Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique au Canada

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Mer 31 Mai 2017 11:55

Oui tout à fait, le mode de scrutin fédéral est de compétence fédérale, mais pas le mode de scrutin provincial !

Il me semble que d'autres provinces ont avancé vers une transformation du mode de scrutin, mais à ce jour tous utilisent le même. Les verts en faisaient une condition sine qua non à leur soutien, il y a des chances que ça s'applique, le NPD n'ayant guère le choix (et étant officiellement pour). ça plus l'oléoduc (qui menace en effet la réelection du NPD en ALberta, mais les deux partis conservateurs devraient s'unir lors de la prochaine élection donc de toute façon elle était très menacée) rendait le soutien sans participation assez logique.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Mer 21 Juin 2017 15:48

Denis Lebel, ancien lieutenant du Québec du premier ministre de Stephen Harper, poids lourd du parti conservateur dont il fut longtemps un des seuls rocs au Québec, démissionne de son mandat de député. Élu depuis dix ans il a indiqué avoir été "usé" par la vie parlementaire et avoir attendu la fin de la course à la chefferie, pour laquelle il avait été un temps pressentie. Durant les mandats de Stephen Harper il a été ministre d’État de l’Agence du développement économique du Canada pour les régions du Québec (2008-2015), ministre du Transport, de l’Infrastructure et des Collectivités (2011-2013) et ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales (2013-2015).

Le lendemain de son annonce de démission on apprenait qu'il était nommé PDG du Conseil de l'industrie forestière du Québec, en gros le lobby du bois forestier de la province.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1040851/denis-lebel-pdg-conseil-industrie-forestiere-quebec

Il s'agit du deuxième député conservateur à quitter la vie politique depuis l'élection d'Andrew Scheer, sans que cela puisse être pris comme un signe de défiance mais plutôt un renouvellement générationnel. L’autre démissionnaire est Rona Ambrose, qui était chef intérimaire du parti depuis la démission de Harper. Elle était députée depuis 2004 et très nombreuses fois ministre : Ministre du Travail (oct. 2008-janv 2010), Ministre de la Diversification économique de l'Ouest (janv 2007-janv 2010 puis nov 2010-juill 2013), Ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux (janv 2010-juillet 2013), Ministre de la Santé (juillet 2013-nov 2015). Elle estime sa mission terminée et souhaite se réorienter dans le privé, notamment pour le lien avec les politiques publiques.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1033916/rona-ambrose-depart-quitte-vie-politique-demission-chef-opposition-officielle-parti-conservateur
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Dim 1 Oct 2017 20:52

Ce soir avait lieu le premier tour de la course à la chefferie du Nouveau Parti Démocratique (NPD). Le favoris, le député provincial de l'Ontario Jagmeet Singh l'a largement emporté, avec 53,8% (35 266 votes).

Il est suivi par Charlie Angus, député d'Ontario (12705 votes), la Manitobaine Niki Ashton (11374 votes) et le Québécois Guy Caron (6164 votes). Tous trois sont députés fédéraux.

Singh a dominé la campagne malgré sa non-expérience fédérale et la polémique créé au Québec autour l'affichage de sa religion : Singh est sikh et porte le turban. Plus que son vêtement ce sont des votes opposé à la neutralité religieuse (ou présentés comme tels) qui ont créé cette levée de bouclier au Québec. Il a cependant affirmé clairement lors des débats son soutien à la neutralité religieuses et aux droits LGBT+.

Le Québec est un paradoxe pour le NPD : il s'agit d'une des seules province ou l'antenne provinciale n'a quasiment pas d'existence, on y trouve peu d'adhérents, mais la province possède 16 des 44 députés du parti au fédéral et a été le coeur de la vague orange de 2011. Beaucoup pointent la rupture entre la volonté des militants hors Québec et le résultat électif d'un tel chef. En tous cas il est très largement élu.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1059024/course-chef-npd-vote-premier-tour
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Canada

Messagede Eco92 » Mar 24 Oct 2017 12:42

Il y avait deux partielles hier au Canada, une au Québec et une en Alberta.

Sturgeon River—Parkland (Alberta)
S'il la circo été créé en 2015 à partir de trois autres circos, toutes étaient conservatrices, on peut donc parler d'un fied ! Rona Ambrose, qui en était députée (depuis 2004 si on prend l'ancienne circo) a démissionné après la fin de la course à la chefferie du parti. Cheffe intérimaire depuis 2015, elle avait indiqué vouloir quitter la politique une fois la transition effectuée.
Il y avait relativement peu de suspens même si le jeune candidat conservateur (26 ans) a du répondre de messages sexistes diffusé sur facebook il y a quelques années et qu'il affrontait un candidat "héritage chrétien", parti anti-IVG et défendant une vision chrétienne du Canada. La polémique sur les propos de Dane Lloyd, officier de réserve de l'armée, n'aura guère posé de problème puisqu'il obtient plus de 77% des suffrages. La participation est très faible (23,69 %) mais symboliquement les libéraux et le NPD baissent en % quand le conservateur et le plus conservateur encore augmentent.

Résultats complets :
Dane Lloyd (PCC) : 77.36 % (+7,13)
Brian Gold (PLC) : 12,03 % (-3,55)
Shawna Gawreluck (NPD) : 7,70 % (-2,32)
Ernest Chauvet (HC) : 2,90 (+1,78)

Lac-Saint-Jean
La course était plus ouverte dans le fief de Denis Lebel, qui avait conquis ce siège historique du Bloc Québécois (c'était celui de Lucien Bouchard) lors d'une partielle en 2007. Devenu une figure majeure du Parti conservateur, faible au Québec, il a été le bras québécois de Stephen Harper et plusieurs fois ministre. En 2015 il avait mené une stratégie de conquête de la région de Québec pour les conservateurs, qui a porté ses fruits. Suite à la défaite de Harper il avait pris un peu de champ et annoncé son départ de la politique après l'élection du nouveau chef.
Ici donc c'était très ouvert, et avait valeur de test pour quatre partis !
- Le PCC veut conserver la circonscription après Lebel, et montrer qu'ils sont en ordre de bataille notamment pour reprendre le pouvoir, ce qui passe par le Québec (car conserver la circo d'Alberta ne prouvait rien) ;
- Les libéraux parient sur cette circo, historiquement difficile (la dernière fois qu'ils l'ont eu c'était en 1980) pour montrer que l'enthousiasme pour Trudeau ne faiblit pas ;
- Le Bloc veut voir l'effet de sa nouvelle chef, Martine Ouellet, et espère (mais sans trop y croire) reprendre cette circo symbolique ;
- Le NPD, qui a aussi élu son nouveau chef, représente la candidate de 2015, qui n'avait pas été si loin de Lebel (28,46 contre 33,27) pour montrer qu'ils sont de retour dans le jeu et tenter de gagner la circo (qui avait cependant échappé au NPD même lors de la vague orange).

Le résultat a été à la hauteur du suspens, puisque c'est le Libéral qui a remporté le combat, une nette victoire (dans ce système) avec 12 % d'avance sur le candidat conservateur, le PCC perd donc un siège dans cette journée. Le Bloc augmente son score et termine tout proche du conservateur, ce qui est sans doute satisfaisant pour eux, l'autre grand perdant est le NPD qui chute de presque 17 %, une vraie claque, qui peut-être lié à l'image du nouveau chef (un sikh portant le turban) qui passe mal au QC. Notons qu'en terme d'ancrage local le candidat libéral est un ex-maire quand le candidat bloquiste était un syndicaliste local qui a été très médiatisé lors d'un lock-out. Le candidat verts fait à peine de la figuration mais c'était déjà le cas lors de la générale dans cette circo. La participation est plus élevée qu'en Alberta mais reste faible : 38%.

Les résultats complets :
Richard Hébert (PLC) : 38,59 %
Rémy Leclerc (PCC) : 25,01 %
Marc Maltaix (BQ) : 23,37 %
Gisèle Dallaire (NPD) : 11,71 %
Yves Laporte (Vert) : 1,31 %

Brève synthèse des deux partielles :
Les partielles sont une très bonne nouvelle pour les libéraux (qui certes baissent en Alberta mais prennent une circo de manière inattendue), celle de Saint-Jean plutôt bonne pour le Bloc, dont le candidat a repris la déclaration de René Lévesque "Si je comprends bien vous me dîtes à la prochaine fois".
Les plus abimés sont les conservateurs, qui perdent un élu, mais c'est aussi un coup de semonce pour le NPD qui se retrouve largement battu dans une circonscription où il n'était pas si mal il y a encore deux ans.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Précédente

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Comprendre la TVA et ses évolutions pour maîtriser son impact et sécuriser sa récupération

Jean-Claude Chocque et Anne Lise Rodier

L'ouvrage expose les différentes catégories d'EPCI à fiscalité propre et de structures syndicales, les procédures de fusion et de modification de périmètre des EPCI à fiscalité propre et des...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la culture

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques culturelles communales et intercommunales : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention. Il développe aussi une démarche d'élaboration et de mise en oeuvre de ces...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités