Politiquemania

La base de données de la vie politique française

L'avenir du MRC

Partagez vos opinions sur l'actualité ou les évènements internes aux différents partis politiques français.

Re: L'avenir du MRC

Messagede Jules Dunord » Ven 22 Mai 2015 18:45

Il n’y a pas photo, seule la motion 3 veut une véritable rupture avec le PS.

Blog de Michel Sorin sur la motion 1

Jean-Luc Laurent et la majorité des membres de la direction sortante présentent la motion 1, qui représente la continuité dans la recherche d'une alliance à gauche tout en pesant sur les orientations du PS dans le sens d'une alternative républicaine souverainiste aux politiques néolibérales et européistes.

A quoi sert de vouloir peser sur les orientations du PS ? à rien, Montebourg, Filippetti, Hamon et les frondeurs du PS, qui pourtant étaient tous à l’intérieur du PS, l’ont appris à leur dépens. Quelles influences peuvent avoir des personnes à l’extérieur ? aucune, si ce n’est apporter une caution au PS .. et se griller par la même occasion.
Le PS n’est plus un parti socialiste. Il est devenu un parti libéral proche de la finance.

Motion 2 sur le site de Claude Nicolet :

Nous ne pouvons pas savoir si des primaires seront organisées à gauche. C’est une perspective qui dépend de la volonté de François Hollande de se présenter. Si des primaires devaient être organisés, la présence du MRC y aurait toute sa justification et il serait opportun de s’y préparer.

Là, c’est le pompon. Dupont Aignan, le républicain de l’autre rive, a dit, il y a quelques temps, que la primaire à droite était un véritable diner de cons. Ce serait la même chose avec la primaire du PS.
En y participant, le MRC deviendrait inaudible.

Un grand bravo à la motion 3, la seule qui redonnera confiance aux citoyens et républicains.
Jules Dunord
 
Messages: 1
Inscription: Ven 22 Mai 2015 18:31

Re: L'avenir du MRC

Messagede Relique » Ven 22 Mai 2015 22:30

Fabien: je pense qu'ils peuvent avoir 20 à 30% des délégués.

Les désignations des délégués se font dans les congrès locaux, et la motion 1 de JL Laurent "verrouille" assez bien les territoires...
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1994
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 14:03

Re: L'avenir du MRC

Messagede cevenol30 » Lun 1 Juin 2015 01:10

Pour la primaire, disons que tant qu'à ce qu'ils soutiennent "de toute façon" (notamment dans le cadre d'un accord pour les législatives) dès le premier tour le candidat soutenu par le (et très probablement issu du) PS, autant contribuer à le désigner y compris en y mettant un-e candidat-e (avec la tribune y afférente). Le rôle démesuré du PRG dans la majorité actuelle s'explique en partie par leur participation en tant que parti ainsi que celle de leur président comme candidat à la primaire fin 2011.
Inversement, soutenir le candidat PS dès le premier tour tout en ayant boudé la primaire destinée à le désigner ne rime à rien.
Le raisonnement est valable pour les autres petits partis de la majorité: MUP de Robert Hue, Front Démocrate de J-L. Benahmias...
La candidature à la primaire est/serait un moyen de soutenir (ne pas diviser) tout en faisant entendre sa différence.
Le souci du MRC est que ça risquerait de virer à la cacophonie... Déjà sans en être là, la différence s'est bien fait entendre sur un sujet comme la réforme du collège. Côté économique, on l'entend moins mais on sait qu'ils n'en pensent guère moins.

Deux différences majeures par rapport à 2011/2012:
-il n'y aura peut-être pas de primaire, le président sortant étant supposé se représenter (grosse erreur, je pense). Toute stratégie comptant dessus risque donc de tomber à l'eau.
-une défaite est prévisible et probablement même dès le premier tour.
La défaite PS dès le premier tour impliquerait que les partenaires qui auraient soutenu le candidat (Hollande probablement) dès ce moment se verraient exonérés de l'accusation d'avoir arithmétiquement provoqué l'événement indésiré (que n'a-t-on pas dit sur Taubira et Chevènement en 2002...). A part ça, elle rendrait tout inaudible (en 2002, on se souvient du trio de tête dans un ordre imprévu mais quel souvenir et quelle importance ont laissé même les candidats ayant passé les 5% dont Chevènement?).
Quant à influencer un partenaire qui perd, même en y arrivant... ça ne sert à pas grand-chose surtout s'il se "désinfluence" d'ici sa victoire suivante (2022...)
L'autre stratégie serait, en clair, de rejoindre le Front de Gauche et particulièrement le PCF. Après tout, il y a déjà eu des alliances locales sous la "gauche plurielle" et avant. Ceci dit, s'ils ont tourné le dos à cette alliance-là, il y a sûrement des raisons (la première étant que le PS a bien plus de facilité à lâcher des circonscriptions gagnables).

Le véritable enjeu pour le MRC semble être ses rares sièges de député... et plus largement de faire au moins 1% des voix au premier tour dans au moins 50 circonscriptions pour bénéficier du financement public des partis. Pour ça, il faut être audible... le côté "on critique en restant dedans" (la - future-ex - majorité) est un petit créneau pas évident.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: L'avenir du MRC

Messagede ploumploum » Sam 13 Juin 2015 15:23

Chevènement quitte le MRC.

"Je souhaite reprendre ma liberté. Comme tout parti politique, le MRC obéit à une logique. Je suis au-delà des logiques partisanes", a-t-il expliqué par téléphone.

"Le MRC a sa logique et moi, j'ai la mienne (...) Je veux m'exprimer en toute liberté sur l'école, le collège, l'Europe, la crise grecque, l'Ukraine, le terrorisme..." a affirmé M. Chevènement, 76 ans, ajoutant qu'il ne fallait pas interpréter cette décision comme un "retrait (de la vie politique), tout au contraire".


http://www.lepoint.fr/politique/chevene ... 162_20.php
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12566
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: L'avenir du MRC

Messagede Eco92 » Sam 13 Juin 2015 15:24

C'est quand même assez cocasse comme situation.

Sur LCP cette analyse

""C’est un refus des procédures démocratiques et du vote des militants du MRC lors du congrès", a regretté M. Laurent"

""Le MRC, à une forte majorité, ne veut pas du dialogue préférentiel avec (le président de Debout la France) Nicolas Dupont-Aignan que proposait M. Chevènement", a-t-il expliqué à l’AFP. La motion en ce sens présentée au vote des militants au congrès du MRC avait recueilli seulement 16% des voix."




[url]http://www.lcp.fr/actualites/politique/172446-chevenement-quitte-le-mrc-pour-reprendre-sa-liberte
[/url]
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: L'avenir du MRC

Messagede Relique » Sam 13 Juin 2015 23:45

Pour être dans le congrès, je ne vous cacherai pas que c'était l'équivalent d'une bombe lachée ce matin en ouverture de congrès...
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1994
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 14:03

Re: L'avenir du MRC

Messagede cevenol30 » Dim 14 Juin 2015 20:13

Une motion à 16%, oui, c'est la grosse polémique (et la grosse claque)...
Cette proposition revenait à retrouver le côté trans-bords du MRC avec une ouverture à droite pas évidente à concilier avec des alliances à gauche et aurait fait les délices de Dupont-Aignan qui n'a cessé de faire des appels du pied en se présentant comme le symétrique à droite de Chevènement ou Montebourg (ce qui est possible).
La précédente phase d'ouverture à droite a surtout fini par grossir les rangs de DLF et du RBM (SIEL étant assez directement une scission du MRC)...
Ce départ de Chevènement est un évènement! Aurait-il viré à droite (depuis fort longtemps diront certains)?
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: L'avenir du MRC

Messagede alamo » Dim 14 Juin 2015 20:27

C'est peut-être justement lui qui est resté à gauche, tout dépend de ce que l'on entend par là...

Chevènement avait déjà déclaré que le PS n'avait plus rien de socialiste depuis longtemps (quasiment depuis 1983).
Il est en désaccord avec la politique de F. Hollande dans tous les domaines, dénonçant aussi bien la dérive libérale, l'esbrouffe sociétale, la casse de l'école (dont la dernière réforme NVB est un avatar de plus) et du service public, l'eurobéatitude come horizon idéologique et politique, l'alignement atlantiste systématique qui a fait de la France le roquet le plus servile des Etats-Unis, la complicité avec les pires dictatures de la planète, financeurs du terrorisme islamiste, etc

Voir le parti qu'il a créé se prostituer pour quelques sièges d'Elus jusqu'à devenir un petit supplétif d'un PS qui n'a pas plus de légitimité à s'appeler socialiste que les sarkozistes n'en ont à préempter le terme de républicains, je comprends que ça le défrise un peu.

Ce qui est certains, c'est que le MRC sans Chevènement, ce n'est plus grand chose. Un sous PRG en quelque sorte.

dommage...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 15:22

Re: L'avenir du MRC

Messagede cevenol30 » Lun 15 Juin 2015 11:06

Je pensais plutôt/aussi par rapport au reste de la gauche et pas seulement par rapport à l'aile droite du PS.
En tous cas il a une nette tendance à ne pas respecter la séparation qui veut que même quand sur tel ou tel point il est d'accord avec des gens de droite, un militant de gauche sera très réticent à faire quelque évènement militant (meeting, pétition, manif...) que ce soit avec eux .
Chevènement a un côté nationaliste et autoritaire (ce sont des étiquettes vite dites mais bon) qui détonne, ce n'est pas un hasard s'il a été le seul à quitter la majorité sous le gouvernement Jospin. Et même ce qu'il a fait de correct a priori, notamment comme ministre de l'Education Nationale après 83, peut être réenvisagé d'un oeil soupçonneux quant aux véritables intentions (un peu comme Mitterrand qu'on réenvisage comme un maurrassien d'origine)...

Je rebondis sur quelques points: "l'esbrouffe sociétale" je suis d'accord, à ce gros bémol près que le PACS fut une proposition de loi MRC...
"la casse de l'école" dit succintement comme ça oui... mais la pétition contre la réforme "NVB" en cours, qu'il a pondu avec Bayrou et d'autres est la seule qui ne m'a pas paru signable tant elle insiste sur un "mérite" qui sert ensuite de prétexte à toutes les inégalités.
"les pires dictatures de la planète, financeurs du terrorisme islamiste" ? les pires ne doivent pas être les mêmes pour vous et pour moi probablement. L'Erythrée et la Corée du Nord n'ont rien à voir, que je sache, avec ce terrorisme; quant aux tortionnaires psychopathes qui sévissent de père en fils depuis des décennies à Damas ils ont joué avec le feu en relâchant sciemment des prisonniers islamistes mais ils en restent les ennemis.

Voir le parti qu'il a créé se prostituer pour quelques sièges d'Elus jusqu'à devenir un petit supplétif d'un PS qui n'a pas plus de légitimité à s'appeler socialiste que les sarkozistes n'en ont à préempter le terme de républicains, je comprends que ça le défrise un peu.

Ce qui est certains, c'est que le MRC sans Chevènement, ce n'est plus grand chose. Un sous PRG en quelque sorte.


Assez d'accord, à ceci près que le MRC ne pesait déjà pas grand'chose avec Chévènement (en fait, depuis qu'il a semblé faire qualifier Le Pen à la place de Jospin, ce qui lui a par la suite coûté des voix de "vote utile" qui l'ont rabougri). Mais sans lui, ça le rapetisse encore même s'il y a l'intérêt de la clarification. Le côté "PRG", oui, comme je le disais (un peu implicitement) à propos de la primaire, le MRC se trouve dans une position analogue - mais à l'aile gauche. Et en plus il a beaucoup moins de bastions locaux où se faire mousser. Pour en répondre au sujet, "l'avenir du MRC" n'est pas brillant. De là à disparaître, c'est moins sûr tout de même. Et retourner au bercail PS pour en redevenir une des ailes gauches comme avant la scission (qui date pas mal) n'est pas autre chose qu'une hypothèse d'école.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: L'avenir du MRC

Messagede alamo » Lun 15 Juin 2015 14:30

C'est vrai, j'aurais du écrire "quelques unes parmi les pires dictatures de la planète", effectivement le régime de Corée du Nord n'a pas grand chose à voir avec le terrorisme islamiste (c'est sans doute d'ailleurs sa seule qualité).
En revanche, l'Erythrée, si, complètement; elle a même été condamnée par le Conseil de Sécurité de l'ONU en 2009 et 2011 pour son soutien aux milices Shebab en Somalie (même si c'est vrai que l'ONU, parfois...)

Quant à qualifier les Assad père et fils de "tortionnaires psychopathes", alors que les jeunes conscrits de l'Armée Syrienne se font égorger par de vrais tortionnaires psychopathes, eux, armés et financés par les dictatures du Golfe et malheureusement par la France (le "régime" de F. Hollande, pour reprendre une expression adorée de nos médias), pour que leurs petites soeurs et leurs filles puissent continuer à aller à l'école au lieu d'être enfouies sous une camisole, c'est du même niveau que de traiter Chavez ou Lula de nouveaux Hitler.

Le PACS n'était pas exactement une proposition de loi du MRC (qui s'appelait d'ailleurs le Mouvement des Citoyens à l'époque) mais a été porté entre autres par certains parlementaires ralliés à Chevènement comme JY Autexier et surtout JP Michel. Et il est vrai que c'est le maire MdC de St-Nazaire qui avait délivré le premier certificat de concubinage entre homosexuels du pays. Mais on est plus dans l'investissement individuel d'Elus concernés à titre personnel que dans la priorité politique du MdC.
Mais l'esbrouffe sociétale que Chevènement évoquait, ce n'est pas seulement le mariage homosexuel.

Sur son passage à l'Education Nationale, je ne sais pas quelles intentions doivent être regardées "d'un oeil soupçonneux".
Chevènement voulait certainement sincèrement élever 85% d'une classe d'âge au niveau du Bec.
Ses successeurs (Jospin, Lang) ont trouvé plus facile d'abaisser le Bac au niveau de 85% de la classe d'âge en question.
On voit le résultat aujourd'hui...

Pour le reste, c'est vrai que le MRC ne pèse déjà plus grand chose. Je ne pense pas que ce soit spécialement Chevènement, ni Mamère, ni Hue qui soient responsables de la troisième place de Jospin en 2002. C'est Jospin lui-même qui n'a pas su donner à plus de 11 ou 12% des électeurs inscrits l'envie de voter pour lui. Il y avait à cette élections 16 candidats, 8 à gauche et 8 à droite, et Chirac, lui est arrivé au deuxième tour. Le PS est toujours plus prompt à chercher des boucs émissaires à l'extérieur qu'à se remettre en question...

Maintenant, Chevènement, c'est encore Chevènement qui en parle le mieux :

http://www.leparisien.fr/politique/chve ... 863079.php

et il a raison sur un point, les clivages gauche / droite officiels sont quand même quelque peu bousculés : NDA prône la renationalisation des secteurs de l'énergie, des transports, et, pour les autoroutes, au prix d'achat de l'époque moins les bénéfices, quand le PS au pouvoir reconduit sans honte le scandale de cette dernière privatisation, multiplie les cadeaux aux actionnaires, sape le droit du travail et veut faire de l'école un simple réservoir de main d'oeuvre à cerveau disponible pour les entreprises.

Qui est à gauche, qui est à droite ?

mystère...

(je précise que je ne suis pas un partisan de NDA mais j'ai lu deux de ses bouquins, j'aime savoir de quoi je parle...)
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 15:22

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie des partis

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité