Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Jeu 17 Aoû 2017 12:17

Après 2 jours Trump a fini par dire que le racisme c'est mal, puis lundi il a repris son discours défendant l'alt-right, la distinguant du KKK infréquentable, disant d'ailleurs que ce n'est pas forcément une bonne idée d'enlever la statue de Lee, accusant presque les militants anti-nazi de violence alors que quelqu'un a foncé sur eux à la voiture...

En tous cas l’opprobre est générale, et pour la première fois Trump atteint 34% dans le Gallup, un reccord historique. Selon Sellin jusqu'ici les seuls à l'avoir atteint étaient Carter, Bush Senior (1 seul mandat), Nixon (contexte que l'on connait) et Bush Jr. Cependant aucun ne l'avaient atteint si tôt.

Signe de ce dévissage, Trump promettait des candidats contre les candidats GOP ne le soutenant pas assez. Lors de la primaire pour le siège républicain en Alabama, pour remplacer Session (toujours en place d'ailleurs), Trump avait soutenu officiellement le sénateur actuelle (intérimaire) Luther Strange, également soutenu par la NRA et le super PAC Mitch McConnell’s. Cela ne l'a pas empêché de n'obtenir que 32% contre 40% au juriste ultra-conservateur Roy Moore. Ce n'est guère réjouissant vu son pedigree mais indique un président contesté même par sa base.

https://www.washingtonpost.com/powerpost/as-polls-open-in-alabama-senate-race-republican-candidates-court-trump-voters/2017/08/15/b535cd58-81b1-11e7-ab27-1a21a8e006ab_story.html

Autre fait majeur, on se souvient que Trump avait installé une sorte de conseil des entreprises, avec divers grands patrons. Cela n'avait déjà pas été évident d'en trouver assez pour venir, mais comme son président a désavoué Trump sur Charlotteville, Trump vient de dissoudre le conseil patronal https://www.washingtonpost.com/news/on-leadership/wp/2017/08/16/after-wave-of-ceo-departures-trump-ends-business-and-manufacturing-councils/
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4200
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Jeu 17 Aoû 2017 17:11

Eco92 a écrit:Après 2 jours Trump a fini par dire que le racisme c'est mal, puis lundi il a repris son discours défendant l'alt-right, la distinguant du KKK infréquentable, disant d'ailleurs que ce n'est pas forcément une bonne idée d'enlever la statue de Lee, accusant presque les militants anti-nazi de violence alors que quelqu'un a foncé sur eux à la voiture...

En tous cas l’opprobre est générale, et pour la première fois Trump atteint 34% dans le Gallup, un reccord historique. Selon Sellin jusqu'ici les seuls à l'avoir atteint étaient Carter, Bush Senior (1 seul mandat), Nixon (contexte que l'on connait) et Bush Jr. Cependant aucun ne l'avaient atteint si tôt.

Signe de ce dévissage, Trump promettait des candidats contre les candidats GOP ne le soutenant pas assez. Lors de la primaire pour le siège républicain en Alabama, pour remplacer Session (toujours en place d'ailleurs), Trump avait soutenu officiellement le sénateur actuelle (intérimaire) Luther Strange, également soutenu par la NRA et le super PAC Mitch McConnell’s. Cela ne l'a pas empêché de n'obtenir que 32% contre 40% au juriste ultra-conservateur Roy Moore. Ce n'est guère réjouissant vu son pedigree mais indique un président contesté même par sa base.

https://www.washingtonpost.com/powerpost/as-polls-open-in-alabama-senate-race-republican-candidates-court-trump-voters/2017/08/15/b535cd58-81b1-11e7-ab27-1a21a8e006ab_story.html

Autre fait majeur, on se souvient que Trump avait installé une sorte de conseil des entreprises, avec divers grands patrons. Cela n'avait déjà pas été évident d'en trouver assez pour venir, mais comme son président a désavoué Trump sur Charlotteville, Trump vient de dissoudre le conseil patronal https://www.washingtonpost.com/news/on-leadership/wp/2017/08/16/after-wave-of-ceo-departures-trump-ends-business-and-manufacturing-councils/


Encore du grand Trump...
Récapitulons :
1) dans un premier temps, Trump met sur le même plan les actions du KKK et des néo-nazis d'un côté, et des militants anti-racistes de l'autre
2) levée de boucliers quasi-générale (y compris chez les républicains, et jusqu'à Ivanka Trump elle même)
3) Trump attend 2-3 jours pour faire une nouvelle déclaration condamnant plus fermement le KKK et les néo-nazis (mais refusant toujours de parler de terrorisme domestique)
4) puis Trump se ravise, et remet de nouveau sur le même plan les actions des différents groupes de Charlottesville. Au cours de cette conférence (que j'ai vue et écoutée), il parle de deux groupes, l'un "mauvais" et l'autre "violent". Impossible de savoir si ce sont les néo-nazis et le KKK qui sont mauvais et non violents, ou si ce sont les anti-racistes. Je ne sais pas trop quelle interprétation serait la moins ubuesque.

Et conséquences en cascade :
1) de nombreux industriels ont en effet quitté Trump, qui s'est donc senti obligé d'envoyer des tweets critiques à l'encontre de ces mêmes industriels dont il vantait les mérites il y a encore quelques semaines
https://www.axios.com/3m-ceo-resigns-fr ... 10891.html
https://www.axios.com/top-trump-busines ... 18256.html
2) les rares personnalités Afro-américaines ayant apporté leur soutien à Trump par le passé ont toutes abandonné la cause du Donald
3) John Kelly, qui avait réussi à contrôler et à compartimenter les accès au Donald tant qu'il était à la Maison Blanche est furieux
https://www.washingtonpost.com/amphtml/ ... story.html
4) Trump dévisse dans les derniers sondages de popularité (c'était déjà pas fameux avant, et la chute avait commencé avant Charlottesville), ce qui le pousse à se retrancher encore plus derrière le noyau dur (d'où les dernières tirades militaristes et la tentative de croisade contre les transgenres dans l'armée...).
https://origin-nyi.thehill.com/homenews ... 35-percent

Enfin, au moins on ne parle plus trop du Russiagate et de l'enquête de Mueller... Mais bon, on ne parle toujours pas de réforme budgétaire, de mur, d'immigration, d'économie, de protectionnisme ou de plan d'infrastructure non plus. Réforme budgétaire et plan d'infrastructures qui s'annoncent déjà rachitiques et compliqués (la privatisation des aéroports et du trafic aérien semblant déjà mort né).
http://www.politico.com/story/2017/08/1 ... ess-241716
http://thehill.com/policy/transportatio ... alysis?amp
Pour rappel, la dernière réforme budgétaire d'envergure (c'est à dire pérenne et de long terme, pas les pis-allers momentanés et partisans tentés depuis) date de 1986 : Reagan avait pris le dossier en main directement dans les 10 mois suivant sa réélection de 1984 (en contactant lui même de nombreux parlementaires des deux bords), puis il avait laissé presque 2 ans au Congrès pour construire un compromis entre démocrates et républicains, avant que le texte final ne soit voté par les républicains et suffisamment de voix démocrates pour faire une majorité.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2158
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Jeu 17 Aoû 2017 20:25

Corondar a écrit:2) les rares personnalités Afro-américaines ayant apporté leur soutien à Trump par le passé ont toutes abandonné la cause du Donald

Au fait, qu'en dit Ben Carlson, son ministre du logement ? (seul afro-américain au gouvernement je crois, en tous cas seul ex-adversaire).
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4200
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Pullo » Jeu 17 Aoû 2017 20:29

Mettre le général Lee sur le même plan que Washington et Jefferson comme l'a fait le Donald, il fallait le faire. Certes, le premier et le troisième président avaient des esclaves, comme le général. Mais Washington avait affranchi ses esclaves par testament, Jefferson a eu des enfants avec l'une de ses esclaves, et Lee, a non seulement justifié l'esclavage, mais a aussi maltraité ses esclaves. Placer sur un pied d'égalité deux des pères fondateurs (avec leurs défauts) de la République américaine et un général qui a essayé de la détruire lors de la guerre civile, est-ce bien sérieux ? Et l'avocat du Donald n'arrange rien en défendant les monuments à la gloire des confédérés, et en laissant entendre que Black Lives Matter est infiltré par des terroristes :
https://www.washingtonpost.com/politics ... bfbd34f17b

Sur la dissolution du conseil patronal, si j'étais l'une des très rares personnes raisonnables autour de Trump (Ivanka ? Le général Kelly ?), je serais très inquiet. Un président républicain issu du monde de l'entreprise et milliardaire lâché par le big business, c'est tout sauf un bon signe...
Pullo
 
Messages: 1099
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Ven 18 Aoû 2017 09:21

James Murdoch, patron de Fox News (certes "moderne" par rapport à son père Ruppert, mais soutien de Trump aussi) , se désolidarise de Trump avec cette phrase que je n'aurai jamais cru entendre comme quelque chose de devant être répété non comme une évidence "No goods nazis"
https://www.theguardian.com/us-news/2017/aug/18/james-murdoch-criticises-donald-trumps-response-to-charlottesville?CMP=twt_gu

De leurs côté, sans doute lancé par l'abandon des donateurs, deux sénateurs républicains pourtant conservateurs et jusqu'ici soutien fervent de Trump le contestent directement, c'est une première.

Le sénateur du Tennessee Corker, patron de la commission des affaires étrangère et un temps envisagé comme VP, qui a toujours soutenu Trump, a déclaré cette nuit que le président n'a pas démontré la stabilité et compétence ad hoc...
http://www.nbcnews.com/politics/politics-news/republican-senator-corker-says-trump-hasn-t-shown-stability-competence-n793666

Quand au sénateur Tim Scott, c'était un des plus fervent Trumpien chez les élus, mais aussi un des rares républicains à être afro-américain, il évoque carrément "l'autorité morale compromise" du président.
http://edition.cnn.com/2017/08/17/politics/tim-scott-donald-trump-charlottesville/index.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4200
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Ven 18 Aoû 2017 17:35

Eco92 a écrit:James Murdoch, patron de Fox News (certes "moderne" par rapport à son père Ruppert, mais soutien de Trump aussi) , se désolidarise de Trump avec cette phrase que je n'aurai jamais cru entendre comme quelque chose de devant être répété non comme une évidence "No goods nazis"
https://www.theguardian.com/us-news/2017/aug/18/james-murdoch-criticises-donald-trumps-response-to-charlottesville?CMP=twt_gu

De leurs côté, sans doute lancé par l'abandon des donateurs, deux sénateurs républicains pourtant conservateurs et jusqu'ici soutien fervent de Trump le contestent directement, c'est une première.

Le sénateur du Tennessee Corker, patron de la commission des affaires étrangère et un temps envisagé comme VP, qui a toujours soutenu Trump, a déclaré cette nuit que le président n'a pas démontré la stabilité et compétence ad hoc...
http://www.nbcnews.com/politics/politics-news/republican-senator-corker-says-trump-hasn-t-shown-stability-competence-n793666

Quand au sénateur Tim Scott, c'était un des plus fervent Trumpien chez les élus, mais aussi un des rares républicains à être afro-américain, il évoque carrément "l'autorité morale compromise" du président.
http://edition.cnn.com/2017/08/17/politics/tim-scott-donald-trump-charlottesville/index.html



Outre Tim Scott (seul sénateur républicain Afro-Américain), qui n'y est en effet pas allé de main morte dans son appréciation du Donald, l'autre sénateur de Caroline du Sud, Lindsay Graham (qui a un profil de maverick à la MacCain plutôt), a lui aussi ouvertement critiqué le Donald hier, s'adressant à lui par média interposé : "Par la manière dont vous avez géré la tragédie de Charlotesville, vous recevez désormais les louanges de certains des individus et groupes les plus racistes et haineux de notre pays".
http://edition.cnn.com/2017/08/16/polit ... index.html
En effet, depuis la dernière conférence de presse du Donald, il reçoit le soutien officiel de plusieurs grands sorciers ou grands dragons du KKK (je vous avoue mal m'y connaitre en grades et hiérarchie de cette association).
Du coup, Trump l'a accusé de mensonges (c'est pas comme si des membres du KKK avaient déjà publié plusieurs tweets de soutiens au président), et il s'est surtout moqué de Graham pour avoir perdu les primaires de 2016, contrairement à lui.
On avait déjà les 2 sénateurs de l'Arizona (MacCain et Flake) qui étaient plus ou moins en guerre ouverte contre le Donald, et les 3 sénateurs les plus orthodoxes (Cruz, Lee et Paul) qui ne goûtaient guère l'agenda trumpien (pas assez conservateur à leur goût), plus les 2 sénatrices rebelles habituelles du GOP (Murkowski et Collins), qui elles trouvent leur parti trop à droite sur les questions de société. Si on rajoute les 2 sénateurs de Caroline du Sud plus Corker à la liste, ça commence à faire beaucoup de sénateurs républicains hostiles à Trump.
Il est plus qu'inhabituel de voir ainsi un président et des sénateurs de son propre parti s'écharper publiquement, surtout à moins de la moitié de la première année du mandat présidentiel. Et tout cela ne devrait pas aider Trump à trouver une majorité au Sénat pour faire voter des textes de lois éventuels.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2158
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Pullo » Ven 18 Aoû 2017 20:18

Breaking news !

Ce n'est pas vraiment une surprise, car on s'y attendait depuis des semaines : le Donald se sépare de Bannon !
http://www.lemonde.fr/international/art ... _3210.html
https://www.washingtonpost.com/politics ... 9f51ccf2e2

Un sacrifice pour calmer ceux qui critiquent le Donald pour sa réaction aux événements de Charlottesville ? Une officialisation des désaccords croissants entre le président et son ex conseiller ? Les deux ?
Pullo
 
Messages: 1099
Inscription: Ven 30 Mar 2012 21:25
Localisation: Paris
Avertissements: 2

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Sam 19 Aoû 2017 00:17

Comme l'indique Le Monde, Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison Blanche, a déclaré : « Le secrétaire général de la Maison Blanche, John Kelly, et Steve Bannon se sont mis d’accord sur le fait qu’aujourd’hui serait le dernier jour de Steve ». Alors j'ignore si c'est la procédure mais on parlait du fait que le trio de généraux ayant pris la direction de la Maison Blanche ces derniers temps voulait remetre de l'ordre, Bannon était sur la liste.

Bon, est-ce que ce sera suffisant pour faire oublier la désastreuse séquence de carresses aux néo-nazis ? J'en doute. Comme d'habitude, Trump fait un truc, puis un truc inverse. Pas sur de l'efficacité au long terme de quelque côté que ce soit.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4200
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Lun 21 Aoû 2017 17:25

Eco92 a écrit:Comme l'indique Le Monde, Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison Blanche, a déclaré : « Le secrétaire général de la Maison Blanche, John Kelly, et Steve Bannon se sont mis d’accord sur le fait qu’aujourd’hui serait le dernier jour de Steve ». Alors j'ignore si c'est la procédure mais on parlait du fait que le trio de généraux ayant pris la direction de la Maison Blanche ces derniers temps voulait remetre de l'ordre, Bannon était sur la liste.

Bon, est-ce que ce sera suffisant pour faire oublier la désastreuse séquence de carresses aux néo-nazis ? J'en doute. Comme d'habitude, Trump fait un truc, puis un truc inverse. Pas sur de l'efficacité au long terme de quelque côté que ce soit.


Ce qui est étrange avec le départ de Bannon, c'est qu'il correspond à un moment où sa ligne alt right semblait reprendre du poil de la bête : départ de Priebus, croisade anti LGBT, clins d'oeil à l'extrême droite...
Mais il y a une question centrale sur laquelle Bannon a toujours échoué depuis le début avec le Donald : la politique étrangère. Bannon est un pur isolationniste pour lequel le début de mandat de Trump est sans doute une grosse déception : Trump a complètement laissé tombé son penchant non-interventionniste de campagne (Syrie, Corée du Nord, envoi de troupes supplémentaires à venir en Afghanistan...).
http://thehill.com/policy/defense/34728 ... south-asia
Les faucons ont gagné dans l'administration Trump, il n'y aura pas de retour à l'isolationnisme diplomatique et militaire. L'autre élément c'est qu'il semble bien que Kelly ait obtenu de faire le ménage dans le staff en repartant de zéro.
On notera tout de même que c'est le 10e membre (ou 9e, ça dépend de comment on comptabilise Scaramucci, puisqu'il a démissionné avant même d'avoir juridiquement accepté la nomination) de haut rang de l'administration à démissionner ou à être débarqué. En 6 mois c'est assez notable.
Concernant Bannon, on verra bien comment son retour à Breitbart impacte les liens entre Trump et l'alt right.
Pour le reste, Trump semble sortir de l'été très endommagé : outre le bilan législatif très faible (inexistant ?) pour l'heure, sa cote de popularité, déjà pas très haute, a nettement fléchi. Là aussi, c'est une première pour un président en exercice depuis si peu de temps, et qui, surtout, connait une bonne conjoncture économique et n'a pas eu à affronter pour l'heure de crise majeure (du type Katrina, crise des otages en Iran ou scandale du Watergate). C'est surement ce qu'il y a de plus inquiétant pour Trump d'ailleurs : si jamais l'économie se retournait ou si il devait faire face à une grosse crise, ça pourrait vite tourner au vilain. On a ainsi plus de 60% des sondés qui déclarent se sentir embarrassés par leur président.
https://www.axios.com/trump-increasingl ... 76566.html
D'autant que les relations avec le GOP et le Congrès semblent plus conflictuelles que jamais. Trump a ainsi officiellement apporté son soutien à Kelli Ward, l'opposante de Flake (sénateur de l'Arizona) pour les primaires du GOP, qualifiant le sortant de "toxique". Et pour la primaire du poste de sénateur de l'Alabama, les sondages donnent pour l"heure l'avantage à Moore (candidat ultra conservateur plus proche d'une ligne Cruz-Lee-Paul) face à Strange (candidat plus mainstream), soutenu par MacConnell et Trump. Si Moore emportait le siège, l'équation sénatoriale serait encore plus compliquée pour l'agenda présidentiel.
Et l'excellent site Five Thirty Eight a compilé une liste des 30 scrutins partiels (5 pour un siège à la Chambre, 25 pour les législatures d'états) effectués cette année :
https://fivethirtyeight.com/features/th ... -congress/
Le résultat pour le GOP est très inquiétant : dans toutes ces élections, les démocrates ont obtenu un résultat moyen supérieur de 16 points à leur moyenne historique dans ces 30 circonscriptions. Précision très importante toutefois : il n'y avait aucun sortant dans ces élections, c'était donc tous des sièges "ouverts". Mais pour faire basculer la Chambre l'année prochaine, les démocrates n'auraient pas besoin d'une telle progression. Maigre consolation pour les républicains et Trump : les midterms sont encore loin. Et la carte au Sénat leur est théoriquement très favorable.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2158
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 22 Aoû 2017 00:02

On le pressentait déjà, les services secrets confirment en tirant la sonnette d'alarme : depuis l'élection du Donald, ils tournent à plein régime quant à la protection du président et de sa très nombreuse famille. En août, ils ont déjà dépensé l'ensemble de leur budget de l'année, et les agents ont tous atteint leur quota maximal d'heures supplémentaires. En cause de nombreux éléments :
1) Trump a une famille très nombreuse, et la plupart de ses enfants sont adultes avec des activités (professionnelles, médiatiques ou de villégiatures) qui impliquent beaucoup de voyages, y compris à l'étranger
2) le style de vie assez dispendieux des Trump, et le nombre de déplacements très élevés du président, surtout sur les week-ends
3) des aménagements importants ont du être apportés dans les différentes résidences de Trump (Trump Tower à NYC, Mar à Largo en Floride et golf du New Jersey...), là où chez ses prédécesseurs il n'y avait généralement qu'une seule résidence à aménager (et souvent dans des lieux plus isolés, nécessitant donc moins de protection)
Précisons que lorsque les services secrets s'installent dans la Trump Tower ou à Mar a Largo, le président a refusé de leur faire cadeau des locations : le service secret paye donc la location des étages, des chambres ou des voiturettes de golfe. Trump avait réussi un joli coup de pub en renonçant à ses indemnités de président. Problème : un week-end à Mar a Largo ou la protection de sa femme et du petit dernier restés à NYC lui rapporte beaucoup plus qu'un an de traitement présidentiel.
Les services secrets réclament donc une hausse assez conséquente de leur budget. Le Congrès étudie le dossier, et semble embêté par tout ça : d'un côté on ne rigole pas avec la protection du président et de son entourage aux USA, de l'autre le Congrès déteste voter des rallonges budgétaires, et certaines voix se font entendre pour exiger du Donald et de son entourage un style de vie moins "milliardaire". Personnellement je ne comprends pas que Trump facture aux services secrets l'occupation de ses résidences privées au prétexte qu'elles sont aussi des lieux de villégiature locatifs.
Les sommes évoquées étant assez folles (un week-end à Mar a Largo coute 3 millions de dollars aux services secrets, rien que la location d'une voiturette de golfe étant facturée 60 000 $ sur un tel séjour).
http://www.cnn.com/2017/08/21/politics/ ... index.html
Encore une fois, ce qui saute aux yeux est la ligne trumpiste du "faites ce que je dis pas ce que je fais". Les journalistes ressortent avec gourmandise ses anciens tweets où il critiquait les dépenses de la famille Obama et ses vacances.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2158
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'animation, à la vie associative et à la vie des quartiers

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques locales d'animation, de vie associative et de vie des quartiers : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités