Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Ven 17 Fév 2017 18:20

guillaume44 a écrit:Cette conférence n'était pas des meilleurs effets.
La politique étrangère et la gestion de l'affaire Flynn sont sous le feu critique des sénateurs McCain, Graham et Corker. A les entendre, l'on se demande même s'ils ne seraient pas ravi qu'il y ait eu des collusions entre la campagne Trump et les services secrets russes pour le destituer. Malheureusement pour eux, cela ne semble pas être la cas, même le New York-Times l'a admis quant on lit précisément l'article.
D'ailleurs, je ne comprend pas trop leur critique car l'administration Trump ne cesse de répéter que les sanctions contre la Russie seront levées seulement si elle rétrocède la Crimée à l'Ukraine.
En tous cas, Trump a bien conscience du danger voilà pourquoi il retourne rejoindre sa base en Caroline du Sud et en Floride ce week-end. Il est très populaire au près de sa base et celle-ci considère que les interférences russes sont simplement une diversion pour le délégitimer.
Si le GOP cherche à le destituer, la perte de prestige sera lourde.
En tout état de cause, c'est dommage ce qu'il arrive à l'administration Trump. Celle-ci avait plutôt bien démarré (du moins en communication) grace aux investissements des Big Three de l'automobile dans le Michigan, de l'embauche de 1800 ingénieurs chez Lockheed Martins..
Mais patatra comme toujours avec Trump dès qu'il fait du bon boulot, il rase tout avec des trucs polluants sa campagne (l'affaire Flynn, le décret sur les réfugiés...)


Je peux me tromper, mais je crois que concernant les affaires russes, vous mélangez un peu le dossier "hacking électoral" avec le dossier "diplomatie et ingérence directe".
Dans le premier cas, il est désormais acquis (même Trump le reconnait) que le hacking du parti démocrate a été l'oeuvre du gouvernement russe, mais que ce hacking s'est limité aux mails des démocrates, il ne visait pas une modification des votes le jour J (aucun hacker n'a modifié les listes électorales par exemple). Sur ce volet là, l'administration Trump n'est accusée de rien du tout. Et je pense qu'au final, l'impact de ce hacking a été très faible, voire inexistant, sur le résultat de l'élection (à mon avis c'est surtout la relance artificielle du dossier pourtant vide de l'emailgate par le directeur du FBI une semaine avant le vote qui coute à Clinton son élection, pas le hacking du parti démocrate juste avant la convention).
Par contre, sur le second volet, des relations entre certains membres de l'équipe Trump et le gouvernement russe, là c'est beaucoup plus problématique. Il est désormais acquis que Flynn a bien, dès la fin d'année 2016, entretenu des échanges directs avec l'ambassadeur russe. Et, d'après les différentes fuites dans la presse, il semble qu'il ne soit pas le seul membre de l’administration Trump dans ce cas. Or, il existe une loi fédérale, le Logan Act, qui interdit à tout citoyen privé américain de s'entretenir directement avec un état hostile aux USA (le texte parle de pays ayant "any disputes or controversies with the United States of America", ce qui, rien qu'au regard des sanctions, est incontestablement le cas de la Russie). Dans un premier temps, Flynn s'est défendu en disant qu'il n'avait parlé que de la pluie et du beau temps avec l'ambassadeur russe, et qu'il ne lui a jamais parlé d'affaires diplomatiques. Cette ligne a été la ligne officielle de l'administration Trump jusqu'à la semaine dernière, portée par le VP Pence. Or, dès début janvier, l'administration Obama avait les enregistrements des conversations téléphoniques (et oui, le gouvernement US écoute les conversations du diplomate russe, incroyable...). Quelques jours avant la passation de pouvoir, ils ont informé l'équipe Trump que Flynn mentait. L'administration Trump a sciemment choisi d'ignorer cette information, et a sciemment continué à couvrir le mensonge de Flynn. Jusqu'à ce qu'une fuite interne à l'administration Trump ne balance les enregistrements à la presse, prouvant que Flynn avait bien promis à l'ambassadeur russe la fin des sanctions (sur le cas de Flynn, il ne fait pas de doute qu'il tombe sous le coup du Logan Act et que son dossier est judiciairement parlant très mal parti). La question est désormais de savoir si Flynn était en mission ou si il a agi de son propre chef. On suppose que c'est la deuxième option qui sera retenue par la Maison Blanche, mais comme pour le moment ils nous font une fillonnade en refusant de parler de l'éléphant dans la pièce. Tout comme Fillon, pour l'heure, il parle de la forme mais pas du fond, et critique surtout les fuites. Mais le simple fait qu'ils aient maintenu à Flynn leur confiance entre le moment où l'administration Obama leur a transmis la teneur des discussions et le moment où elles ont fuité dans la presse est extrêmement mauvais. Si on ajoute à ça les fuites actuelles selon lesquelles Flynn ne serait pas le seul membre de l'administration à avoir papoté directement avec les autorités russes...
Concernant une éventuelle destitution de Trump, elle ne viendra pas des liens avec la Russie. Si un jour le Congrès veut se débarrasser de lui, il y aura plus simple : le groupe Trump reçoit des revenus de pays étrangers, et à travers lui le président Trump. Le Congrès pourrait déjà destituer le président Trump le plus légalement du monde sur ce simple élément. Si il en avait la volonté. Tant que ce ne sera pas le cas, Trump est tranquille. Mais si un jour le Congrès veut se débarrasser de lui, le motif est déjà tout trouvé, et la Russie n'aura rien à voir là dedans.
Concernant la base, il a gagné et les primaires et la générale comme ça (et grâce à ses adversaires aussi). La question est : peut-on gouverner efficacement un pays avec cette seule base ? Pendant 4 ans ? Surtout un pays aussi profondément divisé que les USA ?
Concernant le "bon démarrage" de Trump, vous le dites vous même : tout cela n'était que de la communication. Dans le cas des big three, aucun emploi n'a été créé, la destruction d'emplois a été inférieure au plan initial, concernant des projets futurs d'installation au Mexique, contre la promesse d'une future baisse de l'impôt sur les sociétés (mais sur cette promesse là, je ne m'inquiète pas, elle sera tenue, ce serait con de ne pas faire économiser au groupe Trump encore une fois des milliards d'impôts). Aucune usine déjà existante au Mexique n'a pour l'heure été fermée, aucun droit de douane n'a pour l'heure été relevé, la Chine a plutôt été caressée dans le sens du poil (et oui, rouler des mécaniques devant le Mexique c'est facile, devant Pékin c'est un poil plus compliqué à priori). Quant au mur et au plan de financement des infrastructures, tout cela est très bien parti pour rester ensablé dans les méandres du Congrès (pour le mur, vu l'inefficacité de la chose, ce serait pas plus mal, pour les infrastructures ce serait plus embêtant). Reste la lutte contre l'immigration. Pour l'heure, le muslim-ban, c'est pas fameux.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2170
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede ploumploum » Ven 17 Fév 2017 21:41

Le climatosceptique Scott Pruitt est confirmé à la tête de l'EPA (l'Agence de protection de l'environnement) par 52 voix voix pour / 46 contre

Chez les pour, il y a deux démocrates
Chez les contre, on retrouve la républicaine Susan Collins

2 non-votants (dont McCain)

https://www.nytimes.com/interactive/201 ... share&_r=1
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12342
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique américaine

Messagede guillaume44 » Sam 18 Fév 2017 02:39

Parmi les 2 sénateurs démocrates, ayant voté la nomination il y a la sénatrice du Dakota Nord et l'inévitable Joe manchin de Virginie Occidentale. Ce dernier s'est d'ailleurs illustré avant hier en participant à la signature du décret mettant fin aux réglementation sur l'industrie du charbon. Il était à la maison blanche en présence de Mitch o Connell, Rand Paul du Kentucky et de quelques mineurs de virginie occidentale pour assister à la signature de Trump sur ce décret.
De ce que je lis dans la presse américaine, la base démocrate est furieuse contre lui et l'appelle le "Vichy démocrate". Cette base pense qu'il serait plus judicieux de se battre en Idaho, Louisiane et virginie occidentale avec leurs valeurs libérale plutôt que de se compromettre avec des "blue démocrats" qui ne représente plus rien.
guillaume44
 
Messages: 153
Inscription: Mar 1 Mar 2016 21:40

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Sam 18 Fév 2017 18:59

ploumploum a écrit:Le climatosceptique Scott Pruitt est confirmé à la tête de l'EPA (l'Agence de protection de l'environnement) par 52 voix voix pour / 46 contre

Chez les pour, il y a deux démocrates
Chez les contre, on retrouve la républicaine Susan Collins

2 non-votants (dont McCain)

https://www.nytimes.com/interactive/201 ... share&_r=1


On retiendra, pour la postérité, que lors de son audition, Pruitt a reconnu du bout des lèvres que l'activité humaine avait bien un impact sur le réchauffement climatique.
Pour Manchin et Heitkamp, rappelons surtout qu'ils sont élus de 2 états aux ressources fossiles importantes.

guillaume44 a écrit: Cette base pense qu'il serait plus judicieux de se battre en Idaho, Louisiane et virginie occidentale avec leurs valeurs libérale plutôt que de se compromettre avec des "blue démocrats" qui ne représente plus rien.


Quand vous parlez de valeurs libérales, vous voulez dire au sens américain ou au sens français du terme ? Le libéralisme français, en effet, en Louisiane ou en Virginie Occidentale, ça ramènera pas beaucoup d'électeurs. Par contre, le libéralisme US (la hausse des salaires et des protections sociales pour résumer), ça peut peut-être marcher.
Manchin est vraiment une espèce désormais à part : très conservateur sur les questions de société (pro-guns, pro-life, religieux, pas un fan du mariage gay...), mais à gauche toute en économie et sur les questions sociales (là dessus c'est plutôt un sandersien : il est pour la hausse des salaires et de la protection sociale). Et sur l'environnement, c'est un élu de Virginie Occidentale : les emplois et les votes passent avant la protection de l'environnement. C'est même pas de l'idéologie ou un choix à ce niveau là, juste du pragmatisme.
Ne vous inquiétez pas pour lui et Heitkamp : l'équipe bleue espère bien les voir conserver leur siège en 2018. C'est d'ailleurs bien pour ça qu'ils ne se font pas taper sur les doigts par le parti de l'âne pour leurs votes. Par contre, en effet, la base démocrate est désormais nettement moins conciliante sur tout ça. Elle veut que ses élus ne laissent rien passer à Trump. Mais bon, la base démocrate en Virginie Occidentale ou dans le Dakota, comment dire... :).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2170
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede guillaume44 » Mar 21 Fév 2017 00:33

La base démocrate ne souhaite rien laisser passer à Trump. Certains démocrates tentent du coup de calmer le jeu sur une éventuelle destitution de Trump en tentant d'expliquer qu'actuellement rien ne l'a justifié et que ça ne pourrait pas arriver avant au minimum 2 ans et les mid term (sauf scandale majeur).
Cette haine de Trump se retranscrit également contre les "vichy démocrats" dont Manchin. Il faut aller conquérir la Virginie occidentale, la Louisiane et le Dakota Nord avec une ligne mariage gay, immigration et respect des droits des minorités.
Le Gop à tout de même une lourde responsabilité dans le démembrement de la démocratie américaine.
La politique de l'obstruction à tout va pendant les mandats d'obama n'ont fait qu'attiser les tensions et la haine entre les 2 Amériques. Trump n'y est pour rien mais il ne fait pas grand chose pour apaiser les tensions actuellement.
guillaume44
 
Messages: 153
Inscription: Mar 1 Mar 2016 21:40

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 21 Fév 2017 02:16

guillaume44 a écrit:La politique de l'obstruction à tout va pendant les mandats d'obama n'ont fait qu'attiser les tensions et la haine entre les 2 Amériques. Trump n'y est pour rien mais il ne fait pas grand chose pour apaiser les tensions actuellement.


On peut même dire qu'il tente d'éteindre l'incendie avec du kérosène...
Quant à la haine entre les 2 Amériques, je pense que c'est désormais acté pour durer très longtemps. Et qu'à moins que les 2 partis ne changent leur manière de faire de la politique et ne réforment profondément le système institutionnel, c'est pas près de s'améliorer.
En attendant, la dérive populiste du pouvoir est de plus en plus manifeste. Après le "massacre" imaginaire de Bowling green par Conway (https://www.washingtonpost.com/news/the ... ee3f628b87), après "l'attentat" d'Atlanta par Spicer (http://www.thedailybeast.com/articles/2 ... ttack.html), Trump, lors de son meeting, s'est lamenté sur une "attaque" en Suède (http://www.cnn.com/2017/02/19/politics/ ... index.html).
Au cours de ce meeting il a aussi désigné l'ennemi du peuple américain, rien que ça. Ce n'est ni la mondialisation, ni les délocalisations, ni le chômage, ni même le terrorisme islamiste, ou la Chine, même pas l'immigré mexicain. Non, c'est juste la presse. Enfin, on suppose que FOX et Rush Limbaugh ne sont pas concernés.
https://www.nytimes.com/2017/02/17/busi ... .html?_r=0
Au cours du même meeting, il a dit qu'il avait demandé au ministère de la justice d'enquêter sur les fuites pour mettre en prison les méchants journalistes. Dénoncer des attentats imaginaires, attaquer la liberté de la presse et l'indépendance de la justice en un seul meeting, heureusement que la campagne est finie...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2170
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede Eco92 » Mar 21 Fév 2017 09:01

Corondar a écrit:Au cours de ce meeting il a aussi désigné l'ennemi du peuple américain, rien que ça. Ce n'est ni la mondialisation, ni les délocalisations, ni le chômage, ni même le terrorisme islamiste, ou la Chine, même pas l'immigré mexicain. Non, c'est juste la presse. Enfin, on suppose que FOX et Rush Limbaugh ne sont pas concernés.


Dans cette conférence il y a eu des moments hallucinant, comme quand il a demandé à avoir des questions gentilles et donné la parole à un journaliste à cette condition puis s'est plaint que ce n'était pas une question simple et gentille...

Et Fox News, même Fox News, qu'il avait encensé la veille, a commencé à dire que ce n'était pas possible. Dans son émission (très populaire) Shepard Smith, qui travaille sur Fox depuis 15 ans, déclare ""Ce que nous voyons tous les jours est délirant. C'est fou. Il ne cesse de répéter des choses qui ne sont pas du tout vraies afin d'esquiver la question de la Russie, comme si nous étions des idiots complets de lui demander quelque chose. Vraiment? Votre opposition a été hackée, les Russes sont responsables, et vos collaborateurs étaient au téléphone avec la Russie le jour même où c'est arrivé, et nous sommes idiots de vous poser la question? Non, monsieur, s'emporte Shepard Smith. Vous devez une réponse aux Américains. [...] Nous avons le droit de savoir. Vous nous qualifiez de fake news, nous rabaissez comme des enfants pour poser ces questions au nom des Américains. Les gens méritent des réponses, au minimum." "

Chris Wallace, présentateur de Fox & Friends, une émission fétiche de Trump, s'en est pris à Reince Priebus, chef de cabinet de Donald Trump à la Maison Blanche : "Reince, voila le problème. Je n'ai pas de souci avec le fait que vous vous plaignez d'un article. Mais le président est allé bien plus loin que ça. Il a parlé de fake medias, pas seulement de certaines histoires, mais de tous les médias, qui sont l'ennemi de l'Etat. Nous n'avons pas d'organisme de propagande dans ce pays. C'est ce qu'ils ont dans les dictatures".

http://www.lexpress.fr/actualite/medias/c-est-delirant-des-journalistes-de-fox-news-s-en-prennent-a-donald-trump_1880968.html
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4233
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique américaine

Messagede jean24 » Mar 21 Fév 2017 11:45

Corondar a écrit:Trump, lors de son meeting, s'est lamenté sur une "attaque" en Suède
Dénoncer des attentats imaginaires, attaquer la liberté de la presse et l'indépendance de la justice en un seul meeting, heureusement que la campagne est finie...

En parlant de campagne j'ai été une des rares personnes à être un peu neutre sur Trump, ce qui au final m'a permis de faire de bons pronostics sur 48 Etats (plus le district de Columbia), et je remarque que beaucoup de gens, qui n'ayant rien appris de leurs erreurs continuent avec une objectivité exemplaire.
En effet sans mentionner de noms (pour respecter ces règles du forum qui ont de larges interprétations en fonction que ce soit un simple contributeur ou un m..........) une personne écrivant beaucoup dans ce sujet ne fait pas trop preuves d’objectivité.

Venons-en à la citation ci dessus, Trump n'a jamais parlé d'attaques terroristes ! Voila la citation exacte :
Trump a écrit:"Regardez ce qui se passe en Allemagne, regardez ce qui s'est passé hier soir en Suède. La Suède, qui l'aurait cru? La Suède. Ils ont accueilli beaucoup de réfugiés, et maintenant ils ont des problèmes comme ils ne l'auraient jamais pensé"

Est ce qu'ils parlent d'attentats ou de problèmes liés à l'immigration ? Quand on parle de "problèmes" il ne faut pas immédiatement pensé attentat, il n'a pas dit le mot "attentat" et pouvait très bien parler d’émeutes (comme celles qui se déroulent actuellement à Stockolm) ou d'autres problèmes communautaires. Donc soyez anti-Trump si vous voulez (ou défendez le je m'en fous) mais respectez les règles du forum qui interdisent les fausses informations. Moi je me contenterai d'être neutre.
jean24
 
Messages: 518
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 13:05

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mar 21 Fév 2017 12:44

jean24 a écrit:
Corondar a écrit:Trump, lors de son meeting, s'est lamenté sur une "attaque" en Suède
Dénoncer des attentats imaginaires, attaquer la liberté de la presse et l'indépendance de la justice en un seul meeting, heureusement que la campagne est finie...

En parlant de campagne j'ai été une des rares personnes à être un peu neutre sur Trump, ce qui au final m'a permis de faire de bons pronostics sur 48 Etats (plus le district de Columbia), et je remarque que beaucoup de gens, qui n'ayant rien appris de leurs erreurs continuent avec une objectivité exemplaire.
En effet sans mentionner de noms (pour respecter ces règles du forum qui ont de larges interprétations en fonction que ce soit un simple contributeur ou un m..........) une personne écrivant beaucoup dans ce sujet ne fait pas trop preuves d’objectivité.

Venons-en à la citation ci dessus, Trump n'a jamais parlé d'attaques terroristes ! Voila la citation exacte :
Trump a écrit:"Regardez ce qui se passe en Allemagne, regardez ce qui s'est passé hier soir en Suède. La Suède, qui l'aurait cru? La Suède. Ils ont accueilli beaucoup de réfugiés, et maintenant ils ont des problèmes comme ils ne l'auraient jamais pensé"

Est ce qu'ils parlent d'attentats ou de problèmes liés à l'immigration ? Quand on parle de "problèmes" il ne faut pas immédiatement pensé attentat, il n'a pas dit le mot "attentat" et pouvait très bien parler d’émeutes (comme celles qui se déroulent actuellement à Stockolm) ou d'autres problèmes communautaires. Donc soyez anti-Trump si vous voulez (ou défendez le je m'en fous) mais respectez les règles du forum qui interdisent les fausses informations. Moi je me contenterai d'être neutre.


Mon pseudo c'est Corondar : C.O.R.O.N.D.A.R. Vous pouvez me citer hein, ça n'enfreint aucune règle du forum. Si je vous suis bien, relater les propos de Trump est un manque d'objectivité ?
Concernant la phrase que vous citez, ça aurait été bien de citer l'ensemble du passage. La phrase en question est cernée par un rappel des attentats de Paris et de Nice (avant, et après). Et quand il parle de ce qui s'est passé "hier soir en Suède", il faisait référence à un événement précis. Lequel ? Personne ne le sait. On sait juste qu'il a vu un reportage sur la FOX parlant en effet de la hausse de la criminalité. Des émeutes actuellement à Stockholm ? A ma connaissance il y en a eu dans la capitale suédoise en 2013 et au printemps de l'année dernière (enfin, des émeutes, on était assez proche de ce qu'il se passe actuellement en France suite à la bavure sur Theo). Mais rien de spécial sur la soirée dont parle Trump (à part le reportage de FOX).
Quand vous êtes président, on attend de vous des discours clairs avec une pensée précise, pas des "informations" balancées au petit bonheur la chance, amalgamant tout et n'importe quoi, en comptant sur le gars qui écoute pour faire l'exégèse de votre pensée ("non, mais en fait il a pas voulu dire ce que vous pensiez que ça voulait dire..."). Je cherche à voir la comparaison possible entre une éventuelle hausse de la criminalité en Suède et les attentats de Paris et de Nice ? Surtout, j'ai du mal à voir comment on peut, intellectuellement parlant, légitimement parler d'un phénomène de fonds telle que la criminalité (ou même des émeutes dans un quartier) et le situer dans un instant T "hier soir". Si je comprends bien la ligne de Trump, il a voulu dire "Regardez hier soir en Suède, la criminalité a explosé" ? Ou, "Hier soir en Suède les problèmes communautaires ont explosé" ? Et je ne parle même pas du fait qu'il reste à démontrer un lien entre ça et l'immigration (parce que ça non plus, c'était pas dans le discours). Avec la sortie de Trump, on en est à la troisième "information" sur des faits imaginaires, après Conway et Spicer (3 fois, j'appelle plus ça un accident ou une coïncidence, mais bien une stratégie de communication). Je ne sais pas si vous avez regardé le meeting de Trump en direct ? Ce fut mon cas. En l'écoutant j'ai réellement cru qu'il parlait d'un événement précis ayant eu lieu la veille au soir en Suède (et, très sincèrement, en le réécoutant, il parait difficile de ne pas comprendre qu'il parle d'un événement précis, qu'il met bien en parallèle avec les attentats de Paris et de Nice). J'ai eu beau cherché je n'ai rien trouvé. On parle d'un président qui assure en direct lors d'une conférence qu'il est le président depuis Reagan à avoir eu la plus grande marge au collège électoral. Un journaliste lui rappelle qu'Obama en a eu plus que lui. Trump dit alors qu'il voulait parler de président républicain. Déjà, il ne le précisait pas dans sa première phrase. Mais, là aussi, perdu, George Bush (père) en a eu plus que lui. J'imagine que là aussi il fallait faire de l’exégèse et lire entre les lignes ?
Ceci étant dit, je suis persuadé que c'est bien là le but de la manœuvre : tenir des propos suffisamment ambigus et voilés pour que la base entende ce qu'elle veut entendre, créer suffisamment de polémiques pour dénoncer les attaques des anti (réels ou imaginaires), et embourber le tout dans un débat sémantique sans fin (Spicer voulait en fait parler d'Orlando mais pas d'Atlanta, Conway voulait parler du "massacre" qui aurait pu se produire, Trump voulait parler de problèmes communautaires mais pas d'un événement précis...).
Sa phrase sur la Suède, c'est du même acabit. Il parle de Nice et de Paris, et nous dit, "C'est comme en Suède hier soir". Pas plus de précision, débrouillez vous avec ça. Oui, Trump fait usage d alternative facts. Si le dire, le souligner, et le dénoncer pour ce que c'est (une manipulation des faits et de la vérité, et une stratégie de communication), fait de moi un horrible anti-Trump pro-médias, ainsi soit-il...
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2170
Inscription: Mar 26 Jan 2010 02:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede jean24 » Mar 21 Fév 2017 14:11

C.O.R.O.N.D.A.R a écrit:Si je vous suis bien, relater les propos de Trump est un manque d'objectivité ?
Lequel ? Personne ne le sait.

Définition d’objectivité : qualité de ce qui est conforme à la réalité, d'un jugement qui décrit les faits avec exactitude
Donc l'exactitude ne pas être une phrase (de notre cher modérateur C.O.R.O.N.D.A.R) : personne ne le sait, si personne ne le sait alors c'est subjectif. Donc comme personne ne le sait, ça n'est pas la peine d'imaginer qu'il parlait d'attentats, il n'a pas dit le mot attentat de tout cette tirade, ce qui ne vous empêche pas de déclarer :
C.O.R.O.N.D.A.R a écrit:Trump, lors de son meeting, s'est lamenté sur une "attaque" en Suède
Dénoncer des attentats imaginaires, attaquer la liberté de la presse et l'indépendance de la justice en un seul meeting, heureusement que la campagne est finie...

Donc soit il a dit les mots "attaques" et "attentats" et dans ce cas je suis un menteur, soit il ne les a pas dit et C.O.R.O.N.D.A.R est un menteur, problème pour notre modérateur, il n'a dit ni le mot "attaque" et encore moins le mot "attentat" mais il parait "qu'il dénonce des attentats imaginaires".


C.O.R.O.N.D.A.R a écrit:Quand vous êtes président, on attend de vous des discours clairs avec une pensée précise, pas des "informations" balancées au petit bonheur la chance

Voilà une pensée intelligente sur cette affaire, à la place de dire : "il dénonce des attentats imaginaires", C.O.R.O.N.D.A.R aurait pu dire : "le discours n'était pas claire avec une pensée peu précise", et la Jean24 (ou J.E.A.N.2.4) aurait trouvé ça plus objectif. Puisque J.E.A.N.2.4, quand C.O.R.O.N.D.A.R dit que :
C.O.R.O.N.D.A.R a écrit:On parle d'un président qui assure en direct lors d'une conférence qu'il est le président depuis Reagan à avoir eu la plus grande marge au collège électoral. Un journaliste lui rappelle qu'Obama en a eu plus que lui. Trump dit alors qu'il voulait parler de président républicain. Déjà, il ne le précisait pas dans sa première phrase. Mais, là aussi, perdu, George Bush (père) en a eu plus que lui.

J.E.A.N.2.4 ne trouve pas ça subjectif mais objectif puisque c'est vrai, en revanche quand C.O.R.O.N.D.A.R déclare : "il dénonce des attentats imaginaires" J.E.A.N.2.4 remet les pendules à l'heure (ou les points dur les "i" ou entre les lettres de JEAN24 ou de CORONDAR)

C.O.R.O.N.D.A.R a écrit:Si le dire, le souligner, et le dénoncer pour ce que c'est (une manipulation des faits et de la vérité), fait de moi un horrible anti-Trump pro-médias, ainsi soit-il...

Pro-média je ne sais pas, mais non objectif, un peu quand même, quoi qu'il fasse vous n’arrêtez pas de dire que c'est un désastre pour l'économie, peu efficace contre le terrorisme, obsolète, trop lent, etc.
Par exemple sur le muslim ban, nos journalistes n'ont pas lu le décret, bon moi non plus j'ai perdu de cette faculté de comprendre l'anglais facilement, mais j'ai au moins compris que la liste des sept pays étaient non pas issu des pays qui envoyaient le plus de terroriste mais des pays à risque. Comment les pays à risque sont ils déterminés ? ça a été fait sous Obama, et les conditions étaient grosso modo :
- un risque islamiste, ça tout le monde l'a compris
- un Etat contesté, ça c'était moins dit

Donc en reprenant les sept pays : (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen), on remarque que seul l'Iran n'est pas en guerre civile. Donc certes la majorité des terroristes viennent d'autres pays, dont certains sont en guerre civile ou souffrent de contestations internes, la Turquie, le Pakistan, l'Afghanistan entre autres mais les deux premiers ont une armée puissante et une traque des terroristes performantes (malgré les nombreux attentats, je tiens à rappeler qu'il suffit que les services anti-terroriste échouent une seule et unique fois pour qu'il y'ait un attentat, et à coté d'un attentat, il y'en a souvent une dizaine qui sont évités) contrairement aux pays visés par le muslim ban.
Maintenant remettons les choses à l'heure pour éviter que l'on m'accuse de pro-Trump ou de pro-muslimban (je suis contre car je suis pour une immigration bien gérée), je rend à César ce qui est à César, ce qui est à C.O.R.O.N.D.A.R à C.O.R.O.N.D.A.R, ce qui est à Trump à Trump et j'aime que les choses soient vraies.
jean24
 
Messages: 518
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 13:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'action sociale et à la solidarité

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques sociales locales : les acteurs et contextes d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention (l'enfance et la famille, les personnes âgées, les handicapés, la lutte contre l'exclusion, la santé...)...

Découvrir l'ouvrage

Les compétences du conseil municipal, du maire et des adjoints

Joël Clérembaux

Les communes ont des compétences multiples, dont certaines seulement sont clairement identifiées par le Code général des collectivités territoriales ; les lois de décentralisation et la...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité