Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Lun 19 Fév 2018 15:02

Eco92 a écrit:Tweet qui va très loin à mes yeux du camarade Trump ce jour : "Très triste que le FBI ai manqué les nombreux signaux envoyés par le tireur de l'école de Floride. Ce n'est pas acceptable. Ils passent trop de temps à essayer de prouver la collusion russe avec ma campagne - il n'y a pas de collusion. Retournez à l'essentiel et rendez-nous fiers!" https://twitter.com/realDonaldTrump/status/965075589274177536

Fallait l'oser quand même.


En tout cas, ce tweet semble très mal passer auprès des victimes et de leurs familles, qui dénoncent avec force qu'ils trouvent ça honteux que Trump ramène tout à sa petite personne (le lien entre tout ça et le russiagate, je vois pas, sachant que l'enquête sur ce dernier point ne relève même pas du FBI, et les dernières accusations encore moins...), et que désigner le FBI comme seul responsable c'est un peu court (pour information, des signalements de personnes potentiellement dangereuses, le FBI en reçoit des centaines tous les jours). Depuis la fusillade, Trump n'a pas évoqué une seule fois le volet armes à feu du dossier (et je ne suis même pas certain qu'il ait pointé du doigt une seule fois le tireur lui-même autrement que sur la thématique des problèmes mentaux). Enfin si, une fois je crois (je m'y perds un peu dans les tweets chaque lundi : le week-end présidentiel étant toujours exclusivement consacré aux tweets et au golf), pour indiquer que si il n'y avait pas de législation contre la vente d'armes c'était la faute des démocrates.
https://edition.cnn.com/2018/02/18/poli ... index.html
http://thehill.com/homenews/news/374493 ... hool-until
Plus politique, un nouveau sondage concernant l'élection spéciale de Pennsylvanie : cette fois l'écart entre le républicain et le démocrate serait de 6 points, à l'avantage du premier. Un peu mieux que les +3 des deux enquêtes précédentes, mais cette enquête là est la seconde de l'institut Gravis, qui il y a plus d'un mois donnait 12 points d'avance au républicain. L'écart semble bien sur une pente de réduction (chez Gravis le républicain est stable, c'est le démocrate qui augmente fortement au détriment des indécis).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2348
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede jean24 » Lun 19 Fév 2018 16:29

Kevin Cramer, l'unique député du Dakota du Nord, annonce se présenter contre Heidi Heitkamp, il avait d'abord décliné une telle possibilité et voulait se faire réélire en tant que député mais il a fait un 180° et a changé d'avis. L'ancien favori pour la primaire républicaine, Tom Campbell a annulé sa campagne et soutient désormais Cramer, qui reçoit aussi les soutiens du gouverneur Doug Burgum et de l'autre sénateur John Hoeven. Cramer avait soutenu Trump le 3 avril 2016 bien avant la fin des primaires.
A la suite de cette annonce, Cook, Sabato et CNN ont changé le Dakota du Nord de "lean democrat" à "toss-up".
Tom Campbell, quant à lui, change de course et candidate pour devenir député à la place de Cramer (c'est un échange de bons procédés en quelque sorte).

Sinon, j'ai trouvé cet article, Bob Casey sénateur démocrate ne veut pas que Mueller conclue son enquéte avant les midterms :
http://thehill.com/homenews/sunday-talk ... -near-2018
C'est assez drôle, car après l'inculpation de 13 russes pour ingérence, l’enquête a pris un virage (que seul Corentin Sellin ne voit pas), Mueller est passé d'une enquête qui voulait savoir si Trump était coupable de collusion avec la Russie à une enquête contre une ingérence russe qui a certes favorisé Trump, mais aussi Sanders et Stein. Trump n'est certes pas encore mis hors de cause mais cette volonté de repousser la conclusion de l’enquête est perçue comme voulant entraîner un flou et favoriser les démocrates. Les enquêtes sont toujours destructrices : les enquêtés demandent toujours la présomption d'innocence mais l’enquête suit son cours, les adversaires ont des arguments qui ne sont pas forcements vrais (tant que l’enquête n'est pas terminée) mais ça ne mange pas de pain et ça passe sur tous les médias gratuitement, Clinton en avait fait les frais avec ses emails, est ce que la même chose arrivera à Trump ?
D'après Branaa, (qui avait émis cette hypothèse dans son livre, d'une enquête n'inculpant pas Trump) ces inculpations pourraient satisfaire républicains comme démocrates, les républicains sont contents car ils sont non mis en cause et les démocrates qui n'ont certes pas décroché la lune en destituant Trump mais ont néanmoins montré qu'ils avaient eu raison de vouloir cette enquête. De plus tout le monde retrouve un ennemi commun : les Russes.
Enfin bon, moi ce qui me fait rire dans cette histoire c'est que les Etats-Unis sont mis en danger par seulement 13 personnes et que les démocrates semblent en vouloir à mort aux républicains alors qu'ils n'ont rien faits pour l’empêcher (qui détenait le pouvoir exécutif à ce moment là ?).

Sinon il semble que les russes aient remis le couvert et que de nouvelles interférences ont déjà commencé pour les midterms ! Trump n'a encore rien commenté ou proposé à ce sujet.

Cet article m'a fait sourire (bien qu'il soit un peu inutile je l'avoue), on y apprend qu'un responsable de la sécurité chinois, lors de la visite de Trump, a été plaqué au sol par les services secrets américains à cause d'un imbroglio autour de la mallette nucléaire :
https://www.axios.com/scoop-skirmish-in ... gn=organic
jean24
 
Messages: 557
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 12:05

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Lun 19 Fév 2018 17:23

jean24 a écrit:Kevin Cramer, l'unique député du Dakota du Nord, annonce se présenter contre Heidi Heitkamp, il avait d'abord décliné une telle possibilité et voulait se faire réélire en tant que député mais il a fait un 180° et a changé d'avis. L'ancien favori pour la primaire républicaine, Tom Campbell a annulé sa campagne et soutient désormais Cramer, qui reçoit aussi les soutiens du gouverneur Doug Burgum et de l'autre sénateur John Hoeven. Cramer avait soutenu Trump le 3 avril 2016 bien avant la fin des primaires.
A la suite de cette annonce, Cook, Sabato et CNN ont changé le Dakota du Nord de "lean democrat" à "toss-up".
Tom Campbell, quant à lui, change de course et candidate pour devenir député à la place de Cramer (c'est un échange de bons procédés en quelque sorte).

Sinon, j'ai trouvé cet article, Bob Casey sénateur démocrate ne veut pas que Mueller conclue son enquéte avant les midterms :
http://thehill.com/homenews/sunday-talk ... -near-2018
C'est assez drôle, car après l'inculpation de 13 russes pour ingérence, l’enquête a pris un virage (que seul Corentin Sellin ne voit pas), Mueller est passé d'une enquête qui voulait savoir si Trump était coupable de collusion avec la Russie à une enquête contre une ingérence russe qui a certes favorisé Trump, mais aussi Sanders et Stein. Trump n'est certes pas encore mis hors de cause mais cette volonté de repousser la conclusion de l’enquête est perçue comme voulant entraîner un flou et favoriser les démocrates. Les enquêtes sont toujours destructrices : les enquêtés demandent toujours la présomption d'innocence mais l’enquête suit son cours, les adversaires ont des arguments qui ne sont pas forcements vrais (tant que l’enquête n'est pas terminée) mais ça ne mange pas de pain et ça passe sur tous les médias gratuitement, Clinton en avait fait les frais avec ses emails, est ce que la même chose arrivera à Trump ?
D'après Branaa, (qui avait émis cette hypothèse dans son livre, d'une enquête n'inculpant pas Trump) ces inculpations pourraient satisfaire républicains comme démocrates, les républicains sont contents car ils sont non mis en cause et les démocrates qui n'ont certes pas décroché la lune en destituant Trump mais ont néanmoins montré qu'ils avaient eu raison de vouloir cette enquête. De plus tout le monde retrouve un ennemi commun : les Russes.
Enfin bon, moi ce qui me fait rire dans cette histoire c'est que les Etats-Unis sont mis en danger par seulement 13 personnes et que les démocrates semblent en vouloir à mort aux républicains alors qu'ils n'ont rien faits pour l’empêcher (qui détenait le pouvoir exécutif à ce moment là ?).

Sinon il semble que les russes aient remis le couvert et que de nouvelles interférences ont déjà commencé pour les midterms ! Trump n'a encore rien commenté ou proposé à ce sujet.

Cet article m'a fait sourire (bien qu'il soit un peu inutile je l'avoue), on y apprend qu'un responsable de la sécurité chinois, lors de la visite de Trump, a été plaqué au sol par les services secrets américains à cause d'un imbroglio autour de la mallette nucléaire :
https://www.axios.com/scoop-skirmish-in ... gn=organic


En l'espèce, ce que veulent ou non les démocrates importe peu : seul Mueller est maître de son tempo dans les différents dossiers. Parce que oui, on est bien désormais sur des enquêtes à tiroir, avec des chefs d'accusation multiples différents les uns des autres.
Depuis le début Trump semble surtout s'inquiéter de ce que Mueller pourrait trouver dans les volets financiers et fiscaux. Concernant le volet russe, depuis le début il me semble un peu farfelu d'imaginer un immense complot entre les Russes et la campagne Trump. En même temps, ce sont les républicains eux-mêmes qui tentent de faire cette lecture, depuis le début le but est d'enquêter sur les ingérences russes éventuelles, et c'est à l'enquête de déterminer si il y a des connections ou non (des éléments dont on dispose pour l'heure, au niveau de la campagne Trump on a surtout l'air d'avoir à faire à des pieds nickelés). Quant à l'impact réel de ces ingérences russes (sur lesquelles Trump a aussi des positions variables : un coup il y croit, un coup c'est un complot), il est difficile de les estimer avec précision (l'enquête déterminera peut-être si des états étaient plus ciblés que d'autres ou si il y a eu des radiations d'électeurs ?). A mon avis l'impact n'est pas nul, mais certainement nettement moins déterminant dans le résultat final que la lettre de Comey fin octobre.
Un article de Fivethirtyeight qui fait le point sur l'éventuelle influence russe dans l'élection :
https://fivethirtyeight.com/features/ho ... -election/
Je suis assez d'accord avec cette analyse.
Quant à l'impeachment de Trump, là non plus, je ne suis pas certain que ce soit le but de la manœuvre (en tout cas du côté de Mueller, qui ne se prononcera jamais là dessus : il livrera ses enquêtes, seul le Congrès a le pouvoir de se prononcer sur la question). Déjà, tant que la Chambre est à majorité républicaine, c'est inenvisageable. Et même si la Chambre basculait et que les démocrates enclenchaient une telle procédure (ce qui reste aussi incertain), il n'y aura jamais 67 sénateurs pour voter la destitution. Et, encore une fois, si les démocrates veulent vraiment se lancer là dedans (pour exciter et stimuler la base ?), il y a plus simple que le dossier russe : la clause des émoluments suffirait largement à intenter la procédure, en la gardant dans des rails nettement plus constitutionnels et moins compliqués ou tendancieux.
A mon avis les enquêtes de Mueller ont bien des conséquences négatives pour Trump, mais le volet russe et un éventuel impeachment ne sont que des éléments secondaires : la propension de Trump à s'entourer de personnes pratiquant la fraude fiscale, le détournement d'argent, et, plus largement, d'enfreindre la loi, est désormais bien établie. Si l'enquête aboutit à fournir des preuves que Trump en fait de même, ou même simplement à entretenir ce soupçon, c'est ça le plus problématique.
D'autant qu'entre la non publication de son dossier fiscal, les vacances de Trump, les parties de golfe, et les derniers scandales en date quant aux frais de dépenses du cabinent (là aussi, voler en première classe pour des voyages privés et faire payer la facture aux contribuables devient un élément assez établi dans le cabinet Trump), tout cela commence à enclencher une petite musique tenace quant aux pratiques de l'administration Trump et du président lui-même.
https://edition.cnn.com/2018/02/16/poli ... index.html
https://www.washingtonpost.com/national ... f698405039
C'est surtout à l'aune de l'assèchement du marais que les enquêtes de Mueller risquent d'être problématiques pour le Donald...Mais je pense que les conséquences seront plus politiques et pour l'image que judiciaires (en ce qui concerne Trump en tout cas, pour ses associés ce sera surement différent...). Comme pour Clinton en fait...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2348
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Tirnam » Lun 19 Fév 2018 21:06

L'affaire du découpage électoral en Pennsylvanie connait a priori son dénouement, après une proposition des législateurs républicains rejetée par le gouverneur démocrate la conception de la nouvelle carte revenait à la Cour suprême de Pennsylvanie (qui avait confié cette tâche à un spécialiste du découpage électorale et à un professeur de droit).

La Cour vient de publier la nouvelle carte des districts (disponible ici, si j'en crois les journalistes politiques américains la nouvelle carte serait très favorable aux démocrates.

Les républicains devraient la contester devant les juridictions fédérales, mais étant donné que la Cour suprême des Etats-Unis avait rejeté leur appel, je ne sais pas si ils ont de réelles chances d'y parvenir.
Tirnam
 
Messages: 199
Inscription: Mer 18 Jan 2017 12:52

Re: La vie politique américaine

Messagede Vaulti » Lun 19 Fév 2018 21:53

Tirnam a écrit:L'affaire du découpage électoral en Pennsylvanie connait a priori son dénouement, après une proposition des législateurs républicains rejetée par le gouverneur démocrate la conception de la nouvelle carte revenait à la Cour suprême de Pennsylvanie (qui avait confié cette tâche à un spécialiste du découpage électorale et à un professeur de droit).

La Cour vient de publier la nouvelle carte des districts (disponible ici, si j'en crois les journalistes politiques américains la nouvelle carte serait très favorable aux démocrates.

Les républicains devraient la contester devant les juridictions fédérales, mais étant donné que la Cour suprême des Etats-Unis avait rejeté leur appel, je ne sais pas si ils ont de réelles chances d'y parvenir.

Cette nouvelle carte est bien meilleure que l'ancienne. Il n'y a qu'à voir l'ancien découpage pour s'en convaincre.

Le découpage autour de Philadelphie est exemplaire. Par contre, autour de Pittsburg, on voit clairement la volonté de faire deux sièges démocrates surs au lieu d'un seul. Au vu de l'équilibre politique de cette région, un siège sur et un siège tangent me semblait cohérent. La nouvelle 18e sera une formalité pour Conor Lamb surtout qu'il challenge déjà bien son adversaire républicain avec l'ancien découpage (partielle début mars avec l'ancien découpage).

Côté démocrates, on passe donc de 4 sièges surs (1-2-13-14) à 5 (2-3-5-17-18).
Pour les républicains, on passe de 8 sièges sûrs (3-4-5-9-10-11-12-18) à 6 (9-11-12-13-14-15).
Le nombre de sièges à enjeux passe donc de 6 à 7.
Vaulti
 
Messages: 479
Inscription: Mer 7 Mar 2012 17:05

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Lun 19 Fév 2018 22:20

Mince, on perd le Goofy kicking Donald Duck :). Blague à part, en effet, la nouvelle carte a l'air beaucoup plus équilibrée. Les démocrates peuvent espérer récupérer au moins 3 ou 4 sièges pour les midterms dans cet état. Peut-être un peu plus en cas de forte vague...
Quant à un éventuel recours républicain je ne vois pas trop comment ils pourraient s'y prendre pour revenir sur la décision de la cour suprême de Pennsylvanie. Le projet de destituer les juges démocrates, un temps évoqué par certains élus républicains, ayant semble t il été abandonné (il n'y avait pas les voix nécessaires à priori, certains élus républicains de l'état étant contre l'idée de créer une crise institutionnelle).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2348
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mer 21 Fév 2018 01:46

Vaulti a écrit:Le découpage autour de Philadelphie est exemplaire. Par contre, autour de Pittsburg, on voit clairement la volonté de faire deux sièges démocrates surs au lieu d'un seul. Au vu de l'équilibre politique de cette région, un siège sur et un siège tangent me semblait cohérent. La nouvelle 18e sera une formalité pour Conor Lamb surtout qu'il challenge déjà bien son adversaire républicain avec l'ancien découpage (partielle début mars avec l'ancien découpage).

Côté démocrates, on passe donc de 4 sièges surs (1-2-13-14) à 5 (2-3-5-17-18).
Pour les républicains, on passe de 8 sièges sûrs (3-4-5-9-10-11-12-18) à 6 (9-11-12-13-14-15).
Le nombre de sièges à enjeux passe donc de 6 à 7.


Je suis d'accord avec votre nombre de districts surs pour chaque camp et celui de districts à enjeux, mais j'ai un petit désaccord sur une de vos estimations. Dans les surs côté démocrates je garde les 2, 3, 5 et 18. Par contre le district 4 (Montgomery, nord de Philadelphie) me semble plus sur pour les démocrates que le 17 (une partie d Allegheny et Beaver, nord de Pittsburgh), que je mettrais quand même dans les districts à enjeux (avec peut-être un léger avantage pour les démocrates néanmoins ?).
Parmi les districts à enjeux, les 6, 7 et 17 me semblent légèrement plus favorables aux démocrates, les 10 et 16 plus favorables aux républicains, les 1 et 8 me semblant potentiellement les plus incertains.
Les analystes politiques américains disent que la Pennsylvanie c'est "Philadelphie, Pittsburgh et l'Alabama entre les deux". C'est assez vrai : les deux grandes aires urbaines sont très démocrates et flottent au milieu d'un océan républicain. De tous les états tangents du "mur bleu" à avoir basculé dans l'escarcelle de Trump en 2016, c'est surement celui qui offre le profil le plus étonnant. La bascule du Michigan et du Wisconsin se font dans un contexte de faible participation, avec des électeurs démocrates qui ont préféré resté chez eux plutôt que de voter Clinton (peut-être en pensant la victoire acquise de toute façon ?).
La Pennsylvanie ne suit pas du tout ce schéma : la participation y est plutôt bonne (supérieure à la moyenne des swing states), et Clinton obtient dans les aires urbaines de très bons scores (dans ces zones là, son avance sur Trump est supérieure à celle qu'avait Obama sur Romney 4 ans plus tôt). Trump a réussi à combler son retard sur les aires urbaines grâce à une très bonne mobilisation de la partie "Alabama" de l'état, avec des scores météoritiques dans ces zones là (Clinton obtient ici des scores très nettement inférieurs à ceux d'Obama). De toutes les bascules observées en 2016, c'est surement la seule sur laquelle j'aurais vraiment pas parié un kopeck :).

Concernant le problème d'image que j'évoquais pour Trump, la polémique enfle quant au fait que Trump golfait à moins d'une demie heure du lieu des funérailles de deux des victimes de la dernière fusillade.
http://thehill.com/homenews/media/37457 ... a-shooting
Certains survivants du massacre se rendent d'ailleurs actuellement au Capitole en bus pour interpeler les élus du Congrès sur la législation des armes à feu.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2348
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede benjam » Mer 21 Fév 2018 02:17

Corondar a écrit:Je suis d'accord avec votre nombre de districts surs pour chaque camp et celui de districts à enjeux, mais j'ai un petit désaccord sur une de vos estimations. Dans les surs côté démocrates je garde les 2, 3, 5 et 18. Par contre le district 4 (Montgomery, nord de Philadelphie) me semble plus sur pour les démocrates que le 17 (Allegheny et Beaver, nord de Pittsburg), que je mettrais quand même dans les districts à enjeux (avec peut-être un léger avantage pour les démocrates néanmoins ?).
Parmi les districts à enjeux, les 6, 7 et 17 me semblent légèrement plus favorables aux démocrates, les 10 et 16 plus favorables aux républicains, les 1 et 8 me semblant potentiellement les plus incertains.

538.com a évalué les chances des Démocrates de remporter chaque district selon la tendance nationale (de D+10 à R+10) :
- il considère les districts 2, 3, 5 et 18 comme très sûrs et le 4 presque aussi sûr pour les Dems.
- et de 9 à 16 très sûrs pour le GOP (seul le 10 serait en jeu en cas de raz-de-marée démocrate).
Seuls 5 sont jugés "compétitifs" :
- le 6 (64% de chance de victoire démocrate en cas d'égalité au niveau national)
- le 7 (54%)
- le 1 (45%)
- le 8 (42%)
- le 17 (25%).

Dans le scénario (plausible à l'heure actuelle) à D+5, les Démocrates ont 63% (ou +) de chance de l'emporter dans 9 des 18 districts et 44% dans le 17.
benjam
 
Messages: 376
Inscription: Mar 27 Nov 2012 16:28

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Jeu 22 Fév 2018 09:13

Corondar a écrit:Concernant le problème d'image que j'évoquais pour Trump, la polémique enfle quant au fait que Trump golfait à moins d'une demie heure du lieu des funérailles de deux des victimes de la dernière fusillade.
http://thehill.com/homenews/media/37457 ... a-shooting
Certains survivants du massacre se rendent d'ailleurs actuellement au Capitole en bus pour interpeler les élus du Congrès sur la législation des armes à feu.

Du coup il a fait une proposition digne de Trump : faire armer les enseignants. Par la suite il a parlé seulement d'un certain nombre, environ 20% par campus. Et à accusé les école où les armes sont prohibées de véritables aimants à malades mentaux...

Et Rachel Crooks, ancienne réceptionniste qui accuse le président américain de l’avoir embrassé de force en 2006, se présente à la chambre des représentants de l’Ohio pour les démocrates.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/02/21/une-accusatrice-de-donald-trump-se-lance-dans-la-campagne-pour-les-elections-de-mi-mandat_5260118_3222.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4656
Inscription: Dim 12 Juin 2011 18:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Jeu 22 Fév 2018 14:03

Eco92 a écrit:
Corondar a écrit:Concernant le problème d'image que j'évoquais pour Trump, la polémique enfle quant au fait que Trump golfait à moins d'une demie heure du lieu des funérailles de deux des victimes de la dernière fusillade.
http://thehill.com/homenews/media/37457 ... a-shooting
Certains survivants du massacre se rendent d'ailleurs actuellement au Capitole en bus pour interpeler les élus du Congrès sur la législation des armes à feu.

Du coup il a fait une proposition digne de Trump : faire armer les enseignants.

Et Rachel Crooks, ancienne réceptionniste qui accuse le président américain de l’avoir embrassé de force en 2006, se présente à la chambre des représentants de l’Ohio pour les démocrates.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/02/21/une-accusatrice-de-donald-trump-se-lance-dans-la-campagne-pour-les-elections-de-mi-mandat_5260118_3222.html


Lors de la réunion où Trump a fait la proposition d'armer les professeurs, à la Maison Blanche, ce qui a surtout fait du bruit c'est le gros plan fait sur ses fiches :
http://www.electoral-vote.com/evp2018/I ... _notes.jpg
Il se confirme que Trump fait désormais graver les manches de ses chemises avec le chiffre 45 et qu'il a besoin d'une note pour lui rappeler d'être empathique et à l'écoute...
Pendant ce temps les lycéens survivants du massacre et leurs familles tenaient un meeting en Floride, où étaient invités Rubio, Trump et Scott (le gouverneur républicain de l'état) pour débattre. Malgré la petite taille de ses mains ( :) ), seul le premier a eu le cran de venir défendre ses positions. Malgré des échanges parfois émouvants ou très tendus, tous ont remercié Rubio d'être venu. Ce dernier a défendu son attachement au second amendement, et a justifié le soutien de la NRA (en tant que sénateur il est noté A+ par le lobby des armes).
Il a cependant dit qu'il était prêt à évoluer sur certains éléments : il serait prêt à augmenter l'âge légal de vente des armes à feu (18 ans actuellement, alors que pour l'alcool c'est toujours 21 ans), et à voter une loi afin de réduire la capacité des chargeurs. Les démocrates ont répondu qu'ils étaient prêts à proposer un texte bipartisan en ce sens.
https://www.cnn.com/2018/02/22/politics ... index.html
Rubio a également dit qu'il était contre la proposition de Trump d'armer les professeurs.
Pendant ce temps, les démocrates viennent à nouveau de faire basculer un district rouge vif dans une assemblée locale : ils ont fait basculer le 49e district du Kentucky dans la chambre basse locale. L'ampleur du swing est assez impressionnant : en 2016 Trump y avait presque 50 points d'avance sur Clinton (72% contre 23%). Mardi dernier la démocrate Linda Belcher a battu la républicaine Rebecca Johnson par 68% contre 32%. Une progression de 45 points pour les démocrates (mais dans un contexte de très forte abstention)...
C'est la 39e élection où des démocrates font basculer un siège républicain depuis l'élection de Trump (les républicains n'ayant eux réussi à faire basculer que 4 sièges dans le même temps).
https://www.courier-journal.com/story/n ... 356202002/
Les républicains peuvent essayer de se rassurer en se disant que dans les élections spéciales il n'y a pas de sortant et que dans le cas du Kentucky, l'élection faisait suite à un scandale ayant conduit le sortant républicain au suicide, et que c'est sa veuve qui reprenait le flambeau. Mais lors des élections de novembre, de nombreux sièges républicains n'auront pas de sortant non plus...
Sinon, un article intéressant de fivethirtyeight qui rappelle que la carte électorale des gouverneurs est l'exacte opposée de la carte du Sénat, et que les républicains vont avoir du mal à conserver toutes leurs positions :
https://fivethirtyeight.com/features/th ... this-year/
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2348
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Ecrire un discours

Alexandra Fresse

Le discours est un exercice récurrent, voire quotidien, des élus. De l'inauguration au discours de campagne, écrire un discours demande à la fois rigueur et imagination. De la rigueur dans la forme, de l'imagination dans l'art de toucher l'auditoire...

Découvrir l'ouvrage

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aurelien.plaisant et 4 invités