Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Candidature écologiste à la présidentielle

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede Eco92 » Lun 5 Juil 2021 11:04

L'élection présidentielle ayant lieu dans moins d'un an, une section finira par être créée. Une section donc pour suivre la candidature écologiste, j'entends par là celle qui devra passer par la primaire du "Pôle écologiste" (bien secoué lors des régionales mais toujours existant). Il y a bien sûr des candidats écolos en dehors, à voir si on en parle ici ou ailleurs.

Les régionales ont donné une ambition très forte aux écolos tout en étant décevantes dans les résultats : aucune région gagnée, disparition ou entrée dans l'opposition en Occitanie et Nouvelle Aquitaine alors qu’auparavant dans la majorité...
Là où le PS n'était pas sortant, ce sont cependant bien les écologistes qui sont arrivés en tête de la gauche (Pays de la Loire, Auvergne Rhônes Alpes, Ile de France, Grand Est - soutenu par le PS mais avec une forte liste dissidente menée par Filipetti), mais très distancés par la droite. Par ailleurs, les écologistes réapparaissent dans plusieurs régions : Haut de France, Bretagne, Grand Est, Bourgogne France Comté. Mais malgré ces demi-victoires, ce ne sont que des "demis" et les régionales n'ont pas donné l'effet d'entrainement souhaité. D'ailleurs le PS a vite indiqué par la voix de son secrétaire national, jusqu'ici ouvert à s'effacer derrière une candidature écolo, que ce n'était plus à l'ordre du jour.

Les départementales ont été plutôt bonnes pour les écologistes mais avec toujours moins de 100 élus au national, des stratégies totalement différentes, en tirer une extrapolation nationale paraît assez impossible. Il reste qu'il y a 96 élus écologistes et apparentés contre 49 en 2015. Je n'ai pas le compte des régionaux mais sans doute plus d'une centaine. Là où c'est important c'est que tout ces gens parrainent pour la présidentielle.

En 2017 Yannick Jadot, face à la pression des "un candidats mais pas trois" mais aussi (il faut l'admettre) face à la difficulté à obtenir 500 parrainages et au risque financier de sa candidature, s'était désisté pour le PS. Aujourd'hui atteindre les 500 parrainages n'est pas automatique mais nettement moins inquiétant, les écologistes pouvant partir d'une base de plus de la moitié de ce nombre.

Jusqu'à la semaine dernière seule Sandrine Rousseau, économiste, ancienne VP de la région Nord Pas de Calais, ex-n°2 d'EELV et militante connue sur la question des violences sexuelles, avait officialisé sa candidature. https://reporterre.net/Sandrine-Rousseau-alternative-feministe-a-Yannick-Jadot-et-a-Eric-Piolle

Depuis plusieurs candidats déjà traités comme tels dans les médias ont fait leur annonce officielle :
- Éric Piolle, ancien cadre RH et maire EELV de Grenoble depuis 2014, s'est déclaré officiellement le 29 juin ;
- Yannick Jadot, ancien cadre de Greenpeace, eurodéputé EELV depuis 2009, éphémère candidat à la présidentielle en 2017 et présenté partout comme le favoris (mais en 2011 c'était Hulot et en 2016 Duflot) a annoncé sa candidature au journal de TF1 le 30 juin https://www.francetvinfo.fr/politique/eelv/l-ecologiste-yannick-jadot-annonce-sa-candidature-a-l-election-presidentielle-de-2022_4684727.html

Médiatiquement ces candidatures sont dessinées comme le candidat de la gauche du parti et celui de la droite du parti, ce qui à mon avis est une grosse caricature : Piolle n'étant pas très gauchiste malgré son alliance avec LFI, Jadot n'étant pas franchement droitier, son principal sujet ayant été la lutte contre le libre échange (cependant il est nettement plus à droite sur les question sociétales et régaliennes). La plus clairement à gauche (économiquement, socialement et sociétalement, ou libérale à l'américaine si on préfère à gauche, je ne veux pas entrer dans ce débat de terminologie juste montrer les limites du discours médiatique au sujets des candidats) est Sandrine Rousseau.

Deux candidatures hors EELV ont été annoncé :
- Le 3 juillet Jean-Marc Governatori, chef d'entreprise, créateur de nombreux mouvements dont La France en action, La France d'en Bas et l'Alliance écologiste indépendante, aujourd'hui co-fondateur de Cap écologie avec Corinne Lepage. Il avait été suspendu du Pôle pour sa candidature dissidente en PACA, où il a dépassé les 5% et proposé une fusion à Muselier, et veut représenter une écologie de centre droit. Personnellement j'ai beaucoup de mal à imaginer qu'il puisse rester dans ce pôle mais bon on verra, il a tenté d'être candidat à la présidentielle en 2007 et 2012 et avait tenté de présenter Brigitte Bardot en 2017 https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/07/03/jean-marc-governatori-annonce-sa-candidature-a-la-primaire-des-ecologistes-pour-la-presidentielle_6086832_823448.html
- Aujourd'hui c'est Delphine Batho, ancienne ministre de l'écologie sous François Hollande (démissionnaire), ex-députée PS devenue présidente de Génération écologie en 2018 qui annonce sa candidature, ce qui était attendu : https://www.20minutes.fr/elections/3077443-20210705-presidentielle-2022-delphine-batho-candidate-election-via-primaire-ecologiste

Je constate en tous cas qu'une semaine après les régionales, quatre candidatures se déclarent officiellement, indiquant une véritable accélération. Il faut désormais que les parrainages soient recueillis par chacun des candidats (vingt), un certain nombre de gens ayant le droit par parti partenaire (à EELV ce sont les 120 membres du conseil fédéral, mais uniquement les titulaires).

A suivre donc.

Au rang des revendiqués hors de cette primaire, le Parti animaliste a annoncé la candidature d'Hélène Thouy.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6891
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede alamo » Lun 5 Juil 2021 12:07

Je ne pense pas qu'un candidat des Verts ait des difficultés à recueillir les 500 signatures nécessaires. Rappelons quen 2017 Lasalle, Cheminade, Poutou, Asselineau et Arthaud les avaient.
Surtout avec un doublement du nombre de conseillers départementaux, une centaine d'élus régionaux et quelques maires encartés...

Même Mélenchon les aura, c'est dire... ;-)
alamo
 
Messages: 3262
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede Ramdams » Lun 5 Juil 2021 12:41

J'ai néanmoins plus de doutes sur la capacité d'Hélène Thouy, pour le Parti animaliste, à obtenir les 500 parrainages.
Ramdams
 
Messages: 1415
Inscription: Dim 24 Mar 2013 11:55

Re: Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede Eco92 » Lun 5 Juil 2021 13:12

alamo a écrit:Je ne pense pas qu'un candidat des Verts ait des difficultés à recueillir les 500 signatures nécessaires. Rappelons quen 2017 Lasalle, Cheminade, Poutou, Asselineau et Arthaud les avaient.
Surtout avec un doublement du nombre de conseillers départementaux, une centaine d'élus régionaux et quelques maires encartés...

Pour l'avoir vécu en 2017 c'était très dur (même si en face, en effet !), après avoir suivi une double vague de départs, vers Mélenchon et Macron.
Délirant de voir en effet en face Cheminade et Asselineau qualifié, mais bon, ils ont une orga uniquement tournée vers cet objectif et des militants sans doute bien plus dévoués (comme LO).
Pour le NPA cette année je n'y crois pas, en 2017 ils avaient justement profité de la non-candidature EELV, plusieurs élus ayant parrainés Poutou au nom de la démocratie (la conseillère régionale de Vendée Lucie Etonno, l'alors simple élue régionale de la Vienne Léonore Moncond'Huy, etc.) tout en soutenant Hamon.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6891
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede pierrep » Lun 5 Juil 2021 15:28

Bientôt il y aura peut-être plus de candidats à la primaire de EELV qu'il n'y a d'adhérents à EELV !!
pierrep
 
Messages: 1630
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede citoyen electeur » Lun 5 Juil 2021 18:30

Eco92 a écrit:

Médiatiquement ces candidatures sont dessinées comme le candidat de la gauche du parti et celui de la droite du parti, ce qui à mon avis est une grosse caricature : Piolle n'étant pas très gauchiste malgré son alliance avec LFI, Jadot n'étant pas franchement droitier, son principal sujet ayant été la lutte contre le libre échange (cependant il est nettement plus à droite sur les question sociétales et régaliennes). La plus clairement à gauche (économiquement, socialement et sociétalement, ou libérale à l'américaine si on préfère à gauche, je ne veux pas entrer dans ce débat de terminologie juste montrer les limites du discours médiatique au sujets des candidats) est Sandrine Rousseau.


Droite ? Gauche ? il faut voir selon les nouveaux prismes : Islamo-compatibles ( Piolle ) et tendance Woke ( Rousseau ).
citoyen electeur
 
Messages: 125
Inscription: Mar 30 Mar 2021 13:10

Re: Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede CARL » Lun 5 Juil 2021 21:13

alamo a écrit:Je ne pense pas qu'un candidat des Verts ait des difficultés à recueillir les 500 signatures nécessaires. Rappelons quen 2017 Lasalle, Cheminade, Poutou, Asselineau et Arthaud les avaient.
Surtout avec un doublement du nombre de conseillers départementaux, une centaine d'élus régionaux et quelques maires encartés...

Même Mélenchon les aura, c'est dire... ;-)


Même Macron devrait pouvoir les avoir. C'est dire...
CARL
 
Messages: 367
Inscription: Mer 4 Avr 2012 10:32

Re: Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede newritture » Lun 5 Juil 2021 22:07

Du côté des parlementaires écologistes :

- Pro-Jadot : Mounir Satouri (Député européen), Damien Carême (Député européen)
- Pro-Piolle : David Cormand (Député européen), Michèle Rivasi (Députée européenne), Raymonde Poncet (Sénatrice du Rhône), Esther Benbassa (Sénatrice de Paris), Guillaume Gontard (Sénateur de l'Isère, DVE)
- Pro-Batho : Hubert Julien-Lafferière (Député de Lyon, GE), Cédric Villani (Député de l'Essonne, app. GE)

Éric Piolle a aussi reçu le soutien du maire de Tours ainsi que des têtes de liste aux régionales en Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes, Grand-Est et Centre Val de Loire. Yannick Jadot recevant de son côté le soutien de la tête de liste en Provence Alpes Côte d'Azur.
newritture
 
Messages: 626
Inscription: Dim 7 Juin 2020 23:41
Localisation: Métropole de Lyon

Re: Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede Eco92 » Jeu 8 Juil 2021 07:57

Corinne Lepage et sa formation Cap21 quittent la primaire, son parti a fusionné avec celui de Governatori pour créer Cap écologie mais pas administrativement donc seul Cap21 est viré.

Elle indiquait notamment par avance ne pas pouvoir soutenir Eric Piolle s'il gagnait et a demandé des garanties sur la "laïcité et la République", chose jugée insultante par EELV car déjà inscrites dans la charte de la primaire.

Personnellement ça me semble logique que ça clashe vu les problèmes d'alliances aux régionales, mais ça reste très curieux que Governatori en soit encore.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/corinne-lepage-ecartee-de-la-primaire-ecolo_fr_60e60365e4b0d698f0a9ecfb
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 6891
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Candidature écologiste à la présidentielle

Messagede pba » Jeu 8 Juil 2021 08:01

Comme dans tout processus de primaire, tout dépend du "corps "électoral .
Si ce dernier porte sur les seuls adhérents des mouvements écologistes ou plus (+), le résulat ne sera pas identique . Et quid des "coopérateurs "EELV ??
En terme de notoriété dans l'ensemble des votants français, Y.Jadot teint la corde .
Au sein de EELV, les militants, plus à gauche, penchent pour E.Piolle .
pba
 
Messages: 970
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Suivante

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir entre l'élu délégué...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité