Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Crise politique à la mairie du 20e

Réagissez sur ce forum à toutes les initiatives locales, départementales ou régionales. Déçu ou convaincu par une orientation politique, faîtes-en part ici.

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede Pullo » Jeu 9 Nov 2017 14:21

Fabien a écrit:Un groupe de 8 macronistes (tous issus de la majorité en voie de décomposition) vient par ailleurs de se constituer au conseil du 20e. Il reste donc sauf erreur de ma part un des 33 élus de la majorité (23 rebelles, Calandra, 8 macronistes) qui n'a pas encore choisi son camp.

Calandra incluse, les 8 macronistes sont Mohamad Gassama (PS, chargé de la propreté), Renaud Martin (ex EELV, chargé de la voirie et des transports, et ancien assistant de Denis Baupin...), Kathy Carime-Jalime (ex EELV), Florence de Massol (EELV avant 2014, première adjointe), Thierry Blandin (PRG), Alexandre Le Bars (PS), Martin Weiming Shi (PS, chargé du commerce).

Pour information, les justifications de Calandra :
http://www.leparisien.fr/paris-75020/pa ... 1481423554
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede Fabien » Jeu 9 Nov 2017 15:20

Pullo a écrit:
Fabien a écrit:Un groupe de 8 macronistes (tous issus de la majorité en voie de décomposition) vient par ailleurs de se constituer au conseil du 20e. Il reste donc sauf erreur de ma part un des 33 élus de la majorité (23 rebelles, Calandra, 8 macronistes) qui n'a pas encore choisi son camp.

Calandra incluse, les 8 macronistes sont Mohamad Gassama (PS, chargé de la propreté), Renaud Martin (ex EELV, chargé de la voirie et des transports, et ancien assistant de Denis Baupin...), Kathy Carime-Jalime (ex EELV), Florence de Massol (EELV avant 2014, première adjointe), Thierry Blandin (PRG), Alexandre Le Bars (PS), Martin Weiming Shi (PS, chargé du commerce).

Pour information, les justifications de Calandra :
http://www.leparisien.fr/paris-75020/pa ... 1481423554


On notera que Bargeton est le seul conseiller de Paris du nouveau groupe macroniste.

Du côté des rebelles, nous avons:

David Assouline (sénateur et conseiller de Paris, PS légitimiste)
Marinette Bache (conseillère de Paris, république et socialisme, siège et vote avec le PS, frondeurs ou légitimistes suivant le dossier et son humeur du moment)
Jacques Baudrier (conseiller de Paris, PCF)
Virginie Daspet (conseillère de Paris, PS ex-frondeuse)
Karine Duchauchoi (conseillère d'arrondissement, PCF)
Lamia El Araje (adjointe à la maire d'arrondissement, EELV)
Epency Epara Epara (adjoint à la maire d'arrondissement, PS légitimiste)
Jérôme Gleizes (conseiller de Paris, EELV)
Frédéric Guerrien (conseiller d'arrondissement, EELV)
Antoinette Guhl (adjointe à la maire de Paris, EELV)
Florence Herrero (conseillère d'arrondissement, EELV)
Abdellaziz Hmoudane (conseiller d'arrondissement, PCF)
Frédéric Hocquart (adjoint à la maire de Paris, PS ex-frondeur)
Anne-Charlotte Keller (adjointe à la maire d'arrondissement, PS légitimiste)
Charlotte Laurent (adjointe à la maire d'arrondissement, PCF)
Loïk Le Borgne (conseiller d'arrondissement, PS ex-frondeur)
Nathalie Maquoi (conseillère de Paris, PS ex-frondeuse)
Raphaelle Primet (conseillère de Paris, PCF)
Emmanuellle Rivier (adjointe à la maire d'arrondissement, EELV)
Hamidou Samaké (adjoint à la maire d'arrondissement, PS légitimiste)
Colette Stéphan (adjointe à la maire d'arrondissement, PS légitimiste)
Hélène Vicq (adjointe à la maire d'arrondissement, PCF)
Stéphane Von Gastrow (adjoint à la maire d'arrondissement, EELV)


L'élu non-aligné est Hamou Bouakaz (PS légitimiste)

On notera qu'avant le conseil du 12 septembre dernier, les PS légitimistes n'ont pas manifesté la moindre velléité d'indépendance vis à vis de la maire, contrairement à leur collègue communistes, écologistes et frondeurs. Comme ce sont eux qui donnent une majorité absolue aux 23 rebelles, la stabilité d'une majorité constituée sur cette base serait sujette à caution, ces élus ayant au moins autant de comptes à régler avec les frondeurs qu'avec Calandra...
Dernière édition par Fabien le Jeu 9 Nov 2017 16:10, édité 3 fois.
Fabien
 
Messages: 1433
Inscription: Lun 12 Oct 2009 08:49

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede Eco92 » Jeu 9 Nov 2017 15:37

Fabien a écrit:
Pullo a écrit:
Fabien a écrit:Un groupe de 8 macronistes (tous issus de la majorité en voie de décomposition) vient par ailleurs de se constituer au conseil du 20e. Il reste donc sauf erreur de ma part un des 33 élus de la majorité (23 rebelles, Calandra, 8 macronistes) qui n'a pas encore choisi son camp.

Calandra incluse, les 8 macronistes sont Mohamad Gassama (PS, chargé de la propreté), Renaud Martin (ex EELV, chargé de la voirie et des transports, et ancien assistant de Denis Baupin...), Kathy Carime-Jalime (ex EELV), Florence de Massol (EELV avant 2014, première adjointe), Thierry Blandin (PRG), Alexandre Le Bars (PS), Martin Weiming Shi (PS, chargé du commerce).


Pour info, Kathy Carime-Jalime faisait partie de l'aile gauche d'EELV, elle était l'assistante parlementaire du député européen Jean-Jacob Bicep (entré au Parlement après que Pascal Canfin soit devenu ministre). Aux européennes de 2014, après être devenu adjointe, elle a suivi JJ Bicep dans sa dissidence en se présentant comme tête de liste pour Régions & Peuples Solidaires dans l'Océan Indien, elle était ensuite revenue dans le giron et avait soutenue publiquement Hamon et la voici donc macroniste. Et bien.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede Pullo » Jeu 9 Nov 2017 16:12

Fabien a écrit:
Pullo a écrit:
Fabien a écrit:Un groupe de 8 macronistes (tous issus de la majorité en voie de décomposition) vient par ailleurs de se constituer au conseil du 20e. Il reste donc sauf erreur de ma part un des 33 élus de la majorité (23 rebelles, Calandra, 8 macronistes) qui n'a pas encore choisi son camp.

Calandra incluse, les 8 macronistes sont Mohamad Gassama (PS, chargé de la propreté), Renaud Martin (ex EELV, chargé de la voirie et des transports, et ancien assistant de Denis Baupin...), Kathy Carime-Jalime (ex EELV), Florence de Massol (EELV avant 2014, première adjointe), Thierry Blandin (PRG), Alexandre Le Bars (PS), Martin Weiming Shi (PS, chargé du commerce).

Pour information, les justifications de Calandra :
http://www.leparisien.fr/paris-75020/pa ... 1481423554


On notera que Bargeton est le seul conseiller de Paris du nouveau groupe macroniste.


C'est vrai, j'avais oublié Bargeton. Quant à Alexandre Le Bars, je révise mon jugement. Son cas est encore incertain, même si, contrairement aux 23 rebelles, il n'a jamais montré jusqu'ici de divergences avec Calandra, même a minima...

Concernant le plaidoyer pro-domo de Calandra, je suis à la fois surpris et pas surpris.

Surpris parce que je m'attendais à une défense un peu plus élaborée et cohérente. Elle se présente en victime des gauchistes alors que des élus du ventre mou du PS (comme David Assouline) plus connus pour leur opportunisme (la lutte des places sur les listes et dans l'appareil) que pour leur radicalisme ont signé le texte critiquant sa politique. Elle dit qu'elle ne veut pas prendre position pour ou contre Macron, alors que son soutien à la liste Bargeton est justement une prise de position politique en faveur du macronisme et de ses représentants.

D'un autre côté, je ne suis pas vraiment surpris. Calandra s'est très souvent illustrée par des déclarations à l'emporte-pièce. Je me souviens, lors de la campagne pour les européennes de 2014, l'avoir entendue mettre Alexis Tsipras sur le même plan que Marcel Déat (si, si). Et l'une des 23 rebelles m'a raconté l'argument que Calandra avait donné pour ne pas s'opposer à la suppression des emplois aidés, qui fait des ravages dans le monde associatif : la moitié d'entre eux (les salariés en emplois aidés) vont se radicaliser et devenir de la graine de jihadiste (si,si).
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede Fabien » Jeu 9 Nov 2017 19:32

Autre petite info: il semblerait d'après des bruits de couloir que ce soit Nathalie Maquoi qui tienne la corde pour succéder à Calandra si la crise peut se dénouer sans élections. Je ne sais pas si Pullo a entendu la même chose...
Fabien
 
Messages: 1433
Inscription: Lun 12 Oct 2009 08:49

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede Pullo » Jeu 9 Nov 2017 20:24

Je confirme l'information sur Nathalie Maquoi.

Sinon, petite correction : Lamia El Araaje est toujours au PS.
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede Pullo » Ven 10 Nov 2017 10:06

La télévision associative Télébocal a recueilli les témoignages de quelques uns des 23 : Frédéric Hocquard et Nathalie Maquoi pour le PS, Jacques Baudrier et Raphaëlle Primet pour le PCF, Jérôme Gleizes, Frédéric Guerrien et Emmanuelle Rivier pour EELV :
https://youtu.be/sohQ6OEbSVE

On notera que Frédéric Guerrien explique sa démission de son poste d'adjoint par les menaces de Calandra...
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede stephed » Ven 10 Nov 2017 11:15

Fabien a écrit:Autre petite info: il semblerait d'après des bruits de couloir que ce soit Nathalie Maquoi qui tienne la corde pour succéder à Calandra si la crise peut se dénouer sans élections. Je ne sais pas si Pullo a entendu la même chose...


Si ce cas de figure vient à se présenter, il faut rappeler qu'avec la loi PLM de 1982, le maire d'arrondissement doit être choisi parmi les membres du conseil d'arrondissement qui sont aussi élus comme conseillers de Paris car la loi oblige que le maire d'arrondissement siège au conseil de Paris.

Une "tradition", peut-être devenue légale et imposée depuis, imposé par Jacques Chirac en 1983 voulait que le maire d'arrondissement ne soit pas également adjoint au maire de Paris. Seul Jean Tibéri (RPR) bénéficia d'une "dérogation" (pour des raisons qui ont parfois défrayé la chronique) pour être maire du 5ème arrondissement et adjoint au maire.

Il me semble même d'ailleurs qu'il était aussi maire du 5ème arrondissement lorsqu'il était aussi maire de Paris entre 1995 et 2001. Je ne suis pas certain que ce serait autorisé aujourd'hui.
stephed
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2004
Inscription: Mar 21 Sep 2010 10:47

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede MiniM » Ven 10 Nov 2017 12:33

stephed a écrit:
Fabien a écrit:Autre petite info: il semblerait d'après des bruits de couloir que ce soit Nathalie Maquoi qui tienne la corde pour succéder à Calandra si la crise peut se dénouer sans élections. Je ne sais pas si Pullo a entendu la même chose...


Si ce cas de figure vient à se présenter, il faut rappeler qu'avec la loi PLM de 1982, le maire d'arrondissement doit être choisi parmi les membres du conseil d'arrondissement qui sont aussi élus comme conseillers de Paris car la loi oblige que le maire d'arrondissement siège au conseil de Paris.

Une "tradition", peut-être devenue légale et imposée depuis, imposé par Jacques Chirac en 1983 voulait que le maire d'arrondissement ne soit pas également adjoint au maire de Paris. Seul Jean Tibéri (RPR) bénéficia d'une "dérogation" (pour des raisons qui ont parfois défrayé la chronique) pour être maire du 5ème arrondissement et adjoint au maire.

Il me semble même d'ailleurs qu'il était aussi maire du 5ème arrondissement lorsqu'il était aussi maire de Paris entre 1995 et 2001. Je ne suis pas certain que ce serait autorisé aujourd'hui.


J'ai beau cherché dans la loi, je ne trouve pas de preuve de cela.
Cependant, j'ai trouvé un article interdisant le cumul maire de la commune/maire d'arrondissement.
D'ailleurs, quand Tiberi était maire de Paris, le maire du 5e arrondissement était Jean-Charles Bardon (souvent décrit comme maire fantôme, l'essentiel du pouvoir étant détenu par Xavière Tiberi).
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1083
Inscription: Sam 22 Jan 2011 00:16

Re: Crise politique à la mairie du 20e

Messagede alamo » Sam 11 Nov 2017 11:35

stephed a écrit:
Nul doute en effet qu'au vu de ses résultats aux législatives sur cet arrondissement et la crise qui secoue la majorité municipale, Danielle Simonnet (FI) pourrait être favorite le moment venu si la situation se présente. Mais il serait aussi probable dans ce cas de figure que les récentes polémiques médiatiques sur le logement social qu'occuperait l’élue soient au cœur de la campagne électorale


Attention à ne pas reprendre telles quells les bêtises de journalistes qui ont toujours montré une méconnaissnce du sujet (au moins autant que nos dirigeants politiques actuels).
D. Simonnet, pas plus que C. Taubira ou je ne sais plus quel élu LR mis en cause récemment, n'occupe pas un logement social et encore moins "HLM=.
Elle est dans un logement privé, même pas dans un logement intermédiaire réglementé, à près de 16 € / m² de loyer, comme Taubira et l'élu UMP dont le loyer se baladait au-dessus de 18 € / m².
Le logement "HLM", ce sont des loyers de 4 à 6 € / m² dans l'ancien, de 6 à 8 € dans le neuf.
Qu'aujourd'hui, parce que ces logements "à loyer maîtrisé" de la RIVP ou autres (une SEM; Taubira était chez Novedis, filiale privée d'ICF) ont vu leurs loyers rester stable alors que les loyers du privé pur s'envolaient sous le coup de la spéculation immobilière, d'Air Bnb et autres, les loyers soient nettement inférieurs à ceux du "marché", n'en fait pas des logements sociaux.

Elle serait d'ailleurs probablement, sauf si son mari est très bien payé, dans les plafonds de ressources du PLI (non social mais réglementé)

A la rigueur on pourrait lui reprocher d'occuper à deux un logement fait à la base pour une famille de quatre, mais comme l'a fait remarquer Ian Brossat, seul élu à connaître un peu le sujet du logement à Paris : "l'appartement de Danielle Simonnet n'est pas une HLM, mais un appartement à loyer libre. Dès lors, il n’y a pas de plafond de ressources pour l’obtenir, pas d’enquêtes sur les revenus de ses occupants, pas de surloyer."

Personnellement il arrive que D. Simonnet m'agace dans ses interviews, Corbière encore plus, je n'ai pas de sympathie particulière pour Taubira, mais c'est encore plus agaçant de voir les médias raconter n'importe quoi.
Médias appartenant en général à une poignée d'oligarques qui vont s'enrichir encore plus grâce à la politique du "Président des riches".

Si Simonnet, Taubira ou autres paient 200 ou 300 € par mois de moins que s'ils étaient dans un logement appartenant à un particulier friqué, tant mieux pour eux, mais à côté des privilèges fiscaux croissants et délirants des vrais "assistés de la République" que sont les vrais riches, c'est vraiment peanuts...

C'était juste une précision relevant de mon domaine, pour le reste je suis justement plus occupé à participer au combat, sous mon vrai nom, contre l'inepte et catastrophique article 52 du PLF, d'où ma grande discrétion sur ce forum...
alamo
 
Messages: 2132
Inscription: Lun 16 Avr 2012 15:22

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie politique locale

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Les discours de l'élu local

Pascale Pietta

Avec ce classeur, vous disposez d'un outil pratique et réactif face aux situations locales, des plus courantes aux plus exceptionnelles, et face à une actualité nationale de plus en plus mouvante. Pratique, car vous y trouverez des modèles de discours pour...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités