Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Congrès du Parti Socialiste (2018)

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede cevenol30 » Jeu 1 Fév 2018 01:45

Jusque là, les cumulards dans le temps et/ou simultanés arrivaient à être réélus assez souvent, notamment ceux du PS qui était un des partis les plus importants. La particularité étant que leur parti était officiellement plutôt anti-cumul, avec certaines tendances ou bouts d'appareil poussant à la roue sur cette question (contrairement à des partis plutôt pro-cumul comme le PRG ou LR).
Cependant, même si le cumul passait de moins en moins dans l'opinion, c'est surtout l'incompréhension par rapport à la politique de Hollande et au(x) positionnement(s) du PS qui a précipité sa chute.
Le cas de Gorce est plus simplement le signe que Maurel rassemble l'aile gauche.

Le PS a indiqué que son congrès statutaire (réunion avant le CN du 27 janvier pour entériner le vote des adhérents) a voté à 94% les modifications de statuts en vue du congrès d'Aubervilliers, suite au vote du 18 janvier et malgré les contestations:
http://www.parti-socialiste.fr/de-nouve ... n-congres/
Notamment, des précisions sont indiquées (mais les adhérents, ayant eu à voter dessus, les ont déjà depuis quelque temps) sur les désignations d'instances locales: les premiers secrétaires fédéraux seront élus comme le premier secrétaire national, le 29 mars (comprendre: avec premier tour le 15 mars, je suppose). Quant aux secrétaires de section, ils seront élus selon des dates départementales du 29 mars (jour de l'élection nationale et fédérale) au 19 avril - logiquement, un certain nombre de ces votes très locaux auront aussi lieu le 29 mars histoire de regrouper, du moins s'il y a partout la place et les volontaires pour tenir 3 urnes.
Ce fonctionnement risque fort de profiter aux deux motions en tête nationalement, surtout la première. Et de pousser fortement les deux autres motions à se rallier à une des deux premières, si possible. Cela pousse d'ailleurs aussi, en plus des signatures de membres du CN à récolter, à limiter le nombre de motions et à se regrouper. Chaque "tête" locale ou nationale aura toutefois à composer avec des instances élues lors du premier tour (du 15 mars) à la proportionnelle des motions mais son rôle reste important.

Les textes des 4 motions sont publiés:
la 1 (innovation, elles ne sont plus nommées par des lettres...) de Luc Carvounas "Un progrès partagé pour faire gagner la gauche" http://www.parti-socialiste.fr/motion-1 ... er-gauche/
la 2 de Stéphane Le Foll "Cher.e.s camarades" http://www.parti-socialiste.fr/texte-do ... camarades/
la 3 d'Olivier Faure "Socialistes, le chemin de la renaissance" http://www.parti-socialiste.fr/texte-do ... naissance/
la 4 d'Emmanuel Maurel "L'union et l'espoir" http://www.parti-socialiste.fr/texte-do ... n-lespoir/

Le titre de l'encyclique numéro 2 est de loin le moins folichon, si j'ose dire; les autres affichent une lueur d'espoir du moins si on leur laisse assez de strapontins.
Contrairement à ce que je pensais, guère trace de hamonistes parmi les signataires pourtant nombreux de la motion 4 de Maurel: pas de R.Juanico ni de C.Helle par exemple.
cevenol30
 
Messages: 2509
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede pierrep » Jeu 1 Fév 2018 21:55

cevenol30 a écrit:Jusque là, les cumulards dans le temps et/ou simultanés arrivaient à être réélus assez souvent, notamment ceux du PS qui était un des partis les plus importants. La particularité étant que leur parti était officiellement plutôt anti-cumul, avec certaines tendances ou bouts d'appareil poussant à la roue sur cette question (contrairement à des partis plutôt pro-cumul comme le PRG ou LR).
Cependant, même si le cumul passait de moins en moins dans l'opinion, c'est surtout l'incompréhension par rapport à la politique de Hollande et au(x) positionnement(s) du PS qui a précipité sa chute.
Le cas de Gorce est plus simplement le signe que Maurel rassemble l'aile gauche.

Le PS a indiqué que son congrès statutaire (réunion avant le CN du 27 janvier pour entériner le vote des adhérents) a voté à 94% les modifications de statuts en vue du congrès d'Aubervilliers, suite au vote du 18 janvier et malgré les contestations:
http://www.parti-socialiste.fr/de-nouve ... n-congres/
Notamment, des précisions sont indiquées (mais les adhérents, ayant eu à voter dessus, les ont déjà depuis quelque temps) sur les désignations d'instances locales: les premiers secrétaires fédéraux seront élus comme le premier secrétaire national, le 29 mars (comprendre: avec premier tour le 15 mars, je suppose). Quant aux secrétaires de section, ils seront élus selon des dates départementales du 29 mars (jour de l'élection nationale et fédérale) au 19 avril - logiquement, un certain nombre de ces votes très locaux auront aussi lieu le 29 mars histoire de regrouper, du moins s'il y a partout la place et les volontaires pour tenir 3 urnes.
Ce fonctionnement risque fort de profiter aux deux motions en tête nationalement, surtout la première. Et de pousser fortement les deux autres motions à se rallier à une des deux premières, si possible. Cela pousse d'ailleurs aussi, en plus des signatures de membres du CN à récolter, à limiter le nombre de motions et à se regrouper. Chaque "tête" locale ou nationale aura toutefois à composer avec des instances élues lors du premier tour (du 15 mars) à la proportionnelle des motions mais son rôle reste important.

Les textes des 4 motions sont publiés:
la 1 (innovation, elles ne sont plus nommées par des lettres...) de Luc Carvounas "Un progrès partagé pour faire gagner la gauche" http://www.parti-socialiste.fr/motion-1 ... er-gauche/
la 2 de Stéphane Le Foll "Cher.e.s camarades" http://www.parti-socialiste.fr/texte-do ... camarades/
la 3 d'Olivier Faure "Socialistes, le chemin de la renaissance" http://www.parti-socialiste.fr/texte-do ... naissance/
la 4 d'Emmanuel Maurel "L'union et l'espoir" http://www.parti-socialiste.fr/texte-do ... n-lespoir/

Le titre de l'encyclique numéro 2 est de loin le moins folichon, si j'ose dire; les autres affichent une lueur d'espoir du moins si on leur laisse assez de strapontins.
Contrairement à ce que je pensais, guère trace de hamonistes parmi les signataires pourtant nombreux de la motion 4 de Maurel: pas de R.Juanico ni de C.Helle par exemple.

Cécile Helle maire d'Avignon harmoniste?
pierrep
 
Messages: 1082
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede cevenol30 » Ven 2 Fév 2018 09:51

Oui, en effet. Je ne sais pas si elle est encore hamoniste mais elle l'a longtemps été en tous cas.
Et pour le re-préciser, c'est une information "en creux": dans la mesure où des hamonistes ne signent aucune motion, c'est qu'ils vont partir.
Inversement, un congrès et/ou une scission, c'est bien sûr un moment où certains changent de tendance: certains mélenchonistes du PS sont par exemple partis chez... Delanoë au moment du congrès où il allait y avoir départ (et de l'intérieur du courant, ça devait se voir, même si la menace ou velléité de scission était une idée assez répandue et longtemps ressassée dans certaines ailes les plus à gauche, l'ex-Gauche Socialiste notamment - inversement, les hamonistes aux mêmes époques n'y pensaient guère et les poperenistes comme Maurel probablement non plus)
cevenol30
 
Messages: 2509
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede stephed » Ven 2 Fév 2018 10:20

plusieurs élus réputés proches de Benoit Hamon tel les anciens députes Alexis Bachelay Et Mathieu Hanotin auraient signés la contribution de Luc Carvounas

https://humanite.fr/le-vote-pour-le-pre ... che-649483
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2192
Inscription: Mar 21 Sep 2010 09:47

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede pierrep » Ven 2 Fév 2018 11:01

cevenol30 a écrit:Oui, en effet. Je ne sais pas si elle est encore hamoniste mais elle l'a longtemps été en tous cas.
Et pour le re-préciser, c'est une information "en creux": dans la mesure où des hamonistes ne signent aucune motion, c'est qu'ils vont partir.
Inversement, un congrès et/ou une scission, c'est bien sûr un moment où certains changent de tendance: certains mélenchonistes du PS sont par exemple partis chez... Delanoë au moment du congrès où il allait y avoir départ (et de l'intérieur du courant, ça devait se voir, même si la menace ou velléité de scission était une idée assez répandue et longtemps ressassée dans certaines ailes les plus à gauche, l'ex-Gauche Socialiste notamment - inversement, les hamonistes aux mêmes époques n'y pensaient guère et les poperenistes comme Maurel probablement non plus)

Au sujet de Cecile Helle quelle est votre source?
pierrep
 
Messages: 1082
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede pmf » Sam 3 Fév 2018 17:04

Nicolas Rouly, Avocat de son état, Premier Secrétaire de la Fédération de Seine-Maritime du Parti Socialiste, ancien Président du Conseil Général de Seine-Maritime, Conseiller Départemental du canton de Le Grand Quevilly, Maire-Adjoint de Le Grand-Quevilly, a indiqué à un journaliste de Paris Normandie que, à titre personnel, il apportera son soutien au texte d'orientation présenté par Olivier Faure.
Cette prise de position devrait valoir à Olivier Faure un résultat très intéressant dans la Fédération de Seine-Maritime ce qui ne sera pas surprenant car cette Fédération a été ces dernières années très aubryiste.
pmf
 
Messages: 1384
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede pierrep » Sam 3 Fév 2018 19:43

pmf a écrit:Nicolas Rouly, Avocat de son état, Premier Secrétaire de la Fédération de Seine-Maritime du Parti Socialiste, ancien Président du Conseil Général de Seine-Maritime, Conseiller Départemental du canton de Le Grand Quevilly, Maire-Adjoint de Le Grand-Quevilly, a indiqué à un journaliste de Paris Normandie que, à titre personnel, il apportera son soutien au texte d'orientation présenté par Olivier Faure.
Cette prise de position devrait valoir à Olivier Faure un résultat très intéressant dans la Fédération de Seine-Maritime ce qui ne sera pas surprenant car cette Fédération a été ces dernières années très aubryiste.


Il serait plus exact de definir cette fédération du PS comme fabiusienne .....
pierrep
 
Messages: 1082
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede pmf » Sam 3 Fév 2018 22:21

L'ex plus jeune Premier Ministre de la France ayant été moins présent en Seine-Maritime de 2012 à 2016 pour cause de responsabilités ministérielles très prenantes puis n'étant depuis lors, de facto, plus membre du Parti Socialiste pour cause de Présidence du Conseil Constitutionnel, la Fédération socialiste de Seine-Maritime est en cours de mue et, ces dernières années, a, en général, été proche des positions de Martine Aubry que ses responsables avaient très activement soutenue lors des primaires de la fin de 2011.
La nouvelle tête pensante politique de la Fédération seinomarine du Parti Socialiste n'a pas encore véritablement émergé et la défaite très surprenante de Guillaume Bachelay aux élections législatives de juin 2017 n'a pas aidé à clarifier la situation.
Actuellement, les socialistes les plus en vue de Seine-Maritime sont, outre Guillaume Bachelay précité, ex numéro 2 du PS national, Didier Marie, Sénateur, ancien président du Conseil Général de 2004 à son accession au Sénat en 2013, Nicolas Rouly, Président du Conseil Général à la suite de Didier Marie et jusqu'en avril 2015 après la perte inattendue de la majorite au Conseil Général et Premier Secrétaire de la Fédération Départementale du PS, Nicolas Mayer-Rossignol, Président du Conseil Régional en 2014 et 2015, battu de fort peu par la liste de Hervé Morin en décembre 2015, et Frédéric Sanchez, Président de la Métropole de Rouen Normandie laquelle occupe une place de plus en plus importante en Seine-Maritime depuis sa mutation de Communauté d'Agglomération en Métropole au 1er janvier 2015 et j'allais oublier Christophe Bouillon, Député de la 5ème circonscription Barentin-Lillebonne, Conseiller Départemental de Barentin, Premier Secrétaire de la Fédération de Seine-Maritime du PS pendant une dizaine d'annees avant Nicolas Rouly, et Estelle Grellier, ex Secrétaire d'État près du Ministre des Collectivités Territoriales dans le Gouvernement de Manuel Valls et élue d'opposition de Fécamp.
Tel est l'état actuel des personnalités politiques socialistes seinomarines à l'aube de l'année 2018 qui sera une année charnière pour la Fédération de Seine-Maritime du PS, comme dans d'autres Départements, avec le Congrès de mars et ses effets quant à la direction de la Fédération seinomarine du Parti Socialiste.
pmf
 
Messages: 1384
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede pierrep » Dim 4 Fév 2018 10:35

pmf a écrit:L'ex plus jeune Premier Ministre de la France ayant été moins présent en Seine-Maritime de 2012 à 2016 pour cause de responsabilités ministérielles très prenantes puis n'étant depuis lors, de facto, plus membre du Parti Socialiste pour cause de Présidence du Conseil Constitutionnel, la Fédération socialiste de Seine-Maritime est en cours de mue et, ces dernières années, a, en général, été proche des positions de Martine Aubry que ses responsables avaient très activement soutenue lors des primaires de la fin de 2011.
La nouvelle tête pensante politique de la Fédération seinomarine du Parti Socialiste n'a pas encore véritablement émergé et la défaite très surprenante de Guillaume Bachelay aux élections législatives de juin 2017 n'a pas aidé à clarifier la situation.
Actuellement, les socialistes les plus en vue de Seine-Maritime sont, outre Guillaume Bachelay précité, ex numéro 2 du PS national, Didier Marie, Sénateur, ancien président du Conseil Général de 2004 à son accession au Sénat en 2013, Nicolas Rouly, Président du Conseil Général à la suite de Didier Marie et jusqu'en avril 2015 après la perte inattendue de la majorite au Conseil Général et Premier Secrétaire de la Fédération Départementale du PS, Nicolas Mayer-Rossignol, Président du Conseil Régional en 2014 et 2015, battu de fort peu par la liste de Hervé Morin en décembre 2015, et Frédéric Sanchez, Président de la Métropole de Rouen Normandie laquelle occupe une place de plus en plus importante en Seine-Maritime depuis sa mutation de Communauté d'Agglomération en Métropole au 1er janvier 2015 et j'allais oublier Christophe Bouillon, Député de la 5ème circonscription Barentin-Lillebonne, Conseiller Départemental de Barentin, Premier Secrétaire de la Fédération de Seine-Maritime du PS pendant une dizaine d'annees avant Nicolas Rouly, et Estelle Grellier, ex Secrétaire d'État près du Ministre des Collectivités Territoriales dans le Gouvernement de Manuel Valls et élue d'opposition de Fécamp.
Tel est l'état actuel des personnalités politiques socialistes seinomarines à l'aube de l'année 2018 qui sera une année charnière pour la Fédération de Seine-Maritime du PS, comme dans d'autres Départements, avec le Congrès de mars et ses effets quant à la direction de la Fédération seinomarine du Parti Socialiste.

Oui vous corroborez mon point de vue puisque la très grande majorité des personnalités citées sont des cadres que Fabius a repérés, poussés, formés, etc... En Seine Maritime vous savez parfaitement que durant de nombreuses décennies, il eut été impossible à quiconque au PS d'émerger et d'obtenir un poste d'importance ( parlement, présidences...) sans avoir l'aval de Fabius et être issu de son courant. Il est même clair qu'un écosystème politique a été construit et piloté par Fabius dans le 76 mais aussi dans l'Eure (Jamet, Destans) comme en Basse Normandie (Cazeneuve, Beauvais, Duron ....). Dans le 76, le seul a avoir eu une certaine surface sans faire allégeance à Fabius est Pierre Bourguignon, longtemps député-maire de Sotteville et issu du rocardisme.
pierrep
 
Messages: 1082
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede pmf » Dim 4 Fév 2018 13:04

Madame Johana Rolland, Maire de Nantes, annonce qu'elle soutiendra le texte d'orientation d'Olivier Faure ce qui n'est par surprenant en soi et elle a d'ailleurs précisé qu'elle appartient à la " bande des quadras " laquelle s'est, en effet, positionnée en faveur du texte susévoqué.
A voir quelle sera la position de Jean-Marc Ayrault, en principe proche de Stéphane Le Foll, homme des Pays de la Loire, version Pays intérieur et de l'Est de la région.
pmf
 
Messages: 1384
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Abécédaire du conseil municipal

Joël Clérembaux

Avec 175 entrées et 100 articles avec développements encyclopédiques répondant aux exigences des spécialistes, cet ouvrage est conçu et organisé comme un dictionnaire afin d'en faciliter l'utilisation par le néophyte.

Découvrir l'ouvrage

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités