Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique en Turquie

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique en Turquie

Messagede cevenol30 » Mar 23 Aoû 2016 13:51

Un article assez dense de l'AFP: il se passe beaucoup de choses à la fois.
https://www.afp.com/fr/infos/335/la-tur ... contre-lei

En gros, l'implication accrue de la Turquie vers la Syrie n'est pas que diplomatique: des tirs d'artillerie (depuis le territoire turc) ont eu lieu dans une région de conflit EI/kurdes à la frontière, en prévision d'une offensive des rebelles (ceux qui négocient avec Assad) menée depuis le territoire turc (ce qui suppose une fort bonne entente). Les Turcs ne veulent pas de continuité des zones kurdes à leur frontière, ni y avoir l'EI, car ils veulent que leurs alliés syriens aient des corridors de ravitaillement depuis la frontière.

Le premier ministre turc a dit qu'il ne savait pas comment l'attentat contre un mariage kurde s'était déroulé. Spécial...

La réorganisation de l'armée suite aux purges post-putsch est engagée.

L'attentat pouvait être un avertissement de l'EI contre l'offensive en préparation.
Les tirs ont éventuellement aussi l'utilité de montrer que l'armée turque est encore en ordre de bataille.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: La vie politique en Turquie

Messagede cevenol30 » Mer 28 Sep 2016 21:50

Une illustration du climat:

suite aux protestations de l'Autriche (gouvernement à tête SPÖ, pas de lien très direct avec la présidentielle dont ce parti est éliminé) face à la politique de purges en Turquie et à sa volonté d'en demander la suspension des négociations d'adhésion à l'UE, la mission archéologique autrichienne à Ephèse a été suspendue par les autorités turques.
http://www.lefigaro.fr/culture/2016/09/ ... ephese.php
«Avec cette étape, la liberté de la science continue de régresser», regrette l'actuel vice-chancelier et ministre des Sciences autrichien, Reinhold Mitterlehner. La liberté tout court, actuellement, au pays d'Erdogan.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: La vie politique en Turquie

Messagede cevenol30 » Sam 8 Oct 2016 19:26

Erdogan en meeting devant ses électeurs réclame "une réponse" de l'UE concernant les négociations d'adhésion au lent avancement (et encore plus lent depuis les purges démarrées cet été, je suppose, vu les réticences d'un certain nombre d'Etats membres)
http://www.lepoint.fr/monde/turquie-rec ... 829_24.php

On voit plus que jamais l'utilité des négociations d'adhésion: leurs à-coups sont un moyen de pression pour la démocratisation de la Turquie...

Le secrétaire général du Conseil de l'Europe (dont la Turquie est membre) a fait preuve de compréhension face à la purge tout en insistant sur le respect de l'Etat de droit (ce qui est pourtant tout le problème...)
https://www.goodplanet.info/actualite/2 ... oup-detat/

Valls, lui, dans des buts de politique intérieure sûrement lui aussi, a parlé de fixer des limites à l'élargissement n'incluant pas la Turquie (il pourrait y avoir des limites qui l'incluent, après tout)
http://www.parismatch.com/Actu/Politiqu ... ie-1089658
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: La vie politique en Turquie

Messagede Eco92 » Ven 4 Nov 2016 10:49

Hier, la police Turque a fait des perquisitions chez de nombreux députés du HDP (gauche, pro-kurde) : 11 députés ont été arrêté et mis en garde à vue (S.S.Önder, L.Birlik, F.Encü, Z.Pir, N.Aydoğan, İ.Baluken, G.Yıldırım, M.A.Aslan, A.Zeydan & les deux coprésidents Figen Yüksekdag et Selahattin Demirtaş). Ces arrestations ont lieu dans le cadre d'une enquête sur le PKK et le terrorisme (terme derrière lequel Erdogan met tous ses opposants). Déjà dimanche elles deux maires de Diyarbakir, avaient été arrêté, dans le sud-est à majorité kurde du pays, ce qui avait rajouté des tensions fortes. Erdogan s'attaque donc maintenant aux élus et parlementaires de l'opposition.

http://www.france24.com/fr/20161104-turquie-dirigeants-onze-deputes-hdp-demirtas-parti-prokurde-garde-vue
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Turquie

Messagede cevenol30 » Jeu 24 Nov 2016 00:07

Par ailleurs, le pouvoir d'Erdogan s'en est pris aussi au grand quotidien Cumhuriyet ("la République") proche du CHP, un peu équivalent du Monde en procédant à des arrestations le 31 octobre puis le 11 novembre.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cumhuriyet
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... u-pays.php
http://www.lemonde.fr/international/art ... _3210.html

Le HDP parlait de fin de la démocratie lors des arrestations qui l'ont ciblé mentionnées précédemment, il n'avait pas tort semble-t-il...
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: La vie politique en Turquie

Messagede Eco92 » Dim 16 Avr 2017 22:56

L premier ministre revendique la victoire du OUI au référendum constitutionnel à 51,3%. D'ici 2019 le président deviendra le leader de l'éxécutif et aura également la main sur le Haut conseil des juges et des procureurs, chargé de nommer et destituer le personnel judiciaire. Le parlement verra son rôle largement réduit.

L'opposition a d'ores et déjà contesté ces résultats, et demande un recompte d'une partie des bulletins. Le HDP dénonce à un vote réalisé "à l'ombre des armes" dans les régions kurdes.

http://www.lemonde.fr/international/live/2017/04/16/referendum-en-turquie-suivez-en-direct-les-resultats-du-vote_5112133_3210.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Turquie

Messagede Pullo » Ven 27 Oct 2017 13:35

L'ancienne ministre Meral Aksener, qui a quitté le MHP, parti ultra-nationaliste, a lancé le 25 octobre son propre parti, le Iyi Parti ("Bon Parti" en turc) :
http://www.rfi.fr/europe/20171025-turqu ... er-erdogan
http://www.francetvinfo.fr/monde/turqui ... 38143.html
http://www.lepoint.fr/monde/la-dame-de- ... 283_24.php

Le nouveau parti rassemble des dissidents du MHP et même du CHP (centre-gauche kémaliste). Meral Aksener a été ministre de l'Intérieur dans le gouvernement (juin 1996-juin 1997) de Necmettin Erbakan, le père politique d'Erdogan. Est-ce suffisant pour menacer la domination des islamo-conservateurs de l'AKP à droite ? Depuis 2007, l'AKP n'a jamais été sous la barre des 40% des suffrages...
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique en Turquie

Messagede MiniM » Ven 27 Oct 2017 23:55

Pullo a écrit:L'ancienne ministre Meral Aksener, qui a quitté le MHP, parti ultra-nationaliste, a lancé le 25 octobre son propre parti, le Iyi Parti ("Bon Parti" en turc) :
http://www.rfi.fr/europe/20171025-turqu ... er-erdogan
http://www.francetvinfo.fr/monde/turqui ... 38143.html
http://www.lepoint.fr/monde/la-dame-de- ... 283_24.php

Le nouveau parti rassemble des dissidents du MHP et même du CHP (centre-gauche kémaliste). Meral Aksener a été ministre de l'Intérieur dans le gouvernement (juin 1996-juin 1997) de Necmettin Erbakan, le père politique d'Erdogan. Est-ce suffisant pour menacer la domination des islamo-conservateurs de l'AKP à droite ? Depuis 2007, l'AKP n'a jamais été sous la barre des 40% des suffrages...


Non, puisque la Turquie n'est plus une démocratie.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1083
Inscription: Sam 22 Jan 2011 00:16

Re: La vie politique en Turquie

Messagede Pullo » Sam 28 Oct 2017 13:09

La Turquie n'est plus une démocratie depuis le coup d'Etat de juillet 2016. Mais ce n'est pas tout à fait une dictature. On est dans l'entre-deux, la "démocratie illibérale", dont la Pologne, la Hongrie et la Russie sont des exemples parlants...
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique en Turquie

Messagede Pullo » Ven 3 Nov 2017 19:30

Recep Tayyip Erdogan n'a jamais caché son souhait de faire émerger en Turquie "une jeunesse religieuse". Un article de Mediapart revient longuement sur les actions de l'AKP et son chef pour augmenter l'emprise de la religion (plus précisément le sunnisme de rite hanéfite) sur le système scolaire, entre autres avec la mise en valeur du concept de jihad et le rejet de la théorie de l'évolution.

Bien que le parti islamo-conservateur soit largement dominant dans les urnes, il semble que des fractions de la société turque, et pas seulement les laïcs de gauche, ne partagent pas le rêve du président Erdogan :
Au final, le système éducatif turc paye un lourd tribut à l’obsession des autorités pour la diffusion de la morale religieuse. En dépit d’une hausse quasi constante du budget du ministère de l’éducation nationale depuis une décennie (9,47 % du budget de l’État et 2,18 % du PIB en 2006, 13,88 % du budget et 3,46 % du PIB en 2016), la qualité de l’enseignement est en baisse. Au classement du Programme pour le suivi des acquis des élèves (PISA), un indice triennal créé en 2000 par l’Organisation de coopération et de développement économiques, la Turquie a connu un sérieux plongeon entre 2012 et 2015 : de la 43e à la 52e place (sur 70 pays) pour les sciences, de la 41e à la 50e place pour la lecture, de la 44e à la 49e place pour les maths.

Le tropisme religieux du gouvernement n’est bien sûr pas seul en cause. Des réformes erratiques, comme celle en cours de discussion sur l’examen d’entrée au lycée – la sixième en quinze ans sur ce thème –, ont causé leur lot de dégâts. Mais les controverses qu’il suscite masquent les autres enjeux et détournent de ces derniers les ressources et les énergies. « Notre système éducatif est confronté à d’énormes problèmes, en termes de qualité, d’égalité, mais personne n’en parle, regrette Batuhan Aydagül. Dans les débats du soir à la télé, on ne parle jamais du classement PISA de la Turquie, mais en permanence de laïcité, d’Atatürk et de la religion. »

La dégradation de l’enseignement public pousse naturellement les parents à chercher d’autres voies. Depuis l’arrivée au pouvoir de l’AKP, la part d’élèves scolarisés dans le privé est ainsi passée de 1,9 % en 2002/2003 à 7,6 % en 2016/2017, selon un rapport de l’ERG. Dans le même temps, la proportion d’écoles privées a explosé, de 2,8 % à 15,9 %. Selon Egitim-Sen, pas moins de 1 177 écoles privées ont ouvert en 2016/2017, un record. Et les jeunes rêvent d’un ailleurs. « Mes enfants me disent que le principal sujet de conversation des jeunes au lycée en ce moment, ce sont les possibilités d’aller étudier à l’étranger. Tout le monde veut partir », confie Ilknur Kaya, accusant le gouvernement de vouloir « niveler par le bas l’enseignement public ».

Erdogan et l’AKP parviendront-ils à leurs fins ? Leurs efforts conduiront-ils à l’éclosion d’une « jeunesse religieuse » ? Les militants d’Egitim-Sen et le corps enseignant se battront pour défendre une autre vision de la société, assure Feray Aytekin Aydogan. « Aucun professeur qui pense à l’avenir des enfants et du système éducatif n’appliquera les nouveaux programmes. Ils verront que ces programmes sont inapplicables », affirme la syndicaliste. Mais s’opposer à la volonté du gouvernement a un prix. Sous couvert de purges anti-gülenistes, plus de 1 500 membres d’Egitim-Sen ont été expulsés de la fonction publique et près de 1 200 autres mutés.

Reste à faire confiance à cette jeunesse de Turquie. Et à faire preuve d’un peu de philosophie. « Historiquement, la Turquie n’a jamais résolu ses conflits de manière démocratique au Parlement mais a toujours choisi l’éducation comme un moyen de faire progresser une idéologie par rapport à une autre, à travers la jeunesse, en essayant de contourner ainsi la recherche d’un consensus, théorise Batuhan Aydagül. Ce qui est sûr, c’est que ça ne marche pas. Si c’était le cas, il n’y aurait pas d’islamistes et ni de mouvement kurde en Turquie. Tout le monde serait laïc et patriote. »

Source
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Précédente

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Guide des usages, du protocole et des relations publiques

Collectif

Les questions protocolaires sont généralement source d'un grand stress dans les collectivités locales. Comment composer une table d'honneur ? Comment aligner les drapeaux devant un bâtiment public ? Quel est l'ordre des discours lors d'une inauguration ?...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité