Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique ukrainienne

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede manudu83 » Mar 4 Mar 2014 00:34

Le ministre de l'éducation n'est membre d'aucun parti, c'est un recteur d'université.
manudu83
 
Messages: 4049
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede alamo » Mar 4 Mar 2014 16:32

Tiens c’est vrai, j’ai enchaîné un peu rapide sur celui-là mais en fait Kvit n’est peut-être pas membre de Svoboda, il a juste fréquenté dans sa jeunesses diverse organisations néo-nazies dont le fameux Trident (les idolâtres de Bandera). Ceci étant en France, avoir appartenu au GUD et à Occident n’a pas empêché certains d’accéder aux hautes sphères universitaires.
En revanche, du coup, en me relisant, je m’aperçois que j’en avais oublié un : le ministre de l’Agriculture Alexandre Mirnyi est aussi un membre de Svoboda, par ailleurs grosse fortune de l’agro-alimentaire (mais on peut aussi se réjouir d’avoir un ministre qui connaît un peu son sujet…)

A noter d'ailleurs que le chef de file de Svoboda, Oleg Tyahnybok, ne figure pas dans le gouvernement. Non pas que l'on n'ait pas voulu de lui : il lui a été proposé le poste de vice premier ministre qu'il a refusé, préférant placer ses fidèles et se réserver pour les prochaines élection (auxquelles on peut parier que les partis aujourd'hui dans l'opposition ne seront pas autorisés à participer)

Maintenant c’est vrai qu’il est un peu tendancieux de ma part de ne citer que les membres de partis d’extrême droite et autres nervis néo-nazis, même s’ils constituent à peu près la moitié du « gouvernement ».

Il y a aussi des ripoux et des affidés d’oligarques :
Par exemple, Arsen Avakov, ministre de l’intérieur, est un affairiste, fondateur d’une banque et d’un fonds d’investissement, qui a été condamné pour prise illégale de terres et abus de pouvoir, et qui figure sur les listes d’Interpol depuis 2012. Curieusement cette dernière information figure sur la page wikipedia qui lui est consacrée en anglais, mais pas dans la version française (j’avoue que je ne suis pas allé en chercher davantage sur la page en russe, mais quand je vous disais que pour être informé, il valait mieux maîtriser quelques langues étrangères…)
Les ministres des finances (Alexandre Chlapak) et de l’énergie (Youri Prodan) sont des proches ou représentants de l’oligarque Igor Kolomoïsky, deuxième fortune du pays
La ministre des affaires sociales Liudmila Denisova a déjà, lorsqu'elle avait occupé un poste identique, fait l’objet d’accusations de détournement de fonds, népotisme et abus de pouvoir de la part de plusieurs ONG.

Enfin, on retrouve (plutôt aux postes liés aux affaires étrangères ou à l’intégration européenne (on ne perd pas de temps…) des gens venant de l’OSCE (Andreï Dechitsia), liés à l’OTAN (Boris Tarasiuk, fondateur de l’Institut pour la coopération euro-atlantique, ouvertement financé par l’OTAN et le NED) ou au gouvernement polonais ( Vladimir Groysman, ancien du parti des régions ayant fait fortune dans l’immobilier et l’agro-alimentaire, et lié à l’oligarque P. Poroshanko).

Bref, pognon et croix gammées font bon ménage

mais pour le représentant français à l'ONU, "les néonazis n'ont pas pris le pouvoir à Kiev"...
alamo
 
Messages: 2257
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede manudu83 » Mar 4 Mar 2014 17:01

alamo a écrit: les prochaines élection (auxquelles on peut parier que les partis aujourd'hui dans l'opposition ne seront pas autorisés à participer)



pari ouvert !

si les partis d'opposition (région et communistes) boycottent l'élection le pari est nul.
manudu83
 
Messages: 4049
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede manudu83 » Mar 4 Mar 2014 17:05

Dans la catégorie il n'y a que des grands démocrates de chaque côté, le nouveau président de la Crimée avait demandé en 2011 qu'on interdise aux tatars de Crimée de présenter des candidats aux élections....
manudu83
 
Messages: 4049
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede manudu83 » Mar 4 Mar 2014 17:20

il n'y a pas de bons et de méchants dans ce conflit, c'est des oligarques corrompus s'appuyant sur des nationalistes (ukrainien) antisémites contre des oligarques corrompus s'appuyant sur des nationalistes (russe) islamophobes.

Je dis pauvres ukrainiens...
manudu83
 
Messages: 4049
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede MiniM » Mar 4 Mar 2014 19:01

manudu83 a écrit:
alamo a écrit: les prochaines élection (auxquelles on peut parier que les partis aujourd'hui dans l'opposition ne seront pas autorisés à participer)



pari ouvert !

si les partis d'opposition (région et communistes) boycottent l'élection le pari est nul.


Surtout que le favori de l'élection selon moi, le parti de Klitscko, est considéré dans l'opposition (il faisait parti des protestations sur la place Maidan, mais le parti a décidé de ne pas entrer dans le gouvernment).
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1165
Inscription: Ven 21 Jan 2011 23:16

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede manudu83 » Jeu 6 Mar 2014 09:31

Pour faire plaisir à @Alamo, un news qui pourrait faire du bruit si elle est confirmée :

les snipers de la place maidan seraient des anti-yanoukovitch
manudu83
 
Messages: 4049
Inscription: Mer 8 Fév 2012 20:53
Localisation: le long de la grande bleu

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede alamo » Jeu 6 Mar 2014 20:48

1/ ce qui se passe en Ukraine ne me fait pas spécialement plaisir
2/ j'ai vu aussi l'info tout à l'heure
3/ c'était une évidence, tant c'est semblable au modus operandi de toutes les "révolutions colorées" (quelle blague) et autre "printemps arabes" (en fait l'hiver le plus sombre), incluant évidemment Libye, Syrie et autres.

d'accord avec ta dernière conclusion : pauvres Ukrainiens...
alamo
 
Messages: 2257
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede Corondar » Jeu 6 Mar 2014 23:54

alamo a écrit:
Jean-Philippe a écrit:Tout cela est très intéressant mais on s'éloigne fortement du sujet.



C’est vrai que nous nous étions un peu éloignés du sujet, même si le coup d’état en Ukraine correspond à un modèle éprouvé et assez classique.



Je vous ferai quand même remarquer que l'amalgame d'un mouvement révolutionnaire pour le dépeindre uniquement en force fasciste / extrêmiste / radicale / antidémocratique (rayez les mentions superflues) est aussi un modèle éprouvé et assez classique. Qu'il y ait au sein des forces anti Ianoukovitch des éléments extrémistes, tout le monde en convient. Qu'ils soient aussi majoritaires, organisés et soutenus au sein des nouvelles autorités à Kiev que vous semblez l'affirmer, je suis nettement moins convaincu.

PhB a écrit:
Corondar a écrit:Voir dans la crise ukrainienne l'oeuvre du grand satan US agissant dans l'ombre me parait quelque peu erroné. On assiste tout simplement à l'explosion des tensions internes d'un pays historiquement divisé. A mon avis, les Ukrainiens de l'est et ceux de l'ouest, les habitants de la Crimée, et les Tatars n'ont besoin de personne pour se détester. Les intérêts et les aspirations de ces différents groupes sont tellement différents qu'il devient impossible de les intégrer au sein d'un ensemble national cohérent. L'occident tend à attirer les Ukrainiens de l'ouest, les Russes ceux de l'est. Ce jeu d'influence me parait assez transparent et notable des deux côtés.
2014 n'est qu'une réplique de 2004. Je crois qu'il faut se rendre à l'évidence : l'Ukraine telle qu'elle existe depuis la chute de l'URSS est en train de disparaître sous nos yeux, tiraillée qu'elle est par des tensions ethniques, linguistiques, économiques, historiques et géopolitiques anciennes. Bien sur ces divisions ont été attisées par la Russie et l'Europe, mais elles me paraissaient de toute façon difficilement surmontables.

Effectivement il faut se rendre à l'évidence, l'Ukraine n'a pas d'avenir.
D'ailleurs la Suisse non plus, tiraillée entre Suisse romande, Suisse italienne, Suisse alémanique, sans oublier les Romanches, qui viennent mettre un peu de piment dans les relations déjà tendues entre ces différentes communautés...
Ne parlons pas de la France, dans laquelle les Alsaciens n'ont rien à voir avec les Corses, et où l'on peut voir les Bretons défiler avec un bonnet rouge pour clamer leur désir d'indépendance...
Tous ces pays, et bien d'autres, n'ont aucune chance de surmonter leurs tensions centrifuges ethniques, linguistiques, économiques, historiques et géopolitiques anciennes.


Pouvez-vous me rappeler la dernière fois qu'un mouvement contestataire en Suisse ou en France s'est soldé par un bain de sang et une centaine de morts ?
Évidemment, chaque pays est traversé par des tensions internes, linguistiques, économiques, culturelles, des identités parfois contraires. Pour qu'elles parviennent à cohabiter au sein d'un ensemble national il faut un projet cohérent, fédérateur, qui transcende les particularismes dans un idéal supérieur. C'est le cas en France et en Suisse. J'ai du mal à trouver de tels éléments en Ukraine.
Pour la Crimée cela me semble déjà plié. La seule question est de savoir si ce sera l'annexion pure et simple par la Russie ou la création d'une nouvelle Abkhazie ou Ossétie du Sud. Pour les Ukrainiens de l'ouest et ceux de l'est je pense qu'il reste encore une chance, mais faible, de coexister(la suppression par les premiers du statut de la langue russe me semble mal augurer de la suite).
Corondar
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 2564
Inscription: Mar 26 Jan 2010 01:57
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique ukrainienne

Messagede alamo » Ven 7 Mar 2014 08:45

manudu83 a écrit:Pour faire plaisir à @Alamo, un news qui pourrait faire du bruit si elle est confirmée :

les snipers de la place maidan seraient des anti-yanoukovitch


pour ceux qui rament un peu en anglais :

http://fr.ria.ru/world/20140305/200651842.html

alamo a écrit:1/ ce qui se passe en Ukraine ne me fait pas spécialement plaisir
2/ j'ai vu aussi l'info tout à l'heure
3/ c'était une évidence, tant c'est semblable au modus operandi de toutes les "révolutions colorées" (quelle blague) et autre "printemps arabes" (en fait l'hiver le plus sombre), incluant évidemment Libye, Syrie et autres.

d'accord avec ta dernière conclusion : pauvres Ukrainiens...


Visiblement Olga Bogomolets (médecin proche des manifestants, mais sans doute assez éloignée des nervis comme Muzychko, malfrat et tortionnaire en Tchétchénie, qui a hurlé à la tribune de la place Maïdan être prêt à combattre jusqu'à la mort les Russes et les Juifs), comme le ministre libéral estonien font partie de ces gens trop délicats qui peuvent encore s'indigner des saloperies perpétrées par leur propre camp (on ne peut plus faire confiance à personne...)
là encore d'ailleurs (comme au Venezuela, je l'avais signalé ici) ce sont les expertises balistiques et médicales qui ont montré que les mêmes armes avaient tué manifestants, passants et policiers.
On va supposer que les tireurs étaient tous ukrainiens. En Libye, quatre membres des forces spéciales italiennes avaient reconnu, après le renversement de Kadhafi par nos "amis" islamistes, qu'ils étaient l'auteurs de coups de feu dans les manifestations de Benghazi, et avoué avoir été envoyés par l'OTAN pour provoquer et attiser la guerre civile.
h oui, en plus de l'anglais et du russe, il faut aussi se mettre à l'italien. c'est aussi un journal italien (pas le même) qui avait révélé les rencontres à Paris (lieux, dates, noms des participants...) entre les officiels et services secrets français et les chefs du CNT dès octobre 2010, en vue de préparer ce que l'on nous présenterait ensuite comme une révolution populaire issue de manifestations spontanées.
Difficile de conserver sa part de naïveté...

Corondar a écrit:Qu'il y ait au sein des forces anti Ianoukovitch des éléments extrémistes, tout le monde en convient. Qu'ils soient aussi majoritaires, organisés et soutenus au sein des nouvelles autorités à Kiev que vous semblez l'affirmer, je suis nettement moins convaincu.



la moitié des ministres du gouvernement (désolé je ne mets plus de guillemets, il faudrait en coller à chaque mot) membres de l'un des trois partis d'extrême droite plus ou moins ouvertement néo-nazis, ça fait quand même beaucoup.
Et la quasi totalité des éléments violents dans les manifestations...

Corondar a écrit:Pour la Crimée cela me semble déjà plié. La seule question est de savoir si ce sera l'annexion pure et simple par la Russie ou la création d'une nouvelle Abkhazie ou Ossétie du Sud. Pour les Ukrainiens de l'ouest et ceux de l'est je pense qu'il reste encore une chance, mais faible, de coexister(la suppression par les premiers du statut de la langue russe me semble mal augurer de la suite).


Sur cette question de la Crimée, les réactions des dirigeants occidentaux seraient à se tordre de rire si la situation n'étaient pas aussi dramatiques.
Obama et Kerry, dirigeants d'un pays qui depuis sa naissance à agressé un pays étranger par an en moyenne (il y a 150 ans, Mark Twain, journaliste le plus célèbre du pays, écrivait qu'au vu des atrocités perpétrées par l'armée américaine aux Philippines il serait urgent de remplacer les étoiles du drapeau américain par des têtes de morts), et qui récemment a rasé l'Irak, déversé des milliers de tonnes de bombes sur sa population et ramené le niveau de vie deux siècles en arrière (enfin pour ceux qui sont encore en vie), nous parlent de respect du droit international
Les dirigeants de l'UE qui se sont précipités pour reconnaître l'indépendance du moindre confetti se détachant de la Yougoslavie ou de l'ex-URSS brandissent les concepts d'intégrité territoriale et d'intangibilité des frontières (elles datent de 1954 !)
Ceux qui ont soutenu un coup d'état et ont aussitôt décrété légitime un gouvernement autoproclamé de factieux (aucune importance d'ailleurs en l'occurrence qu'il soit d'extrême droite ou non), appellent aujourd'hui au respect de la "légalité" et de la Constitution ukrainienne de 2004 (violée par les gens qu'ils soutiennent eux-mêmes)...

Pourtant en Crimée on ne parle que d'organiser un référendum (donc de consulter le peuple) d'autodétermination.
Ben alors les gars, et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ?

Ils s'écoutent, ou se relisent, ces braves gens ?

Par charité, je ne m'attarde pas sur l'attitude de François Hollande, toujours prompt à décider qui est légitime ou non pour diriger un pays étranger.
Alors que
Si on organise demain des élections en Russie, Poutine sera réélu triomphalement
si on organise des élections en Syrie, Assad les remportera facilement
si on organise de vraies élections en Ukraine, il n'est pas certain que les partis précédemment au pouvoir ne les gagnent pas
si on organise demain un e élection présidentielle en France, je laisse à chacun ici le loisir d'évaluer les chances de notre François de garder sa place
si on organise des élections chez nos grands amis du Qatar et de l'Arabie Saoudite...non là excusez-moi, je divague, on ne peut pas aller trop loin dans la politique fiction...

La légitimité est une notion assez subjective et relative...
alamo
 
Messages: 2257
Inscription: Lun 16 Avr 2012 14:22

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité.

Voir toutes les vidéos

Guide du conseil municipal - Règles, pièges et astuces

Eric Landot

Comment un conseil municipal fonctionne-t-il ? Quel est le statut de l'élu ? Quels sont les droits des élus minoritaires ? Quels pièges juridiques éviter lors des séances du conseil ? Quelles astuces faut-il maîtriser ? Quelles sont les premières mesures à prendre...

Découvrir l'ouvrage

L'acte III de la décentralisation - Une nouvelle donne pour les territoires

Chrystelle Audoit, Aurélie Aveline, Mounia Idrissi et Laurent Roturier

À vouloir répondre à tous les enjeux territoriaux à la fois, tout en s'exonérant d'une réforme constitutionnelle, la nouvelle réforme territoriale...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités