Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique au Japon

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

La vie politique au Japon

Messagede Jean-Philippe » Sam 10 Juil 2010 14:37

Le Japon, deuxième économie mondiale, traîne une des plus importantes dettes du monde, soit plus de 9700 milliards de dollars américains. Cette dette équivaut à près de 200 % du PIB et est à 95 % détenue par des investisseurs japonais (contre une trentaine de pourcents pour la dette française).

Dans ce contexte économique tendu, alors que le pays vient à peine de sortir d'une décennie de déflation, des élections sénatoriales ont lieu dimanche 11 où la moitié des 242 sièges sont remis en jeu.
Le PDJ (centre gauche), au pouvoir depuis un an (août 2009) après 54 ans de domination du PLD est majoritaire de peu au Sénat avec 123 sièges grâce à son allié du NPP (centre droit). 13 sièges sont détenus par l'opposition de gauche et 103 par l'opposition de droite.
Pour cette série, l'objectif du PDJ est d'atteindre 54 sièges et de conserver la majorité qu'il détient depuis 2007, mais les sondages le donnent autour voire en dessous des 50 sièges.
Comme en France, en cas de désaccord entre les deux chambres, c'est la chambre basse qui a le dernier mot.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Jean-Philippe » Dim 11 Juil 2010 12:27

Le gouvernement japonais de coalition de centre-gauche a perdu dimanche la majorité qu'il détenait au Sénat, selon des sondages effectués à la sortie des urnes.

Le Parti Démocrate du Japon (PDJ), présidé par le Premier ministre Naoto Kan, obtiendrait entre 44 et 51 sièges sur les 121 qui étaient soumis aux suffrages. Pour conserver la majorité, la coalition formée des Démocrates et du Nouveau Parti du Peuple (NPP), petit parti nationaliste, devaient impérativement remporter au minimum 56 sièges.

Cette défaite n'aura pas de conséquence sur le maintien au pouvoir de M. Kan, car le PDJ est largement majoritaire à la Chambre des Députés. Mais elle va compliquer sa tâche en le contraignant à rechercher de nouvelles alliances pour faire adopter ses réformes.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/ ... jorite.php

La plupart des gouvernements démocratiques sont affaiblis par la crise : Merkel, Sarkozy, Brown en font les frais. Obama risque de subir la même mésaventure en novembre.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Jean-Philippe » Mar 14 Sep 2010 13:26

Le premier ministre japonais, Naoto Kan, remporte l'élection à la tête de sa formation, le parti démocrate (PDJ) face à Ichiro Ozawa, apprend-on ce matin.

Il est en fait reconduit par le vote de 411 députés et sénateurs du PDJ, ainsi que celui de 2.400 élus et 340.000 adhérents du mouvement.

"Je suis déterminé à travailler de toutes mes forces pour le bien du Japon et des Japonais", a promis M. Kan, 63 ans, Premier ministre depuis à peine trois mois, s'exprimant devant un parterre d'élus nationaux du PDJ réunis dans un grand hôtel de Tokyo, juste avant le suffrage.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/09/14/97001-20100914FILWWW00317-le-premier-ministre-japonais-sauve-sa-tete.php

Kan, d'origine modeste, était contesté par Ozawa, surnommé le "shogun de l'ombre", en partie à cause de ses problèmes judiciaires liés notamment à des relations sulfureuses. Les parlementaires représentaient les 2/3 du vote, ce qui rendait l'issue du scrutin incertaine.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Hashemite » Mer 15 Sep 2010 21:31

Bonne nouvelle rassurante. Naoto Kan est un homme habile capable de transformer le PDJ en un nouveau parti honnête, transparent et idéologique qui ne serait pas un "PLD pour dissidents du PLD" comme Ichiro Ozawa le voulait.
Hashemite
 
Messages: 348
Inscription: Dim 6 Sep 2009 23:16

Re: La vie politique au Japon

Messagede Jean-Philippe » Mar 12 Juil 2011 13:29

Après un an au pouvoir, le premier ministre Naoto Kan a une cote de popularité de 15% (-7 points en un mois). Sa gestion de la catastrophe dans le Tohoku et de la crise nucléaire de Fukushima n'y est pas pour rien.
31% des Japonais veulent le départ immédiat de M. Kan, tandis que 39% réclament sa démission d'ici à la fin août, lorsque la session parlementaire en cours s'achèvera.
Naoto Kan a indiqué qu'il ne quitterait le pouvoir qu'après l'adoption de trois lois au Parlement, relatives à une deuxième rallonge budgétaire pour la reconstruction, à l'émission d'obligations d'Etat et à l'utilisation des énergies renouvelables.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/07/12/97001-20110712FILWWW00242-japonsondage-naoto-kan-au-plus-bas.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Jean-Philippe » Ven 26 Aoû 2011 10:01

Le premier ministre japonais, Naoto Kan, a annoncé qu'il démissionnait de son poste de président du Parti démocrate du Japon (PDJ, au pouvoir), ce qui signifie l'abandon dans la foulée de ses fonctions de chef du gouvernement [...]
L'élection de son successeur sera organisée lundi par le PDJ et le vainqueur sera élu premier ministre le lendemain par le Parlement.
[...]
Parmi les favoris figurent l'ancien ministre des Affaires étrangères, Seiji Maehara, 49 ans, le plus populaire auprès des Japonais selon les sondages, et l'actuel ministre des Finances, Yoshihiko Noda, 54 ans, partisan d'une hausse de la taxe sur la consommation actuellement de 5%.


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/08/26/97002-20110826FILWWW00194-japon-le-1e-ministre-demissionne.php

Combien de temps son successeur pourra t-il se maintenir ? S'il va jusqu'à la fin de la législature (2013 normalement), ce ne sera déjà pas si mal.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Jean-Philippe » Lun 29 Aoû 2011 09:12

Le ministre des Finances Yoshihiko Noda a été désigné par le parti démocrate du Japon (PDJ) pour devenir le nouveau chef du parti, et le futur premier ministre du pays.

Il avait reçu 102 voix sur 395 lors du premier tour, contre 143 pour le ministre de l'Economie Banri Kaieda, mais a bénéficié d'un meilleur report de voix lors du second tour. Il a en effet obtenu au final 215 votes, contre 177 pour Kaieda.


http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/08/29/97002-20110829FILWWW00365-japon-yoshihiko-noda-premier-ministre.php
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 21:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique au Japon

Messagede Pullo » Jeu 27 Sep 2012 10:49

Personne n'a parlé du départ d'Ichiro Ozawa du PDJ cet été à la suite de la hausse de la TVA par le gouvernement de Yoshihiko Noda. Ce projet, très impopulaire et contesté à gauche, avait provoqué en décembre 2011 le départ de plusieurs députés du PDJ, réduisant, avec les échecs aux législatives partielles, le groupe parlementaire à la Chambre des Représentants à 290, alors que 308 députés sur 480 avaient été élus en 2009. Le gouvernement Noda a reçu l'aide du PLD et du Nouveau Komeito pour faire adopter l'augmentation de la TVA en juin, car 56 députés PDJ sur 290 ont voté contre cette mesure.

De son côté, l'ex "shogun de l'ombre" du PDJ a créé un nouveau parti en juillet : People's Life First - Kokumin no Seikatsu ga Daiichi, en bon français, Priorité à la Vie du Peuple ou La Vie du Peuple d'abord. Le nouveau parti se positionne au centre gauche, et compte 37 élus sur 480 à la Chambre des Représentants et 12 sur 242 à la Chambre des Conseillers, tous anciens du PDJ comme Ozawa. Son programme : non à la hausse des taxes sur la consommation (pour ne pas pénaliser les ménages dans le cadre d'une relance), non à l'énergie nucléaire, plus de moyens et d'autonomie pour les collectivités locales (dans un pays où les hauts fonctionnaires sont parfois plus puissants que les ministres, rien que pour leur capacité à bloquer des projets gouvernementaux). En août dernier, le Seikatsu s'est joint aux communistes, aux sociaux-démocrates, à plusieurs partis centristes et aux autres dissidents du PDJ pour voter une motion de censure contre le gouvernement Noda, à cause de la hausse de la TVA. Une fois encore, Noda a été sauvé par le PLD et le Nouveau Komeito, qui jugeaient prématurées des législatives anticipées en septembre. Néanmoins, des législatives anticipées avant la fin de l'année sont de plus en plus probables.

Devant les divisions du centre gauche, le PLD attend son heure, après avoir choisi son leader, un revenant, l'ex Premier ministre (de septembre 2006 à septembre 2007) Shinzo Abe, préféré aux ex ministres Shigeru Ishiba et Nobuteru Ishihara (fils de Shintaro). Le passage au gouvernement de ce politicien héréditaire (il est le petit-fils du Premier ministre de 1957 à 1960, Nobusuke Kishi) n'avait pas laissé un grand et bon souvenir aux Japonais, sinon ses discours ultranationalistes et natalistes. Les tensions avec la Chine sur les îles Senkaku/Diaoyu pourraient bien l'aider à revenir au pouvoir...
Pullo
 
Messages: 1185
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique au Japon

Messagede ploumploum » Jeu 27 Sep 2012 17:50

Pullo a écrit:
Devant les divisions du centre gauche, le PLD attend son heure, après avoir choisi son leader, un revenant, l'ex Premier ministre (de septembre 2006 à septembre 2007) Shinzo Abe, préféré aux ex ministres Shigeru Ishiba et Nobuteru Ishihara (fils de Shintaro). Le passage au gouvernement de ce politicien héréditaire (il est le petit-fils du Premier ministre de 1957 à 1960, Nobusuke Kishi) n'avait pas laissé un grand et bon souvenir aux Japonais, sinon ses discours ultranationalistes et natalistes. Les tensions avec la Chine sur les îles Senkaku/Diaoyu pourraient bien l'aider à revenir au pouvoir...

Vu que tu évoques le retour de Shinzo Abe au premier plan et ses discours nationalistes, autant citer directement l'article du Monde.fr auquel tu fais référence, Pullo :
Shinzo Abe a d'ailleurs fait de la révision de la constitution pacifiste du Japon, rédigée et imposée en 1947 au vaincu par les Etats-Unis, l'un de ses chevaux de bataille. Il souhaite notamment en ôter l'article 9, qui consacre le pacifisme du Japon et empêche l'implication des forces d'autodéfense nippones dans les conflits internationaux.


Un virage à droite avec une pointe de nationalisme n'est pas à exclure au Japon. C'est toute une tradition familiale de politique de fermeté que Shinzo Abe suit.Comme tu l'écris, Pullo, il est un politicien héréditaire. Son grand-père, Nobusuke Kishi, outre le fait d'avoir été Premier Ministre du Japon, a d'abord été le second personnage du pseudo gvt de Mandchoukouo (1932-1945).
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12589
Inscription: Ven 11 Mar 2011 18:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique au Japon

Messagede Pullo » Jeu 27 Sep 2012 21:47

Pour compléter le portrait de politicien héréditaire de Shinzo Abe, j'aurais aussi pu rappeler que son père Shintaro avait été ministre, et l'a fait travailler avec lui dans les postes qu'il a occupé au gouvernement et au PLD. J'aurais aussi pu ajouter que Shinzo Abe a des liens familiaux non pas avec un, mais deux Premiers ministres, puisque Nobusuke Kishi était le frère aîné d'Eisaku Sato, en poste de 1964 à 1972 (un record, au Japon, les PM tiennent rarement plus de deux ans). Si les deux frères n'avaient pas le même nom de famille, c'est parce Nobusuke a été adopté dans sa jeunesse par la famille Kishi, qui n'avait plus d'héritier mâle. Quand il est devenu Premier ministre, Kishi a confié à son cadet, qui avait occupé différents postes ministériels sous les précédents gouvernements, le ministère des Finances.

Avec un pedigree pareil, on peut dire que Shinzo Abe est la caricature déprimante du politicien héréditaire tel qu'il existe au Japon (et ça mérite un sujet à lui tout seul, avec la ribambelle de fils et petit-fils de qui ont été PM au Japon dans les années 2000). La seule chose amusante sur lui, c'est sa femme, Akie. Dans le genre "femme excentrique de politicien héréditaire", l'épouse de Yukio Hatoyama, Miyuki, une ancienne actrice, n'est pas mal non plus. Il y a même un livre sur ses aventures...
Pullo
 
Messages: 1185
Inscription: Ven 30 Mar 2012 20:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Suivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'économie et à l'emploi

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse des leviers d'action au service de l'économie et de l'emploi communaux, sans oublier les articulations avec l'intercommunalité, acteur désormais essentiel du domaine. Il s'attache aussi à répondre aux questions suivantes...

Découvrir l'ouvrage

Abécédaire du conseil municipal

Joël Clérembaux

Avec 175 entrées et 100 articles avec développements encyclopédiques répondant aux exigences des spécialistes, cet ouvrage est conçu et organisé comme un dictionnaire afin d'en faciliter l'utilisation par le néophyte.

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités