Politiquemania

La base de données de la vie politique française

La vie politique en Allemagne

Forum dédié à la vie politique sur le "vieux continent". Réagissez sur les institutions européennes, les élections ou les décisions politiques de nos voisins européens.

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede savonarole » Lun 6 Juin 2016 14:55

La décision de Joachim Gauck écarte donc une réélection "d'office" soutenue par la CDU/CSU et le SPD (voire d'autre partis), traditionnelle lorsque le sortant choisit de se représenter et que les équilibres politiques du pays n'ont pas été bouleversés depuis sa première élection.

Si l'élection présidentielle avait lieu demain, l'organe chargé d'élire le Président fédéral, le Bundesversammelung, composé de 1260 électeurs issus en nombre égal des membres du Bundestag (630) et de délégués des Länder élus à la proportionnelle au sein de chaque Landtag (630) devrait avoir la composition suivante :

Total : 1260
Majorité : 630

CDU-CSU : 543-545*
SPD : 386-388*
Grüne : 147
Die Linke : 94
FDP : 34
AfD : 30
Piraten : 15
Freie Wähler : 10
NPD : 1
SSW (danois du Schleswig-Holstein) : 1
*(fourchette liée à l'incertitude du "dernier siège" attribué à la proportionnelle dans les Länder les plus peuplés)

Pour mémoire, le Président fédéral est élu à la majorité absolue des votants lors des deux premiers tours, à la majorité simple au troisième tour.

Ce qui donnerait aujourd'hui les combinaisons suivantes, sachant que personne ne souhaitera passer un accord avec l'AfD, mais que ses 30 voix peuvent venir soutenir in fine l'un ou l'autre des candidats (idem pour les Pirates ou le NPD, le SSW votant sans doute pour le candidat de centre-gauche).

Grande coalition CDU/CSU+SPD : ~931 délégués > MAJORITE ABSOLUE
CDU/CSU + Grüne : ~691 > MAJORITE ABSOLUE
SPD + Grüne + Linke : ~628
CDU/CSU + FDP + FW : ~588
CDU/CSU + FDP : ~578
SPD + Grüne : ~535

Les deux seules combinaisons assurées de l'emporter seraient celles voyant un candidat commun désigné par les deux partis de la grande coalition ou un accord CDU/CSU + Verts. La grande alliance de la gauche échouerait à un siège de la majorité absolue (en incluant le SSW, mais sans les Pirates), mais parait quoiqu'il en soit assez improbable avant le 3e tour. La CDU/CSU partirait donc avec une longueur d'avance et serait maîtresse du jeu aux deux premiers tours, mais serait confrontée à un léger handicap au 3e tour en cas de duel gauche-droite (CDU/CDU+FDP+FW+AfD+NPD = 619-620 / SPD+Grüne+Linke+SSW = 629-630, avec 10 voix des Pirates qui vaudraient très cher...) mais encore faudrait-il que l'ensemble de la gauche s'accorde sur un candidat de 3e tour, or le PDS et Die Linke n'ont depuis 1994 jamais apporté leur voix au candidat soutenu par le SPD lors du tour décisif (1er, 2e ou 3e).

Cependant, les élections prévues à l'automne à Berlin et dans le Mecklembourg devraient légèrement modifier le contingent des délégués des Länder, avec un peu moins de SPD et de Piraten (voire plus du tout de NPD) mais un peu plus de Grünen et d'AfD (voire de FDP s'il réapparaissent à Berlin).
savonarole
 
Messages: 140
Inscription: Dim 6 Mar 2011 07:49
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede ploumploum » Lun 6 Juin 2016 22:31

savonarole a écrit:La décision de Joachim Gauck écarte donc une réélection "d'office" soutenue par la CDU/CSU et le SPD (voire d'autre partis), traditionnelle lorsque le sortant choisit de se représenter et que les équilibres politiques du pays n'ont pas été bouleversés depuis sa première élection.

Si l'élection présidentielle avait lieu demain, l'organe chargé d'élire le Président fédéral, le Bundesversammelung, composé de 1260 électeurs issus en nombre égal des membres du Bundestag (630) et de délégués des Länder élus à la proportionnelle au sein de chaque Landtag (630) devrait avoir la composition suivante :

Total : 1260
Majorité : 630


Ce n'est qu'un détail qui ne change rien au raisonnement mais l'Assemblée Fédérale ou Bundesversammelung doit être composée de 1262 membres car le Bundestag pointe à 631 membres.
Du coup la majorité absolue est à 632.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12563
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede Jean-Philippe » Lun 6 Juin 2016 23:04

Je pense que ces calculs, intéressants pour connaître les rapports de force, ne seront pas utiles. Les deux grands partis de la coalition devraient être capables de trouver à nouveau un candidat de consensus.
Jean-Philippe
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 8947
Inscription: Sam 26 Sep 2009 22:11
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede savonarole » Mar 7 Juin 2016 08:30

Si j'en crois le site officiel du Bundestag...

http://www.bundestag.de/bundestag/plenu ... ilung_18wp

...il compte bel et bien aujourd'hui 630 (et non 631) membres ce qui, ainsi que j'ai pu l'indiquer, porte le total des membres de l'Assemblée fédérale à 1260 (et la majorité absolue à 630).

Il comptait 631 membres au début de la mandature, mais le départ de l'élue CDU du Brandebourg Katerina Reiche n'a pas été remplacé, car le dernier candidat CDU non-élue de la liste proportionnelle de ce Land, Andrea Vosshoff, avait entre-temps été désignée à la tête d'un office fédéral dont la présidence était incompatible avec le mandat de député. Il ne restait donc... personne pour siéger au Bundestag.

Cette situation surprenante s'explique par le fait que le Brandebourg est un Land traditionnellement faible pour la CDU, qui y fait élire très peu de candidats en circonscription (1ere voix) et place donc sur sa liste de candidats à élire à la proportionnelle (2e voix) à peu près les mêmes candidats pour faciliter leur élection. Si ce n'est qu'à la surprise générale, la CDU l'a emporté en 2013 dans la plus part des circonscriptions du Brandebourg... laissant ainsi très peu de candidats "remplaçants" disponibles sur la liste (puisque la plupart avaient été élus en circonscription).
savonarole
 
Messages: 140
Inscription: Dim 6 Mar 2011 07:49
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede cevenol30 » Mer 8 Juin 2016 17:46

Il y a donc 631 sièges dont 1 vacant... Reste à voir quel est le nombre qui compte.
Bon, on n'en est pas à des situations où le nombre de sièges non pourvus crée un blocage dès lors que les majorités à atteindre sont calculées sur le nombre total de sièges (comme en Ukraine mais là n'est pas le sujet).
Dernière édition par cevenol30 le Mer 8 Juin 2016 22:54, édité 1 fois.
cevenol30
 
Messages: 2220
Inscription: Lun 16 Mar 2015 01:52

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede ploumploum » Mer 8 Juin 2016 18:20

savonarole a écrit:Si j'en crois le site officiel du Bundestag...

http://www.bundestag.de/bundestag/plenu ... ilung_18wp

...il compte bel et bien aujourd'hui 630 (et non 631) membres ce qui, ainsi que j'ai pu l'indiquer, porte le total des membres de l'Assemblée fédérale à 1260 (et la majorité absolue à 630).

Il comptait 631 membres au début de la mandature, mais le départ de l'élue CDU du Brandebourg Katerina Reiche n'a pas été remplacé, car le dernier candidat CDU non-élue de la liste proportionnelle de ce Land, Andrea Vosshoff, avait entre-temps été désignée à la tête d'un office fédéral dont la présidence était incompatible avec le mandat de député. Il ne restait donc... personne pour siéger au Bundestag.

Cette situation surprenante s'explique par le fait que le Brandebourg est un Land traditionnellement faible pour la CDU, qui y fait élire très peu de candidats en circonscription (1ere voix) et place donc sur sa liste de candidats à élire à la proportionnelle (2e voix) à peu près les mêmes candidats pour faciliter leur élection. Si ce n'est qu'à la surprise générale, la CDU l'a emporté en 2013 dans la plus part des circonscriptions du Brandebourg... laissant ainsi très peu de candidats "remplaçants" disponibles sur la liste (puisque la plupart avaient été élus en circonscription).



Ok merci pour les explications. C'est assez étonnant ce siège vacant dès mi-mandat. Un signe des particularités du système électoral allemand.
Sinon, à 1260 inscrits, la majorité absolue est de 631 ;-).

cevenol30 a écrit:Il y a donc 631 sièges dont 1 vacant... Reste à voir si quel est le nombre qui compte.


après vérification, c'est bien le nombre de sièges non-vacants au Bundestag qui compte.

Par exemple en 2012, le nombre d'inscrits était de 1240 puisque le nombre d'élus au Bundestag pointait à 620 (au lieu des 622 obtenus lors des législatives de 2009/ donc il y avait à priori deux sièges vacants)
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12563
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede savonarole » Jeu 9 Juin 2016 11:06

ploumploum a écrit:
Ok merci pour les explications. C'est assez étonnant ce siège vacant dès mi-mandat. Un signe des particularités du système électoral allemand.


J'avoue que j'ai dû m'y reprendre à deux fois lors de mes vérifications, tant le cas me paraissait surprenant d'un point de vue systémique (mais effectivement, ce n'est pas la seule bizarrerie induit par le système électoral en vigueur outre-Rhin) qu'en termes d'anticipation politique (curieux de nommer à un poste incompatible avec un mandat de MdB le dernier candidat de la liste d'un Land susceptible de "monter"... sauf à vouloir éviter à tout prix que l'intéressé(e, en l'espèce) ne vienne siéger).

Sinon, à 1260 inscrits, la majorité absolue est de 631 ;-).


Un grand classique du genre chez moi. Je devrais travailler pour le Labour of Wales !

cevenol30 a écrit:Il y a donc 631 sièges dont 1 vacant... Reste à voir si quel est le nombre qui compte.


après vérification, c'est bien le nombre de sièges non-vacants au Bundestag qui compte.

Par exemple en 2012, le nombre d'inscrits était de 1240 puisque le nombre d'élus au Bundestag pointait à 620 (au lieu des 622 obtenus lors des législatives de 2009/ donc il y avait à priori deux sièges vacants)


Je serais curieux de savoir si les partis trouvent (et mettent) encore des peoples (écrivains, intellectuels, sportifs...) pour figurer parmi les représentants des Länder à la Bundesversammelung, ce qui était parfois le cas dans les 80s.
savonarole
 
Messages: 140
Inscription: Dim 6 Mar 2011 07:49
Messages : 1 (détails)

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede Eco92 » Jeu 9 Juin 2016 13:09

Lors de l'élection de Gauck on m'avait expliqué sur ce forum que les Lander désignaient des "personnalités" (mieux que people) de la région type sportif, universitaires, etc. On m'avait peut-être menti mais il semblait que c'était bien le cas.
Eco92
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 4305
Inscription: Dim 12 Juin 2011 19:43
Localisation: Mayenne

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede ploumploum » Mer 29 Juin 2016 18:46

ploumploum a écrit:L'érosion du SPD continue puisque c'est maintenant Forsa qui crédite le parti de moins de 20 % (19 % au 17 mai).
La CDU-CSU continue aussi de se tasser. En moyenne, elle est à peine à 1,6 pt au dessous de son plus bas historique (31,5 % en ...1949, année des premières élections libres post-45) et en dessous du score très bas de 2009 (33,8 %)

Allensbach (publié le 17/05)/ Emnid (14/05)/ Forsa (17/05)/ Forsch’gr.Wahlen (13/05)/ GMS (21/04) /Infratestdimap (4/05)/ INSA (1705)
Moyenne des 7 sondages :

CDU-CSU : 33,14 % (30,5 à 35) / - 1,46 pt par rapport à la fin-mars / - 8,36 pts par rapport à 2013
SPD : 20,64 % (19 à 23)/ - 1,46 pt par rapport à fin mars / - 5,06 pts par rapport à 2013
AfD : 12,93 % (11 à 15)/ +0,43 pt par rapport à fin mars / + 8,2 pts par rapport à 2013
Die Grunen : 12,93 % (11,5 à 14) / + 1,33 pt par rapport à fin mars / +4,5 pts par rapport à 2013
Die Linke : 8,93 % (8 à 10,5) / +0,33 pt / +0,3 pt par rapport à 2013
FDP : 6,79 % (5 à 8) / +0,19 pt / + 2 pts par rapport à 2013



Petit point sur la situation alors que nous sommes désormais à 15 mois des prochaines législatives

Allensbach (publié le 15/06); Emnid (25/06); Forsa (28/06); Forsch’gr.Wahlen (24/06); GMS (2/06); Infratestdimap (17/06); INSA (27/06)
Moyenne des 7 sondages :

CDU-CSU : 32,36 % (30 à 33,5) / - 0,78 pt par rapport à la mi-mai / - 9,14 pts par rapport à 2013
SPD : 21,29 % (19 à 23)/ +0,65 pt par rapport à mi-mai / - 4,41 pts par rapport à 2013
Die Grunen : 12,71 % (12 à 14) / -0,22 pt par rapport à mi-mai / +4,28 pts par rapport à 2013
AfD : 12,36 % (10 à 14/ -0,57 pt par rapport à mi-mai / + 7,63 pts par rapport à 2013
Die Linke : 9,14 % (8 à 11) / +0,21 pt par rapport à mi-mai/ +0,54 pt par rapport à 2013
FDP : 6,86 % (6 à 8) / +0,07 pt par rapport à mi-mai / + 2 pts par rapport à 2013


Pas de grosses variations. La CDU-CSU continue de se tasser (fourchette passe de 30,5-35 à 30-33,5). Le SPD remonte à peine et reste scotché à un plus bas historique. Les Verts repassent en 3ème position.
AfD navigue autour des 12 %. Die Linke : autour des 9 %. Le redressement sondagier semble confirmé pour le FDP.
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12563
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

Re: La vie politique en Allemagne

Messagede ploumploum » Mar 5 Juil 2016 19:12

Crise au sein du parti AfD.

Jörg Meuthen, leader d'AfD de Bade-Wurtemberg mais aussi vice-président fédéral du parti et 12 autres élus régionaux, quittent le groupe parlementaire du parti au sein du landtag. Pour rappel, AfD avait obtenu 23 sièges (sur 143) en mars dernier.

Cette décision fait suite à l'échec de l'exclusion d'un élu accusé d'antisémitisme et à la non-réaction de la direction nationale.

http://www.spiegel.de/politik/deutschla ... 01422.html

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/ ... nnisme.php
ploumploum
Animateur du site
Animateur du site
 
Messages: 12563
Inscription: Ven 11 Mar 2011 19:24
Localisation: Séquano-Dionysien

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique en Europe

Vidéos

Découvrez notre sélection de vidéos en lien avec l'actualité politique française.

Voir toutes les vidéos

Comprendre les finances locales

Joël Clérembaux

Les finances locales sont une matière trop sérieuse pour être confiée aux seuls experts ! Les élus locaux, qui ont la lourde responsabilité de prendre les décisions en matière budgétaire, ne doivent pas s'en tenir...

Découvrir l'ouvrage

Guide de l'élu délégué aux travaux

Jérôme Dupuis

Ce guide dresse une synthèse du cadre des politiques communales de travaux et explique comment agir, quelles relations développer avec les acteurs et opérateurs, quels outils méthodologiques privilégier, quels rapports et coopérations bâtir...

Découvrir l'ouvrage

Découvrez tous les ouvrages de

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité