Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Vie interne du FN

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede Zimmer » Jeu 28 Oct 2010 21:01

Inéligibilité requise contre Le Pen pour des affiches sur l'islam
De Dorothée MOISAN (AFP)

PARIS — Deux mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité ont été requis jeudi contre Jean-Marie Le Pen pour avoir, par des affichettes de campagne diffusées sur internet, incité à la haine envers la population musulmane et les personnes d'origine algérienne.

Le procureur, Claire Donnizaux, a également demandé au tribunal correctionnel de Paris de condamner le président du Front national à une amende de 20.000 euros.

L'affiche litigieuse avait été diffusée en février 2010, lors de la campagne des élections régionales, par le mouvement "jeunesse" du FN en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, puis sur plusieurs sites internet.

Titrée "Non à l'islamisme", elle représentait une femme intégralement voilée à côté d'une carte de France, recouverte du drapeau algérien, sur laquelle se dressaient sept minarets en forme de missiles.

Scandalisée, la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) avait alors saisi le juge des référés du tribunal de Marseille, qui avait condamné le Front national à retirer les affiches.

Dans un second temps, la Licra, soutenue par SOS Racisme et le journaliste algérien Mohamed Sifaoui, a porté l'affaire devant la justice parisienne pour provocation à la haine envers une religion.

Absent à son procès, Jean-Marie Le Pen a évoqué la question dans la matinée lors d'un débat au Centre de Formation des journalistes de Paris dont il était l'invité. "Mon avocat n'aura pas trop de mal (à me défendre, ndlr) à l'issue de la déclaration de M. Ben Laden", a-t-il ironisé.

A l'audience, Me Wallerand de Saint-Just s'est en effet saisi des récentes menaces d'Al-Qaïda contre la France. "Nous sommes aujourd'hui menacés par l'islamisme (...) Est-ce que vous allez dire, dans votre jugement, qu'on ne peut plus montrer d'opposition à l'islamisme? Faites très attention..." a mis en garde l'avocat, en s'adressant au tribunal.

Durant sa longue plaidoirie, le défenseur du FN n'a cessé de rappeler que l'affiche litigieuse disait "Non à l'islamisme" et pas à l'islam.

"C'est un procès d'intention à M. Le Pen!" s'est-il indigné, en se faisant le chantre de la religion musulmane: "Vouloir vous faire dire dans votre jugement que l'islamisme, c'est la même chose que l'islam, c'est un scandale!"

"C'est trop facile de dire qu'on ne vise pas les musulmans parce qu'on y a inscrit +islamisme+", a répliqué l'un des avocats de SOS Racisme, Me Antonin Lévy. Sur cette affiche, "est-ce qu'on voit le terrorisme, est-ce qu'on voit Al-Qaïda, est-ce qu'on voit Ben Laden? Non!"

Faux, rétorque l'avocat du FN. Selon lui, l'affiche veut "montrer que l'islamisme constitue un danger pour la France et que cet islamisme consiste notamment pour certains jeunes Français musulmans à brandir le drapeau algérien et à brûler le drapeau français", comme à Toulouse après le match Algérie-Egypte, en qualifications pour le Mondial.

Pour le Front national, a répondu Me Lévy, "l'islamisme se résume au simple fait que des jeunes après une victoire de football manifestent leur joie après la victoire de leur équipe! Pierre de Coubertin doit se retourner dans sa tombe..."

Stigmatisant "la violence" de l'affiche, dont le seul but est de "susciter un sentiment de peur et de rejet dans l'électorat français", le procureur, Claire Donnizaux, a dénoncé "l'assimilation trompeuse entre islamisme et islam". Au vu des "antécédents" judiciaires de M. Le Pen en la matière, elle a demandé au tribunal de se montrer particulièrement sévère.

Délibéré le 2 décembre.

Copyright © 2010 AFP.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hRNlaDvxrTKxL8wITxlkZUwrDSzQ?docId=CNG.499db5f2f150904dfeb4aa72011adf63.3d1
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede Jean-Philippe » Mar 9 Nov 2010 17:19

L'animateur de l'un des principaux groupes de soutien à Bruno Gollnisch dans la campagne interne pour la présidence du Front national a récemment été exclu du parti pour ses écrits diffusés sur la Toile, sur décision de Jean-Marie Le Pen, a-t-on appris aujourd'hui de sources concordantes.

"J'ai reçu il y a quelques jours un courrier signé de Jean-Marie Le Pen m'annonçant mon exclusion", a annoncé à l'AFP Edouard Le Bourgeois, le responsable des "Jeunes avec Gollnisch", dont le site internet soutient très activement la candidature du rival de Marine Le Pen. Plusieurs sources au Front national ont confirmé cette décision, prise "la semaine dernière" par Jean-Marie Le Pen, l'une de ces sources justifiant l'exclusion par "la mise en ligne de textes inacceptables pour le FN et ses dirigeants".

Le site internet des Jeunes avec Gollnisch s'en était pris à plusieurs reprises de manière virulente à l'actuel coordinateur national du Front national de la Jeunesse (FNJ), David Rachline, qu'il accuse d'avoir "confisqué" le FNJ au profit de Marine Le Pen. Fin août, un billet qualifiant l'université d'été du FNJ de "scandaleuse" avait déploré, entre autres, l'absence de messe, avant de conclure, en visant David Rachline : "un franc-maçon n'aurait pas réagi différemment". Il évoquait aussi "deux jeunes hommes (...) qui ont joué au docteur dans une voiture", propos qui avaient ensuite été retirés du site.

Selon Edouard Le Bourgeois, "la direction actuelle du Front national préfère exclure ceux qui dénoncent des situations conflictuelles pourtant avérées plutôt que d'interroger ceux qui les ont suscitées. Il faut faire taire les opposants, c'est plus commode". Interrogé par l'AFP, Bruno Gollnisch a déploré cette exclusion. "M. Le Bourgeois a peut-être laissé passer imprudemment certains commentaires excessifs sur ses blogs mais ça ne justifiait pas, me semble-t-il, une exclusion", a-t-il déclaré.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/11/09/97001-20101109FILWWW00631-un-proche-de-gollnisch-exclu-du-fn.php

Cela fait un peu penser à une pré nuit des longs couteaux. Je pense de plus en plus que de nombreux cadres du FN quitteront le parti après la victoire de Marine Le Pen. Pour Gollnisch, je ne sais pas.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede Jean-Philippe » Dim 14 Nov 2010 10:22

Bruno Gollnisch, rival de Marine Le Pen dans la course à la présidence du Front national, a été ovationné par plusieurs centaines de sympathisants hier soir à Villepreux, dans les Yvelines, lors d'une réunion de ses soutiens, la plus importante depuis le début de sa campagne.

Lors de son discours, devant 500 à 600 personnes, le député européen a promis que s'il était au pouvoir, il menacerait la CGT de la "ruiner" financièrement pour mettre fin aux grèves dans les transports, qualifiant de "connards" ceux qui font "brûler des pneus sur les voies".

"Nous avons le droit de demander" aux immigrés "de respecter non seulement nos lois, nos moeurs, nos coutumes, mais aussi nos goûts", a-t-il ajouté, devant un public conquis, avant de promettre l'expulsion des délinquants étrangers. "Ce qui fera de la place aux voyous 'bien de chez nous' dans les prisons".

La réunion, qualifiée de "Fête des patriotes", s'est déroulée toute la journée au domaine de Grand'Maisons à Villepreux. Des cars de plusieurs régions avaient été prévus pour grossir les rangs.

Durant l'après-midi, plusieurs titres de la presse d'extrême droite avaient pris place sur les stands, notamment Minute et Présent, mais aussi Rivarol, dont le patron Jérôme Bourbon mène une campagne virulente, à tonalité parfois antisémite, contre Marine Le Pen.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/11/14/97001-20101114FILWWW00008-gollnisch-menace-de-ruiner-la-cgt.php

Avec un discours comme ça, on peut dire que Gollnisch tente de prendre le FN par la droite.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede Zimmer » Ven 3 Déc 2010 00:20

Jean-Marie Le Pen relaxé pour l'affiche des régionales
02/12/10 14:16

PARIS (AP) — Le tribunal correctionnel de Paris a relaxé jeudi Jean-Marie Le Pen poursuivi pour "incitation à la haine raciale" après la diffusion de son affiche aux élections régionales, "Non à l'islamisme", sur trois sites Internet liés au Front national.

L'affiche de la campagne aux élections régionales de mars 2010 de Jean-Marie Le Pen dans la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA) était illustrée par le buste d'une femme voilée, d'une carte de France aux couleurs du drapeau algérien et de sept flèches symbolisant des minarets, et titrée "Non à l'islamisme". Elle avait été réalisée à l'initiative du Front national de la jeunesse (FNJ).

Sans aborder le fond de dossier, le tribunal a considéré que le président du FN n'était ni l'auteur de l'affiche et encore moins le directeur ou le producteur des trois sites incriminés, seules qualités qui auraient pu permettre des poursuites.

La Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA), qui poursuivait également le leader du FN pour la diffusion de ces affiches en région PACA, a été déboutée le tribunal rappelant qu'il n'était pas compétent territorialement pour statuer sur cette question.

M. Le Pen et le Front national avaient été cités directement devant le tribunal par SOS Racisme, la LICRA et un particulier. Le ministère public avait requis deux mois avec sursis, 20.000 euros d'amende et un an d'inéligibilité.

A l'issue du délibéré, la fille du président du FN, Marine Le Pen, s'est félicitée de cette décision. "Je trouve hallucinant que l'on envoie nos jeunes soldats combattre avec les armes les talibans en Afghanistan et qu'on interdise aux responsables politiques que nous sommes de combattre les talibans et les islamistes par les mots en France", a-t-elle dit à la presse. AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20101202.FAP1852/jean-marie-le-pen-relaxe-pour-l-affiche-des-regionales.html
Zimmer
 
Messages: 3936
Inscription: Mar 11 Mai 2010 21:10

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede Jean-Philippe » Sam 11 Déc 2010 20:29

Dans le cadre de la campagne interne et sur les terres lyonnaises de son adversaire Gollnisch, Marine le Pen a comparé les prières dans la rue de musulmans (phénomène pourtant très localisé) à l'occupation pendant la dernière guerre mondiale. Il est évident, pour moi, qu'elle ne tient ce discours digne des dérapages de son père que dans la perspective du scrutin prochain du mois prochain. Une fois désignée, elle calmera le jeu afin de s'attaquer à un électorat plus large.

http://www.lefigaro.fr/politique/2010/12/11/01002-20101211ARTFIG00475-islam-et-occupation-la-provocation-de-marine-le-pen.php

Le président du Front national restera à la tête d'un microparti indispensable à la survie du parti.

Jean-Marie Le Pen n'a pas dit son dernier mot. Même s'il ne sera plus président du Front national le 16 janvier, l'ancien candidat à l'Élysée vient de se réserver les moyens de peser lourdement sur les épaules de son successeur. Dans un courrier à ses donateurs en date du 1er décembre, que révèle Le Figaro, Le Pen, au détour d'une phrase et sur le ton de l'évidence, annonce son intention de rester «bien sûr» président du microparti qu'il a fondé en marge du FN voilà plus de vingt ans.

Or, ce microparti totalement inconnu du grand public, appelé Cotelec, collecte tous les prêts et les dons que des sympathisants accordent à Le Pen. Selon la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) pour la seule année 2008 - annus horribilis pour le FN -, ces sympathisants ont accordé à Cotelec des prêts d'un montant de 2.238.897 € et des dons s'élevant à 235.481 €. Ce microparti a aussi perçu 42.208 € de revenus financiers dus à des placements judicieux. Un procédé légal, puisque plus de 250 micropartis sont actuellement déclarés auprès de la CNCCFP.

Mais Cotelec, que ses statuts présentent comme «un parti politique chargé de promouvoir l'image et l'action de Jean-Marie Le Pen» et dont le siège se trouve à son domicile de Saint-Cloud, est indispensable à la survie du FN, financièrement exsangue. Si le parti frontiste a connu un regain dans les urnes aux régionales et semble porté par une dynamique, il a toujours beaucoup de mal à boucler ses fins de mois. La dotation publique perçue par le FN, calculée sur la base des très mauvais résultats des législatives de juin 2007, est quatre fois moins importante qu'entre 2002 et 2007. L'ancien siège du mouvement à Saint-Cloud, le «Paquebot», n'a toujours pas trouvé d'acquéreur. Pour permettre au FN d'honorer ses échéances, Cotelec lui aurait consenti des prêts d'un montant de plus de 2,5 millions d'euros.


Appel aux donateurs

En restant président de Cotelec, où il a veillé à s'entourer de fidèles à la loyauté indéfectible, Jean-Marie Le Pen crée donc une situation curieuse : il va être le créancier de son successeur à la tête du FN, qu'il s'agisse de Marine Le Pen ou de Bruno Gollnisch. Un moyen de pression évident, qui lui permettra de prétendre être le tuteur de sa fille ou, selon le vote des adhérents, de son ex-lieutenant. Dans France Soir, hier, il déclare d'ailleurs qu'il restera le «commandeur».

S'il exige sa créance brutalement, Jean-Marie Le Pen pourrait mettre le FN en cessation de paiement. «La victoire pour la France est en vue et, désormais, à notre portée, écrit-il dans sa lettre aux donateurs. C'est pourquoi, plus que jamais, nous avons besoin de vous et de votre aide, de vos prêts et de vos dons.» Les sympathisants sont invités à libeller leurs chèques à l'ordre de l'association de financement du microparti, appelée, afin que ne subsiste aucune ambiguïté, «Jean-Marie Le Pen-Cotelec».

Dans le dernier paragraphe, le ton se fait plus personnel et presque mélancolique chez un homme peu porté à s'attendrir. «Je ne vous quitte pas», écrit Le Pen. On songe aux propos de François Mitterrand lors de ses derniers vœux aux Français le 31 décembre 1994 : «Je crois aux forces de l'esprit et je ne vous quitterai pas.» «Député européen, conseiller régional, poursuit Le Pen, je resterai aussi à vos côtés, tant que Dieu me prêtera vie, comme président d'honneur du Front national et bien sûr président de Cotelec.» Des propos qui traduisent une idée fixe : Le Pen ne doit rien aux autres et les autres lui doivent tout.

http://www.lefigaro.fr/politique/2010/12/10/01002-20101210ARTFIG00658-jean-marie-le-pen-garde-la-main-sur-les-finances-du-fn.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede Jean-Philippe » Ven 17 Déc 2010 19:22

Le président du Front national, Jean-Marie Le Pen, qui s'apprête à passer la main au congrès de Tours en janvier, a affirmé aujourd'hui que le parti avait "dépassé la barre des 31.000 adhérents", brisant un tabou dans ce mouvement où le chiffre des adhérents n'était jamais communiqué.

"Grosso modo, mais parce que c'est un chiffre en évolution permanente, je pense que nous avons dépassé la barre des 31.000 adhérents", a déclaré Jean-Marie Le Pen lors d'une conférence de presse au siège du parti, à Nanterre.

"La qualité se substitue très largement à la quantité"

"Il y a eu un courant d'adhésion très fort qui continue d'ailleurs", a-t-il ajouté, alors que les sympathisants avaient jusqu'au 10 décembre pour se mettre à jour de cotisation ou adhérer afin de voter avant le congrès de Tours (15-16 janvier).

Le FN ne communique traditionnellement jamais le chiffre des adhérents. Des sources au sein du parti faisaient état ces derniers temps d'environ 20.000 cartes.
Par rapport aux chiffres officiels avancés par d'autres partis (environ 230.000 à l'UMP), Jean-Marie Le Pen a ironisé sur "la différence qu'il y a entre les légionnaires parachutistes et les gardiens de voie" : autrement dit, "la qualité se substitue très largement à la quantité".

Un soutien réaffiché à Marine Le Pen

Les adhérents du FN ont jusqu'au 13 janvier pour renvoyer, par courrier, leur bulletin en faveur de Marine Le Pen ou de Bruno Gollnisch candidats à la succession du président du FN. Le dépouillement est prévu, sous contrôle d'huissier, le 14 janvier et la proclamation du vainqueur doit avoir lieu le 16 janvier.

Jean-Marie Le Pen a réaffiché son soutien à sa fille, mais "sans acrimonie aucune à l'égard" de Bruno Gollnisch, "un ami et camarade de plusieurs dizaines d'années".
Interrogé pour savoir si l'élection de Bruno Gollnisch à la présidence du parti constituerait un "désaveu" pour lui, il a répondu par l'affirmative. "Si la majorité des adhérents du Front national ne suivaient pas l'avis que j'ai donné, il est bien évident que je le prendrai comme un désaveu de mon opinion, cela va sans dire", a-t-il expliqué.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/17/97001-20101217FILWWW00404-plus-de-31000-adherents-au-fn-le-pen.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede Jean-Philippe » Mer 12 Jan 2011 23:51

Si Marine Le Pen ne gagne pas (avec environ 70% au pifomètre) avec ce genre de sondages, je ne sais pas ce qui lui faut.

Une enquête TNS-Sofres dévoilée mercredi montre que plus d'un Français sur cinq se déclare d'accord avec les idées défendues par le parti d'extrême-droite. Leur progression est particulièrement nette chez les sympathisants UMP.

Sans atteindre des niveaux historiques, les idées du Front national gagnent du terrain en France. Ainsi 22% des Français se déclarent d'accord avec le parti d'extrême droite, selon un sondage TNS Sofres réalisé pour Le Monde daté de jeudi, Canal+ et France Inter. Il y a un an, la proportion s'élevait à 18%. L'évolution est particulièrement marquée chez les sympathisants UMP : 32% disent adhérer aux idées du FN, soit 12 points de plus qu'en 2010. Une hausse semblable à celle des sympathisants de droite en général (44%, +12%).

Parmi les idées frontistes qui font mouche dans l'opinion, celle selon laquelle «il y a trop d'immigrés en France», qui récolte 50% de réponses positives, soit six points de plus que l'an passé. Quarante-neuf pour cent considèrent aussi que trop de droits sont accordés à l'islam et aux musulmans en France, contre 43% en 2010. En revanche, le rétablissement de la peine de mort ne récolte que 29% d'opinion favorable, et la suppression de l'euro 37%. D'aucuns verront dans ces résultats la conséquence d'une résurgence, au sein de la droite parlementaire, des thèmes de l'immigration et de l'islam lors de récents débats: burqa, Roms, prières musulmanes dans la rue…


Un effet Marine Le Pen

Cette progression coïncide également avec la stratégie de «dédiabolisation» du parti incarnée par Marine Le Pen. Onze pour cent des Français déclarent ainsi qu'ils se sentiraient plus proches du FN si la fille du leader historique était élue à la tête du parti au Congrès de Tours. Une proportion qui monte à 25% chez les sympathisants de droite. En face, la perspective d'une élection de Bruno Gollnisch ne séduit que 2% des Français et 4% des sympathisants de droite. L'enquête confirme que Marine Le Pen s'est forgée une image moins dure que celle de son père: 46% des Français la considèrent comme la «représentante d'une extrême droite nationaliste et xénophobe», contre 37% qui la voient comme la représentante d'une «droite patriote attachée aux valeurs traditionnelles». À ces deux questions, son père recueillait en 2006 respectivement 65% et 28% des réponses.

Un autre sondage vient toutefois relativiser cet «effet Marine Le Pen». Dans une enquête de l'institut LH2 pour le NouvelObs.com, 72% des Français déclarent qu'ils n'auront pas une image différente du FN si Marine Le Pen en prend la tête ce week-end. Parmi les sympathisants UMP, 22% répondent que cela donnerait une meilleure image, 10%, une moins bonne et 66%, que cela ne changerait rien. «Sa récente prise de parole comparant ‘les prières de rues de musulmans' à l'Occupation a sans doute contribué à limiter la perception d'une prise de distance avec les dérapages de son père et entamé son apparente modération», analyse l'institut, qui conclut que «le sentiment de rupture semble assez limité dans l'opinion».

En tout état de cause, l'adhésion de l'opinion au parti frontiste demeure inférieure aux niveaux relevés lors des vagues précédentes (24% en décembre 2005, 26% en décembre 2006 et 28% après la présidentielle en mai 2002). La majorité des Français (55%) déclare toujours n'adhérer ni aux critiques ni aux solutions du FN, tandis qu'un tiers d'entre eux disent adhérer aux critiques exprimées par le parti mais pas à ses solutions. Dans le même sens, 56% des Français pensent que le FN «représente un danger pour la démocratie en France». C'est quatre points de plus qu'en 2010 mais cela reste bien moins qu'en 2002 et en 2003 (70%).

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/01/12/01002-20110112ARTFIG00499-l-adhesion-aux-idees-du-fn-progresse-en-france.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede vudeloin » Ven 14 Jan 2011 21:19

Le syndrome de la grenouille serait il en train de gagner les media ? Parce que, presque passé inaperçu dans le paysage politique de ce début d'année, un entrefilet de la presse a précisé que le FN, dont on parle beaucoup ces temps derniers, ne présenterait de candidats que dans la moitié des cantons renouvelables cette année.
et que ses candidats sont des pratiquants forcenés du nomadisme électoral, pour peu que j'ai eu l'occasion de m'en rendre compte à plusieurs reprises.
Le FN, cela existe à Hénin Beaumont, auprès de la fille du chef bientot chef à son tour mais cela n'existe plus en Seine saint Denis...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede Jean-Philippe » Ven 14 Jan 2011 21:40

Je pense que le fait de présenter un binôme emmerde sérieusement le FN. Le retrait du nombre de ses candidats a déjà été observé en 2008, surtout dans les régions de l'Ouest et du Massif Central, là où la barre des 5% était la plus difficile à atteindre et où le potentiel militant est le plus faible.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Vers un FN sans Jean-Marie Le Pen

Messagede vudeloin » Sam 15 Jan 2011 01:02

L'autre aspect, chacun peut en parler s'il le souhaite, c'est que la droite dite classique a encore de quoi tenir ses troupes dans ces régions là, même si le réseau se réduit parfois...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités