Politiquemania

La base de données de la vie politique française

Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Laissez votre imagination s'exprimer. Quel sera le futur de la vie politique en France ? Qui seront les gagnants ou les perdants ? A vous de le dire.

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede cevenol30 » Mer 13 Avr 2016 01:13

Sur les régionales, il faut se méfier car il y a des facteurs un peu extérieurs à la circonscription voire au département, puisque ce qui compte au final, c'est le score sur l'ensemble de la région. En NPDCP, PACA voire ALCA les retraits PS et donc absences de la gauche. En LR, un mouvement de sursaut de gauche, plus anti-FN que contre une droite dans les choux, amoindri par le fait que la victoire était assurée grâce aux voix d'outre-seuil de Naurouze.
Ceci dit, même si ce seuil a donc quelque chose d'approximatif et serait à affiner, le fait que le FN dépasse 40% aux régionales est tout de même significatif. Dans le Gard, le fait que la 5e soit la seule où il ne l'atteint pas est significatif de l'ancrage à gauche de cette terre. Cependant, le FN y dépassait les 40% en duel déjà en 2012...
Les possibilités dépendent aussi de l'existance d'un duel ou d'une triangulaire. On l'a déjà dit, les victoires FN en duel sont plus rares. Or la faiblesse d'un camp peut amener un duel élimination de la gauche affaiblie et divisée suite au quinquennat (et encore plus si elle vient de perdre la présidentielle), ou malgré tout de la droite dans ses zones de faiblesse, notamment les grandes régions du Sud-Ouest. Un duel peut aussi venir par retrait du candidat le moins bien placé parmi ceux qualifiés en triangulaire, retrait généralement destiné à faire trébucher le FN mais cela peut ne pas suffire. Côté triangulaires, un 2nd tour équilibré peut amener une victoire FN, c'est même un cas qui a été fréquent aux départementales (aucun retrait car forces importantes et quasi égales), auquel cas il peut suffire de 34-35%: des surprises sont possibles de ce côté, dès lors que le potentiel FN est à plus de 30 (et pas à 20).
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede Républicain67 » Mer 20 Avr 2016 17:59

Nicolas Bay, secrétaire général et "Monsieur Élections" du FN a indiqué que son parti visait prioritairement "une dizaine de circonscriptions" dans la nouvelle région Grand Est, c'est-à-dire celle où le FN a fait plus de 40% des voix lors des régionales de 2015 (2ème tour).

Après une courte analyse, il s'agit des circonscriptions suivantes. (*: FN en première arrivé premier au 2ème tour des régionales):

Aube: 1ère circonscription * (Nicolas Dhuicq, LR), 2ème circonscription (Jean-Claude Mathis, LR)
Marne: 5ème circonscription* (Charles de Courson, UDI)
Haute-Marne: 2ème circonscription* (François Cornut-Gentille)
Meurthe-et-Moselle: 5ème circonscription (Dominique Pottier, PS)
Meuse: 1ère circonscription* (Bertrand Pancher, UDI)
Moselle: 4ème circonscription (Alain Marty, LR), 5ème circonscription (Céleste Lett, LR), 6ème circonscription* (Laurent Kalinowski, PS), 7ème circonscription* (Paola Zanetti, PS)
Haut-Rhin: 4ème circonscription (Michel Sordi, LR)
Républicain67
 
Messages: 1819
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 11:57
Avertissements: 1

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede Républicain67 » Mer 27 Avr 2016 19:17

J'ai fait le calcul concernant la 4ème circonscription du Haut-Rhin, la seule d'Alsace visée prioritairement par le parti d'extrême droite. Elle est composée des anciens cantons de Cernay, Ensisheim, Masevaux, Saint-Amarin, Soultz-Haut-Rhin et Thann. Traversant le Haut-Rhin de part en part, des Vosges au Rhin, il s'agit d'une circonscription assez ouvrière, mi rurale mi urbaine, s'étendant de la bande rhénane (la centrale de Fessenheim se trouve dans la circonscription) aux Hautes Vosges, comprenant notamment la plupart des communes de l'ancien Bassin potassique alsacien. En 2012, Michel Sordi (UMP) avait été facilement réélu face à Antoine Homé (PS). Le FN avait dépassé la barre des 20% au 1er tour sans pouvoir se maintenir, contrairement à la 6ème (Illzach, Mulhouse-Nord, Sierentz, Wittenheim), où la candidate FN Martine Binder y est assez connu. Elle a maintenant quitté la politique, et le FN n'a plus de vrai leader sur l'agglomération mulhousienne. Je pense donc que le FN devrait cette fois ce maintenir au second tour dans la 4ème circonscription en juin 2017, et sûrement y faire son meilleur score d'Alsace, sans toutefois gagner face à la droite. Depuis 2012 (excepté aux législatives, candidat inconnu), le FN a fait ici ses meilleurs scores à chaque élection, en ayant échoué de très peu de s'emparer du nouveau canton de Wittenheim (désormais presque entièrement dans la 4ème circonscription) en mars 2015.

Au 2ème tour des régionales de 2015, la liste de Philippe Richert (LR) a fait 45,75% dans la 4ème circonscription, contre 42,51% pour la liste de Florian Philippot (FN) et 11,74% pour celle de Jean-Pierre Masseret (PS). A l'échelle du Haut-Rhin, la droite a fait 51,79% contre 36,98% au FN et 11,23% au PS.
Dernière édition par Républicain67 le Mer 27 Avr 2016 22:31, édité 2 fois.
Républicain67
 
Messages: 1819
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 11:57
Avertissements: 1

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede Herimene » Mer 27 Avr 2016 19:54

En triangulaire, le FN aurait quelques chances, même si la forte implantation du député LR sortant couplée à la probable faible implantation du candidat FN l'handicaperait certainement de manière décisive.

Seulement, je vois pas le PS se qualifier ici. D'ailleurs je peux me tromper mais je pense que la gauche sera éliminée à l'issue du premier tour dans quasiment toutes les circonscriptions du Haut-Rhin (avec une qualification sans doute dans la 5ème circonscription, mais avec un score piteux). La gauche est en voie d'effacement rapide dans le département (hormis des petites touches dans quelques secteurs du Bassin potassique et de l'Agglomération mulhousienne. Et ce n'est pas la victoire in extremis du binôme DVG aux Départementales sur le canton de Wittenheim (sachant que le binôme masculin, conseiller général sortant, a depuis rejoint la majorité départementale de droite) et le score catastrophique de la liste Masseret au premier tour des Régionales (pour rappel 9,49%, très nettement quatrième derrière Unser Land et avec une marge pas si grosse que ça sur le cinquième : EELV) qui vont améliorer les choses pour la gauche...
Herimene
 
Messages: 1469
Inscription: Ven 6 Jan 2012 18:37
Localisation: Saône-et-Loire

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede Républicain67 » Mer 27 Avr 2016 23:09

Herimene a écrit:En triangulaire, le FN aurait quelques chances, même si la forte implantation du député LR sortant couplée à la probable faible implantation du candidat FN l'handicaperait certainement de manière décisive.

Seulement, je vois pas le PS se qualifier ici. D'ailleurs je peux me tromper mais je pense que la gauche sera éliminée à l'issue du premier tour dans quasiment toutes les circonscriptions du Haut-Rhin (avec une qualification sans doute dans la 5ème circonscription, mais avec un score piteux). La gauche est en voie d'effacement rapide dans le département (hormis des petites touches dans quelques secteurs du Bassin potassique et de l'Agglomération mulhousienne. Et ce n'est pas la victoire in extremis du binôme DVG aux Départementales sur le canton de Wittenheim (sachant que le binôme masculin, conseiller général sortant, a depuis rejoint la majorité départementale de droite) et le score catastrophique de la liste Masseret au premier tour des Régionales (pour rappel 9,49%, très nettement quatrième derrière Unser Land et avec une marge pas si grosse que ça sur le cinquième : EELV) qui vont améliorer les choses pour la gauche...


Je tout à fait d'accord avec vous Herimene. Je pense même que le PS risque fort d'être éliminé dès le premier tour dans la 5ème du Haut-Rhin (Mulhouse). La gauche a fait un score catastrophique sur Mulhouse aux régionales, alors que la ville a longtemps été l'un des principaux bastions du socialisme municipal dans l'Est de la France. Un duel Droite-FN est très probable, comme ce fut déjà le cas lors des départementales où le PS a été éliminé dès le premier tour sur les trois cantons mulhousiens. En cas de vague bleue et de forte poussée du FN, le PS pourrait même être éliminé chez moi dans la 3ème du Bas-Rhin avec un duel Droite-FN comme en 1997 (mais à l'époque le député Muller, DVG, avait été éliminé à cause d'une candidature PS).

Pour revenir à la 4ème du Haut-Rhin, il est vraie quelle est désormais la circonscription la plus favorable au FN en Alsace, mais le parti frontiste part avec deux grands désavantage face à la droite. Le député sortant Michel Sordi (LR), maire de Cernay, est très bien implanté. De plus depuis l'exclusion de José Sanjuan, bien implanté dans le Bassin potassique, le FN n'a plus de véritable leader dans le secteur, même si des jeunes cadres montent, tels les conseillers régionaux Marion Wilhelm et Sylvain Marcelli.

L'évolution politique du territoire depuis quelques années est assez surprenante pour celui qui connaît un peu la politique alsacienne. Alors qu'autrefois la circonscription de Cernay, l'ancienne 7ème, de tradition ouvrière, même si des secteurs ruraux lui ont été rattaché en 2010 (vallées de la Thur et de la Doller) était considérée avec la 5ème comme l'une des plus à gauche d'Alsace et tangente du point de vue politique avec notamment l'élection du député socialiste Jean-Pierre Bauemler en 1988 et 1997, elle s'est considérablement droitisée depuis 2002. La désindustrialisation est passée par là avec la fermeture des Mines de potasse d'Alsace et la crise du textile dans les vallées vosgiennes. Les fermetures d'usines ont entraîné la fin des grandes concentrations ouvrières et du militantisme dans cette partie de l'Alsace et par là celui de la gauche, alors que le Bassin potassique a longtemps été le bastion communiste dans la région. Staffelfelden, au nord de Wittelsheim, a eu un maire communiste jusqu'en 2014. Seuls subsistes aujourd'hui quelques rares élus bien implantés comme Antoine Homé (PS) sur Wittenheim et Pierre Vogt (DVG) dans le Bassin potassique. On assiste ici une droitisation du vote ouvrier dans le Bassin,vieillisant et précarisé. Du vote communiste, quasi-disparu, les ouvriers se tournent de plus en plus vers le FN. La liste Philippot est arrivé en tête aux régionales deux tours des régionales de 2015 à Wittenheim, Wittelsheim, Staffelfelden, Ungersheim... avec des scores tournant ou dépassants les 50%. Marine Le Pen était déjà arrivée loin en tête dans ses communes ouvrières à la dernière présidentielle, avec des scores autour de 30%.

Pour autant la droite reste favorite dans la 4ème circonscription du Haut-Rhin, mais le FN devrait faire un score très important. La gauche semble ici éliminé d'avance, dans un secteur qui fut longtemps l'un de ses bastions en Alsace.
Républicain67
 
Messages: 1819
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 11:57
Avertissements: 1

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede Poincarré » Dim 16 Oct 2016 00:05

Partant du postulat de la création d'un groupe FN à l'Assemblée nationale en 2017, on peut d'ores et déjà se poser la question de son futur présdient...e !
Marion Maréchal-Le-Pen, députée sortante, ayant réalisé le plus gros score des régionales du FN en 2015, et étant aussi en mesure de remporter sa prochaine élection législative en Vaucluse dès le 1er tour, serait en position de force pour s'imposer à cette fonction très importante.
La présidence d'un groupe parlementaire lui donnerait une position semi-indépendante par rapport au FN qui lui permettrait de continuer à marquer ses différences avec la présidente du parti Marine le Pen.
Poincarré
 
Messages: 3
Inscription: Sam 15 Oct 2016 02:02

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede Eco92 » Dim 16 Oct 2016 12:04

Poincarré a écrit:Partant du postulat de la création d'un groupe FN à l'Assemblée nationale en 2017, on peut d'ores et déjà se poser la question de son futur présdient...e !


Pas vraiment, la question ne se posera qu'à une condition : que Marine le Pen ne soit pas élue aux législatives. Hors, ça avait failli être le cas en 2012 et je vois mal comment cela pourrait désormais lui échapper.

Le FN est un parti ultra légitimiste, si la cheffe est élue, elle préside. Pas de débat.

Se posera la question de la présidence du groupe au PE (Philippot s'il échoue encore à être élu ? Il est quand même assez contre-productif comme candidat).

Si MLP n'est pas députée là, évidemment, c'est plus ouvert, notamment pour la petite fille.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede PatrickSXM » Dim 18 Déc 2016 20:05

Bonsoir,
Questions:
Si MLP est battue à la présidentielle, se présentera t-elle aux législatives ?
Si elle est élue députée, pensez vous qu'elle briguera la présidence du groupe FN à l’assemblée ? Car il ne fait aucune doute qu'il y aura un groupe FN en 2017.
A l'origine je pensais qu'elle aurait laissé la présidence de groupe à MMLP, qui pourrait prétendre au poste vu son antériorité avec Collard dans la fonction de députée, étant déjà présidente du FN, mais je me dis qu'avec les tensions entre MMLP et Philippot, elle va chercher à être également présidente de groupe pour éviter de donner trop de pouvoir à sa nièce qui pourrait bien lui faire plus que de l'ombre à l'avenir.
Dernière édition par ploumploum le Dim 18 Déc 2016 20:59, édité 1 fois.
Raison: Correction (Accents)
PatrickSXM
 
Messages: 1
Inscription: Dim 18 Déc 2016 19:35

Re: Un groupe parlementaire FN à l'Assemblée en 2017 ?

Messagede cevenol30 » Jeu 18 Mai 2017 01:12

MLP a été battue à la présidentielle (mais en ayant atteint le 2e tour).
MMLP, elle, arrête tout pour le moment.

Alors qu'on est au milieu de la période de dépôt des candidatures, on ne sait toujours pas, il me semble, si elle se présente personnellement quelque part.
Les question de savoir:
si elle sera élue
s'il y aura un groupe (i.e. un nombre d'élus supérieur ou égal à 15, en comptant DLF éventuellement, cette semi-alliance, valable pour le second tour, étant un nouveau paramètre)

ne sont toujours pas évidentes.
Disons que la probabilité d'un problème pour le FN sur l'un ou l'autre critère n'est pas nulle. Mais ce n'est inversement pas certain.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Précédente

Retourner vers Politique fiction

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques sociales locales : les acteurs et contextes d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention (l'enfance et la famille, les personnes âgées, les handicapés, la lutte contre l'exclusion, la santé...)...

Découvrir l'ouvrage

Droits des élus d'opposition

Joël Clérembaux

Le mode de scrutin des élections municipales assure la représentation des minorités au sein de l'assemblée délibérante communale. Les minorités constituent l'opposition, c'est-à-dire les conseillers qui n'appartiennent pas à la majorité et bénéficient...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités