Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 24 Oct 2017 17:14

Eco92 a écrit:Aujourd'hui la veuve a témoigné de l'appel de Trump, indiquant que tout ce qui avait été rapporté était vrai et qu'il avait même butté sur le nom de son mari. Comme lorsqu'il avait attaqué la famille Khan, cela a un effet réel dans l'opinion (ses attaques sur des familles de militaires tués sont bien les seuls à impacter dans son électorat), il a répondu par tweet sans insulter la veuve mais en disant qu'il avait très bien prononcé son nom...

Plus important en soi, mais sans doute beaucoup moins pour l'opinion, la succession de la présidente de la FED (banque centrale US) doit avoir lieu d'ici le 3 novembre.


Avec mes amis Américains nous avons quelques divergences d'opinion pour savoir si le schéma trumpien de communication (après presque 1 an de campagne et 1 an de présidence on est fixé : ce sont des schémas qui se répètent à l'infini sur tous les dossiers et toutes les polémiques) est calculé (saturer tout l'espace médiatique au point de le rendre inaudible et réduit à la polémique perpétuelle, afin de ne pas trop mettre en avant le fond ou les échecs) ou une simple conséquence du comportement de Trump.
Personnellement je pense que c'est un peu des deux. Ce qui est certain en tout cas désormais, c'est que Trump ne sait ou ne peut fonctionner qu'ainsi. Quant au fait que sa base puisse être heurté par ses accrochages avec des familles de vétérans décédés au combat, il est certain que les républicains les plus centristes sont choqués par tout ça. Mais au point de préférer des démocrates aux républicains ? L'avenir nous le dira. Quant à la base la plus fidèle de Trump, je doute que tout cela les dérange, à partir du moment où le président s'en prend à une famille musulmane ou à une famille afro-américaine... Si il avait ce genre de différents avec une famille blanche par contre... Mais je suis convaincu qu'avec une famille blanche cela n'arriverait pas. Depuis Charlottesville (bien avant en ce qui me concerne, mais bon...), il est évident que Trump joue à fond la carte raciale auprès de sa base la plus fidèle (qui est blanche à presque 100%). Trouver des gens issus des minorités dans les meetings de campagne du candidat Trump c'était déjà pas évident. Trouver des gens issus des minorités dans les rallyes du président Trump, ça devient de plus en plus rare.
https://www.washingtonpost.com/news/the ... bd64f35908
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede ploumploum » Mer 25 Oct 2017 15:22

Après Bob Corker (Tennessee), un autre sénateur républicain jette l'éponge pour les mid-term de 2018 et en profite pour critiquer le Président Trump : il s'agit de Jeff Flake (Arizona).
"Nous devons arrêter de faire comme si le comportement de certains au sein du pouvoir exécutif était normal", a-t-il dit. "Il n'est pas normal", a martelé Jeff Flake. "Je ne serai ni complice ni silencieux"

Décision inattendue puisque l'élu n'est qu'à son premier mandat, n'a que 54 ans et avait annoncé sa re-candidature au printemps dernier. Sa faible cote de popularité conjuguée à la forte avance d'une pro-Trump pour la primaire de fin août ont finalement fait changer d'avis le sénateur.

https://www.lematin.ch/monde/trump-devo ... y/29994856
http://www.lepoint.fr/monde/le-journal- ... 0_3241.php
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12577
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mer 25 Oct 2017 17:23

ploumploum a écrit:Après Bob Corker (Tennessee), un autre sénateur républicain jette l'éponge pour les mid-term de 2018 et en profite pour critiquer le Président Trump : il s'agit de Jeff Flake (Arizona).
"Nous devons arrêter de faire comme si le comportement de certains au sein du pouvoir exécutif était normal", a-t-il dit. "Il n'est pas normal", a martelé Jeff Flake. "Je ne serai ni complice ni silencieux"

Décision inattendue puisque l'élu n'est qu'à son premier mandat, n'a que 54 ans et avait annoncé sa re-candidature au printemps dernier. Sa faible cote de popularité conjuguée à la forte avance d'une pro-Trump pour la primaire de fin août ont finalement fait changer d'avis le sénateur.

https://www.lematin.ch/monde/trump-devo ... y/29994856
http://www.lepoint.fr/monde/le-journal- ... 0_3241.php


Flake a été plus que critique dans son discours, il a été anti-Trump avec des attaques d'une rare intensité; aussi bien sur l'homme que l'action. Il a été longuement applaudi par l'ensemble des démocrates et plusieurs républicains (MacCain, Corker, Paul, Collins...). Certains l'ont même pris dans leurs bras :).
L'establishment va devoir se trouver un nouveau candidat pour les primaires (on parle du trésorier de l'état, Jeff DeWitt, où d'élus de l'Arizona au Congrès), alors que le fameux ex-sheriff Arpaio serait tenté de contester à Kelli Ward le créneau de candidate trumpiste sur les primaires.
http://www.washingtonexaminer.com/joe-a ... le/2638479
En tout cas cela fait un siège ouvert de plus pour l'année prochaine. Le gros problème surtout c'est que Corker (qui lui a qualifié Trump de serial liar, et a reconnu regretter amèrement de l'avoir soutenu lors de la dernière présidentielle) et Flake n'ont désormais plus rien à perdre à taper comme des bœufs contre Trump pour l'année qui leur reste au Sénat. Et ils ne vont pas s'en priver.
http://thehill.com/homenews/senate/3568 ... al-meeting
Du coup une super ambiance entre Trump et les sénateurs républicains à l'approche du débat fiscal.
https://www.washingtonpost.com/powerpos ... 41962ba7d4
http://edition.cnn.com/2017/10/24/polit ... index.html
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Lun 30 Oct 2017 23:53

Robert Mueller a annoncé les premières mises en accusations dans l'affaire russe, toutes validées par le jury citoyen fédéral

Paul Manafort, ex-directeur de campagne de Trump, et son associé Rick Gates ont été inculpés de douze chefs d'inculpation, dont complot contre les États-Unis, des faits présumés de conspiration en vue de blanchiment d'argent, desviolation des lois fédérales sur le lobbying et les activités bancaires, fausses déclarations et dissimulation de comptes bancaires à l'étranger, notamment des millions de dollars de commissions occultes versées par un parti politique pro-russe d'Ukraine. Les deux hommes nient et rejettent les accusations. Précision que complot/conspiration vise ici la dissimulation au fisc d'argent lié à une période avant qu'ils travaillent sur la campagne Trump, cela peut quand même le toucher. Il semble en effet que Manafort ai promis à des personnes à qui il devait beaucoup des accès au candidat mais, surtout, il peut acheter une immunité (il risque jusqu'à 25 ans de prison) en balançant d'autres personnes, et d'autres affaires, pouvant toucher le PR.

Personne plus mineure mais faits bien plus graves (et innatendus) George Papadopoulos, chargé des questions de politique étrangère dans l'équipe de Trump, a également été mis en accusation. Il a admis avoir rencontré des officiels russes pour le compte de Trump, avec l'accord de l'équipe de campagne et s'être vu proposé des mails de Clinton, il plaide par ailleurs coupable de parjure devant le FBI, c'est extrêmement grave et concerne cette fois directement la présidence. La maison blanche se défend en parlant d'un volontaire anecdotique qui agissait seul.

http://www.europe1.fr/international/affaire-russe-lancien-directeur-de-campagne-de-trump-somme-de-livrer-a-la-justice-3478610
https://assets.documentcloud.org/documents/4163402/Papadopoulos-Statement-Offense.pdf
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 31 Oct 2017 18:44

Eco92 a écrit:Robert Mueller a annoncé les premières mises en accusations dans l'affaire russe, toutes validées par le jury citoyen fédéral

Paul Manafort, ex-directeur de campagne de Trump, et son associé Rick Gates ont été inculpés de douze chefs d'inculpation, dont complot contre les États-Unis, des faits présumés de conspiration en vue de blanchiment d'argent, desviolation des lois fédérales sur le lobbying et les activités bancaires, fausses déclarations et dissimulation de comptes bancaires à l'étranger, notamment des millions de dollars de commissions occultes versées par un parti politique pro-russe d'Ukraine. Les deux hommes nient et rejettent les accusations. Précision que complot/conspiration vise ici la dissimulation au fisc d'argent lié à une période avant qu'ils travaillent sur la campagne Trump, cela peut quand même le toucher. Il semble en effet que Manafort ai promis à des personnes à qui il devait beaucoup des accès au candidat mais, surtout, il peut acheter une immunité (il risque jusqu'à 25 ans de prison) en balançant d'autres personnes, et d'autres affaires, pouvant toucher le PR.

Personne plus mineure mais faits bien plus graves (et innatendus) George Papadopoulos, chargé des questions de politique étrangère dans l'équipe de Trump, a également été mis en accusation. Il a admis avoir rencontré des officiels russes pour le compte de Trump, avec l'accord de l'équipe de campagne et s'être vu proposé des mails de Clinton, il plaide par ailleurs coupable de parjure devant le FBI, c'est extrêmement grave et concerne cette fois directement la présidence. La maison blanche se défend en parlant d'un volontaire anecdotique qui agissait seul.

http://www.europe1.fr/international/affaire-russe-lancien-directeur-de-campagne-de-trump-somme-de-livrer-a-la-justice-3478610
https://assets.documentcloud.org/documents/4163402/Papadopoulos-Statement-Offense.pdf


Quelques précisions sur tout ça...
On sent que Mueller présente un dossier très construit et fourni. Les charges sont détaillées, les faits aussi. Pour Manafort et Gates, certes ils plaident non coupables, mais il semble difficile d'imaginer comment ils pourraient échapper à certaines des accusations (le fait qu'ils aient travaillé pour des gouvernements étrangers sans le déclarer et avec la fraude fiscale qui va avec semblent assez établis). Rappelons quand même que cette réputation de Manafort était déjà bien établie lorsque Trump l'a embauché.
Concernant Papadopoulos, outre que le versant du dossier ait pu être gardé secret jusque là (chapeau à Mueller et ses équipes sur ce coup là), les faits sont aussi très détaillés, avec une chronologie franchement pas terrible pour la campagne de Trump, d'autant plus que le gars plaide coupable et coopère :
- début mars 2016, Papadopoulos rejoint la campagne Trump comme "conseiller en politiques étrangères", avec une spécialité sur la Russie
- le 14 mars, Papadopoulos rencontre un "professeur" (on ne sait pas trop si le gars s'est présenté ainsi ou si c'est le dossier de Mueller qui lui donne un nom de code ?) qui prétend avoir des contacts avec des officiels russes
- le 21 mars, la nomination de Papadopoulos auprès de la campagne Trump est annoncé officiellement (les Russes avaient donc connaissance de la nomination avant qu'elle ne soit officialisée)
- le 24 mars, Papadopoulos rencontre le "professeur" et une femme qui se présente (faussement) comme la nièce de Poutine ( Natalia Veselnitskaya, la désormais fameuse avocate russe ?)
- fin mars, Papadopoulos informe la campagne que ses contacts russes veulent arranger une rencontre, le 31 Papadopoulos rencontre Trump à D.C, l'informant qu'il peut rencontrer Poutine. Un superviseur de la campagne dit à Papadopoulos qu'il fait un super job
-début avril, Papadopoulos envoie des mails à la femme russe et à la campagne pour organiser une rencontre
-mi avril, Papadopoulos a des échanges avec le ministère russe des affaires étrangères
- 25 avril 2016 : Papadopoulos informe par mail un superviseur de la campagne Trump que Poutine est prêt à le rencontrer
- 26 avril 2016 : le "professeur" annonce à Papadopoulos qu'ils ont du "sale" à balancer sur Clinton
-Mai-août 2016 : Papadopoulos continue ses contacts avec les Russes et en informe la campagne
Le plus gros problème dans tout ça, c'est qu'à aucun moment l'équipe de campagne ne dise à Papopoulos de stopper ce qu'il fait puisque c'est illégal (collecter des informations sur un candidat par une campagne est légale, mais pas si vous le faites en contactant directement un gouvernement étranger, il aurait fallu que la campagne Trump engage une société spécialisée dans ce genre de collectes, qui elle a le droit de contacter qui elle veut).
L'autre souci, c'est qu'après Manafort, Flynn (qui est sans doute le prochain sur la liste de Mueller...), Kushner et Trump.Jr., ça fait quand même beaucoup de gens qui ont des contacts avec les Russes et qui mentent à ce sujet.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Pullo » Mer 1 Nov 2017 20:26

Les commissions du Sénat et de la Chambre des Représentants ont auditionné les représentants de Google, Twitter et Facebook. Les parlementaires veulent savoir dans quelle mesure les entreprises du numérique ont (involontairement ?) aidé la Russie dans ses tentatives de perturber le processus électoral de 2016. Facebook est particulièrement sur la sellette. Il ne faut pas oublier qu'un fonds d'investissement russe, Digital Sky Technologies, créé en 2005, est actionnaire de Facebook. Les agents russes, via l'organisation Internet Research Agency, auraient acheté à la firme de Menlo Park pas moins de 3 000 espaces publicitaires, potentiellement visibles par 126 millions d'utilisateurs, pour orienter le débat politique au profit de Donald Trump. Quant à Twitter, il a identifié 2 752 comptes contrôlés par des agents russes, et recensé 36 000 bots, qui ont (re)tweeté 1,4 million de fois pendant l'élection.
https://www.nytimes.com/2017/10/30/tech ... ussia.html
https://www.nytimes.com/2017/10/31/us/p ... share&_r=0
https://www.nytimes.com/2017/11/01/us/p ... ctionfront
https://www.washingtonpost.com/business ... e2cc47154f
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tec ... -russe.php

Sans grande surprise, les élus du GOP ont minimisé l'ampleur de la manipulation du processus électoral...
Pullo
 
Messages: 1184
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Jeu 2 Nov 2017 15:47

Eco92 a écrit:Aujourd'hui celui qui est considéré par la presse comme le plus probable désigné est Jerome Powell (67 ans). ancien sous-secrétaire au Trésor de l’administration Bush père? membre du conseil de la Fed depuis 2012. Il partage globalement les analyses de la présidente actuelle, mais a le mérite d'être républicain. Sans doute est-il plus favorable à Wall-Street mais aurait l'avantage d'assurer une continuité de bousculant pas les marchés.


Concernant la présidence de la FED, Jerome Powell semble bien parti pour être le choix de Trump. Il devrait l'annoncer aujourd'hui.
https://www.bloomberg.com/news/articles ... nfirmation
Un choix relativement consensuel à priori.
Suite à l'attaque terroriste à NYC, Trump a massivement tweeté avec sa mesure habituelle, et une exploitation politicienne de l'évènement là aussi habituelle (difficile de ne pas relever la différence de traitement avec le massacre de Las Vegas surtout).
Pendant ce temps, la réforme fiscale suit son cours.
https://www.bloomberg.com/news/articles ... eaks-loose
Un premier projet avait été voté tout juste par la Chambre (216 pour, 212 contre, assez proche du vote sur l'ACA, on notera que les faucons budgétaires ont tous voté pour un déficit de plusieurs trilliards : à priori le déficit c'est mal uniquement lorsqu'il est créé par des démocrates :), que la résistance est venue des républicains modérés qui craignent beaucoup les suppressions de réductions de taxes au niveau local dans leurs états). Le GOP joue contre la montre, et voudrait boucler tout ça avant la fin d'année. C'est pas gagné vu les délais et les divisions (au Sénat et entre les deux chambres).

Sinon, le New Jersey et la Virginie élisent leurs gouverneurs mardi prochain. Au New Jersey, les démocrates devraient récupérer assez facilement l'état aux républicains, le bilan de Christie étant unanimement reconnu comme catastrophique.
En Virginie ça devrait être plus serré, les sondages donnant néanmoins une avance assez constante au candidat démocrate (de l'ordre de 3 à 6 points en moyenne).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede ploumploum » Jeu 2 Nov 2017 20:40

Corondar a écrit:
Eco92 a écrit:Aujourd'hui celui qui est considéré par la presse comme le plus probable désigné est Jerome Powell (67 ans). ancien sous-secrétaire au Trésor de l’administration Bush père? membre du conseil de la Fed depuis 2012. Il partage globalement les analyses de la présidente actuelle, mais a le mérite d'être républicain. Sans doute est-il plus favorable à Wall-Street mais aurait l'avantage d'assurer une continuité de bousculant pas les marchés.


Concernant la présidence de la FED, Jerome Powell semble bien parti pour être le choix de Trump. Il devrait l'annoncer aujourd'hui.
https://www.bloomberg.com/news/articles ... nfirmation
Un choix relativement consensuel à priori.


Par curiosité, je me suis un peu penché sur la Fed. Et là encore, le Président Trump pourrait bénéficier d'une sorte d'alignement des astres pour atteindre son objectif de "laisser sa marque". A cause des difficultés passées pour les nominations bi-partisanes, 3 des 7 sièges du prestigieux Conseil des gouverneurs de la Fed sont vacants. L'un des postes est vacant depuis avril (démission de Daniel Tarullo), l'autre depuis le 13 octobre après la démission de S.Fischer. De plus, le Président Trump a déjà effectué une nomination : celle de Randal Quarles qui a pris ses fonctions le 13 octobre dernier pour terminer un mandat s'achevant ...le 31 janvier 2018. A priori, il devrait être reconduit pour un mandat complet (14 ans).

Il semble en fait que le Board de la Fed soit également concerné par ce phénomène qui consiste à repousser les nominations au mandat/ ou président suivant. Phénomène qui est apparu sous Bush fils : à la fin de son 2ème mandat, deux sièges étaient vacants. Même chose pour Obama. (j'ai vérifié jusqu'au début de la présidence Carter, aucun siège n'était vacant au début de chaque mandat présidentiel avant W Bush.)
Après rien ne dit que le Président puisse facilement remodeler la Fed : sans parler du fait que le fossé se creuse encore entre GOP et démocrates, même avec l'abaissement du seuil de validation, il lui faudra obtenir le soutien de quelques démocrates. Et si ces derniers deviennent majoritaires fin 2018 au Sénat, la "cohabitation" pourrait être très compliquée.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12577
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Dim 5 Nov 2017 20:50

Corondar a écrit:Sinon, le New Jersey et la Virginie élisent leurs gouverneurs mardi prochain. Au New Jersey, les démocrates devraient récupérer assez facilement l'état aux républicains, le bilan de Christie étant unanimement reconnu comme catastrophique.
En Virginie ça devrait être plus serré, les sondages donnant néanmoins une avance assez constante au candidat démocrate (de l'ordre de 3 à 6 points en moyenne).


Mardi, outre les élections des gouverneurs susnommés, il y a quelques autres élections moins médiatisées mais intéressantes :
1) New-York vote pour élire son maire. Le sortant démocrate, Bill de Blasio, est le grandissime favori pour se succéder à lui même. La seule incertitude étant son score. Il semblerait que sa gestion des suites de l'attentat récent ait été saluée par ses concitoyens.
2) le 3e district de l'Utah élit son représentant à la Chambre des Etats Unis, suite à la démission du titulaire du poste, le républicain Jason Chaffetz, qui a préféré rejoindre Fox news. Pas vraiment de suspens ici à priori non plus, Chaffetz remportait souvent plus de 70% des voix, et Trump avait près de 20 points d'avance sur Clinton dans ce district l'année dernière.
3) en plus de son gouverneur, la Virginie élit également son lieutenant gouverneur (sorte de vice gouverneur de l'état, qui ne sera pas élu sur un ticket avec le gouverneur, et peut donc être d'un bord politique opposé) et son attorney general (le candidat démocrate et le candidat républicain se sont écharpés sur la question du mariage homosexuel).
4) dans l'état de Washington, on votera pour uns siège de sénateur de l'état. Celui ci est actuellement détenu par les républicains. Si les démocrates l'emportent, ils feraient basculer le Sénat de l'état sous leur contrôle (ils contrôlent déjà le poste de gouverneur ainsi que la chambre basse).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2186
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede cevenol30 » Lun 6 Nov 2017 00:50

La NOAA a publié, avec l'accord du gouvernement, un rapport sur le climat (élaboré par des chercheurs de nombreuses agences fédérales et approuvé par l'Académie américaine des sciences) indiquant que le changement climatique est réel, sensible aux USA et semble fort probablement d'origine humaine, ce qui prend à contrepied l'équipe Trump (Trump lui-même et Rex Tillerson, issu du monde pétrolier, notamment).

https://www.corsematin.com/article/fran ... hauffement

Plus largement, toute une partie de la société (villes, entreprises de l'Internet et même certains actionnaires des compagnies pétrolières - les actionnaires d'Exxon ont fait bouger la compagnie de ses positions qui consistaient à nier le problème http://www.novethic.fr/isr-et-rse/prati ... 44484.html ) n'écoute plus les climato-sceptiques et suit le même chemin que le reste du monde, avec ou sans le gouvernement fédéral.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Conseil municipal : mode d'emploi

Joël Clérembaux

Parce qu'on le pratique en permanence, on croit bien le connaître, le conseil municipal. Et pourtant... les habitudes ne sont pas un gage de la légalité ni d'un bon fonctionnement ! Ce guide rappelle l'ensemble des règles relatives à la préparation et à la tenue...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités