années, du milieu des années 80 au milieu des années 2000, ont été à un moment donné incontournable et ont régné en maitres (avec une apogée atteinte dans les années 1990). Surtout, tous les 3 membres du RPR, ils étaient des très proches de Jacques Chirac...

Ils ont tous les trois connus une chute en 2004-2005 en perdant leur présidence (du Conseil Régional, de la Polynésie ou de la NC) et ont la particularité, malgré cette défaite et leur âge avancé (tous âgés de plus de 70 ans à leur défaite), de ne pas avoir lâché prise localement et politiquement : LMC a réussi à se faire réélire au Sénat en 2004 et a repris sa mairie de Basse-Terre en 2008 à un de anciens soutiens (et je pense qu'il ne faut pas l'écarter si vite pour les sénatoriales l'an prochain, elle est redoutable politiquement), Gaston Flosse revient, comme le roquet dirait Chirac, par intermittence dans le jeu politique polynésien (qui est très très compliqué et surtout très précaire, les alliances étant généralement éphémères et changeantes...) et a réussi malgré tout à conserver son siège de sénateur en 2008 (il risque de taquiner la vie politique jusqu'à sa mort de toute façon, un coup en s'alliant aux indépendantistes de Temaru, un autre coup en apaisant ses relations avec l'UMP et en votant la confiance au gouvernement Fillon)...
Jacques Lafleur était probablement celui des trois qui avait le moins su rebondir : sa volonté de ne pas s'arrêter à sa défaite à la tête de l'exécutif néo-calédonien était manifeste mais l'UMP avait senti qu'il n'était plus si fort et, probablement face au risque d'une perte de sa circonscription par la droite et l'UMP, ne l'avait pas réinvesti en 2007 pour les législatives : l'usure étant en effet manifeste, il n'avait obtenu que 11.5% des voix au premier tour, soit une 5ème place, derrière 3 candidats de droite et du centre et un régionaliste kanak...Et je ne pense, en faisant un peu de politique fiction, qu'il eût quelque chance de se faire élire au Sénat en 2011 ou de reprendre sa circonscription en 2012...
maxxx
 
Messages: 853
Inscription: Mar 17 Aoû 2010 20:20

Re: Décès de Jacques Lafleur, ex président de Nouvelle-Calédonie

Messagede Jean-Philippe » Dim 5 Déc 2010 18:03

Sur la remarque de Pierrep, je suis d'accord. C'est pourquoi, dans ma comparaison, j'insiste sur la longévité de ces élus proches de Chirac et des fins de vie politique marquées par des défaites électorales.

Après coup, je rejoins les remarques de Maxxx
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 9198
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne


Retourner vers Modification du paysage politique

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Mémento du président du bureau de vote

Joël Clérembaux

Ce Mémento du président de bureau de vote a été conçu pour permettre aux présidents des bureaux de vote de disposer d'outils pratiques à mettre en oeuvre avant, pendant et après le scrutin. Il expose les principales tâches qui leur incombent dans...

Découvrir l'ouvrage

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités