Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique en Nouvelle-Calédonie

Réagissez sur ce forum à toutes les initiatives locales, départementales ou régionales. Déçu ou convaincu par une orientation politique, faîtes-en part ici.

Re: La vie politique en Nouvelle-Calédonie

Messagede Relique » Lun 12 Mai 2014 12:27

On me souffle à l'oreille que si les loyalistes continuent à se diviser et présentent deux listes pour le gouvernement du Congrès, les indépendantistes pourraient garder la présidence (minoritaire). Les indépendantistes auraient 6 ministres, les loyalistes 5.
Relique
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1995
Inscription: Jeu 20 Jan 2011 13:03

Re: La vie politique en Nouvelle-Calédonie

Messagede Jean-Philippe » Lun 12 Mai 2014 18:39

Voici les résultats dans la province Sud :
Calédonie ensemble (menée par Philippe Gomès) : 36,5 % et 16 sièges sur 40
Front pour l’unité (Rassemblement-UMP et Avenir ensemble) (tête de liste : Cynthia Ligeard) : 9 élus
Front pour l'unité (Sonia Backès, sur la liste Frogier comme Cynthia Ligeard en 2009) : 8 élus
indépendantistes unis (Roch Wamytan) : 18,13 % et 7 sièges (+6)

Province Nord :
Union nationale pour l’indépendance de Paul Néaoutyine (sortant et maire de Poindimié) : 9 sièges (=)
Union calédonienne (Gilbert Tyuienon, maire de Canala) : 9 sièges (+1)
Calédonie ensemble (Gérard Poadja) : 3 sièges (+2)
Rassemblement-UMP (Francis Euriboa) : 1 (=)
PT : 0 (-3)

Province des îles :
UC : 6 sièges (+2 sur mai 2009, = sur décembre 2009)
LKS : 2 (=)
Palika : 2 (= sur mai 2009, +2 sur décembre 2009)
PT : 2 (= sur mai 2009, -2 sur décembre 2009)
UCL : 2
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Nouvelle-Calédonie

Messagede ploumploum » Mer 13 Sep 2017 14:41

ploumploum a écrit:Nouvelle-Calédonie : une démission qui provoque un blocage politique

Ayant vu son élection confirmée, Philippe Dunoyer (UDI-CE), député de la 1ère circonscription de Nouvelle-Calédonie, a démissionné de ses mandats d'adjoint à Nouméa et de membre du Gvt néo-calédonien dirigé par Philippe Germain (CE) depuis avril 2015.
Un départ qui a provoqué de facto la chute du dit Gvt puisque celui-ci s'est retrouvé incomplet (les membres du Gvt néo-calédonien sont élus à la proportionnelle par les membres du Congrès)
http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvelle- ... 04471.html

Résultat, fin août, les membres du Congrès ont élu un nouvel exécutif (11 membres) mais ce dernier a échoué a élire son Président et vice-président, P.Germain n'ayant obtenu que 5 voix sur 11 dans sa tentative de réélection.

Par conséquent, le Gvt démissionnaire (dit 14ème Gvt depuis les Accords de Nouméa) expédie les affaires courantes.

http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellec ... 06579.html

http://www.tahiti-infos.com/Blocage-du- ... 64197.html


Message posté dans le fil des démissions liées aux dernières législatives
elections-legislatives-2017-f46/les-demissions-liees-aux-legislatives-t5752-110.html#p115581

Le blocage continue :
Un nouveau vote pour l'élection du Président a eu lieu hier. Mais là encore, le Président sortant P.Germain a échoué à se faire réélire.
"Il y avait dix membres du gouvernement présents sur onze et un seul candidat, Philippe Germain. Il y a eu cinq votes en sa faveur et cinq bulletins blancs", a déclaré une responsable de la communication de l'institution.

Philippe Germain, président sortant, représente la "Plateforme", du nom d'une alliance conclue entre les deux tours des élections législatives par les principaux partis de la droite non indépendantiste. Cette coalition a cinq "ministres". Quatre des cinq membres du gouvernement indépendantistes présents se sont abstenus ainsi, comme le 31 août, que Chistopher Gyges, affilié au parti Les Républicains calédoniens, qui ne sont pas membres de la Plateforme.

Marchandage de postes ?

"Nous ne souhaitons aucun poste, aucun secteur, nous voulons simplement discuter de la feuille de route de ce gouvernement, mais jusqu'à présent la Plate-forme n'a donné aucune suite à nos demandes de rencontre", a déclaré Chistopher Gyges. Le 31 août, Calédonie Ensemble, principale formation de la Plateforme, avait dénoncé "une prise en otage du gouvernement" par un groupe qui "tente de marchander quelques postes derrière la vitrine d'une demande de modification d'une ligne économique".

http://www.europe1.fr/societe/poursuite ... ie-3433808

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/ ... bloque.php
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12583
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Nouvelle-Calédonie

Messagede ploumploum » Lun 30 Oct 2017 11:16

L'impasse continue deux mois après l'élection du nouvel exécutif (le 15ème) : un 3ème vote a eu lieu le 24 octobre dernier mais là encore, le Président sortant n'a obtenu que 5 voix sur 11.
http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvelle- ... 25097.html

L'une des principales conséquences de ce blocage, c'est la suspension des discussions concernant l'après référendum de 2018
http://la1ere.francetvinfo.fr/an-du-ref ... 21137.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12583
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Nouvelle-Calédonie

Messagede ploumploum » Sam 4 Nov 2017 12:15

Alors que le référendum d'autodétermination approche (prévu au plus tard en novembre 2018), un accord a été trouvé jeudi à l'issue d'une réunion du Comité des signataires de l'Accord de Nouméa sous l'égide du Premier Ministre.

Ce nouvel accord porte sur l'épineux problème de la liste électorale pour la consultation de l'année prochaine :

Quelles sont les spécificités du système électoral calédonien ?

Il se caractérise par la coexistence de trois listes électorales :
[...]
- une dernière, dite spéciale, régie par la loi organique de 1999, pour la consultation référendaire.

Pour être inscrit sur la liste spéciale, il faut l’être sur la liste générale mais les critères sont plus restrictifs.

Pour les non-natifs en Nouvelle-Calédonie, il faut ainsi y être arrivé avant le 31 décembre 1994 et justifier de vingt ans de domicile en continu.
[...]
Sur cette question sensible, le premier ministre a mis, jeudi, tout son poids dans la balance pour parvenir à un accord.

Il a ainsi été évalué à près de 11 000 le nombre de natifs en Nouvelle-Calédonie y résidant de manière certaine non inscrits sur la liste spéciale : 7 000 de statut civil coutumier (Kanak) et 4 000 de statut civil de droit commun.

Le relevé de conclusion de la réunion du comité des signataires convient de « la nécessité politique de procéder, de manière exceptionnelle et en raison de la consultation, à l’inscription d’office des personnes résidant en Nouvelle-Calédonie sur la liste électorale générale, préalable nécessaire à leur inscription sur la liste électorale spéciale pour la consultation ».

Une durée de résidence de trois ans sera requise pour les natifs de statut civil de droit commun. Le gouvernement va donc travailler sans tarder à un projet de loi organique pour traduire cet accord politique.


Par ailleurs, les différentes délégations ont salué la forte implication d’Édouard Philippe dans le dossier.

http://www.lemonde.fr/politique/article ... 23448.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12583
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Nouvelle-Calédonie

Messagede pmf » Sam 4 Nov 2017 18:09

Il ne faut pas oublier que Édouard Philippe a été dans sa jeunesse et j'en fus le témoin un soutien de Michel Rocard et a alors suivi, lui l'étudiant en sciences politiques, les discussions autour de la Mission diligentée en Nouvelle-Calédonie en 1988 par le Premier Ministre Michel Rocard.
Édouard Philippe est un homme d'honneur et de parole et il entend honorer la parole de son illustre prédécesseur laquelle est surtout la Parole de la France à ses concitoyens calédoniens de toutes origines et courants de pensée.
pmf
 
Messages: 997
Inscription: Mer 2 Déc 2015 18:56

Précédente

Retourner vers Vie politique locale

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Comprendre le nouveau paysage intercommunal après la loi NOTRe

Anne Gardàre

L'ouvrage constitue une présentation globale du paysage intercommunal français et de son fonctionnement au lendemain de la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités