Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Pôle de renaissance communiste en France

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Pôle de renaissance communiste en France

Messagede Républicain67 » Mar 8 Oct 2013 15:25

Bonjour,

Je veux créer un nouveau sujet consacré à un mouvement politique, découvert il y a peu, en surfant sur Internet (aucun engagement militant de ma part, je précise bien!) atypique et encore peu connu en France, mais qui bénéficie existe réellement dans certaines communes du Bassin minier du Pas-de-Calais, le Pôle de renaissance communiste en France (PRCF). Dirigé par Georges Gastaud (secrétaire national), professeur de philosophie et ancien secrétaire de section du PCF à Lens et Léon Landini (président-délégué), officier de la Légion d'Honneur, ancien résistant, membre des FTP-MOI, ce mouvement, qui ne se déclare lui-même pas parti politique, professe une doctrine politique plutôt atypique, mêlant marxisme-léninisme, patriotisme et internationalisme, que l'on ne retrouve ni dans les partis politiques d'extrême gauche de notre pays (NPA, Lutte Ouvrière), ni au Front de gauche.

Le PRCF a été créé en 2004, par d'anciens membres de la Fédération nationale des associations pour la renaissance communiste (FNARC), des membres du PCF déçus par la "mutation" du parti sous l'ère Hue. Il se réclame à la fois du patriotisme républicain et de l'internationalisme prolétarien, et reprend les idées du PCF des ères Thorez et Marchais, et est contrairement au "Parti" et au PG, opposé à l'Union européenne et à l'euro. Son patriotisme le distingue aussi des partis d'extrême gauche classiques, tels que LO ou le NPA. Le PRCF a, avec entre autre le M'PEP de Jacques Nickonoff, lancé un appel à créer un nouveau Conseil national de la Résistance.

Extraits des statuts du PRCF: "Face aux carences et aux renoncements de ceux qui prétendent officiellement parler au nom des communistes français, le Pôle de Renaissance Communiste en France milite pour la renaissance révolutionnaire du Parti Communiste en France. Pour répondre aux nécessités du combat de classe anticapitaliste et aux aspirations du mouvement populaire, les communistes qui veulent rester communistes, s’unissent et s’organisent pour :

- Défendre les conquêtes sociales et démocratiques au premier rang desquelles la souveraineté nationale qui doit être restaurée contre le patronat et les gouvernements qui le servent quelle que soit leur étiquette. Ce qui implique de mettre en œuvre une stratégie politique dégagée de la tutelle social-démocrate et fondée sur la lutte de classe et le rassemblement populaire contre l’Europe supranationale voulue par le grand capital, dans la perspective de la rupture totale avec le capitalisme et de la transformation révolutionnaire de la société.

- Redonner la priorité politique au mouvement populaire, ce qui permettra de combattre efficacement les pratiques électoralistes et opportunistes.

- Lier les luttes de la classe ouvrière, des travailleurs des villes et des campagnes et de toutes les couches de notre peuple exploitées par le capital, à la perspective du communisme dont la condition fondamentale est la construction d’une société socialiste reposant sur le pouvoir politique des travailleurs et la socialisation des grands moyens de production, d’échanges et de communication .

- Combattre la criminalisation du communisme, de son histoire, et de la première expérience socialiste née de la Révolution d’Octobre ; promouvoir une véritable réflexion marxiste sur le passé du mouvement révolutionnaire en France et dans le Monde.

- Défendre de manière critique mais constructive l’héritage idéologique et politique du mouvement communiste international et du Parti Communiste fondé au Congrès de Tours.

- Promouvoir la réflexion, la recherche et la formation révolutionnaire fondées sur la conception scientifique du socialisme et du communisme, apport essentiel de Marx, Engels et Lénine.

- Agir pour un nouvel internationalisme prolétarien et révolutionnaire. Pour la solidarité de lutte des travailleurs et des peuples plus nécessaire que jamais pour faire face à la re-mondialisation capitaliste et aux menées agressives de l’impérialisme. Combattre le fascisme et le racisme et toutes les formes de discrimination, le sexisme par exemple. Combattre pour la paix et le désarmement total. Établir dans ce but toutes les relations nécessaires avec les partis communistes et les mouvements qui partagent les mêmes orientations.

- Établir tous les liens utiles pour la renaissance en France d’un Parti Communiste, agir dans l’immédiat pour une Convergence communiste d’action avec les groupements communistes œuvrant dans le même but qu’elle".
Républicain67
 
Messages: 1821
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Pôle de renaissance communiste en France

Messagede Républicain67 » Jeu 31 Oct 2013 11:23

Aux municipales de 2008, le PRCF avait présenté quatre listes dans le Bassin minier du Pas-de-Calais: Lens, Liévin, Bully-les-Mines, Eleu-dit-Leauwette et avait chaque fois dépassé la barre des 10% et obtenu des élus dans ces quatre communes ouvrières. (http://jrcf.over-blog.org/article-17586217.html). Sur le papier, malgré la monté du FN dans le bassin, qui pourrait capter une partie du vote populaire, l'alliance PCF-PRCF à Lens devrait dépasser la barre des 20% des suffrages exprimés.
Républicain67
 
Messages: 1821
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Pôle de renaissance communiste en France

Messagede Républicain67 » Mer 1 Jan 2014 19:07

On en a peut être parlé dans la presse, mais le PRCF a avec le M'PEP, les Clubs "Penser la France" et d'autres petites organisations (URP de François Asselineau, Front syndical de classe...) lancé un appel à la construction d'un nouveau Conseil national de la Résistance (CNR), adapté à la situation actuelle de notre pays. (http://www.youtube.com/watch?v=kzBRXQwuJpY), l'appel "Pour que revienne les Jours heureux", du nom du programme du CNR. L'expérience, à contre-courant des autres partis politiques s'avère interessante à suivre.
Républicain67
 
Messages: 1821
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 10:57
Avertissements: 1

Re: Pôle de renaissance communiste en France

Messagede Eco92 » Jeu 2 Jan 2014 17:57

Amusant l'alliance des communistes avec l'UPR, même si pas illogique sur la question Europe/Etat.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4308
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Pôle de renaissance communiste en France

Messagede Grognard » Ven 3 Jan 2014 21:33

Eco92 a écrit:Amusant l'alliance des communistes avec l'UPR, même si pas illogique sur la question Europe/Etat.

Pourquoi "amusant" ?
Les deux se réclament du Conseil national de la Résistance et défendent la sortie de l'UE, la régulation de la finance, les nationalisations et les services publics, entre autres...
Grognard
 
Messages: 21
Inscription: Ven 3 Jan 2014 21:15
Localisation: Montréal (QC)

Re: Pôle de renaissance communiste en France

Messagede manudu83 » Sam 4 Jan 2014 11:55

Asselineau est incontestablement un homme de droite ancien du RPF et du SIEL, ancien membre du groupe UMP au conseil de Paris (élu sur une liste de Tiberi), son association avec des marxistes(du moins qui s'en réclame) a quelque chose d'étonnant.
manudu83
 
Messages: 3760
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: Pôle de renaissance communiste en France

Messagede Grognard » Sam 4 Jan 2014 14:45

Il n'y a pas que Asselineau à l'UPR.

Si on suivait ce genre de raisonnement, on devrait plutôt s'étonner qu'Eva Joly soit alliée à Manuel Valls...

Si on regarde le programme de l'UPR, il est définitivement plus proche de celui du M'PEP que de celui de l'UMP.
Grognard
 
Messages: 21
Inscription: Ven 3 Jan 2014 21:15
Localisation: Montréal (QC)

Re: Pôle de renaissance communiste en France

Messagede Eco92 » Sam 4 Jan 2014 15:30

Je m'attendais à une réponse de ce type, manudu83 a clairement expliqué pourquoi cela était surprenant.

Par contre membre du SIEL ? Je ne crois pas, ce parti a été seulement créé en 2011 et Asselineau avait déjà l'UPR.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4308
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: Pôle de renaissance communiste en France

Messagede alamo » Sam 4 Jan 2014 15:54

le Conseil National de la Résistance était pour l'essentiel l'alliance historique entre gaullistes et communistes, dont De Gaulle avait dit qu'ils étaient les deux seules forces politiques pendant la guerre avec le gouvernement de Vichy.

En toute logique, la reconstitution d'un nouveau CNR ne pourrait se faire que par l'alliance, contre un ennemi commun, des deux pôles "nonistes" de 2005 : la gauche de la gauche (radicale et républicaine) et ce qui reste du gaullisme.
Asselineau est aujourd'hui sr une ligne proche de celle de Dupont-Aignan, dont le programme économique et social (primauté du national sur le supranational imposé, du politique sur l'économique, contrôle de la finance, renationalisation de l'énergie, des transports, des autoroutes, de la poste, d'une partie des banques) les situe très loin à la gauche d'un PS néolibéral (ah, les vœux de F. Hollande...), eurobéat et atlantiste, devenu pour reprendre l'expression de Frédéric Lordon une simple "droite complexée".

Rien d'étonnant donc à ce type de tentative (tentative parce que je ne suis pas certain que ça aille très loin), destinée semble-t-il à empêcher que l'héritage du non de 2005 soit accaparé par le FN, justement parce qu'il lui est abandonné par une partie de la gauche radicale.

Sur ce dernier sujet, on appréciera la pertinence de l'analyse d'Aurélien Bernier (ancien membre d'Attac et soutien du Front de Gauche en 2012) dans son dernier livre (que je n'ai pas encore terminé d'ailleurs) "La gauche radicale et ses tabous".

Il y explique de façon prémonitoire à court terme pourquoi (internationalisme de pacotille de l'extrême gauche, reniement du PCF époque Robert Hue, culture sociale-démocrate des dirigeants du PG, etc) l'abandon du combat contre l'Europe libérale à un FN, pourtant jadis très européiste et ultralibéral, va permettre à ce dernier de faire entre deux fois et deux fois et demi plus de voix aux prochaines Européennes que le FdG (là le pronostic est de moi)

Et encore ne parle-t-on que du fond idéologique, pas des querelles de personnes pour le leadership entre Mélenchon et Laurent ou de l'attitude parfois hystérique et suicidaire de certains cadres du PG, illustrés par le clash aux assises du PGE.

Pendant que JLM vient bassiner les représentants (atterrés) de Syriza, die Linke ou d'Izquierda Unida avec les élections municipales françaises ( d'autant que certains partis membres ou associés du PGE dirigent parfois eux aussi chez eux des collectivités territoriales avec les partis socio-démocrates), la Commission Européenne, avec la complicité des gouvernements en place dont le nôtre, nous prépare ça :

http://www.monde-diplomatique.fr/2013/11/WALLACH/49803

c'est-à-dire l'abandon de toute façade pseudo-démocratique pour l'instauration de la ploutocratie assumée.
Après ça, l'aboutissement logique devrait la suppression des élections, devenues parfaitement inutiles, dans tous les pays européens.
Sauf peut-être les élections purement locales (ah tiens, finalement, Jean-Luc a peut -être raison de se focaliser là-dessus...)

Politiquemania disparaîtrait avec, ce serait bien dommage...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: Pôle de renaissance communiste en France

Messagede alamo » Sam 4 Jan 2014 15:58

Eco92 a écrit:Je m'attendais à une réponse de ce type, manudu83 a clairement expliqué pourquoi cela était surprenant.

Par contre membre du SIEL ? Je ne crois pas, ce parti a été seulement créé en 2011 et Asselineau avait déjà l'UPR.


en effet pas du SIEL, de création récente et allié du FN, mais du RIF, mouvement (confidentiel) créé par PM Coûteaux qui avant de dériver quelque peu, fut un proche de Chevènement et Séguin.
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Suivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Ecrire un discours

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de l'imagination dans l'art de toucher l'auditoire...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité