Page 11 sur 12

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Mar 6 Déc 2016 21:48
de cevenol30
Oui, ou qu'elle a payé avant les autres. Au rythme des démissions, le reste des institutions (gouvernement, présidence du Sénat) ne va pas tenir éternellement. Heureusement qu'il y a des élections générales de temps en temps pour renouveler le personnel...

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Mar 6 Déc 2016 21:49
de ploumploum
Suite de mon message précédent : la crise institutionnelle franchit un nouveau cap après le refus exprimé par le Bureau du Sénat d'appliquer la décision du juge de la Cour Suprême.
En urgence, cette dernière se réunira demain en séance plénière pour trancher le cas.

http://oglobo.globo.com/brasil/senado-d ... a-20599213

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Mer 7 Déc 2016 23:21
de ploumploum
ploumploum a écrit:Suite de mon message précédent : la crise institutionnelle franchit un nouveau cap après le refus exprimé par le Bureau du Sénat d'appliquer la décision du juge de la Cour Suprême.
En urgence, cette dernière se réunira demain en séance plénière pour trancher le cas.

http://oglobo.globo.com/brasil/senado-d ... a-20599213

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html


Par 6 voix contre 3, la Cour Suprême maintient Renan Calheiros (dont le nom apparaît dans 11 enquêtes pour corruption) à la présidence du Sénat mais l'élimine de l'ordre de succession présidentielle. C'est assez étonnant comme décision. Eduardo Cunha, lui, a vu son mandat suspendu avant d'être destitué.

http://g1.globo.com/politica/noticia/ma ... nado.ghtml

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Ven 17 Fév 2017 11:50
de Pullo
On s'éloigne de la politique politicienne, mais une épidémie "historique" de fièvre jaune frappe le pays.
Mais ce dispositif tardif, quatre mois après les premiers signes d’une recrudescence de la fièvre, ne suffit pas à rassurer les experts. « Ce gouvernement est une tragédie », s’emporte Artur Timerman, président de la Société brésilienne de dengue et des arbovirus. Le spécialiste des maladies virales liées aux moustiques juge la réponse des autorités lente, inappropriée, et l’information peu transparente.

Le gouvernement, perturbé par les « affaires », néglige le travail de vigilance des autorités sanitaires, alors que plane la menace d’une contamination urbaine de la maladie : une tragédie inédite depuis soixante-quinze ans.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... iyELBq5.99


Et il semble que la suppression de postes dans les hôpitaux et dispensaires ait facilité la progression de l'épidémie.

Oui, le Brésil est en crise, à tous les niveaux...

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Mer 12 Avr 2017 14:51
de ploumploum
ET ça continue encore et encore....

Le STF (Tribunal Suprême Fédéral) annonce l'ouverture d'une enquête concernant environ 110 personnes dont :

- une quarantaine de députés fédéraux (dont le Président de la Chambre)
- 24 sénateurs (dont Eunício Oliveira, le président du Sénat depuis février) soit près de 30 % (!) du Sénat
- 3 gouverneurs
- 8 ministres soit près du tiers du Gvt Temer

http://g1.globo.com/politica/operacao-l ... rnal.ghtml

http://www.lefigaro.fr/international/20 ... l-etat.php

Le STF a également expédié à d'autres juridictions des demandes d'ouverture d'enquêtes concernant 3 anciens Présidents de la République : Rousseff, Lula, Cardoso.
L'ancien Président Collor de Mello est également concerné mais comme il est sénateur, c'est le STF qui gère son cas.
http://g1.globo.com/politica/operacao-l ... ario.ghtml

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Jeu 18 Mai 2017 21:01
de ploumploum
Quelques rebondissements aujourd'hui :

O Globo détiendrait un enregistrement audio où on entendrait le Président Temer soutenir l'achat du silence d'Eduardo Cunha
LE STF a ouvert une enquête contre le Président qui refuse pour l'instant de démissionner.

http://www.liberation.fr/planete/2017/0 ... es_1570510

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html

Et Aécio Neves, adversaire de Rousseff en 2014, a été suspendu de son mandat de sénateur.
http://g1.globo.com/politica/noticia/se ... chin.ghtml

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Jeu 8 Juin 2017 16:52
de ploumploum
Vers une nouvelle destitution de président ?

Depuis le 6 juin, un procès a lieu devant le TSE (Tribunal Supérieur Electoral) afin de juger des éventuelles irrégularités du compte de campagne du ticket vainqueur en 2014 (Rousseff-Temer)

En cas de "cassation" confirmée du mandat de Temer (qui promet d'user tout les recours possibles) , le Parlement devra élire un nouveau chef de l’État. En coulisse, les négociations ont commencé...

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Sam 10 Juin 2017 10:04
de ploumploum
ploumploum a écrit:Vers une nouvelle destitution de président ?

Depuis le 6 juin, un procès a lieu devant le TSE (Tribunal Supérieur Electoral) afin de juger des éventuelles irrégularités du compte de campagne du ticket vainqueur en 2014 (Rousseff-Temer)

En cas de "cassation" confirmée du mandat de Temer (qui promet d'user tout les recours possibles) , le Parlement devra élire un nouveau chef de l’État. En coulisse, les négociations ont commencé...

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html


Pas de destitution :

après 3 jours d'audience et une séance de plus de 5 heures, le TSE décide par 4 contre /3 pour de rejeter la cassation du mandat de Temer
Mais la décision fait polémique car le TSE a ouvertement nié certaines preuves.
(O Globo.com a pour une :
TSE IGNORA PROVAS DE CORRUPÇÃO E LIVRA TEMER DE CASSAÇÃO POR 4 A 3
)

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Ven 14 Juil 2017 11:04
de Eco92
Lula sort lourdement condamné de son procès : neuf ans et six mois de prison pour blanchiment d’argent et corruption. La peine ne s'applique cependant pas avant condamnation définitive et Lula fait appel, dénonçant un procès politique.

Dans la foulée, il a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle de 2018.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/07/13/lula-va-contester-sa-condamnation-et-se-presenter-a-l-election-de-2018_5160291_3222.html

Re: La vie politique au Brésil

MessagePosté: Dim 16 Juil 2017 18:29
de ploumploum
Eco92 a écrit:Lula sort lourdement condamné de son procès : neuf ans et six mois de prison pour blanchiment d’argent et corruption



ça équivaut à une inéligibilité à vie : 9 ans et demi c'est juste assez pour l'éliminer des 3 prochaines présidentielles (octobre 2018, 2022 et 2026). Rappelons que Lula aura 72 ans en octobre prochain...

Sinon, ça n'a pas encore été rapporté ici mais fin juin le procureur général a demandé formellement une mise en accusation du Président Temer pour corruption passive.
Il faut que la demande soit traitée et validée par la Chambre des députés avant que le STF accepte éventuellement un procès. (si procès il y a, Temer serait écarté du pouvoir pour 180 jours)
Pour l'instant, il y a peu de chances que la procédure aboutisse : Temer a encore beaucoup d'alliés à la Chambre...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/ ... uption.php

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
http://g1.globo.com/politica/noticia/ja ... pcao.ghtml