Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La France Insoumise : "gauche" ou "extrême gauche" ?

Forum général sur l'actualité politique du moment. Discutez ici de l'action de la Présidence, des décisions gouvernementales, des projets ou propositions de lois ainsi que de toutes les démarches de l'opposition.

Re: La France Insoumise : "gauche" ou "extrême gauche" ?

Messagede cevenol30 » Mar 11 Avr 2017 21:55

L'idée que l'héritier n'a aucun mérite n'est effectivement pas le monopole de la gauche; à l'opposé, l'idée que le mérite pourrait être héréditaire renvoie quelque peu à l'Ancien Régime si on y pense...
Pas étonnant alors que les libéraux historiques y aient vu un problème: ils étaient plutôt opposés à tout ce qui était privilèges, corporations, monopoles royaux etc...

La droite classique comme on la connaît est effectivement plutôt pour l'héritage.

Le glissement à droite semble largement lié à la fin de la croissance élevée, avec des classes moyennes un peu possédantes (notamment propriétaires immobiliers) ayant plus à perdre qu'à gagner; c'est le cas sur une bonne partie du monde développé et même au-delà.

Quant au communisme qui serait d'extrême gauche, je demanderais d'abord: lequel? (quand? où? qui?) (ceci étant valable pour toute idée/idéologie/etc on vient de le voir avec le libéralisme).
Si on parle du PCF, on passe d'une extrême-gauche qui refuse toute compromission même avec des socialistes qui n'étaient pas tellement moins durs (comme Blum) à une gauche, certes plus dure que d'autres, qui reconnaît les institutions où elle a des représentants et est devenu un parti "coco-démocrate" cherchant à défendre ses priorités au sein de coalitions malgré son poids limité.

En fait, la FI ou le PCF de maintenant, si on essayait de les remettre sur l'échiquier politique des années 30, on les retrouverait peut-être plutôt à la SFIO qu'au PCF.

La difficulté est qu'il n'y a pas de césure très nette entre la gauche "tout court" et l'extrême-gauche, le seul critère éventuel étant que la seconde reste dans son coin à traiter les autres de mous et de traîtres. La gauche (hors parfois centre-gauche et encore) est issue de diverses traditions entremêlées et parfois contradictoires: Révolution française (notamment la phase 1792-1794) avec ses divers courants, mouvement syndical, plus récemment anticolonialisme et antifascisme, marxisme(s) et autres socialismes du XIXe siècle, anarchisme, écologie, la plupart de ces traditions ayant un brin d'influence, variable bien sûr, d'un bout à l'autre.
cevenol30
 
Messages: 2649
Inscription: Lun 16 Mar 2015 00:52

Re: La France Insoumise : "gauche" ou "extrême gauche" ?

Messagede Bateleur » Mer 12 Avr 2017 21:06

"
cevenol30 a écrit:L'idée que l'héritier n'a aucun mérite n'est effectivement pas le monopole de la gauche; à l'opposé, l'idée que le mérite pourrait être héréditaire renvoie quelque peu à l'Ancien Régime si on y pense...
Pas étonnant alors que les libéraux historiques y aient vu un problème: ils étaient plutôt opposés à tout ce qui était privilèges, corporations, monopoles royaux etc...

La droite classique comme on la connaît est effectivement plutôt pour l'héritage


Je suis surpris que le problème ait été posé de cette manière. Ça ne se discute guère,évidement, qu'un(e) héritier(e) n'aie aucun mérite et le poser de la sorte me semble plus prétexte à « rapine » que le fruit d'une réflexion détachée.

En effet, le problème est posé sous l'angle de celui qui hérite et en toute logique, ne devrait-il pas plutôt l'être sous l'angle du détenteur initial du bien, soit celui qui lègue, car le geste  qui donne précède forcément celui qui reçoit.
La véritable question ne serait donc pas plutôt de savoir si un individu à le droit ou pas de disposer de ses biens, soit de les céder à qui il veut ?
Dans le cas contraire, il va de soi que ça implique , au titre de l'individu possédant à qui le lègue serait interdit de faire cadeaux de ses biens de son vivant voire de dilapider en cas d'impossibilité juridique de lèg.
Et même dans le cas d'une entreprise familiale, le manque d'intérêt à la faire perdurer après sa mort
,en cas d'impossibilité de la léguer à d'éventuels héritiers, peut-être envisagé par le possédant.
Et c'est là qu'on touche aux limites de cette pensée soit disant sociale ,et qui s'attaquant à la liberté individuelle sous couvert d'égalité, peut nuire à l 'intérêt collectif.

Et c'est là qu'on constate que la droite ne s'oppose pas nécessairement à la gauche et que leurs intérêts se rejoignent parfois, alors qu'on aurait pu , à priori, envisager le contraire.
Dernière édition par ploumploum le Jeu 13 Avr 2017 09:57, édité 1 fois.
Raison: Correction : balises de la citation.
Bateleur
 
Messages: 16
Inscription: Sam 8 Avr 2017 10:05

Re: La France Insoumise : "gauche" ou "extrême gauche" ?

Messagede Etienne92 » Mar 18 Avr 2017 12:52

D'où vient cette distinction "Gauche" vs "Extrême Gauche" basée sur la volonté (ou son absence) de prendre le pouvoir par les urnes ? Il me semble qu'on qualifie sans se poser de question d'"extrême droite" des partis qui veulent prendre, ou parfois ont pris le pouvoir par les urnes
Etienne92
 
Messages: 66
Inscription: Mer 8 Mar 2017 22:25

Re: La France Insoumise : "gauche" ou "extrême gauche" ?

Messagede Eco92 » Mar 18 Avr 2017 13:09

C'est la définition classique de l'extrême gauche en science politique. C'est lié à la conceptualisation de la dictature du prolétariat de Marx et au précédent de la révolution Russe j'imagine.

L'extrême droite n'est pas un parallélisme, rien n'impose a priori une prise du pouvoir par les armes. Historiquement il s'agit des mouvement les plus à droite dans la chambre, ceux qui étaient les plus conservateurs-réactionnaires, mais élus et membres de la chambre.

C'est aussi simplement le système politique Français est né de compromis entre les dominants, majoritairement issus des classes supérieures et fortunées, quand l'extrême gauche a longtemps entendu donner la parole à la classe ouvrière/prolétaire, qui n'avait aucune possibilité d'obtenir le pouvoir par le biais de ce système dont de nombreuses règles (à l'origine du Sénat, c'était la chambre des monarchistes, élus à vie, etc.). D'où peut-être, là c'est une hypothèse, le fait que l'extrême gauche soit historiquement la gauche révolutionnaire quand l'extrême droite se satisfait des institutions.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4967
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La France Insoumise : "gauche" ou "extrême gauche" ?

Messagede sergio78 » Ven 4 Mai 2018 09:41

Je pense aussi que la définition donnée d'un parti d’extrême gauche me parait fausse, on parle de parti démocratique et constitutionnel, le FN est un parti démocratique et constitutionnel et est qualifié d'extrême droite. Certains disent, ils veulent prendre le pouvoir par les urnes contrairement à d'autres partis d'extrême gauche, déjà ce n'est pas un cas général chez tous les partis d'extrême gauche et je reprend l'exemple du FN qui là aussi veulent prendre le pouvoir par les urnes.

La société évolue, et la définition qu'on peux donner à des partis aussi!

Les livres écrits par Mélenchon comme "qu'ils s'en aillent tous" jusqu'au nom même de leur parti "insoumis", on est quand même dans un registre révolutionnaire, et d'une remise en cause profonde de notre modèle de société.

Au delà de ça, il suffit de lire son programme et autres interviews:

- Plus d’impôts, jusqu’à en être confiscatoire (comme dit Mélenchon : “à partir de telle valeur, je prends tout”). Il dit que c’est juste, les libéraux diront que c’est du vol.
- Plus d’état. Plus de redistributions, de nationalisations
- les pays dont “s’inspire” la France insoumise : Cuba, Vénézuela. Des pays au socialisme extrême, pour rester soft.
- Soutien assumé de Che Guevara , oubliant qu'il a assassiné nombre d’opposants politiques
- Un côté autoritaire du personnage, des méthodes de communications limites, une certaine provocation, des discours souvent violents. Ces caractéristiques renvoient à des personnages d'extrême gauche.

Tout ça montre que dans l'échiquier politique, ils sont plutôt dans la lignée des socialistes les plus durs, d’inspiration très souvent léniniste, plus proches des extrêmes que du PS par exemple

Ça se ressent très largement dans leurs discours : un attrait pour tout ce qui touche à la dictature du prolétariat, à la haine des riches, du capitalisme et du libéralisme, et à la croyance que l’état est le seul apte à s’occuper des problèmes du pays.

C'est évident qu'ils ne se déclarent pas comme un parti d'extrême gauche, de la même manière que le FN ne se déclare pas comme un parti d'extrême droite, car ça dessert leur cause et c'est trop clivant. Mais la réalité c'est que la plupart des français considèrent la FI comme un parti d'extrême gauche, simplement par l'image et les discours qu'ils envoient.
Dernière édition par ploumploum le Mar 29 Mai 2018 15:25, édité 1 fois.
Raison: Corrections
sergio78
 
Messages: 1
Inscription: Ven 4 Mai 2018 09:14

Précédente

Retourner vers Débats politiques du moment

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Le maire président de séance du conseil municipal

Joël Clérembaux

Le maire, en sa qualité d'exécutif du conseil municipal, se voit attribuer des compétences relatives aux réunions de l'assemblée délibérante. Administrer la séance du conseil municipal en assurant sa publicité et en tenant la présidence, diriger les...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué à la participation, la démocratie locale et la citoyenneté

Jérôme Dupuis

Du budget participatif à la territorialisation des services municipaux et intercommunaux et aux panels des pratiques participatives, en passant par les repas de quartier, les comités d'engagement au...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités