Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Les cantonales en Haute-Marne

Chambre de discussion sur les élections cantonales qui seront organisées en mars 2011 et visant au renouvellement de la moitié des conseillers généraux.

Re: Les cantonales en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Mer 9 Mar 2011 12:46

le choix des candidatures uniques pour la gauche est évidemment un choix de raison plus qu'autre chose. Il permet en effet d'éviter le risque de l'élimination et peut garantir la présence en triangulaire...
De ce point de vue, le département devra être spécialement suivi si le FN tend à rencontrer un certain succès aux cantonales, car il ne s'est jamais trouvé en peine d'influence dans ce département vieillissant et d'obédience plutôt conservatrice.

Dans les nouvelles du jour, notons tout de même qu'un groupe Chinois, YTO, vient d'annoncer qu'il allait réactiver le site Mac Cormick de Saint Dizier ( machinisme agricole ), et créer à terme 400 emplois, là où n'en restaient plus que 206...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Haute-Marne

Messagede Jean-Philippe » Sam 9 Avr 2011 11:36

Pour un bilan rapide, je vous invite à lire le résumé du Monde (comme pour les autres départements) :
http://www.lemonde.fr/elections-cantonales-2011/article/2011/03/28/haute-marne-la-droite-s-effrite-mais-resiste_1498770_1470538.html

Dans le détail, voir ici http://www.jhm.fr/IMG/pdf/cantonales2011-tour2.pdf

En gros, la majorité départementale perd 4 cantons : 2 au profit de la gauche (Langres et Longeau-Percey, grâce au soutien d'un DVD souverainiste), 2 au profit d'indépendants (1 affiché comme DVG par le ministère à Montier-en-Der et 1 plutôt DVD à Juzennecourt où le candidat UMP est le seul sortant battu).
La droite récupère de peu et en triangulaire face au Modem et à la gauche Auberive, abandonnée par le nouvel élu de Langres.

Le groupe des Indépendants (avec notamment le sortant de Wassy) se trouve aussi renforcé.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: Les cantonales en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Sam 9 Avr 2011 14:34

je crois bien que j'avais parlé du canton de Longeau Percey comme de l'un de ceux qui pouvaient basculer à gauche, compte tenu du vote de la cité cheminote de Chalindrey... Et que se passa t il ?
Ceci dit sans vexer quiconque, cette évolution de la Haute Marne est assez étonnante et montre que les difficultés de l'UMP n'étaient pas limitées sur le territoire.
Montier en Der avait réélu le maire du chef lieu, Jean Jacques Bayer, au premier tour en 2004 !
Quant au basculement du siège de Langres, il est également en cohérence avec ce que nous avions pu indiquer et pressentir sur la base des résultats antérieurs...
On va peut être compter les points, notamment du fait de la persistance du FN dans le bassin bragard...
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Sam 9 Avr 2011 20:57

La Haute Marne avait toutes les apparences, au regard de sa situation politique, du département où la droite ne courait que des risques limités.

Depuis 2004, les élections législatives ont confirmé les deux députés UMP, d'ailleurs reconduits au premier tour en 2007 et les élections municipales de 2008 ont été l'occasion, pour la droite, de remporter des succès significatifs, en gardant la mairie de Saint Dizier, et en prenant à la gauche les mairies de Chaumont ( avec Luc Chatel ) et de Langres, privant ainsi la gauche de positions très importantes dans ce département à la fois rural, forestier, vieillissant et ouvrier, au sens qu'il est porteur d'une tradition industrielle importante.

Les cantonales de 2008 avaient d'ailleurs consacré la prééminence de la droite.

La série sortante de 2004, concernée par le renouvellement 2011, comprenait 16 cantons dont 12 tenus par la majorité départementale et 4 par l'opposition, dont un siège, celui de Wassy, qui est un peu « entre deux « .

En 2004, alors que la gauche emportait les régionales, y compris en Champagne Ardennes, 5 cantons ( dont ceux de Longeau Percey et de Montier en Der ) avaient élu un conseiller général de droite au premier tour et 2 un élu de gauche ( celui de Vignory, qui a confirmé son choix cette année dans les mêmes conditions et celui de Saint Dizier Nord Est où le ballottage n'a eu lieu que du fait de la faible participation au premier tour ).

La droite l'avait emporté au second tour en s'appropriant 7 sièges avec 15 357 voix (51,68 % ) tandis que la gauche en gagnait 2 avec 12 223 suffrages ( 41,14 %).

Le Front National, avec 2 135 suffrages ( 7,18 %) complétait le tableau.

En 2011, il n'y a eu que trois élus au premier tour : deux de droite et un de gauche, dans des cantons ayant d'ailleurs déjà fait l'objet d'une élection au premier tour sept ans avant dans les trois cas.

Le second tour a consacré le succès de la droite, mais celle ci n'a récupéré que 8 sièges au second tour, contre 5 à la gauche et aux divers gauche.
Et encore deux des sièges de droite sont ils tombés dans les mains de candidats divers droite élus contre l'UMP.
Symboliquement, il s'agit notamment du canton de Juzennecourt, c'est à dire en fait du canton de Colombey les Deux Eglises...

En termes de votes, la gauche a obtenu 10 763 votes au second tour ( 36,41 % ) contre 14 187 voix aux candidats de droite «  officielle «  (48 % ), tandis que les divers droite faisaient 1 453 voix ( 4,91 % ), le Front National 2 809 ( 9,50 % ) et le Modem 345 (1,18 % ).

L'affaiblissement limité des candidats de la majorité départementale a donc suffi à leur faire perdre quatre mandats, tandis que la gauche s'est notamment renforcée des cantons de Langres ( revanche des municipales ), de Longeau Percey et de Montier en Der ( sièges de droite élus au premier tour en 2004 ! ) dont la prise peut constituer un succès réel dans le cadre de ces élections.

Notons enfin que la faible participation a privé la gauche de candidat au second tour dans les deux cantons de Saint Dizier tenus par la droite et que cela n'a évidemment pas manqué d'affecter la performance globale de la gauche au second tour.

Indiquons d'ailleurs que, dans le canton Centre, c'est un candidat Vert qui a échoué au premier tour en perdant d'ailleurs 721 des 1 340 voix de gauche de 2004.
Comme c'est une autre candidate Verte ( en perdant plus de 360 voix au second tour ! ) qui a échoué dans la préservation des positions de gauche dans le canton d'Auberive, on peut se demander si le choix fait par la gauche haut marnaise d'investir dans les deux cas un candidat EELV était le bon.

En tout cas, d'un rapport 12/4 pour la droite, on est quand même passé à un rapport de 10/6 un peu moins déséquilibré.
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Ven 22 Avr 2011 17:10

Pour compléter l'information de tous sur ce département, rappel que les Haut Marnais, qui votent plutôt à droite, donc, avaient nettement voté NON au referendum sur le Traité Constitutionnel Européen en mai 2005.
Le département avait été favorable au NON à 58,42 %, après avoir rejeté le Traité de Maastricht à 52,21 %.
Ce qui veut dire que l'écart entre le OUI et le NON était passé en treize ans de 4 342 à 16 126 voix.

Pour le canton de Longeau Percey, le NON avait réalisé 59 %, avec notamment un score de 932 voix contre 491 OUI dans la commune de Chalindrey ( soit plus de 65,4 % ).
A Montier en Der, le NON l'avait emporté avec 56,85 % ( 552 - 416 sur le chef lieu et 210 - 93 sur la commune socialiste de Sommevoire ).
Le canton de Langres avait voté NON à 55,14 % ( mais le chef lieu à " seulement " 52,71 % ) et le canton de Juzennecourt avait accordé 54,14 % au NON, malgré le OUI majoritaire ( 252 contre 171 NON ) à Colombey les Deux Eglises.
On rappellera que le candidat battu sur le canton de Juzennecourt avait le soutien du maire de Colombey tandis que le candidat élu, Stéphane Martinelli, est le maire de Rennepont, une commune qui avait voté NON avec 72 voix contre 38 OUI.
Tu peux le mettre sur ta liste si ce n'est déjà fait, Salvat, celui ci !
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Re: Les cantonales en Haute-Marne

Messagede SALVAT » Ven 22 Avr 2011 20:51

il y est !
C'est d'ailleurs, après ce constat, que j'ai ouvert la rubrique DVD en marge de l'UMP. Toi même indiquais que des DVD que je citais votaient quelquefois ou quasi en continu avec la gauche dans leurs départements : cela ne m'étonne pas, l'Europe leur apparaissant comme l'expression d'un capitalisme ultra libéral éloigné de leur conception classes moyennes ils se rapprochent sur certains thèmes d' une certaine gauche qui leur apparaissent plus compatibles avec ce qu'ils ressentent.
Vois certains votes de Nicolas DUPONT-AIGNAN à l'Assemblée, y compris une motion de censure déposée par la gauche : ces votes n'appartiennent pas au domaine de la tactique politicienne.
Bertrand SALVAT
SALVAT
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 3601
Inscription: Dim 8 Nov 2009 22:13
Messages : 1 (détails)

Re: Les cantonales en Haute-Marne

Messagede vudeloin » Ven 22 Avr 2011 21:11

Plutôt que de classes moyennes, il vaut mieux parler de couches populaires, vu que la Haute Marne c'est quand même retraités assez nombreux et couches salariées modestes...
On ajoute quelques paysans et on se demande bel et bien pourquoi cela vote à droite...
Doit y avoir aut' chose ;)
vudeloin
 
Messages: 8288
Inscription: Mer 5 Jan 2011 11:39
Avertissements: 3

Précédente

Retourner vers Élections cantonales de 2011

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités