Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique au Brésil

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique au Brésil

Messagede Pullo » Sam 29 Juil 2017 20:34

Il n'y a pas qu'au Brésil que des anciens présidents sont poursuivis pour corruption. C'est aussi le cas au Pérou. L'ex président (2011-2016) Ollanta Humala, et sa femme, Nadine Heredia, ont été arrêtés et placés en détention :
http://www.rfi.fr/ameriques/20170714-sc ... -president

Le 14 juillet, ils ont été condamnés à 18 mois de prison pour blanchiment :
https://www.rts.ch/info/monde/8777559-l ... iment.html

Le plus intéressant, c'est que l'arrestation et la condamnation du couple Humala, ainsi que les enquêtes et les poursuites contre ses prédécesseurs ou les parents de ces derniers, sont directement liés au scandale qui secoue la vie politique brésilienne, l'affaire Petrobras et ses ramifications :
L’un des hommes clés de l’affaire « Lava Jato », Marcelo Odebrecht, patron du groupe de BTP du même nom, a confirmé en mai dernier avoir donné l’ordre d’effectuer un paiement de 3 millions de dollars en direction d’Ollanta Humala, à la demande de l’entourage du président Lula da Silva, pour soutenir sa campagne présidentielle de 2011. Ce paiement avait été révélé par un autre dirigeant d’Odebrecht, Jorge Barata, qui a précisé les circonstances de la remise d’une partie des fonds, en espèces, à Nadine Heredia.

Mais le parquet péruvien a aussi délivré, en février, un mandat d’arrêt contre l’ancien président Alejandro Toledo (2001-2006) soupçonné d’avoir demandé 35 millions de dollars aux dirigeants d’Odebrecht pour l’attribution du marché de la route « inter-océanique » qui relie le Pérou et le Brésil. Une somme finalement réduite à 20 millions de dollars qui a été dirigée, sous forme de paiements échelonnés – entre 2006 et 2010 – vers deux sociétés offshore d’un proche du président Toledo, Josef Maiman. Somme qui a ensuite atterri pour partie entre les mains d’entités sous le contrôle de l’ancien président, lui permettant d’acheter une maison pour 3,7 millions de dollars, et des locaux de bureaux pour 882 000 dollars. Réfugié aux États-Unis, où il est apparu publiquement à deux reprises, l’ancien président Toledo a envoyé un message de soutien à Ollanta Humala et sa femme dénonçant « l’injustice » et la « politisation » de la procédure qui les a conduits en prison. De son côté, l’écrivain Mario Vargas Llosa a dit ne pas être sûr que l’ancien président Humala soit coupable, tout en jugeant positif que, « pour la première fois », la situation des « ex-présidents » montre que le Pérou « ne fait plus d’exceptions ». « Je crois que si les présidents sont jugés, ils doivent être jugés proprement », a averti le prix Nobel de littérature.

Selon le site d’investigation péruvien IDL Reporteros, le groupe de BTP brésilien Odebrecht a obtenu de l’État péruvien l’attribution de 24 projets (15 grands travaux et 9 concessions) depuis 2001, pour un total de 9,2 milliards d’euros. En seize ans, la somme des surcoûts occasionnés en partie par la corruption atteindrait 1,2 milliard d’euros. Le 15 mai, lors de sa déposition mise en ligne dans son intégralité ici, Marcelo Odebrecht a indiqué savoir « avec certitude » que son groupe avait « appuyé les principaux candidats à toutes les élections ». À savoir Keiko Fujimori, la fille de l’ancien président, candidate en 2006 et 2011. Et aussi « probablement » le parti de l’ex-président Alan García (2006- 2011), l’APRA, et sa candidate en 2011, Mercedes Aráoz Fernández – qui a finalement renoncé à se présenter. Sans toutefois donner plus de détail. Les enquêteurs ont retrouvé dans l’agenda d’Odebrecht une note ambiguë concernant le mégaprojet d’Olmos, attribué au groupe brésilien en 2010, et visant à l’irrigation du côté pacifique de la cordillère avec l'eau d'un fleuve amazonien. « AG – comme Alan García – sur Olmos. Gérer les délais ; rencontre personnelle. Disponibilité maximum : 1 million ». Convoqué à ce sujet le 17 juillet par le parquet, l’ancien président García ne s’est pas présenté.

Source
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique au Brésil

Messagede Pullo » Mer 27 Sep 2017 23:40

Dans Libération, l'historienne Maud Chirio considère que les déclarations du général Antônio Hamilton Martins Mourão sur la corruption des politiques sont révélatrices du fait que l'armée n'a jamais renoncé à intervenir dans la vie politique brésilienne, et que le risque d'un coup d'État n'est pas à exclure, un demi-siècle après celui de 1964.
http://www.liberation.fr/debats/2017/09 ... at_1599255
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique au Brésil

Messagede ploumploum » Jeu 5 Oct 2017 18:54

ploumploum a écrit:Sinon, ça n'a pas encore été rapporté ici mais fin juin le procureur général a demandé formellement une mise en accusation du Président Temer pour corruption passive.
Il faut que la demande soit traitée et validée par la Chambre des députés avant que le STF accepte éventuellement un procès. (si procès il y a, Temer serait écarté du pouvoir pour 180 jours)
Pour l'instant, il y a peu de chances que la procédure aboutisse : Temer a encore beaucoup d'alliés à la Chambre...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/ ... uption.php

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
http://g1.globo.com/politica/noticia/ja ... pcao.ghtml



Pas encore rapporté ici :
- sans surprise, cette demande de mise en accusation a été largement rejetée par les député début août
http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html

- mi-septembre, quelques jours avant son départ (fin de mandat), le Procureur-général Rodrigo Janot a déposé une nouvelle demande de mise en accusation contre Temer. Et le Tribunal Suprême a rejeté les recours des avocats du Président visant à casser cette demande
Dans le document remis à la Chambre des députés, la défense de Temer pointe les "méthodes sordides" de l'ex Procureur général.http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html


A noter également : les juges du Tribunal Suprême ont validé fin août la mise en examen de l'ancien Président (et aujourd'hui sénateur) Fernando Collor de Mello (pour corruption passive, blanchiment d’argent et participation à une organisation criminelle) et ont suspendu une nouvelle fois de son mandat le sénateur Aécio Neves il y a quelques jours.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12563
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Brésil

Messagede ploumploum » Jeu 26 Oct 2017 12:23

ploumploum a écrit:
- mi-septembre, quelques jours avant son départ (fin de mandat), le Procureur-général Rodrigo Janot a déposé une nouvelle demande de mise en accusation contre Temer. Et le Tribunal Suprême a rejeté les recours des avocats du Président visant à casser cette demande
Dans le document remis à la Chambre des députés, la défense de Temer pointe les "méthodes sordides" de l'ex Procureur général.http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html


Sans surprise, Michel Temer échappe de nouveau à une mise en accusation : 251 contre/ 233 pour. (majorité requise : 342)
L'écart entre les deux blocs est plus faible qu'en août dernier)

http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html

P-S : le vote contenait une petite subtilité puisque la commission parlementaire s'étant prononcée en faveur de l'archivage de la demande, les députés voulant un procès pour Temer devaient voter "Non" en séance plénière
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12563
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Conseil communautaire : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Elaboré par un ancien directeur général des services, ce classeur est le fruit d'une double expérience : expérience de dirigeant à l'origine de la création d'une communauté de communes, expériences de DGS acquises au sein de communes intégrées...

Découvrir l'ouvrage

La première année du mandat municipal - Guide pratique

Eric Landot

Une nouvelle mandature municipale commence. Les ennuis aussi. Les défis à relever. Les points à maîtriser très vite. Ce guide pratique vise à répondre à toutes les questions simples mais urgentes que se pose toute nouvelle équipe municipale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités