Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Lun 25 Déc 2017 17:29

Comme attendu, Trump a signé la réforme fiscale avant de partir en vacances. Elle rentrera en application progressivement à partir de l'année prochaine. Apparemment, d'après les simulations, certains contribuables pourraient d'abord connaitre des baisses d'impôts sur 2018-2019, avant de connaitre des hausses sur les années suivantes.
Sinon, en parlant des vacances de Trump, ça commence à devenir un vrai sujet outre-Atlantique : depuis sa prise de fonction, Trump a pris plus de 3 mois de vacances, visitant plus d'une centaine de fois ses diverses propriétés (Mar-a-Lago en Floride, la Trump Tower à NYC ou son golfe du New-Jersey...). Outre les coûts que ces nombreux déplacements entraînent pour le contribuable US, il est difficile de ne pas remarquer la contradiction avec les propos de campagne de Trump qui critiquait Obama pour ses vacances et ses parties de golfe. Pour mémoire, une de ses citations de campagne :
"Je quitterai rarement la Maison Blanche, car il y a tellement de travail à accomplir. Je ne serai pas un président qui prendrait des vacances. Je ne serai pas un président qui prend du bon temps."
http://us.cnn.com/2017/12/22/politics/t ... index.html
http://www.newsweek.com/trump-slammed-o ... eat-645952
Pour information, Trump a déjà, en un an de mandat, atteint le quota de vacances pris par Obama en 8 ans. La grosse différence aussi, c'est que les coûts de ses déplacement sont bien plus élevés.
Rien à voir, mais si l'absence de MacCain se prolongeait, les républicains auraient un gros souci avec le Sénat, puisque leur avance ne serait plus que de 50 à 49. Une seule bascule côté républicains, et Pence n'aurait même plus d'égalité à trancher...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2231
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Ven 29 Déc 2017 11:48

Eco92 a écrit:Suite aux recompte en Virginie la démocrate Shelly Simonds a été élue au Parlement local de l’État par 11.608 voix contre 11.607 au candidat républicain, soit une voix ! Une voix qui compte particulièrement car outre cette victoire précise, cela porte l'équilibre de l'assemblée à égalité parfaite : 50 démocrates pour 50 républicains.

https://www.mediapart.fr/journal/international/201217/une-candidate-democrate-lemporte-par-une-seule-voix-decart-en-virginie


Le scénario s'est encore complexifié en Virginie... Suite au recompte qui donnait une voix d'avance à la démocrate, le sortant républicain a contesté le résultat auprès d'un panel de 3 juges, qui ont réhabilité l'un des votes déclaré nul précédemment en le redonnant au républicain, plaçant donc les deux candidats à égalité. Normalement, le gagnant devrait donc être tiré au sort (un tirage lourd de conséquence vu le rapport de force à la chambre...). Mais les démocrates ont contre-attaqué en demandant un recours contre la décision des 3 juges, ce qui a donc suspendu le tirage au sort.
Les démocrates arguent que le bulletin réattribué au républicain devrait être annulé (sur le bulletin en question, les noms des deux candidats ont été cochés par l'électeur, qui a ensuite raturé le cochage effectué sur le nom de la démocrate).
Du coup, pour l'heure, on ne sait toujours pas si on est à 51/49 pour les républicains ou à 50/50.
Concernant l'Alabama, les autorités de l'état ont officiellement validé les résultats de l'élection sénatoriale partielle hier : Jones est donc officiellement le nouveau sénateur élu. Quant à Moore, il ne reconnait pas la défaite et parle désormais de fraudes massives. Il avance comme "argument" le fait que dans les comtés Afro-Américains la participation a été anormalement élevée pour une partielle (jusqu'à près de 50% par endroit). A mon avis c'est surtout ce qui se passe quand vous avez un candidat aux propos ouvertement racistes (Moore) face à un candidat très engagé dans la lutte contre les discriminations (Jones, en tant que procureur a poursuivi plusieurs membres du KKK pour des crimes que ses prédécesseurs républicains n'avaient pas voulu instruire). Mais à priori Moore ne dispose désormais d'aucun recours légal pour contester le résultat, sauf si il apporte des éléments probants de fraude. En l'occurrence la surmobilisation des électeurs Afro-Américains c'est un peu court. Mais on comprend mieux pourquoi Moore critiquait par le passé l'abolition de l'esclavage et le droit de vote pour tous. Sans le vote des minorités et des femmes il aurait gagné...
Pour information, l'écart final entre les deux candidats est de 21 922 voix : 673 891 pour Jones (50%) contre 651 969 pour Moore (48.3%) avec 22 877 votes en write-in (1.7%).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2231
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede ploumploum » Mar 2 Jan 2018 21:54

Sénateur de l'Utah depuis 1977 (l'un des 3 derniers en place élu pour la 1ère fois dans les 70's) et Président pro-tempore du Sénat depuis 2015, le républicain Orrin Hatch (84 ans en mars) annonce qu'il ne briguera pas un 8ème mandat en novembre prochain.

Pour lui succéder, la presse parle déjà d'une possible candidature de Mitt Romney.

https://www.nytimes.com/2018/01/02/us/p ... d=tw-share
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12921
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mer 3 Jan 2018 01:43

ploumploum a écrit:Sénateur de l'Utah depuis 1977 (l'un des 3 derniers en place élu pour la 1ère fois dans les 70's) et Président pro-tempore du Sénat depuis 2015, le républicain Orrin Hatch (84 ans en mars) annonce qu'il ne briguera pas un 8ème mandat en novembre prochain.

Pour lui succéder, la presse parle déjà d'une possible candidature de Mitt Romney.

https://www.nytimes.com/2018/01/02/us/p ... d=tw-share


C'est plus une confirmation qu'une surprise, c'était assez pressenti mais avec les sénateurs on n'est jamais sur de rien : ils font parfois de la résistance jusqu'à fort tard (on en a encore eu un exemple avec Diane Feinstein récemment).
La rumeur Romney était elle aussi dans l'air depuis un moment. Si cela se confirmait ce serait une très mauvaise nouvelle pour Trump : l'élection de Romney serait acquise (sa popularité en Utah est indéniable), et, à 71 ans l'année prochaine, il est peu probable qu'il vise une carrière sénatoriale de long terme. Si il se lançait réellement dans une telle aventure il viserait plus vraisemblablement de prendre la tête d'une fronde républicaine anti-Trump au Sénat, et plus largement au Congrès (les rapports entre Trump et Romney sont notoirement exécrables, et les deux hommes ne sont d'accord sur rien). Certains murmurent même qu'il retenterait bien sa chance pour la présidentielle de 2020...
http://www.cnn.com/2018/01/02/politics/ ... index.html
http://www.cnn.com/2018/01/02/politics/ ... index.html
https://fivethirtyeight.com/features/se ... tt-romney/
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2231
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mer 3 Jan 2018 20:24

Aujourd'hui, deux nouveaux sénateurs prêtent serment : Doug Jones, en tant que nouveau sénateur de l'Alabama (il doit encore s'en pincer...), et Tina Smith, en remplacement du démissionnaire Al Franken pour le poste sénatorial du Minnesota.
http://edition.cnn.com/2018/01/03/polit ... index.html
A noter qu'avec la non-candidature de Hatch pour un nouveau mandat, l'ordre de succession présidentiel va changer l'année prochaine. En tant que président pro tempore du Sénat, Hatch est actuellement troisième (après le VP Pence et le Speaker Ryan). Cependant, alors que je pensais que le poste de président pro tempore était statutairement dévolu au sénateur senior de la majorité sénatoriale, je viens de découvrir que c'était là une tradition non contraignante, et qu'en fait la majorité sénatoriale en place peut élire parmi ses membres qui elle veut en tant que président pro tempore. Mais il n'y a pas de raisons à priori pour changer l'habitude. Si les républicains conservent le Sénat l'année prochaine cela devrait se jouer entre Cochran (le sénateur du Mississippi, mais sa santé n'étant pas au beau fixe, certains le voient démissionner dans l'année) ou Grassley (le sénateur de l'Iowa). Si les démocrates s'emparent de la haute assemblée ce devrait être Pat Leahy (l'autre sénateur du Vermont, et oui, malgré son âge pourtant avancé, Sanders n'est pas le sénateur senior de son état :) ).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2231
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Lun 8 Jan 2018 01:54

Concernant le parlement de Virginie, le tirage au sort a été effectué et c'est le candidat républicain qui a gagné, mettant le GOP à 51 sièges sur 100. La candidate démocrate refuse de reconnaitre le résultat. Je ne sais pas si il lui reste des recours. La cour suprême de Virginie peut-être ?
Trump vient de dissoudre la commission d'enquêtes sur les "fraudes" électorales de 2016 : les états (aussi bien républicains que démocrates) refusaient de coopérer avec elle (les états sont très chatouilleux face à Washington sur ce genre de sujets), et les démocrates avaient obtenu une victoire en faisant condamner les pratiques de ladite commission comme non constitutionnelles (elle ne respectait pas les droits de ses membres issus de l'opposition et enfreignait la loi quant à la communication publique de ses travaux). La fin d'une coquille vide, mais Trump continue à dire que ces "fraudes" lui ont couté le vote populaire.
https://www.nbcnews.com/politics/electi ... es-n834491
En Ohio, le trésorier républicain de l'état, Josh Mandel, vient d'abandonner la course dans les primaires républicaines pour le poste sénatorial renouvelable lors des midterms de cette année (poste occupé par le démocrate Brown). Mandel faisait office de favori côté républicain (il avait déjà affronté Brown il y a 6 ans, sans démériter puisqu'il n'avait que 5 points de retard sur le démocrate à l'époque), à tel point qu'il était le seul candidat. On ne sait pas qui va prendre sa suite, les républicains les plus en vue de l'état se réservant plutôt pour les primaires pour le poste de gouverneur, Kasich ne pouvant se représenter (ce dernier a confirmé qu'il n'était pas intéressé par le poste sénatorial, beaucoup pensent qu'il préfère se consacrer à une nouvelle candidature présidentielle pour 2020...). La deadline pour les aspirants candidats est le 07 février. Côté démocrate, Brown est candidat à sa succession et personne ne devrait sérieusement la lui contester.
Mandel explique sa décision au regard de l'état de santé de sa femme, à qui on aurait diagnostiqué une grave maladie.
https://www.politico.com/story/2018/01/ ... ace-326866
Je le signale, même si toute cette mousse m'intéresse décidément de moins en moins : l'administration Trump est en proie à une nouvelle polémique face à la sortie d'un livre dont l'auteur a recueilli les confidences de plusieurs membres ou ex membres du cabinet, et notamment celles de Bannon. C'est un festival, et Trump surenchérit avec sa folie tweeteresque habituelle.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2231
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede manudu83 » Lun 8 Jan 2018 14:34

Corondar a écrit:Concernant le parlement de Virginie, le tirage au sort a été effectué et c'est le candidat républicain qui a gagné, mettant le GOP à 51 sièges sur 100. La candidate démocrate refuse de reconnaitre le résultat. Je ne sais pas si il lui reste des recours. La cour suprême de Virginie peut-être ?


Il ne me semble pas que la cour suprême de Virginie soit compétente en matière électorale, mais c'est à vérifier.

Edit : Dans un autre district contesté, c'est la cour fédérale qui juge :
The other remaining contested House race is the contest to represent the 28th District in the Fredericksburg area. In that election, Democrat Joshua Cole lost to Republican Bob Thomas by 73 votes in a recount. Voters filed a federal lawsuit seeking a new election after it was determined that 147 voters were incorrectly given ballots for a different district. A hearing on that complaint is scheduled for Friday in federal court in Alexandria.


Recours par ailleurs non retenu par le juge fédéral.
manudu83
 
Messages: 3818
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Lun 8 Jan 2018 18:13

Petit point sur les élections aux postes de gouverneurs à venir cette année, qui, à mon avis, sont peut-être plus importantes que les élections pour le Congrès :
1) actuellement, les républicains dirigent l'exécutif dans 33 états, les démocrates dans 16, et un état est dirigé par un indépendant (l'Alaska). Parmi les 50 états, 36 connaîtront une élection pour le poste de gouverneur cette année.
2) la carte des gouverneurs est presque l'exact opposé de la carte sénatoriale : elle avantage les démocrates. Sur les 36 élections à venir, 26 ont des sortants républicains, 9 des sortants démocrate et 1 a un indépendant. Parmi les sortants démocrates, un seul se représente dans un état remporté par Trump en 2016 (la Pennsylvanie), alors que 8 sortants républicains ont vu leurs états choisir Clinton (New Hampshire, Nevada, Nouveau Mexique, Maine, Illinois, Massachusetts, Maryland et Vermont).
Il est à peu près acquis que les démocrates devraient réduire l'écart avec les républicains. La question est de savoir jusqu'à quel point et dans quels états ?
Un petit aperçu des courses les plus intéressantes à suivre :
1) au Colorado, le sortant démocrate, John Hickenlooper, a atteint la limite des mandats. Le siège est donc ouvert. L'état est désormais un des plus pourpres des USA (un sénateur de chaque parti, 4 représentants républicains et 3 représentants démocrates). Les primaires s'annoncent compétitives dans chaque camp (beaucoup de candidats des deux côtés, avec les deux ailes des deux partis bien représentés). Tant qu'on ne saura pas qui gagnera l'investiture de chaque parti, il est difficile de se prononcer.
2) en Illinois, le sortant républicain Bruce Rauner est candidat à sa réélection. Mais il est très impopulaire (30% d'opinions positives), et les démocrates ont fait de cet état une de leurs cibles prioritaires (l'Illinois est très bleu). Le sortant républicain devra surement affronter le milliardaire Pritzker, favori côté démocrates. Le gouverneur sortant est lui même milliardaire. Un duel très coûteux en perspective. Je vois plutôt les démocrates l'emporter ici.
3) au Nouveau-Mexique, la sortante républicaine Susana Martinez est elle aussi frappée par la limite des mandats. Un état de plus en plus bleu et là aussi une des cibles prioritaires des démocrates. A priori deux représentants de l'état devraient s'affronter : la démocrate Michelle Lujan Grisham et le républicain Steve Pearce. Ici je mettrais une petite pièce sur une victoire démocrate (on verra si les deux favoris remportent bien leurs primaires respectives).
4) dans le Maine, le sortant républicain LePage ne peut pas se représenter (il connait lui aussi une popularité pas terrible, sa défaite lors du référendum sur l'Obamacare passe mal). Le parti républicain est mal en point dans cet état et très divisé. Du coup ça se bouscule pas au portillon côté républicain (la sénatrice Collins ayant renoncé). Côté démocrates par contre beaucoup de candidats appâtés par une possible victoire. Là aussi on y verra plus clair après les primaires.
5) le Connecticut est l'exact opposé du Maine : le sortant démocrate Malloy pourrait se représenter mais il y a renoncé pour cause de défaite programmée (il est très impopulaire). Du coup c'est côté démocrates que ça se bouscule pas, alors que côté républicain il y a pléthore de candidats. On est sur un état très bleu mais qui pourrait bien basculer au GOP. Là aussi on verra ce que donnent les primaires.
6) le Nevada est un autre gros morceau, dans un état très pourpre. Le sortant républicain Sandoval ne peut pas se représenter, malgré une popularité indéniable. Le favori côté républicain est l'attorney general de l'état, Adam Laxalt. Problème : lui et le gouverneur sortant se détestent cordialement. Les démocrates sont très dynamiques dans cet état (le parti local est très bien organisé), et la démographie tend à les avantager. Un scrutin potentiellement serré.
7) en Floride, le sortant Rick Scott ne peut pas se représenter (on ne sait toujours pas si il tentera sa chance au sénat). Ce sera la mère des élections pour les gouverneurs de cette année (comme toujours avec la Floride). Le GOP et les démocrates vont dépenser beaucoup d'argent pour l'emporter ici. Ce sera sans doute l'une des courses les plus serrées.
8) dans le Michigan le sortant républicain ne peut pas se représenter et il est frappé par une grosse impopularité qui handicapera sans doute son camp. Côté républicain le favori est un candidat très à droite soutenu par Trump, l'attorney general Bill Schuette. Côté démocrates un clintonien et un sandersien vont s'affronter. Les primaires s'annoncent musclées des deux côtés. Il faudra voir ce que ça donne.
9) en Ohio, Kasich ne peut se représenter. Il dispose pourtant d'une très bonne popularité. Côté républicain, l'attorney general et le secrétaire d'état ont formé un ticket pour y aller ensemble en tant que gouverneur et lieutenant gouverneur. Un candidat populiste très trumpien entend leur contester l'investiture lors des primaires. Côté démocrates on a un candidat très libéral soutenu par l'aile gauche qui vient de se lancer. Là aussi relative incertitude on verra après les primaires.
10) dans le Maryland, le sortant républicain Larry Hogan se représente. C'est un républicain très centriste (dans cet état très bleu il est quasi obligatoire d'être un RINO) relativement populaire. Pour l'heure on ne connait pas l'identité de son futur challenger démocrate. Dans les sondages il a une faible avance sur un "démocrate générique". Vue la mobilisation de la base démocrate et l'état, il peut tout à fait perdre, là aussi on verra ce que donnent les primaires démocrates.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2231
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Vaulti » Lun 8 Jan 2018 21:52

Premier sondage pour l'élection partielle de la 18ème circonscription de Pennsylvanie chez Gravis Marketing, le siège semble hors de portée pour les démocrates (sans grande surprise) avec 12 points de retard sur le candidat républicain.

Sacconne (Rep) : 46%
Lamb (Dem) : 34%
Incertains : 20%

Source : https://www.realclearpolitics.com/docs/ ... 6_2018.pdf

Le siège est évalué R+11. C'est à dire qu'un candidat républicain fait théoriquement 11 points de plus que la moyenne nationale dans cette circonscription. A titre d'exemple, l'Etat de l'Alabama est classé R+14.

La dernière fois qu'un démocrate s'est présenté ici en 2012, l'écart fut très important:
Murphy (Rep) : 64%
Maggi (Dem) : 36%
Vaulti
 
Messages: 461
Inscription: Mer 7 Mar 2012 17:05

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Lun 8 Jan 2018 22:11

Vaulti a écrit:Premier sondage pour l'élection partielle de la 18ème circonscription de Pennsylvanie chez Gravis Marketing, le siège semble hors de portée pour les démocrates (sans grande surprise) avec 12 points de retard sur le candidat républicain.

Sacconne (Rep) : 46%
Lamb (Dem) : 34%
Incertains : 20%

Source : https://www.realclearpolitics.com/docs/ ... 6_2018.pdf

Le siège est évalué R+11. C'est à dire qu'un candidat républicain fait théoriquement 11 points de plus que la moyenne nationale dans cette circonscription. A titre d'exemple, l'Etat de l'Alabama est classé R+14.

La dernière fois qu'un démocrate s'est présenté ici en 2012, l'écart fut très important:
Murphy (Rep) : 64%
Maggi (Dem) : 36%


Si les républicains perdaient ici, ils pourraient directement plier boutique :). En 2014, les démocrates n'avaient même pas réussi à aligner un candidat contre Murphy. On est dans un district très religieux et très blanc.
20% d'incertains c'est beaucoup par contre. Mais sur une partielle qui ne doit pas passionner les foules c'est pas si étonnant.
Pour rappel, Murphy a du démissionner suite à un scandale (il est contre l'avortement, mais était tout à fait favorable à ce que sa maîtresse en subisse un pour éviter tout scandale, hélas pour lui, ça s'est su).
Edit : par contre, dans ce sondage il y a une bonne nouvelle pour le sénateur démocrate de l'état, Casey, qui se représente lors des midterms de novembre. Le sondage teste sa popularité dans le district. 34% d'approbations, 38% de rejet et le reste qui ne se prononce pas. Pour un élu démocrate dans une zone de force républicaine c'est pas mal du tout. Comme je l'ai déjà dit dans d'autres posts, je pense que le siège sénatorial du démocrate ne sera pas réellement en danger cette année. Là aussi on verra après les primaires.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2231
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Ecrire un discours

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de l'imagination dans l'art de toucher l'auditoire...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité