Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Congrès du Parti Socialiste (2018)

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: Vie interne du PS

Messagede diasflac » Ven 19 Jan 2018 16:46

Quelqu'un peut faire une synthèse des positions de Faure aux anciens congrès? Avait il voté oui ou non au TCE?
Aux primaires de 2007?
diasflac
 
Messages: 247
Inscription: Jeu 22 Jan 2015 23:04

Re: Vie interne du PS

Messagede pba » Sam 20 Jan 2018 12:09

Cet article fait bien le point concernant S.Le Foll :le plus connu, mais le plus "ancien monde ".
https://www.challenges.fr/politique/par ... picks=true

Son succès ne serait pas de bonne augure : "hollandais "pure souche, crypto-mavroniste ...
Mais, à part Le Foll, O.Faure a -t-il un soupçon de charisme ???
pba
 
Messages: 724
Inscription: Lun 8 Aoû 2011 14:26

Re: Vie interne du PS

Messagede ploumploum » Dim 21 Jan 2018 12:26

Eco92 a écrit:Delphine Batho candidate, en étant de fait la seule femme (elle dit refuser cet argument) mais aussi en incarnant une certaine loyauté tout en s'étant opposé sur des sujets forts au quinquennat précédent (pas les motions de censures mais sa démission sur la baisse des budgets de l'environnement, opposition fermes à la déchéance, etc.). Elle entre en jeu cependant très solitaire et avec des termes très violents qui mettent d'accord de Maurel à Temal : "Je me présente sans les parrains, sans les barons, sans les fausses cartes, en dehors de tout courant. Que les choses soient claires, j'irai jusqu'au bout". Elle dénonce aussi "une petite mafia politique avec ses parrains, ses lieutenants, ses exécutants" et se présente contre "les liquidateurs d'espérance, le verrouillage de l'appareil". Pas sur que ce soit le bon chemin pour avoir les 16 signatures de conseillers nationaux nécessaires.

http://www.lejdd.fr/politique/congres-du-ps-delphine-batho-candidate-contre-une-petite-mafia-politique-3546284


Notons à ce propos qu'elle a carrément saisi la justice, dénonçant entre autres un "Coup d’État statutaire"
http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html

Concernant le Congrès en lui-même, Le Monde avait fait un résumé du calendrier dans un article publié le 9 janvier :
27 janvier.
Les prétendants au poste de premier secrétaire doivent déposer leur « texte d’orientation » lors d’un conseil national (CN) – sorte de « parlement » du parti. Ces motions, présentées avec une liste de signataires, doivent détailler la ligne et le projet politique porté par chaque candidat.

Ces textes vont connaître en 2018 une petite réforme, pour gagner en lisibilité. Jusque-là sans contraintes, ils sont désormais réduits à 50 000 signes – soit une bonne dizaine de pages – et doivent être organisés autour de cinq thématiques prédéfinies. Ils doivent aussi à présent être signés par au moins 5 % de membres du CN, soit seize personnes – façon de se prémunir contre les candidatures farfelues. Ces modifications doivent être validées, parmi d’autres, par les militants lors d’un vote qui a lieu le 18 janvier.

15 mars.
Les textes d’orientation sont soumis au vote des militants. Les statuts du parti prévoient qu’une journée de débat est organisée dans chaque fédération avant cette date. Ce vote est important, puisqu’il détermine la composition de la future direction : chaque motion sera représentée dans les instances du parti proportionnellement au score obtenu ce jour-là. La base électorale est légèrement élargie pour ce scrutin : les militants inscrits avant le 31 décembre 2017 pourront voter (jusqu’ici la durée minimale d’adhésion était de six mois). Surtout, les anciens adhérents qui ont quitté le PS à partir de 2015 pourront participer en ne réglant que la cotisation pour 2018 et non les années précédentes non payées.


29 mars.
"Second tour" : les militants votent pour élire le Premier Secrétaire et doivent choisir entre les deux chefs de file des deux motions arrivées en tête le 15 mars. Les patrons de fédérations sont également élus ce jour-là.

7 et 8 avril.
Congrès à Aubervilliers : installation de la nouvelle direction.

http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 13698
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede cevenol30 » Mer 24 Jan 2018 23:13

Les motions seront donc étriquées et verrouillées.
Certes, on conçoit qu'une pile de motions longues déposées par des groupes très limités en nombre (a fortiori en nombre de "notables" internes) dans un parti qui pèse moins de 10%, ça ne rime à rien d'un certain point de vue... mais d'un autre, c'est justement le moment de laisser bouillonner les idées.

Inversement, sur le corps électoral, il y a un élargissement à ceux qui gravitent autour du parti:
- les adhérents très récents: certains ont dû penser, en prenant leur carte en décembre, que ça ne compterait pas; souvent les militants des tendances titillaient leur vivier de sympathisants en disant "il faut prendre sa carte avant le (...) pour pouvoir voter au congrès" afin de récupérer les hésitants et procrastinateurs, là c'est chamboulé
-les ex-adhérents relativement récents (ceux qui étaient encore là en 2014, sous Ayrault et pour les municipales) à des conditions fort favorables puisqu'il n'y a pas à régler d'arriéré de cotisation.
Dans les deux cas, c'est plus souple qu'avant et cela peut être vu comme injuste par les militants d'époques précédentes qui ont, eux, dû régler les arriérés de cotisation.

Cela va donc dans le sens de la fermeture au sommet et de l'ouverture à la base... quelque peu contradictoire, même si la logique est que les chefs encore en place ont besoin de regonfler les troupes. Enfin, s'il n'y avait que cela comme contradiction au PS, il irait mieux.

Sur le fond, pour répondre au besoin de résoudre les contradictions et trouver un point moyen convenant aux militants restés au PS (donc qui ne sont partis ni à la FI, ni à LREM, ni chez Génération-s ou autres ou nulle part), une ligne médiane peut se dessiner correspondant à des personnalités telles que A. Hidalgo, V. Peillon ou M. Aubry dont il faudra surveiller les signatures (pour Aubry, c'est Faure).
Pour le positionnement futur du parti, il conviendra de se poser la question des alliances: à moins de 10%, si le score ne se ressaisit pas localement, pas de qualification au second tour des municipales et régionales... et ensuite, encore lui faudra-t-il trouver des alliés "naturels" faisant plus de 5% pour se rallier ou qui se rallient localement déjà pour le premier tour. EELV, le MRC et le PCF semblent les partenaires les plus naturels pour le PS mais ils sont eux aussi au fond du (même?) trou.
cevenol30
 
Messages: 2514
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede ploumploum » Dim 28 Jan 2018 12:02

Pas de surprises de de dernière minute : ni Julien Dray et ni Delphine Batho sont candidats. Cette dernière a bien déposé un "texte d'orientation" mais le conseil national l'a refusé faute de parrainages.

Sont donc candidats :
- Emmanuel Maurel, 44 ans, ancien élu régional d'Ile-de-France. Eurodéputé depuis 2014. Déjà candidat lors du Congrès de 2012. (défaite face à Harlem Désir). Il a obtenu 32 parrainages du Conseil national.

- Olivier Faure, 49 ans, député de Seine-et-Marne depuis 2012, président du groupe PS-NG depuis décembre 2016. Il a obtenu 21 parrainages.

- Luc Carvounas, 46 ans, ancien maire d'Alfortville (2012-2017), ancien sénateur du Val-de-Marne (2011-juillet 2017), député du Val-de-Marne depuis juin 2017. Il a obtenu 21 parrainages.

- Stéphane Le Foll, 57 ans, député depuis 2012, ancien ministre (2012-2017). Il a recueilli 16 parrainages.

http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 13698
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede pmf » Dim 28 Jan 2018 12:15

La camarade Delphine Batho a été déboutée jeudi en procédure de référé de sa demande d'annulation des modifications d'accès à la candidature au siège de Premier Secrétaire du PS.
Je pensais que son action judiciaire pourrait prospérer mais la procédure de référé est fort particulière et si elle poursuivait sur le fonds elle pourrait peut être obtenir gain de cause.
Les modifications de statuts ou de règles internes intéressent souvent très peu les militants et les adhérents des Partis politiques et ceux des Associations et ils ont tord car ces modifications peuvent être déterminantes quand elles sont présentées dans un esprit de prise de pouvoir ou de maintien de celui-ci.
Je suis tenté, à titre de principe, d'exprimer une forme de soutien à Delphine Batho qui a eu le courage de s'opposer à ce qui lui apparaissait antidémocratique car j'aime bien l'esprit Don Quichotte ou de désespérados.
pmf
 
Messages: 1388
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede Pullo » Lun 29 Jan 2018 20:02

ploumploum a écrit:Pas de surprises de de dernière minute : ni Julien Dray et ni Delphine Batho sont candidats. Cette dernière a bien déposé un "texte d'orientation" mais le conseil national l'a refusé faute de parrainages.

Sont donc candidats :
- Emmanuel Maurel, 44 ans, ancien élu régional d'Ile-de-France. Eurodéputé depuis 2014. Déjà candidat lors du Congrès de 2012. (défaite face à Harlem Désir). Il a obtenu 32 parrainages du Conseil national.

- Olivier Faure, 49 ans, député de Seine-et-Marne depuis 2012, président du groupe PS-NG depuis décembre 2016. Il a obtenu 21 parrainages.

- Luc Carvounas, 46 ans, ancien maire d'Alfortville (2012-2017), ancien sénateur du Val-de-Marne (2011-juillet 2017), député du Val-de-Marne depuis juin 2017. Il a obtenu 21 parrainages.

- Stéphane Le Foll, 57 ans, député depuis 2012, ancien ministre (2012-2017). Il a recueilli 16 parrainages.

http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html

Le nombre de parrainages ne préjuge pas des résultats du congrès, mais le fait que Le Foll ait deux fois moins de soutiens affichés que Maurel interpelle...
Pullo
 
Messages: 1309
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede cevenol30 » Lun 29 Jan 2018 23:45

Maurel est le seul représentant de l'aile gauche, des ailes gauches faudrait-il dire (il vient du poperenisme mais rallie au-delà) et récupère assez logiquement tous les parrainages possibles de ce côté. Il faudrait voir de quelle(s) motion(s) du congrès précédent sont issus ses parrains pour y détecter des surprises mais par exemple il est numériquement clair que les hamonistes restés au Conseil National du PS l'ont soutenu. C'est toutefois le signe qu'il y a encore une aile gauche qui s'accroche au PS: difficile d'imaginer l'éjection pure et simple du camp qui recueille le plus de parrainages, même si ce record relatif est aussi dû à la division des autres.

Inversement, trois candidats se partageaient les parrainages possibles du "centre" et de l'aile droite du PS.
Le Foll , avec juste le minimum requis ou guère plus, se trouve d'ores et déjà être celui qui apparaît comme étant de trop, pour le dire abruptement. Or, c'est le candidat le plus hollandien qui obtient donc le moins de parrainages. On dira probablement que ce congrès ne tire pas complètement l'inventaire du quinquennat... mais un peu quand même, c'en est déjà l'illustration.

Le Monde titre "quatre hommes en lice": il est vrai qu'au niveau de la présence féminine, on est loin du duel Royal/Aubry...
cevenol30
 
Messages: 2514
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede Relique » Mar 30 Jan 2018 02:09

cevenol30 a écrit:Maurel est le seul représentant de l'aile gauche, des ailes gauches faudrait-il dire (il vient du poperenisme mais rallie au-delà) et récupère assez logiquement tous les parrainages possibles de ce côté. Il faudrait voir de quelle(s) motion(s) du congrès précédent sont issus ses parrains pour y détecter des surprises mais par exemple il est numériquement clair que les hamonistes restés au Conseil National du PS l'ont soutenu. C'est toutefois le signe qu'il y a encore une aile gauche qui s'accroche au PS: difficile d'imaginer l'éjection pure et simple du camp qui recueille le plus de parrainages, même si ce record relatif est aussi dû à la division des autres.


Je ne sais pas s'il est conseiller national, mais Gaëtan Gorce, ancien sénateur, député, (ancien?) très proche de Ségolène Royal a annoncé son soutien à Maurel. Il se dit lui-même non issu de l'aile gauche, mais attentif au quinquennat passé et à ceux qui ont mené le PS là où il est, dans un message sur les réseaux sociaux.

Apparemment (je ne l'ai découvert qu'à l'instant) il avait soutenu Montebourg à la primaire, ce qui pose les "germes" de ce ralliement, Maurel étant plus proche des idées de Montebourg que de Hamon, par exemple.

Alors qu'il était sénateur, il s'était présenté à l'élection législative de juin 2017 dans la Nièvre, et n'avait fini que troisième. Il s'était retiré de la vie élective à ce moment là.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2081
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: Congrès du Parti Socialiste (2018)

Messagede pierrep » Mar 30 Jan 2018 08:21

Relique a écrit:
cevenol30 a écrit:Maurel est le seul représentant de l'aile gauche, des ailes gauches faudrait-il dire (il vient du poperenisme mais rallie au-delà) et récupère assez logiquement tous les parrainages possibles de ce côté. Il faudrait voir de quelle(s) motion(s) du congrès précédent sont issus ses parrains pour y détecter des surprises mais par exemple il est numériquement clair que les hamonistes restés au Conseil National du PS l'ont soutenu. C'est toutefois le signe qu'il y a encore une aile gauche qui s'accroche au PS: difficile d'imaginer l'éjection pure et simple du camp qui recueille le plus de parrainages, même si ce record relatif est aussi dû à la division des autres.


Je ne sais pas s'il est conseiller national, mais Gaëtan Gorce, ancien sénateur, député, (ancien?) très proche de Ségolène Royal a annoncé son soutien à Maurel. Il se dit lui-même non issu de l'aile gauche, mais attentif au quinquennat passé et à ceux qui ont mené le PS là où il est, dans un message sur les réseaux sociaux.

Apparemment (je ne l'ai découvert qu'à l'instant) il avait soutenu Montebourg à la primaire, ce qui pose les "germes" de ce ralliement, Maurel étant plus proche des idées de Montebourg que de Hamon, par exemple.

Alors qu'il était sénateur, il s'était présenté à l'élection législative de juin 2017 dans la Nièvre, et n'avait fini que troisième. Il s'était retiré de la vie élective à ce moment là.

Gorce fait partie de ces multicumulards qui imputent leur échec à poursuivre dans cette voie à Hollande.... Au lieu de se poser les bonnes questions il prend le parti des plus "plus à gauche que moi tu meurs". Posture déjà vue et pas forcément féconde....
pierrep
 
Messages: 1082
Inscription: Jeu 15 Avr 2010 20:43

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Guide du conseil municipal - Règles, pièges et astuces

Eric Landot

Comment un conseil municipal fonctionne-t-il ? Quel est le statut de l'élu ? Quels sont les droits des élus minoritaires ? Quels pièges juridiques éviter lors des séances du conseil ? Quelles astuces faut-il maîtriser ? Quelles sont les premières mesures à prendre...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités