Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique espagnole

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique espagnole

Messagede MiniM » Dim 5 Nov 2017 21:50

ploumploum a écrit:Le Parquet belge annonce la détention d'ici quelques heures des 5 ex-membres de l'exécutif catalan ayant fuit l'Espagne
La stratégie de l'internationalisation du conflit prend un gros coup. Ou alors la justice belge est également "franquiste"...


Ah non, c'est la procédure. On les met en détention, décision sur une libération dimanche ou lundi et après le juge a deux semaines pour déterminer si:

1. Le renvoi en Espagne est une violation des droits humains ou du droit à un procès juste et équitable.
2. Si les crimes allégés sont des crimes en Belgique.

Si la réponse à une des questions est non, il n'y aura pas de transfert de Puigdemont et autres en Espagne.
MiniM
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 1083
Inscription: Sam 22 Jan 2011 00:16

Re: La vie politique espagnole

Messagede cevenol30 » Lun 6 Nov 2017 00:32

Ces sondages ont l'inconvénient de ne pas prendre en compte la possibilité d'une liste indépendantiste unique et la possible difficulté de faire des additions ou inversement l'effet de dynamique, notamment avec l'inclusion d'associatifs et de mouvements qui étaient avec Podemos.
Mais ils permettent de situer les rapports de force: -la CUP pèse relativement peu même si 6%, ce n'est pas négligeable
- mais surtout, les hésitations de Puigdemont et d'autres du PDeCat au moment de déclarer l'indépendance sont plutôt sanctionnées au sein de cet électorat, avec le passage de l'ERC en tête du bloc indépendantiste.
L'ERC reste cependant mesurée: dans l'article de La Vanguardia cité ci-dessus, elle réclame simplement une place renforcée sur la liste unitaire en projet (i.e. PDeCat+ ERC + CUP + divers autres) alors qu'elle pourrait, au vu de ce sondage, faire liste à part ou réclamer la tête de liste. L'aspect inhabituel de ce scrutin limite ses prétentions à réclamer plus de places sur la liste.

Pour ce qui est des alliances, l'ERC voulait bien d'une liste unique seulement si elle incluait Catalunya En Comù (le parti de la maire de Barcelone) https://elpais.com/ccaa/2017/11/04/cata ... 88749.html
Mais comme on l'a vu, ce dernier ferait plutôt une liste avec Podemos, si ceux-ci acceptent.
Il pourrait donc y avoir:
indépendantistes:
-une liste "unique" (ou ce qu'il en resterait) PDeCat + associatifs (conduite par Puigdemont, procédures ou pas: https://elpais.com/ccaa/2017/11/05/cata ... 50919.html , manière pour le PDeCat de protester sans autres grandes déclarations)
-une ERC
-une CUP
autonomistes:
-une Catalunya En Comù
-une Podemos (sauf liste commune avec les précédents, ce qui est possible)
-une PSC
anti-autonomistes:
-une PP
-une Ciudadanos
Ce qui fait 7 ou 8. Vu la dispersion, il se peut que des sièges se perdent bêtement pour les uns ou les autres et Podemos n'a pas forcément intérêt à rester seul.

La déclaration du PP-Catalogne demandant le maintien du 155 donc de la tutelle en cas de victoire indépendantiste est tout de même problématique: si cet avis était partagé et suivi par Madrid, cela voudrait dire que ces élections ont été organisées pour enlever la majorité et l'exécutif aux indépendantistes (c'est probablement le cas) et surtout que, pour répondre à la question de Puigdemont depuis Bruxelles, le PP n'est pas prêt à accepter un verdict démocratique défavorable, alors que le contraire devrait être évident normalement.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: La vie politique espagnole

Messagede ploumploum » Mar 7 Nov 2017 22:10

MiniM a écrit:
ploumploum a écrit:Le Parquet belge annonce la détention d'ici quelques heures des 5 ex-membres de l'exécutif catalan ayant fuit l'Espagne
La stratégie de l'internationalisation du conflit prend un gros coup. Ou alors la justice belge est également "franquiste"...


Ah non, c'est la procédure. On les met en détention, décision sur une libération dimanche ou lundi et après le juge a deux semaines pour déterminer si:

1. Le renvoi en Espagne est une violation des droits humains ou du droit à un procès juste et équitable.
2. Si les crimes allégés sont des crimes en Belgique.

Si la réponse à une des questions est non, il n'y aura pas de transfert de Puigdemont et autres en Espagne.


ok.
Puigdemont est effectivement relâché mais est il lui est interdit de quitter le territoire belge.

cevenol30 a écrit:Il pourrait donc y avoir:
indépendantistes:
-une liste "unique" (ou ce qu'il en resterait) PDeCat + associatifs (conduite par Puigdemont, procédures ou pas: https://elpais.com/ccaa/2017/11/05/cata ... 50919.html , manière pour le PDeCat de protester sans autres grandes déclarations)
-une ERC
-une CUP
autonomistes:
-une Catalunya En Comù
-une Podemos (sauf liste commune avec les précédents, ce qui est possible)
-une PSC
anti-autonomistes:
-une PP
-une Ciudadanos
Ce qui fait 7 ou 8. Vu la dispersion, il se peut que des sièges se perdent bêtement pour les uns ou les autres et Podemos n'a pas forcément intérêt à rester seul.


PP et C's ne sont pas anti-autonomistes mais anti-indépendantistes. La différence entre les deux notions est assez importante de mon point de vue. Par ailleurs, les conservateurs et la droite libérale n'ont pas soutenu (à ma connaissance) un projet de loi visant à une Recentralisation.

---

Pablo Iglesias remporte son bras de fer contre Albano Dante Fachin. ce dernier, ayant montré sa sympathie pour le mouvement indépendantiste, lâche le secrétariat général de Podem Catalunya et quitte carrément le parti.
https://elpais.com/ccaa/2017/11/06/cata ... 34013.html

Quant aux militants catalans de Podemos, ils approuvent massivement la coalition avec Catalunya en comú
http://www.publico.es/politica/72-milit ... esias.html

Et Puigdemont continue dans la provocation et le "martyrisme" en brandissant la menace dans de recours "devant les tribunaux internationaux" et en tentant de faire réagir les autorités européennes à cause des "violations des droits humains" et de "l'emprisonnement d'un Gouvernement". Devant 200 maires catalans qui ont fait le déplacement à Bruxelles, Puigdemont a également ressorti "l'argument" de l'illégalité de sa démission (qualifié de coup d'Etat ou coup de force)

http://www.lavanguardia.com/politica/20 ... uenza.html
http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12576
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique espagnole

Messagede Estagel66 » Mar 7 Nov 2017 23:58

Je pense, cher Ploumploum, que vous vous exprimez en ne respectant pas les règles du forum.

Et Puigdemont continue dans la provocation et le "martyrisme" en brandissant la menace dans de recours....

Puigdemont a été élu sur une liste "Junts pel si " qui, en 2015, prônait l'indépendance de La Catalogne pour d'ici la fin de 2017.
Pourquoi le gouvernement espagnol n'a-t-il pas agi dès la mise en place du Govern, en 2015 ?
Pourquoi, depuis 2011, Rajoy n'a-t-il pas engagé une discussion pour trouver une solution à la crise catalane ?
Trouvez-vous normal que dans l'Europe du XXiè siècle, on enferme des hommes politiques pour leurs idées ?
Trouvez-vous normal que plusieurs dirigeants du PP disent que si les indépendantistes gagnent les élections du 21D, il faudra continuer à utiliser l'article 155 ?

L'indépendantisme catalan a trouvé sa vigueur, en 2010, car un accord ratifié par référendum, en 2006, sur l'autonomie de la Catalogne a vu 15 articles annulé par le Tribunal Constitutionnel. Un de ses articles stipulé que la Catalogne était une nation.
Cette décision a été perçue comme une humiliation et une trahison par de nombreux catalans et surtout, par CDC (le parti de centre droit autonomiste et qui a dirigé la Generalitat à de multiples reprises).
Depuis 2010, le gouvernement central n'a rien fait pour dénouer la situation et on a assisté en Catalogne, à une montée de l'indépendantisme.

Puigdemont n'est pas dans la provocation et "le martyrisme", on lui reproche d'appliquer son programme.
Quand le Québec a voté pour ou contre l'indépendance, le gouvernement canadien a accepté cette consultation afin d'éviter un conflit institutionnel et une radicalisation de chaque camp qui auraient été préjudiciable à l'intérêt général.
En Espagne, l'intransigeance du gouvernement et la détermination totale des indépendantistes ne permettent plus de dialogue.
Rajoy est, pour moi, fautif de n'avoir rien fait depuis qu'il est chef du gouvernement pour proposer une solution constitutionnelle au conflit actuel.

Concernant Ciutadans, c'est un parti né à Barcelone, en réaction à la montée de l'indépendantisme. Il s'est développé en Espagne, à partir de 2014, c'est un parti anti-indépendantiste et pas du tout autonomiste.
Estagel66
 
Messages: 293
Inscription: Dim 29 Déc 2013 00:42

Re: La vie politique espagnole

Messagede ploumploum » Mer 8 Nov 2017 11:20

Estagel66 a écrit:Je pense, cher Ploumploum, que vous vous exprimez en ne respectant pas les règles du forum.


Ben voyons...
Je ne fais qu'informer sur la situation : les "" étant des citations. Quant à l'usage du mot "provocation", je l'assume complètement même si j'aurais pu le mettre aussi comme citation (certains journaux l'ayant employé). Je n'en ai pas trouvé d'autres pour décrire l'attitude de l'ex-président : n'est pas le Grand Charles qui veut...

Estagel66 a écrit:Puigdemont a été élu sur une liste "Junts pel si " qui, en 2015, prônait l'indépendance de La Catalogne pour d'ici la fin de 2017.
Pourquoi le gouvernement espagnol n'a-t-il pas agi dès la mise en place du Govern, en 2015 ?

Parce qu'il a voulu laisser l'opportunité aux "indépendantistes" de revenir sur le droit chemin...

Estagel66 a écrit:Pourquoi, depuis 2011, Rajoy n'a-t-il pas engagé une discussion pour trouver une solution à la crise catalane ??

Mais là, je suis d'accord sur la grande responsabilité de Rajoy. Ca a été une de mes premières réactions en septembre. Il aurait dû mettre une commission parlementaire spéciale il y a 5 -6 ans (voir ce que j'ai dit en septembre)

Estagel66 a écrit:Trouvez-vous normal que dans l'Europe du XXiè siècle, on enferme des hommes politiques pour leurs idées ?

Là, ça commence à me saouler de devoir me répéter : voir ce que j'ai écrit la semaine dernière. Toutes les "idées" ne sont pas défendables

Estagel66 a écrit:Trouvez-vous normal que plusieurs dirigeants du PP disent que si les indépendantistes gagnent les élections du 21D, il faudra continuer à utiliser l'article 155 ?

J'ai lu que d'autres responsables du PP ont expliqué que la scrutin régional devait entrainer la fin de l'article 155.
Pour répondre à la question : NON, au niveau du timing électoral, c'est très mal joué
Et Oui, parce qu'il s'agit d'un scrutin régional et que dans la vision de Rajoy, il n y aura pas d'autres lectures à faire. Il a le Droit pour lui



Pour revenir à l'actualité, on apprend qu'il n'y aura pas de liste unitaire des indépendantistes : ERC l'a annoncé hier soir, quelques heures avant la fin du délai pour enregistrer les coalitions. Décision critiquée par le PdeCAT et imputée à la CUP qui aurait rejeté un tel projet. C'est apparemment plus compliqué. La direction de la CUP aurait tenté sans succès de former un pré-accord de coalition avant validation par les militants mais ERC l'a rejeté car il voulait un accord complet et une décision définitive de la part du parti d'extrême-gauche. En effet, que se serait-il passé en cas de rejet par les militants de la CUP ? Un nouveau piétinement de leur choix ?

La CUP a finalement dévoilé les 4 propositions soumises au vote de ses militants :
- se présenter en solo
- ne pas se présenter
- se présenter sous la forme d'un front de gauche (ce qui dû nécessiter un accord avec d'autres formations)
- se présenter en liste civique unitaire sans référence partisane. Mais cela implique au renoncement de la propagande électorale TV (une formule rejetée par ERC notamment)
https://elpais.com/ccaa/2017/11/07/cata ... 72517.html

ET encore une enquête favorable aux "indépendantistes" :
Sondage JM&A pour Publico

Bloc indépendantiste : 47,2 % (-0,6 pt par rapport à 2015) / 69 sièges (-3)
ERC : 28,2 % / 43 sièges
PdeCat : 12,4 % / 18 sièges
+ 1 pt par rapport "JpSI"/ -1 siège
CUP : 6,6 % (-1,6 pt) / 8 sièges (-2)

En Comu Podem-Catalunya en Comu : 9,4 % (+0,5 pt) / 11 sièges (=)

Bloc constitutionnaliste : 40,7 % (+1,6 pt) / 57 sièges (+3)
C's : 17,5 % (-0,4 pt) / 24 sièges (-1)
PSC : 14,4 % (+1,7 pt) / 19 sièges (+3)
PP : 8,8 % (+0,3 pt)/ 12 sièges (+1)

http://www.publico.es/politica/independ ... scano.html
Dernière édition par ploumploum le Mer 8 Nov 2017 12:23, édité 1 fois.
Raison: Corrections
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12576
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique espagnole

Messagede Républicain67 » Mer 8 Nov 2017 12:27

ploumploum a écrit:
Estagel66 a écrit:Je pense, cher Ploumploum, que vous vous exprimez en ne respectant pas les règles du forum.


Ben voyons...
Je ne fais qu'informer sur la situation : les "" étant des citations. Quant à l'usage du mot "provocation", je l'assume complètement même si j'aurais pu le mettre aussi comme citation (certains journaux l'ayant employé). Je n'en ai pas trouvé d'autres pour décrire l'attitude de l'ex-président : n'est pas le Grand Charles qui veut...

Estagel66 a écrit:Puigdemont a été élu sur une liste "Junts pel si " qui, en 2015, prônait l'indépendance de La Catalogne pour d'ici la fin de 2017.
Pourquoi le gouvernement espagnol n'a-t-il pas agi dès la mise en place du Govern, en 2015 ?

Parce qu'il a voulu laisser l'opportunité aux "indépendantistes" de revenir sur le droit chemin...

Estagel66 a écrit:Pourquoi, depuis 2011, Rajoy n'a-t-il pas engagé une discussion pour trouver une solution à la crise catalane ??

Mais là, je suis d'accord sur la grande responsabilité de Rajoy. Ca a été une de mes premières réactions en septembre. Il aurait dû mettre une commission parlementaire spéciale il y a 5 -6 ans (voir ce que j'ai dit en septembre)

Estagel66 a écrit:Trouvez-vous normal que dans l'Europe du XXiè siècle, on enferme des hommes politiques pour leurs idées ?

Là, ça commence à me saouler de devoir me répéter : voir ce que j'ai écrit la semaine dernière. Toutes les "idées" ne sont pas défendables

Estagel66 a écrit:Trouvez-vous normal que plusieurs dirigeants du PP disent que si les indépendantistes gagnent les élections du 21D, il faudra continuer à utiliser l'article 155 ?

J'ai lu que d'autres responsables du PP ont expliqué que la scrutin régional devait entrainer la fin de l'article 155.
Pour répondre à la question : NON, au niveau du timing électoral, c'est très mal joué
Oui, parce qu'il s'agit d'un scrutin régional et que dans la vision de RAjoy, il n y'aura pas d'autres lecture à faire. Il a le Droit pour lui



Pour revenir à l'actualité, on apprend qu'il n'y aura pas de liste unitaire des indépendantistes : ERC l'a annoncé hier soir, quelques heures avant la fin du délai pour enregistrer les coalitions. Décision critiquée par le PdeCAT et imputée à la CUP qui aurait rejeté un tel projet. C'est apparemment plus compliqué. La direction de la CUP aurait tenté sans succès de former un pré-accord de coalition avant validation par les militants mais ERC l'a rejeté car il voulait un accord complet et une décision définitive de la part du parti d'extrême-gauche. En effet, que se serait-il passé en cas de rejet par les militants de la CUP ? Un nouveau piétinement de leur choix ?

La CUP a finalement dévoilé les 4 propositions soumises au vote de ses militants :
- se présenter en solo
- ne pas se présenter
- se présenter sous la forme d'un front de gauche (ce qui dû nécessiter un accord avec d'autres formations)
- se présenter en liste civique unitaire sans référence partisane. Mais cela implique au renoncement de la propagande électorale TV (une formule rejetée par ERC notamment)
https://elpais.com/ccaa/2017/11/07/cata ... 72517.html

ET encore une enquête favorable aux "indépendantistes" :
Sondage JM&A pour Publico

Bloc indépendantiste : 47,2 % (-0,6 pt par rapport à 2015) / 69 sièges (-3)
ERC : 28,2 % / 43 sièges
PdeCat : 12,4 % / 18 sièges
+ 1 pt par rapport "JpSI"/ -1 siège
CUP : 6,6 % (-1,6 pt) / 8 sièges (-2)

En Comu Podem-Catalunya en Comu : 9,4 % (+0,5 pt) / 11 sièges (=)

Bloc constitutionnaliste : 40,7 % (+1,6 pt) / 57 sièges (+3)
C's : 17,5 % (-0,4 pt) / 24 sièges (-1)
PSC : 14,4 % (+1,7 pt) / 19 sièges (+3)
PP : 8,8 % (+0,3 pt)/ 12 sièges (+1)

http://www.publico.es/politica/independ ... scano.html


Pourquoi mettez vous constamment le terme "indépendantistes" entre guillemets? ERC et la CUP ont toujours prôné l'indépendance de la Catalogne. Le PDECat est aussi désormais fermement indépendantiste. Je ne comprends pas non plus votre volonté de désigner les opposants à l'indépendance par "constitutionnalistes". Pourquoi ne dites vous pas tout simplement "espagnolistes" comme en Espagne, voire "monarchistes"? Les indépendantistes souhaitent proclamer une république en Catalogne (l'ERC faisait partie du camp républicain lors de la Guerre civile espagnole, ainsi que du Front populaire) alors que les unionistes souhaitent maintenir la monarchie espagnole, même le PSOE, qui était pourtant ardemment républicain lors de la Guerre civile. Monarchie qui je rappelle a été réintroduite en Espagne par le général Franco.
Républicain67
 
Messages: 1819
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 11:57
Avertissements: 1

Re: La vie politique espagnole

Messagede Estagel66 » Mer 8 Nov 2017 12:42

http://www.lavanguardia.com/politica/el ... recto.html

Sur l'article de 11:10, on voit que Ciutadans se plaint que le gouvernement central qui gère la Catalogne n'est pas capable de faire respecter la loi puisque des milliers de catalans ne peuvent se rendre sur leur lieu de travail.
Comme pour le référendum du 1-O, le gouvernement central démontre qu'il est incapable de contenir la détermination des indépendantistes.
Estagel66
 
Messages: 293
Inscription: Dim 29 Déc 2013 00:42

Re: La vie politique espagnole

Messagede ploumploum » Mer 8 Nov 2017 13:17

Républicain67 a écrit:Pourquoi mettez vous constamment le terme "indépendantistes" entre guillemets? ERC et la CUP ont toujours prôné l'indépendance de la Catalogne. Le PDECat est aussi désormais fermement indépendantiste.

J'ai déjà donné une explication mais implicitement donc pour être clair :
Disons que que je suis perplexe face à un mouvement qui veut détruire l'Espagne, un "pays étranger" tout en restant dans l'UE (ça c'est de l'indépendance !...) et porté entre autres par des auto-proclamés "indépendantistes sans-frontières" (la CUP)...
Je ne pige pas la logique...

Républicain67 a écrit:Je ne comprends pas non plus votre volonté de désigner les opposants à l'indépendance par "constitutionnalistes". Pourquoi ne dites vous pas tout simplement "espagnolistes" comme en Espagne, voire "monarchistes"? Les indépendantistes souhaitent proclamer une république en Catalogne (l'ERC faisait partie du camp républicain lors de la Guerre civile espagnole, ainsi que du Front populaire) alors que les unionistes souhaitent maintenir la monarchie espagnole, même le PSOE, qui était pourtant ardemment républicain lors de la Guerre civile. Monarchie qui je rappelle a été réintroduite en Espagne par le général Franco.


Je ne sais plus qui a écrit à juste titre sur le Forum que le terme "unioniste" n'était pas adéquat. On le voit bien, il y a des divergences d'opinion dans le camp des légalistes et ça provient surtout du PSC.
Le terme "constitutionnaliste" me parait plus approprié puisqu'il couvre un spectre large : ça va du simple respect de la Constitution sans compromis (C's) à la solution* raisonnée et raisonnable dans le cadre constitutionnel (Socialistes et PP contre leur gré)

(*dans solution, il faut comprendre une réforme de la Loi Fondamentale)


Estagel66 a écrit:http://www.lavanguardia.com/politica/elecciones/20171108/432708309367/huelga-general-independencia-catalunya-puigdemont-bruselas-en-directo.html

Sur l'article de 11:10, on voit que Ciutadans se plaint que le gouvernement central qui gère la Catalogne n'est pas capable de faire respecter la loi puisque des milliers de catalans ne peuvent se rendre sur leur lieu de travail.
Comme pour le référendum du 1-O, le gouvernement central démontre qu'il est incapable de contenir la détermination des indépendantistes.


On appelle ça le respect du droit de grève.
Je n'ose imaginer la pluie de critiques contre "Rajoy et la justice franquiste" (je cite là des "indépendantistes") si le TSJC (tribunal suprême catalan) avait accepté le recours du patronat catalan pour bloquer la convocation de la grève


Dans les autres accords électoraux, on a celui entre le PSC et le désormais micro-parti Units per Avançar (héritière de la défunte UDC). Son dirigeant, Ramon Espadaler (ancien député et ministre régional) figure en bonne place sur la liste socialiste.
http://www.lavanguardia.com/politica/20 ... iones.html

http://www.lavanguardia.com/politica/20 ... iceta.html
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12576
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique espagnole

Messagede Républicain67 » Mer 8 Nov 2017 15:15

Je vous remercie votre réponse.
Républicain67
 
Messages: 1819
Inscription: Jeu 17 Jan 2013 11:57
Avertissements: 1

Re: La vie politique espagnole

Messagede ploumploum » Jeu 9 Nov 2017 16:57

Après les ex-membres de l'exécutif catalan, c'est au tour du Bureau du Parlement de répondre devant la justice. Contrairement aux 1ers, les parlementaires se montrent pour l'instant coopératifs face aux juges du Tribunal Suprême.
Tellement coopératifs qu'on assiste soit à un énorme coup de bluff (pour sauver leur peau), soit à un début de vraie repentance :

Lluís Guinó (PdeCAT), 1er vice-président du Parlement, Lluís María Corominas (PdeCAT), ancien vice-président (jusqu'en juillet) mais surtout Carme Forcadell, la Présidente, ont soutenu devant les juges qu'ils approuvent respectent l'application de l'article 155 de la Constitution et que la DUI votée fin octobre n'a qu'une "valeur symbolique"

Alors grosse brèche dans le front "indépendantiste" ?

https://politica.elpais.com/politica/20 ... 46739.html
Dernière édition par ploumploum le Jeu 9 Nov 2017 17:52, édité 1 fois.
Raison: Correction
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12576
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Guide de l'élu délégué au budget

Joël Clérembaux

Ce guide, principalement destiné aux adjoints chargés des finances et du budget, constitue aussi un précieux instrument de travail pour celles et ceux qui ont vocation à le devenir. L'auteur présente d'abord le statut de l'adjoint chargé des finances et...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité