Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Sam 16 Juin 2018 19:31

Sur la guerre commerciale, je ne suis pas du tout économiste et absolument pas certain de bien comprendre mais autant je peux en comprendre l'efficacité sur des pays très ouverts comme le Canada ou l'UE, comment cela peut-il avoir une réelle efficacité sur la Chine ? Je veux dire, la Chine est une économie de marché certes, mais très fermée et peut être autarcique si elle le souhaite, n'est donc pas très risqué ? A ce jeu j'ai l'impression que c'est peine perdu pour les USA, mais je me trompe peut-être, la demande d'explications à ce sujet est sincère.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4913
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Dim 17 Juin 2018 00:26

Eco92 a écrit:Sur la guerre commerciale, je ne suis pas du tout économiste et absolument pas certain de bien comprendre mais autant je peux en comprendre l'efficacité sur des pays très ouverts comme le Canada ou l'UE, comment cela peut-il avoir une réelle efficacité sur la Chine ? Je veux dire, la Chine est une économie de marché certes, mais très fermée et peut être autarcique si elle le souhaite, n'est donc pas très risqué ? A ce jeu j'ai l'impression que c'est peine perdu pour les USA, mais je me trompe peut-être, la demande d'explications à ce sujet est sincère.


Ce qui est certain en tout cas, pour l'heure, c'est que Trump cible très mal les produits chinois à taxer. Je ne comprends toujours pas, si vraiment il veut réduire le déficit commercial entre la Chine et son pays, pourquoi il n'a pas encore taxé le textile ?
C'est là dessus que la Chine fait de grosses plus-values, avec sa main d'oeuvre bon marché. Dans la dernière fournée de taxes, ce qui est incompréhensible c'est que beaucoup des produits concernés ne sont que très partiellement chinois.
Un I-Phone d'une valeur de 500 dollars, dont 15 à 30 dollars de composants sont réellement chinois mais monté en Chine, va voir son prix passer à 625 dollars, et être considéré comme faisant intégralement parti des exportations chinoises, ce qui est en réalité totalement faux. Une telle taxe va aussi pénaliser Apple et des emplois américains ou sud coréens qui produisent en fait les 90% du téléphone, la Chine n'étant que le lieu de montage. Et ce n'est là qu'un exemple parmi tant d'autres.
https://www.cnbc.com/2018/06/15/why-chi ... e-war.html
Comme souvent, on veut faire croire que l'on peut apporter des réponses simples à des problèmes compliqués. Les économies sont désormais très interpénétrées. On pourrait dire pareil avec le Mexique d'ailleurs. Les industries installées dans le nord du Mexique suite aux accords de l'ALENA utilisent certes de la main d'oeuvre mexicaine, mais elles utilisent des produits américains, fabriqués aux USA. Le protectionnisme de Trump frappe indifféremment ces produits, en ignorant complètement que leur taxation menace aussi des emplois et des entreprises sur le sol US.
Quant au cas de la Chine, l'autre problème c'est que je pense que l'économie US est beaucoup plus dépendante de l'économie chinoise que l'économie chinoise n'est dépendante de l'économie US. La Chine exporte pour plus de 2 trilliards de produits chaque année. Entre 400 et 500 milliards de ces produits visent le marché américain, mais seulement les 2/3 de ces produits sont réellement 100% chinois. En cas de guerre commerciale totale avec les USA, la Chine aurait tout à fait la possibilité de redéployer tout ou partie de ces exportations vers d'autres pays. Bien sur cela ferait perdre des plumes à la Chine à court terme, mais sur le long terme pas tant que ça. L'inverse est moins vrai pour les USA : ils auraient beaucoup plus de mal à trouver des débouchés immédiats pour leurs produits vers la Chine. Sans parler du risque réel de perdre des parts de marchés dans des industries concurrentielles (l'automobile et l'aéronautique notamment : Airbus croise très fort les doigts pour que la guerre commerciale américano-chinoise dégénère vraiment).
Le dernier élément enfin, c'est que si la Chine se met à faire joujou avec la dette américaine qu'elle a achetée en masse ces dernières années, alors là, ça peut vite mettre l'économie US dans l'embarras.
Trump aura beau mettre en place toutes les taxes du monde, tant que les Américains ne cesseront pas de consommer avec leurs excès habituels, cela ne changera pas le fond du problème. Après, si la guerre commerciale dure dans le temps et dégénère, le risque de hausse des prix est réel (c'est à mon avis le risque le plus important qui guette l'économie US). Du coup la consommation peut baisser. Et Trump aura peut-être la baisse du déficit commercial qu'il souhaite ? Mais à quel prix ? L'inflation et le chômage ?
En soit, un déficit commercial n'est pas forcément grave, si votre économie est par ailleurs compétitive et en expansion. Généralement le but d'une politique protectionniste est de stimuler la production intérieure. Mais les USA n'en ont pas besoin : leur production est déjà élevée et ils ont le plein emploi. Le but de Trump semble être de récupérer certains types d'emplois industriels (métallurgie, automobile...), mais au détriment sans doute du pouvoir d'achat et d'autres secteurs économiques (agricoles, électronique, aviation). Je pense que le trumpisme est une volonté de retour aux industries lourdes, mais est ce qu'il théorise dans le même temps les conséquences pour d'autres secteurs ?
En tout cas, une politique protectionniste qui ne crée que des gagnants, ça n'existe pas, sauf si un seul pays pratique ce protectionnisme. Mais on voit bien que ce n'est pas le cas. Chaque pays répond et répondra aux initiatives trumpiennes. Il y aura des perdants et des gagnants, il est trop tôt pour les identifier tous. Et surtout il est impossible de prédire jusqu'où tout cela ira...Après je ne suis pas persuadé que de véritables politiques protectionnistes d'une magnitude telle que celles observées dans les années 1930 soient réellement possibles à l'heure actuelle, justement à cause de l'interpénétration économique que j'évoquais précédemment. Dans les années 1930, les pays qui se sont lancés massivement dans le protectionnisme ont surtout créé des pénuries et la disparition quasi totale de certains produits de leurs économies. Je ne crois pas que de tels mouvements seraient possibles de nos jours. En tout cas pas à cette échelle.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2450
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede guillaume44 » Dim 17 Juin 2018 03:24

Sur l'immigration, beaucoup de confusions ces dernières 48 heures, sur Fox and Friends Trump avait déclaré qu'ils ne signerait pas les propositions de lois présentée par la chambre.
- La première présentée par un groupe de républicains "dit modérés" emmené par le représentant de Californie Jeff Denham propose d’amnistier 1.8 millions de clandestins sans revenir sur le nombre actuel d'immigrants légaux aux environs de 1.5 millions chaque année via les programmes HB1 et HB2 et sans financement pour le mur ou divers autres mesures de sécurité.

- La seconde emmenée par Paul Ryan propose toujours l’amnistie de 1.8 millions de clandestins mais également la fin de la loterie (50 000 immigrés chaque année), la réduction de l'immigration familiale et 25 milliards pour le mur et divers équipements et moyens humains pour lutter contre l'immigration illégale.

Cependant un porte parole de la Maison Blanche a rectifié le tir et a informé que Trump pourrait signer la proposition de loi de Paul Ryan. Du coup, certains élus et sites conservateurs très à cheval sur l'immigration ont vu rouge car ils soulignent (plutôt à juste titre selon moi) que cela va entrainer un afflux d'immigration clandestine à la frontière avec les risques inhérents aux traitements des dossiers. De plus, cette amnistie enterre son discours de Juillet 2016 en Arizona ou il avait promis qu'il n'y aurait aucune amnistie. Enfin, celle-ci aurait lieu avant que le mur ne soit commencé (s'il voit le jour un jour).


Etant donnée le caractère explosive de la mesure pour la base républicaine à quelques mois des Mid-terms, je pense que Trump devrait chercher à temporiser.

Concernant le programme des infrastructures, ils semblent effectivement aux oubliettes... Mais vu les propositions de financement 20-80 (20 pour le gouvernement fédéral et 80 pour les collectivités locales) pour paraphraser la célèbre formule économique 80-20 , je comprends que les élus de la chambre et du sénat y montrent peu d'enthousiasme.
Il n’empêche, ils restent stupéfiant que depuis les autoroutes d'Eisenhower dans les années 50 et celui de Franklin Delano Roosevelt dans les années 30, ils tombent tous à l'eau ou soient considérées comme secondaires.
En caricaturant très foncièrement, il me semble que les présidents démocrates sont davantage préoccupés par l'assurance maladie universelle et les présidents républicains par les baisses d'impôts.
guillaume44
 
Messages: 189
Inscription: Mar 1 Mar 2016 20:40

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Dim 17 Juin 2018 09:28

Merci pour votre longue réponse Corondar, mon sentiment était justement que "l'économie US est beaucoup plus dépendante de l'économie chinoise que l'économie chinoise n'est dépendante de l'économie US", la seconde me semblant beaucoup interpénétrée et beaucoup plus puissantes que les autres. Votre message renforce cette idée, en m'apprenant en plus qu'il taxe n'importe quoi et ce détail qui n'en n'est pas un sur la possession de dette américaine part la Chine.



guillaume44 a écrit:De plus, cette amnistie enterre son discours de Juillet 2016 en Arizona ou il avait promis qu'il n'y aurait aucune amnistie. Enfin, celle-ci aurait lieu avant que le mur ne soit commencé (s'il voit le jour un jour).

Si vous voulez vraiment compter chaque décalage discours/promesses face aux actes de Trump je crains que l'on n'en ai pour longtemps.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4913
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Jeu 21 Juin 2018 14:01

Et voilà que Trump, après avoir directement créé les conditions et ordonné l'emprisonnement d'enfants séparés de leurs parents (notons que ça arrive dans des centres de rétentions français, mais en nombre moins nombreux tout de même), ce qui a valu la désapprobation de la first lady. Il signe un décret mettant fin à la séparation des familles. Dans les faits cela permet bien l'enfermement des enfants de manière non-délimitée en temps, mais avec leurs parents.

Ce qui est dingue c'est qu'il s'affiche en grand humaniste en accusant évidemment Obama d'être responsable de la situation. Qu'il aurait donc réglé en contredisant ses propres ordres. Magie du trumpisme.

https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/donald-trump/migrants-trump-vient-de-signer-un-decret-pour-mettre-fin-la-separation-des-familles-5836363
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4913
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Ven 22 Juin 2018 20:22

Eco92 a écrit:Et voilà que Trump, après avoir directement créé les conditions et ordonné l'emprisonnement d'enfants séparés de leurs parents (notons que ça arrive dans des centres de rétentions français, mais en nombre moins nombreux tout de même), ce qui a valu la désapprobation de la first lady. Il signe un décret mettant fin à la séparation des familles. Dans les faits cela permet bien l'enfermement des enfants de manière non-délimitée en temps, mais avec leurs parents.

Ce qui est dingue c'est qu'il s'affiche en grand humaniste en accusant évidemment Obama d'être responsable de la situation. Qu'il aurait donc réglé en contredisant ses propres ordres. Magie du trumpisme.

https://www.ouest-france.fr/monde/etats-unis/donald-trump/migrants-trump-vient-de-signer-un-decret-pour-mettre-fin-la-separation-des-familles-5836363


L'administration américaine est confrontée à deux obstacles juridiques : un enfant ne peut être mis en prison pour y "accompagner" ses parents, et un enfant ne peut être retenu en détention plus de 40 jours. Ces deux éléments avaient fait que les administrations précédentes mettaient très rarement les immigrés illégaux en prison (sauf si ils étaient accusés d'autres crimes ou délits par ailleurs), ils étaient généralement stationnés dans des centres de rétention avec leurs enfants.
Dans ce cadre juridique, l'obstination de cette administration à vouloir à tout prix mettre les clandestins en prison plutôt que dans des centres d’accueil en attendant leur expulsion est assez incompréhensible.
Quant au dernier décret de Trump, il ne règle rien : ce sont juste des indications de procédures pour le DOJ, en rien des injonctions. Et aucun élément sur la réunification des familles qui ont été séparées. L'administration vient tout bonnement de se tirer une balle dans le pied avec tout ça : outre le choc terrible des images et les dénonciations en cascade jusque chez certains républicains et les associations religieuses (peu suspectes d'anti-trumpisme), les semaines à venir vont être cotons pour gérer le chaos judiciaire et administratif (les plaintes et les dossiers pleuvent de tout côté).
Et toujours pas de loi sur le dossier migratoire en perspective : l'administration ne propose toujours rien (après un an et demi on ne sait toujours pas ce que Trump est prêt à signer sur le sujet), et les républicains au Congrès sont de plus en plus divisés sur cette question. Quant aux démocrates, vu la tournure des événements, ils ont encore moins de raison de tenter un compromis ou de lâcher quoi que ce soit : leur base ne leur pardonnerait pas. Pour information, les sondages indiquent que les électeurs démocrates dénoncent quasi unanimement la politique de Trump en la matière, et côté électeurs républicains, seuls 50% disent l'approuver (les autres étant partagés entre la dénonciation ou la non réponse).
Encore un dossier où Trump s'est mis tout seul dans un corner : à partir du moment où vous dépeignez tous les immigrés comme des délinquants, des criminels et des parasites, la moindre concession à leur égard devient difficile à "vendre".
En tout cas, à la Chambre le texte "dur" porté par le freedom caucus (l'aile droite du GOP) vient d'être rejeté (tous les démocrates ont voté contre ainsi qu'une quarantaine de républicains modérés : 231 contre, 193 pour), et le texte de Ryan (un poil moins "dur", mais de peu) ne sera même pas débattu à priori, faute de majorité et pour éviter un camouflet pour le Speaker.
https://www.politico.com/story/2018/06/ ... ump-661214
https://edition.cnn.com/2018/06/21/poli ... index.html
Ce qui est notable c'est l'absence totale d'initiative présidentielle sur quasiment tous les dossiers de fonds depuis 18 mois : que ce soit l'immigration, les infrastructures ou la santé, le président ne propose rien de concret à sa majorité et, pire, il ne dévoile même pas ses intentions sur ce qu'il serait prêt à signer ou non. Le seul dossier où la Maison Blanche est réellement intervenue c'est la réforme fiscale.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2450
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede manudu83 » Lun 25 Juin 2018 23:08

Conséquence de l'augmentation des tarifs douaniers entre Europe et USA, Harley davidson accélère la fermeture de deux unités de productions dans le Wisconsin et le Kansas, pour les transférer en Thailande, cette usine sera destinée à produire exclusivement des motos à l'export. D'autre part, le groupe envisage le transfert d'une unité de production vers l'Europe.
manudu83
 
Messages: 3988
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 26 Juin 2018 01:30

manudu83 a écrit:Conséquence de l'augmentation des tarifs douaniers entre Europe et USA, Harley davidson accélère la fermeture de deux unités de productions dans le Wisconsin et le Kansas, pour les transférer en Thailande, cette usine sera destinée à produire exclusivement des motos à l'export. D'autre part, le groupe envisage le transfert d'une unité de production vers l'Europe.


Comment ? La politique de guerre commerciale initiée par Trump pourrait aussi aboutir à des délocalisations sur le sol US, avec à la clef des pertes d'emploi potentielles ? Incroyable... En tout cas, le président se déclare "surpris" par la décision du groupe Harley. Il est bien le seul...
http://www.leparisien.fr/economie/guerr ... 793508.php
Rappelons que l'usine en question du Wisconsin se situe dans l'état de l'actuel Speaker (c'est sans doute en grande partie pour ça que l'UE a choisi de cibler les motos Harley), Paul Ryan. Du coup, les futurs candidats qui devront y défendre les couleurs du parti républicain doivent modérément apprécier la nouvelle.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2450
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Mar 26 Juin 2018 14:08

En tous cas la déclaration de Harley Davidson me rappelle ce poste de jean24, que j'avais trouvé assez sensé en le lisant :

jean24 a écrit:Déjà il faut remarquer que pour une réplique, l'union européenne a été très faible voire à coté de la plaque ! Quand Trump taxe l'acier européen et canadien c'est pour favoriser l'acier américain. Quand Macron, Merkel, Junker et compagnie répliquent, ils taxent du whisky, des cacahuètes, des jeans et des harley ! C'est vrai que taxer la cacahuète américaine va favoriser la cacahuète française ! Idem pour la harley, ça va sans doute favoriser l'équivalent de cette marque en Europe, mais comme on n'a pas d'équivalent, ceux qui sont fans de harley continueront à acheter des harley : la harley on ne l’achète que rarement comme moyen de transport quotidien à cause de sa taille, les propriétaires de harley que je connais ne l'utilisent que le weekend, le reste de la semaine ils vont sur des motos plus discrètes, plus silencieuses, plus fines et plus maniables ; on n’achète généralement cette moto que pour son nom et sa renommée, c'est comme aller voir un marvel, on ne va le voir que parce que c'est marvel et non parce que la bande annonce était intéressante (ce qui n'exclut pas quelques déconvenues). Quant aux jeans, levis n'a pas de souci à se faire, idem pour le bourbon.
Quand les USA nous taxent nous ne savons que répondre symboliquement et surtout inutilement car quand on taxe ces produits américains (ils ont dû bien rire à la maison blanche quand ils ont vu la réplique européenne !), dans le même temps les chinois propose d'acheter pour 70 milliards de produits américains en plus ! Dont du soja !


Bon et bien de fait il s'est trompé, moi aussi en trouvant cela logique apparemment, en tous cas Harley semble avoir bien peur que le coût plus élevé impacte ses ventes. La stratégie de ciblage de producteurs sont l'export est justement très fort grâce à une marque identifiée semble très réfléchi, sans parler de la localisation des usines, qui joue sans doute aussi. On gagne visiblement à réfléchir un peu avec ses diplomates même en cas de guerre économique et si la Maison Blanche a ri de la réplique ça n'a pas du durer.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4913
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 26 Juin 2018 15:19

Eco92 a écrit:En tous cas la déclaration de Harley Davidson me rappelle ce poste de jean24, que j'avais trouvé assez sensé en le lisant :

jean24 a écrit:Déjà il faut remarquer que pour une réplique, l'union européenne a été très faible voire à coté de la plaque ! Quand Trump taxe l'acier européen et canadien c'est pour favoriser l'acier américain. Quand Macron, Merkel, Junker et compagnie répliquent, ils taxent du whisky, des cacahuètes, des jeans et des harley ! C'est vrai que taxer la cacahuète américaine va favoriser la cacahuète française ! Idem pour la harley, ça va sans doute favoriser l'équivalent de cette marque en Europe, mais comme on n'a pas d'équivalent, ceux qui sont fans de harley continueront à acheter des harley : la harley on ne l’achète que rarement comme moyen de transport quotidien à cause de sa taille, les propriétaires de harley que je connais ne l'utilisent que le weekend, le reste de la semaine ils vont sur des motos plus discrètes, plus silencieuses, plus fines et plus maniables ; on n’achète généralement cette moto que pour son nom et sa renommée, c'est comme aller voir un marvel, on ne va le voir que parce que c'est marvel et non parce que la bande annonce était intéressante (ce qui n'exclut pas quelques déconvenues). Quant aux jeans, levis n'a pas de souci à se faire, idem pour le bourbon.
Quand les USA nous taxent nous ne savons que répondre symboliquement et surtout inutilement car quand on taxe ces produits américains (ils ont dû bien rire à la maison blanche quand ils ont vu la réplique européenne !), dans le même temps les chinois propose d'acheter pour 70 milliards de produits américains en plus ! Dont du soja !


Bon et bien de fait il s'est trompé, moi aussi en trouvant cela logique apparemment, en tous cas Harley semble avoir bien peur que le coût plus élevé impacte ses ventes. La stratégie de ciblage de producteurs sont l'export est justement très fort grâce à une marque identifiée semble très réfléchi, sans parler de la localisation des usines, qui joue sans doute aussi. On gagne visiblement à réfléchir un peu avec ses diplomates même en cas de guerre économique et si la Maison Blanche a ri de la réplique ça n'a pas du durer.


Sachant que pour une entreprise comme Harley-Davidson, la nouvelle donne c'est la double peine : elle est certes impactée par les taxes européennes (sa production étant très tournée vers l'export), mais elle est aussi impactée par les taxes de Trump sur l'acier et l'aluminium. Ce sont là des matières premières présentes dans un nombre incalculable de produits.
Le but de Trump est de surenchérir les coûts de l'acier et de l'aluminium étrangers au profit des produits US. Très bien. Mais déjà, il y a un temps de latence entre les taxations et l'ajustement éventuel de la production intérieure. Il n'est pas du tout certain que la production US soit suffisante, à l'heure actuelle, pour fournir la demande intérieure (et même sur le long terme, c'est pas certain que la production US soit suffisante). Du coup, à court terme, on a surtout des hausses de prix, voire des pénuries. Dans tous les cas, les entreprises US doivent acheter de l'acier et de l'aluminium plus cher qu'avant, qu'ils soient d'origine US ou étrangère. Donc, c'est soit la hausse des prix (avec un risque de baisse des ventes), soit la délocalisation (au moins des produits destinés à l'exportation). Comme je l'ai déjà dit, on déshabille Paul en espérant habiller Jacques.
Le mouvement d'Harley n'est surement que le début d'une longue série (on a tout un tas de taxes chinoises qui ne se mettront pas en place avant juillet-août). Et la réaction du président est tout bonnement incompréhensible : "Attendez, soyez patient."
Mais attendre quoi ? Que l'UE retire ses taxes parce que le Donald l'aura demandé gentiment ou par la menace ? Attendre que l'administration américaine retire éventuellement ses propres taxes ? Espérer que d'ici 2 à 3 ans le marché intérieur US se sera auto-régulé par magie permettant à Harley de reprendre ses ventes après 2 ans de vache maigre ?
Encore un sujet où l'administration Trump navigue à vue sur le court terme, se désintéressant complètement du long terme et des conséquences multiples d'un sujet horriblement compliqué.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2450
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'urbanisme

Eric Becet

Ce Dossier d'experts présente la réforme initiée par les dispositions de la loi n° 2010-788 portant engagement national pour l'environnement, votée le 12 juillet 2010, dite loi « Grenelle II ». Il ne s'agit pas d'une réforme complète du Code de...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités