Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique américaine

Ce forum permet de réagir sur tous les évènements politiques qui ne concernent ni la France ni l'Europe. Exprimez-vous sur les élections, décisions ou nominations dans le reste du monde.

Re: La vie politique américaine

Messagede pop03 » Mer 4 Jan 2017 10:07

Corondar a écrit:Concernant la politique économique de Trump, il semble se confirmer qu'il s'engage à offrir des taux d'imposition très bas aux grands groupes qui s'engageraient à ne pas délocaliser à l'étranger.


En tout cas, victoire de Trump sur l'un de ses thèmes principaux: les délocalisations.
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20 ... xique.html

Trump fait plier Ford qui renonce à délocaliser au Mexique. C'est un revirement inattendu. Le groupe automobile américain Ford a annoncé qu'il annulait la construction d'une nouvelle usine de 1,6 milliard de dollars au Mexique afin d'investir dans une de ses installations dans le nord des Etats-Unis pour y fabriquer véhicules autonomes et électriques.
Le gouvernement mexicain regrette la décision de Ford Motor Company d'annuler le projet d'investissement à San Luis Potosi.

Donald Trump a réaffirmé mardi son cap protectionniste en prenant pour cible l'industrie automobile américaine.
General Motors n'a pas non plus été épargné et s'est retrouvé mardi dans le collimateur du futur président américain, qui l'a menacé de sanctions douanières s'il ne fabriquait pas aux Etats-Unis les voitures qu'il y vend.


Le PDG de Ford a justifié son changement de pied par le fait que les conditions de marché avaient évolué, expliquant que le constructeur comptait désormais profiter du climat « pro-business » que M. Trump a promis d’instaurer. Les entreprises américaines attendent en effet beaucoup de la réforme fiscale annoncée pendant la campagne. Celle-ci vise à faire passer le taux d’impôt des sociétés de 35 % à 15 %. Dans le même temps, le président élu a menacé d’instaurer une taxe de 35 % pour les produits fabriqués par les entreprises américaines au Mexique.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html
pop03
 
Messages: 1489
Inscription: Jeu 26 Fév 2015 01:04

Re: La vie politique américaine

Messagede jean24 » Mer 4 Jan 2017 12:00

manudu83 a écrit:Cependant alors que les démocrates ne sont que 188, Nancy Pelosi enregistre 189 votes.

Euh pas du tout ! Ils en ont 194 !
jean24
 
Messages: 590
Inscription: Mar 26 Aoû 2014 12:05

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Mer 4 Jan 2017 18:09

pop03 a écrit:
Corondar a écrit:Concernant la politique économique de Trump, il semble se confirmer qu'il s'engage à offrir des taux d'imposition très bas aux grands groupes qui s'engageraient à ne pas délocaliser à l'étranger.


En tout cas, victoire de Trump sur l'un de ses thèmes principaux: les délocalisations.
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20 ... xique.html

Trump fait plier Ford qui renonce à délocaliser au Mexique. C'est un revirement inattendu. Le groupe automobile américain Ford a annoncé qu'il annulait la construction d'une nouvelle usine de 1,6 milliard de dollars au Mexique afin d'investir dans une de ses installations dans le nord des Etats-Unis pour y fabriquer véhicules autonomes et électriques.
Le gouvernement mexicain regrette la décision de Ford Motor Company d'annuler le projet d'investissement à San Luis Potosi.

Donald Trump a réaffirmé mardi son cap protectionniste en prenant pour cible l'industrie automobile américaine.
General Motors n'a pas non plus été épargné et s'est retrouvé mardi dans le collimateur du futur président américain, qui l'a menacé de sanctions douanières s'il ne fabriquait pas aux Etats-Unis les voitures qu'il y vend.


Le PDG de Ford a justifié son changement de pied par le fait que les conditions de marché avaient évolué, expliquant que le constructeur comptait désormais profiter du climat « pro-business » que M. Trump a promis d’instaurer. Les entreprises américaines attendent en effet beaucoup de la réforme fiscale annoncée pendant la campagne. Celle-ci vise à faire passer le taux d’impôt des sociétés de 35 % à 15 %. Dans le même temps, le président élu a menacé d’instaurer une taxe de 35 % pour les produits fabriqués par les entreprises américaines au Mexique.
http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... _3222.html


On notera l'ironie de la chose : l'usine de Ford dont il est question ici, produit des voitures...électriques :).
Concernant tout ça, il est encore un peu pour parler de victoire durable et définitive de Trump sur les délocalisations. Si j'ai bien suivi sa campagne, son objectif n'est pas simplement d'empêcher de futures délocalisations, mais bien de rapatrier les délocalisations passées.
Pour la baisse des impôts, à priori, avec le Congrès qu'il a, Trump n'aura pas de mal à faire voter la baisse de l'impôt des sociétés (qui bénéficiera au passage à toutes les entreprises, pas seulement à celles qui ne délocalisent pas, ce qui permettra à Trump, Mnuchin et Ross d'économiser des milliards aussi par la même occasion...). Pour les droits de douanes, c'est encore un peu tôt pour tirer des conclusions et voir comment tout cela va évoluer.
D'ailleurs, General Motors, a tenu à rappeler qu'ils étaient dans une situation un peu particulière par rapport à l'ALENA, et qu'ils attendaient des précisions de la part de Trump, tout comme le gouvernement canadien d'ailleurs. En effet, Trump annonce la hausse des taxes douanières pour le Mexique, mais quid de l'ALENA et du Canada ? En l’occurrence, General Motors a créé des partenariats industriels sur le modèle européen d'Airbus : des pièces sont ainsi construites au Canada et au Mexique, puis envoyées aux USA pour y être assemblées (ces voitures visant aussi bien le marché de l'ALENA que des marchés extérieurs).
On ne sait pas bien ce que ce genre de synergies industrielles pourraient devenir à l'avenir, d'autant que le Canada ne sait toujours pas à quelle sauce il va être mangé. Lui aussi a vu des entreprises américaines venir s'installer sur son sol, mais Trump parle quasiment uniquement du Mexique mais pas du Canada (qui bénéficie des mêmes traités que le Mexique, et il parait difficile de traiter l'un sans traiter l'autre, en tout cas, un petit brainstorming sur l'ALENA s'imposerait). Pourtant le Canada aussi a "volé" des emplois aux Américains. Allez comprendre... Peut-être parce que dans l'esprit du Donald, les Canadiens sont moins drogués et criminels ?
Bref, comme souvent, il est très rare que des questions complexes puissent être résolues par des réponses simples. Et je ne parle même pas des éventuelles conséquences négatives sur le long terme de telles politiques (représailles mexicaines et canadiennes ?). Et puis surtout, on sait tous que le nœud du problème se situe surtout en Asie. C'est surtout sur les relations commerciales avec Pékin qu'on pourra se faire une idée sur le protectionnisme trumpien.

jean24 a écrit:Euh pas du tout ! Ils en ont 194 !


Je pense que Manu a confondu avec l'assemblée sortante, où les démocrates étaient bien 188. Pelosi a donc 5 voix de moins que son total théorique, et Ryan a vu 2 voix lui échapper (il y a 194 démocrates et 241 républicains à la Chambre). Après, le vote étant secret, il a pu y avoir des transferts. Mais j'en doute.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2545
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede manudu83 » Mer 4 Jan 2017 20:13

Corondar a écrit:
jean24 a écrit:Euh pas du tout ! Ils en ont 194 !


Je pense que Manu a confondu avec l'assemblée sortante, où les démocrates étaient bien 188. Pelosi a donc 5 voix de moins que son total théorique, et Ryan a vu 2 voix lui échapper (il y a 194 démocrates et 241 républicains à la Chambre). Après, le vote étant secret, il a pu y avoir des transferts. Mais j'en doute.


effectivement j'ai pris l'ancienne assemblée...

Résultats complets :

Paul Ryan (R) : 239
Nancy Pelosi (D): 189
Tim Ryan (D) : 2
Jim Cooper (D) :1
John Lewis (D) :1
Dan Webster (R) : 1
Total : 433
Non votants : 2
manudu83
 
Messages: 4036
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique américaine

Messagede guillaume44 » Jeu 5 Jan 2017 00:32

Les démocrates prévoient de combattre farouchement 8 nominations :
Scott Pruitt (environnement) car pro énergie fossile
Mc Nuchin au trésor pour la manière font un s'est enrichi pendant la crise financière de 2008
Sessions à la justice pour des propos racistes qu'il aurai tenu il y a 40 ans.
Price pour ses propositions visant à la privatisation du Medicare par le passé.
Pullzer au travail pour ses positions anti augmentations de salaire par le passé.
Tillersson pour des conflits d'intérêts avec Exon Mobil et ses liens avec la Russie.
Betsy De Vos car idéologue de l'école du libre choix et sans expérience
Rick Perry à l'énergie car anti environnement.

À par ça, Rex Tillerson a quand même reçu les soutiens de Condoleeza Rice et W. Ce dernier le contacte même régulièrement d'après certaines rumeurs... Je ne me fais donc pas trop de soucis pour lui en dépit des déclarations de Graham Rubio et McCain.

Concernant Ford, il s'agit d'une belle victoire pour Trump mais il va encore avoir besoin de boulot pour convaincre le Gop de se ranger derrière cette idée pleine de bons sens selon moi. La seule justification des libre échangistes depuis un siècle. Le libre échange c'est la paix ça apaise les tensions entre pays et ça aurait permis d'éviter la seconde guerre mondiale. On n'a vu mieux comme argumentaire surtout en un siècle. Après si le but des républicains est d'envoyer des futurs free tarder comme Romney et McCain dans 8, 12 ans le mur bleu se reformera très vite.
Autre chose, Trump semble vouloir tenir sa ligne sur l'immigration.
guillaume44
 
Messages: 198
Inscription: Mar 1 Mar 2016 20:40

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Jeu 5 Jan 2017 01:23

guillaume44 a écrit:À par ça, Rex Tillerson a quand même reçu les soutiens de Condoleeza Rice et W. Ce dernier le contacte même régulièrement d'après certaines rumeurs... Je ne me fais donc pas trop de soucis pour lui en dépit des déclarations de Graham Rubio et McCain.


Il faut bien voir que les tensions pré-validation du cabinet sont un grand classique du processus, mais que, généralement, tout cela se règle plus ou moins lors des auditions et des débats (avec parfois de vrais marchandages entre l'exécutif et le législatif). Mais...
Il faut aussi avouer que le cabinet putatif de Trump est un peu atypique : très blanc, très âgé, très "milliardaire, très peu expérimenté pour quelques candidats, et quelques grosses casseroles pour certains autres. Du coup, je pense que les auditions seront déterminantes. L'autre gros problème et la potentielle incertitude, c'est que le climat est désormais au clivage massif, et qu'on ne voit pas les républicains et les démocrates se faire des concessions.
Je pense que les candidats les plus potentiellement en danger seraient :
1) Sessions
Outre ses propos racistes avérés et anciens (pour lesquels il a déjà raté un poste dans les années 1980), il a surtout déjà été épinglé pour des gros ratés dans sa carrière judiciaire au niveau de son état, et, surtout, il est ouvertement hostile à la lutte contre les discriminations raciales, étant de ce point de vue là de la vieille école (pour lui, les discriminations n'existent pas). Je pense que les démocrates, et certains républicains, pourraient avoir envie, à travers lui, de se payer la "ligne" Bannon. Et il passe pour être un sanguin, un clash pendant les auditions ne peut être exclu
2) Price
Lui c'est une ligne éventuellement très hostile aux programmes sociaux qui pourrait blesser. Mais là, les auditions vont vraiment permettre d'éclairer la situation et d'apporter des précisions sur les choix de Trump. Si Medicare et Medicaid sont réellement sur la sellette, les démocrates feront front commun, et ils ne devraient pas avoir trop de mal à débaucher 3 sénateurs républicains issus d'états un peu âgés et/ou pauvres.
3) De Vos
La ligne sur l'enseignement est désormais une grosse ligne de clivage idéologique entre démocrates et républicains, et De Vos parait de prime abord très inexpérimentée et un peu "légère" au niveau de son profil pour un poste aussi exposé. Mais là aussi, de bonnes auditions pourraient faire le job.
4) Rick Perry
Franchement, nommer à l'énergie un type dont le programme envisageait de supprimer cette agence gouvernementale lors de sa (catastrophique) campagne aux primaires républicaines de 2012, on est pas loin de la blague gratuite je trouve :). Si il bosse pas sérieusement ses dossiers pour l'audition, ça pourrait tourner au vilain. Pareil pour Pruitt à l'environnement, on est pas loin du pied de nez, mais il a l'air un poil plus solide que Perry quand même.
5) Mnuchin
Son business pendant la crise financière et immobilière de 2008-2009 s'annonce déjà comme le sparadrap du capitaine Haddock. Tellement d'ailleurs, que je me demande si les démocrates ne vont pas le laisser passer, juste pour se garder sous le coude un épouvantail potentiel dans le cabinet...Je ferai le même commentaire pour Pullzer. Je crois que les démocrates ne sont pas mécontents que Trump ait des profils aussi ouvertement pro-Wall Street et anti-travailleurs dans son cabinet. Ça leur permettra de jouer le clivage et de profiter du fait que sans Clinton pour fausser l'image, les républicains sont beaucoup plus pro-business qu'eux.

Pour les autres candidats, je ne me fais pas trop de souci, notamment Tillerson. Il est de coutume de laisser une certaine marge de manœuvre au président avec ce poste. Même si, les liens très forts de Tillerson avec le lobby pétrolier et la Russie devraient lui faire perdre des voix, sauf audition catastrophique, il devrait passer.
Concernant le libre échange, ou même l'immigration, seul le temps et le long terme pourront permettre de juger l'action de Trump. Pour le moment on est encore dans la parole, ce qui est normal, Trump n'est pas encore en fonction.
Concernant le protectionnisme, il faudra voir l'application concrète, notamment pour l'ALENA (parce que concrètement, c'est un peu comme le Brexit, ça va être un peu complexe à mettre en œuvre), et les conséquences sur le long terme, notamment avec la Chine (si réellement l'administration Trump va au clash avec Pékin, ce dont je doute). Le problème d'une politique réellement protectionniste n'est pas tellement le risque qu'elle peut faire peser sur les relations internationales (même si il n'est pas nul non plus), que le fait que, si les gens perçoivent bien les conséquences négatives du libre échange, ils ne perçoivent absolument pas ses retombées positives. Le libre échange crée aussi de l'emploi aux USA (ou en Europe). Recréer des emplois d'un côté, pour en perdre d'autres ailleurs, le tout avec des risques réels de voir les prix à la consommation s'envoler, au bilan global, c'est pas forcément très positif.
Pour l'immigration, je donne ma langue au chat. Là aussi, seul le temps permettra de juger.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2545
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique américaine

Messagede manudu83 » Jeu 5 Jan 2017 16:56

Les auditions sénatoriales ne sont pas des auditions politiques, on n'y jugera pas les futures orientations de l'administration Trump.

Les sénateurs jugent de la compétence, de la moralité du candidat pour le poste. Cela explique pourquoi les confirmations se font souvent à l'unanimité (ou presque) même quand le sénat est de la couleur opposée au président.

Les administration Nixon ou Ford, Bush père, Clinton 1996, Bush 2000 ont eu des confirmations sans grandes difficultés avec des sénats du bord opposé.

Par conséquent, les nominations très marquées idéologiquement de Trump ne devrait pas poser de problème si le candidat montre qu'il est compétent :
Pruitt
Price
Pullzer

Les confirmations à problème sont à chercher dans les antécédents ou l'absence d'expérience :
Mc Nuchin
Sessions
De Vos
Perry

Tillerson ne devrait pas trop poser de problème, le clan bush le supporte.

Enfin je pense que Mathis devrait être le seul membre à peu près sur d'une confirmation à la quasi unanimité (peut-être Chao aussi).
manudu83
 
Messages: 4036
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique américaine

Messagede guillaume44 » Jeu 5 Jan 2017 18:41

Ce qui est passionnant avec Donald Trump c'est l'impression que tout peut changer.
A titre personnel, je me suis un peu fait fait avoir sur le prétendue flip flop des grands électeurs et là avec les déclarations fracassantes des néo-conservateurs anti-russes tel Graham Mc Cain (et de manière plus suprenante Rubio) sur le "très supposé hacking des serveurs du parti démocrate" par les services secret russes c'est le fait que Tillerson puisse avoir sa nomination rejeté.
J'espère que la presse américaine fait simplement monter la sauce pour vendre du papier...
guillaume44
 
Messages: 198
Inscription: Mar 1 Mar 2016 20:40

Re: La vie politique américaine

Messagede manudu83 » Jeu 5 Jan 2017 19:53

Tillerson a rencontré Corker, le président du comité sénatorial cette semaine, il rencontrera Mc Cain et Graham d'ici le 11 janvier (date de son audition en commission). Sa confirmation suit son chemin, ce serait un événement rare de voir un membre du cabinet rejeté.

PS : trois échecs dans tout le 20ème siècle : 1935 - 1959 - 1989.

La dernière en 1989, le candidat de Bush père était accusé d'être alcoolique.. en plus d'être lié aux industries de la défense ce qui créait un conflit d'intéret pour être secrétaire à la défense.
Dernière édition par manudu83 le Jeu 5 Jan 2017 20:01, édité 1 fois.
manudu83
 
Messages: 4036
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique américaine

Messagede Corondar » Jeu 5 Jan 2017 19:59

guillaume44 a écrit:Ce qui est passionnant avec Donald Trump c'est l'impression que tout peut changer.
A titre personnel, je me suis un peu fait fait avoir sur le prétendue flip flop des grands électeurs et là avec les déclarations fracassantes des néo-conservateurs anti-russes tel Graham Mc Cain (et de manière plus suprenante Rubio) sur le "très supposé hacking des serveurs du parti démocrate" par les services secret russes c'est le fait que Tillerson puisse avoir sa nomination rejeté.
J'espère que la presse américaine fait simplement monter la sauce pour vendre du papier...


A mon avis, c'est juste une impression...
MacCain et Rubio ne sont pas des néo-conservateurs. Enfin, MacCain non, Rubio, je ne sais pas trop, on connait mal son corpus idéologique en matière de diplomatie. Il faut surtout essayer de lever le nez des caricatures trumpises : MacCain, Graham et Rubio (et tous les autres sénateurs, quel que soit leur bord politique) font juste leur travail de sénateur, à savoir s'assurer que le futur secrétaire d'état américain a bien comme objectif unique la défense des intérêts américains, plutôt que celle des intérêts pétroliers de sa branche d'activité (là aussi, ce sont plutôt les trumpises qui se focalisent sur l'aspect russe de Tillerson, mais ce sont plus ses liens étroits avec le lobby pétrolier, éventuellement en lien avec des intérêts russes, qui posent problème). Pour information d'ailleurs, Tillerson va toucher un parachute doré de la part d'Exxon Mobile de 180 millions de dollars, qui n'était absolument pas dans son contrat. Exxon lui offre ainsi près de 10 ans de compensation boursière pour le rachat de ses parts.
http://www.thehill.com/homenews/senate/ ... -egregious
Mon petit doigt me dit que le futur statut de Tillerson n'est pas pour rien dans ce soudain accès de générosité. Exxon, doit se dire qu'un secrétaire d'état qui vous est redevable de 180 millions, ça peut toujours être utile.
Et pour information, l'agenda fiscal de Trump, si il est voté, fera économiser à lui même, son groupe et ses enfants dans les 4 milliards de dollars.
http://www.politico.com/story/2017/01/d ... est-233161
Dans le même ordre d'idée, les républicains se sont adonnés à un pataquès amusant en début de semaine. En catimini, dans une commission non ouverte au public, les représentants du GOP on voté la disparition du comité indépendant (créé en 2008 par les démocrates) chargé d'enquêter sur les conflits d'intérêts et les malversations éventuelles des membres du Congrès. Ce comité devant redevenir un organe partisan chapeauté par le Congrès (ce qu'il était avant 2008). Les démocrates ont évidemment dénoncé le scandale de la chose, et alors que les républicains comptaient sur le fait que tout cela passerait inaperçu, ils ont vu la presse faire les gros titres sur cette manière originale d'"assécher le marais". Après 24 heures de rétropédalage rigolo (on a vu tous les ténors républicains se succéder pour dire qu'un comité partisan chapeauté par eux mêmes serait plus efficace qu'un comité indépendant), et un tweet mi figue mi raisin du Donald (il ne dénonce pas la manœuvre républicaine en tant que telle, mais dit juste qu'il pense que le Congrès devrait s'occuper de l'économie avant de son organisation interne), les républicains sont revenus sur leur vote, et ont donc conservé le comité indépendant.
http://www.nytimes.com/aponline/2017/01 ... .html?_r=1
http://www.politico.com/story/2017/01/g ... ays-233127
Ce qui est vraiment hallucinant, c'est que les républicains semblent avoir été très étonnés de la perception de leur manœuvre. A priori ils étaient persuadés que tout cela ne choquerait personne, ou passerait en catimini.
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2545
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique dans le monde

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué à l'animation, à la vie associative et à la vie des quartiers

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques locales d'animation, de vie associative et de vie des quartiers : les acteurs et le contexte d'intervention, les enjeux, les champs d'intervention...

Découvrir l'ouvrage

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité